Produire un carburant propre grâce à un concept de navire innovant

H2-Industries et TECHNOLOG Services, une société d’architecture navale, ont uni leurs forces pour développer des conceptions 3D d’un navire conceptuel innovant qui collectera les déchets plastiques qui souillent actuellement les océans du monde entier, puis les convertira en hydrogène propre, ce qui permettra de renvoyer l’hydrogène excédentaire à terre.

Selon une évaluation du Programme des Nations unies pour l’environnement (PNUE), la pollution plastique dans les océans et autres masses d’eau continue de croître fortement et pourrait plus que doubler d’ici à 2030. Les débris de plastique sont actuellement le type de déchets le plus abondant dans les océans, représentant 80 % de tous les débris marins trouvés, des eaux de surface aux sédiments des profondeurs. Selon l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), au moins 14 millions de tonnes de plastique finissent dans l’océan chaque année. On trouve du plastique sur le littoral de tous les continents, avec des niveaux particulièrement élevés de déchets plastiques près des destinations touristiques populaires et des zones densément peuplées.

Une conception flexible adaptée à la capacité

Le navire est conçu pour mesurer plus de 150 mètres de long, la taille exacte devant être précisée au stade de la conception, en fonction de la capacité de stockage optimale. Il est prévu que le navire se déplace à une vitesse de quatre nœuds, les déchets plastiques étant collectés par deux navires plus petits qui remorquent un filet de deux miles de long qui achemine les déchets depuis la surface jusqu’à dix mètres de profondeur. La caractéristique la plus novatrice du navire sera sa proue ouverte, qui permettra aux déchets plastiques collectés d’être acheminés sur des convoyeurs et dans la cale de stockage.

Ces déchets seront transformés en hydrogène par le même procédé de thermolyse que celui utilisé par les usines de H2-Industries à terre. Pour chaque tranche de 600 kg de déchets collectés, il est possible de produire environ 100 kg d’hydrogène, qui seront ensuite stockés dans des conteneurs de 20 pieds dans un liquide porteur d’hydrogène organique liquide, un fluide généralement appelé “LOHC“, qui est un liquide spécial pouvant transporter de l’hydrogène. Ces conteneurs seront transférés sur de plus petits navires par des grues embarquées pour être livrés à terre. En raison de l’avantage que représente l’élimination des déchets plastiques nocifs de l’océan, l’hydrogène produit de cette manière peut être considéré comme “plus vert“, ou “plus vert que vert“, comme on l’a récemment appelé.

Les fluides porteurs LOHC lient l’hydrogène chimiquement et, dans le cadre du procédé de H2-Industries, l’hydrogène stocké n’est ni volatil ni capable de s’autodécharger. Le LOHC peut être chargé et déchargé en hydrogène uniquement en combinaison avec un certain catalyseur, en injectant et en libérant de l’hydrogène, aussi souvent que nécessaire, ce qui le rend remarquablement rentable. Les solutions de stockage de H2-Industries fonctionnent en chargeant (hydrogénation) et en déchargeant (déshydrogénation) le LOHC. La charge et la décharge sont des processus indépendants utilisant une technologie catalytique exclusive.

Création d’une infrastructure maritime à hydrogène

Le navire sera conçu pour fonctionner avec des moteurs électriques utilisant le LOHC produit, à bord, comme carburant et créant de l’électricité à l’aide des racks 19 pouces eRelease de H2-Industries. Chaque rack contiendra 48 KW de puissance installée et il y aura plusieurs racks pour fournir les quelque deux MW dont un navire de cette taille aura besoin. Il s’agit de la même technologie que celle développée par H2-Industries et qu’elle a l’intention de déployer sur les paquebots de croisière, les superpétroliers et les grands porte-conteneurs. H2-Industries a reçu l’autorisation préliminaire de construire son premier hub LOHC à East Port Said, en Égypte, et est actuellement en discussion avec plus de 20 pays ainsi qu’avec plusieurs ports dans le monde.

Michael Stusch, PDG de H2-Industries, déclare : “Il est de plus en plus évident que le secteur du transport maritime peut avoir un impact positif sur la réduction des émissions mondiales. Chez H2-Industries, notre objectif est de contribuer à la décarbonisation de l’industrie et de la production d’électricité, tout en nettoyant nos ressources en eau et en transformant les polluants en source d’énergie. Pour y parvenir, nous recherchons des investisseurs. Une fois l’investissement en place, nous pensons que chaque navire sera construit en 24 mois environ.

L’un des facteurs limitant la production est le volume de la matière première plastique. Un four rotatif peut traiter 600 kg de déchets par heure, ce qui permet de générer environ 100 kg d’hydrogène. Chaque navire sera conçu pour être équipé de plusieurs fours afin de s’adapter à la vitesse de collecte du plastique. Il est prévu que chaque navire collecte le plastique pendant environ un an à un endroit donné avant de se déplacer vers un autre site de déchets aquatiques. Afin de s’assurer qu’aucune faune marine n’est mise en danger pendant le processus de collecte des déchets, le navire utilisera une technologie testée par l’industrie, mise au point pour la prise d’eau de mer des usines de dessalement et conçue pour protéger la faune et les habitats.

À propos de H2-Industries

H2-Industries Inc. est une entreprise mondiale de production d’hydrogène et de solutions de stockage d’énergie dont le siège social est situé à New York, aux États-Unis. Fondée en 2010 par Michael Stusch, ingénieur diplômé, l’entreprise s’est concentrée sur le développement de technologies permettant de générer, stocker, transporter et libérer de l’hydrogène vert à l’aide de transporteurs d’hydrogène organique liquide (LOHC). L’hydrogène peut ensuite être extrait de manière économique et utilisé pour contribuer à la création d’énergie électrique. À l’heure actuelle, H2-Industries Inc. est engagée dans des activités de commercialisation dans vingt pays sur cinq continents et collabore avec des fournisseurs et des consultants de premier plan dans le monde entier pour faciliter le déploiement de sa gamme de technologies. Pour en savoir plus sur la façon dont H2-Industries modifie le paysage de l’approvisionnement en énergie renouvelable, visitez le site https://h2-industries.com/en.

À propos de TECHNOLOG Services

Avec une vingtaine d’employés, TECHNOLOG services GmbH est active à la fois dans le conseil maritime et dans la conception de navires. Le portefeuille de services couvre les domaines de la construction navale, de l’ingénierie mécanique, de l’ingénierie électrique, de la gestion des installations, des équipements et des projets. Les autres compétences clés de TECHNOLOG services GmbH comprennent la vérification des plans et la supervision de la construction ainsi que l’intégration de l’expertise externe pour des objectifs orientés vers le client et ses besoins.

Partagez l'article

 

[ Communiqué ]
Lien principal : h2-industries.com/en/
Autre lien : www.technolog.com/services/

Articles connexes

Souscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
LAMBERT

Ce procédé de thermolyse (pyrolyse pour certains) a un bel avenir devant lui.