Port de Marseille : craintes sur le raffinage français

L’Union Française des Industries Pétrolières s’est dit préoccupée par le mouvement de grève qui affecte depuis le 27 septembre les terminaux pétroliers publics du Grand Port Maritime de Marseille, premier port pétrolier français.

Aujourd’hui, 30 navires (16 bateaux de produits pétroliers, 8 tankers de pétrole brut, 5 navires gaziers et un chimiquier) sont bloqués au large des deux terminaux de Fos – Lavéra.

La marche des quatre raffineries de la zone de Marseille (31 % du raffinage français) et des trois autres raffineries desservies par pipeline à partir de Marseille s’en trouverait alors "gravement menacée".

L’UFIP constate avec inquiétude que les mouvements sociaux, qui ne cessent d’entraver depuis plusieurs années le fonctionnement normal du Port de Marseille, "compromettent la compétitivité et donc la pérennité du raffinage dans cette région".

Articles connexes

S’abonner
Notification pour
guest
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Guydegif(91)

Bientôt nous n’aurons plus que les yeux pour pleurer à force de perturbations et que ces mouvements sociaux à répétition auront fait fuir ceux qui y croyaient encore! C’est vraiment triste qu’on ne puisse se mettre autour d’une table pour discuter , organiser et décider ! et que ce type de blocage prend le dessus trop systématiquement ! Un mal bien français malheureusement ! A+ Salutations Guydegif(91)

1
0
Laissez un commentairex
Available for Amazon Prime