Record : module en silicium polycristallin de 17,6%

Le constructeur de systèmes solaires, SCHOTT Solar, a annoncé avoir mis au point une nouvelle technologie qui permettra de fabriquer à l’échelle industrielle des cellules solaires hautes performances en silicium polycristallin d’un rendement supérieur à 18 %.

D’après le fabricant allemand, ces cellules seront intégrées dans la fabrication des modules selon un processus de production standard optimisé. Il en résulte un rendement record de 17,6 % sur la surface utile du module – une mesure confirmée indépendamment par l’ESTI (European Solar Test Installation).

Les chercheurs de SCHOTT Solar ont mis au point des cellules de taille standard de 156 mm de côté, avec un rendement record, supérieur à 18%, à partir de wafers de silicium polycristallin de 180 à 200 µm d’épaisseur, d’ores et déjà disponibles au sein de la filiale SCHOTT Solar Wafer GmbH. Une technologie classique de sérigraphie est ensuite utilisée pour la fabrication des contacts, avec l’avantage de s’appuyer sur un processus de production déjà éprouvé, et donc des structures de coûts optimisées.

SCHOTT Solar est parvenu à atteindre un rendement module sans précédent de 17,6 %, très proche de celui des cellules. Un tour de force obtenu lors de l’intégration des cellules dans le module, réduisant ainsi au maximum les pertes électriques et optiques.

Mr Martin Heming, Président du conseil de SCHOTT Solar AG, a tenu à faire une précision : « Pour réduire les coûts, il y a deux options : améliorer les processus de production ou augmenter la productivité. Nous avons toujours été leader dans le domaine des processus de fabrication. Avec cette approche innovante de la fabrication de cellules et de modules hautes performances, nous comptons aujourd’hui parmi les leaders du rendement. »

Données techniques sur le module qui a permis d’établir le record

  • Rendement de 17,6 % (relatif à la surface utile)
  • Tension à vide : 38,3 V
  • Courant de court-circuit : 8,94 A
  • Puissance module : 258 W
  • Surface module : 1,4701 m2 (surface utile)

 

Données techniques sur les cellules en silicium polycristallin

  • Rendement de 18,2 %
  • Tension à vide : 642 mV
  • Courant de court-circuit : 36,2 mA/cm2
  • Puissance cellule : 4,43 W
  • Surface cellule : 243,34 cm2

Articles connexes

S’abonner
Notification pour
guest
11 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
renewable

Et pas un mois sans augmentation du rendement, hausse de la durée de garantie, amélioration dans le recyclage, baisse des coûts, etc… Et en France? NUCLAIRE, NUCLAIRE, NUCLAIRE et impossibilité de développer la moindre filière alternative que nous laissons par conséquent à nos voisins…

fredo

bien d’ccord. L’exemple Allemand n’est pas anodin (abandon du nucléaire, leader dans les ENR filières créatrices d’emplois)

oeildecain

Il se pourrait que très rapidement on devienne la risée d’une bonne partie de l’Europe … Les pays ayant fait l’effort solaire et éolien risquent d’être très contents dans quelques années d’avoir le prix de revient le meilleur du marché … Et alors quand le solaire et l’éolien produirons un H2 pour les turbines à gaz … le Château de carte hexagonal risque de s’écrouler …

boronspin

sans compter que le seul fabriquant histotique francais délocalise sa fab car produire en France devient non compétitif. Notre industrie est démolie jour après jour, créant un chomage persistant avec tous les problèmes sociaux que l’on connait. Notre agriculture est en train de mourir à petit feu sans que ça ne dérange qui que ce soit. Les vrais problemes sont esquivés par démagogie, pour satisfaire l’électeur ou les lobbys. Résultat, on s’enfonce continuellement sur la voie de la désindustrialisation avec des millions de chomeurs (région de Marseille), pendant que l’autre moitié de la population s’accroche à ses avantages. Dans ce sens, l’exemple allemand nous montre la voie.

Julient

L’énergie solaire et les énergies renouvelable en générale représentent l’avenir proche, c’est sûre. Je ne suis pas d’accord sur un point la France peut être compétitive dans la partie amont. Le problème des usines françaises est qu’elles sont trop petite. On peut pas rivaliser avec des fabricants dont les usines sortent chaque année 1000MW alors que nos usines n’atteignent pas les 100MW. La France peut et serait compétitive si on avait un gouvernement ambitieux et qui travail pour l’avenir plutôt que pour améliorer les sondages de la semaine. Pour avoir une filière énergies renouvelable présentent sur le plan international il faut des politiques qui arrêtent de se regarder le nombril et qui voit plus loin que le bout de leur nez. La France devient médiocre dans tous les domaines bientôt les Etats proche de nous fermerons les frontières pour éviter d’avoir à acceuillir tous les chomeurs français qui n’ont aucun avenir dans le pays des “lumières” (depuis bien longtemps éteinte).

boronspin

Je pense que l’on attend trop du gouvernement on vis sur un malentendu. Les années 50-60 au temps des grands plans d’état (parc nucléaire, concorde etc…)est terminé. Les gens pensent encore que tout fonctionne comme avant et l’état fait semblant et comme si c’était possible. Qui connait la politique industriel de la France? de toute façon il n’y en a pas! Avec l’intégration européenne depuis 30 ans le rôle de l’état est de “préparer le terrain économique favorable” par des lois des règlements afin qu’émerge des entreprises. On voit bien que tout cela n’est pas compris et ne marche pas. Les Français détestent les entreprises privés, et rêvent de devenir fonctionnaire, ou est la culture entreprenariale qui doit prendre le relais de l’état? Pour la moindre implantation d’éolienne, une association va faire échouer le projet les emplois et le business qui va avec, je ne parle pas d’implantation d’industrie chimique complétement bannis et honnis de notre territoire. Pour toutes ces raisons je suis très pessimiste et je ne vois rien ni personne capable d’inverser la vapeur.

moise44

Tous vos commentaires sont péssimistes…Et je vais en ajoyuter une couche : Les nouvelles ENRs ne remplaceront jamais les carburants fossile et la formidable puissance qu’il permettent de dévelloper. N’oubliez pas aussi que lélectricité ne représente que 22% du mix énergétique français. La voiture électrique est une chimère qui ne fait que déplacer le pb sur les ressources de lithium. Je vous conseille d’ailleurs les cours de Mr tarascon sur le stockage de l’énergie électrique. Ils sont disponibles sur le site du collège de france. Crier sur le lobby nucléaire ne change rien. C’est bien lui le moins émetteur de CO2 pour produire de l’électricité. Si vous me dites qu’il faut aussi du pétrole pour fabriquer des centrales, extraire, transporter et raffiner l’uranium, N’oubliez pas qu’il faut aussi des fossiles pour faire de l’acier pour le pylone, du beton pour le pied du pylone, du plastique ou un dérivé de pétrole pour les pales, de la mécanique de précision pour les instruments de transformation au sommet de l’éolienne. Pour les photopiles, il faut aussi extraire les métaux rares, et c’est polluant. Il faut bcp chauffer et de manière controlé dans des fonderies spécilaisés la silice enrichie avec des minéraux extraits eux aussi avec du pétrole dans des mines. Sans compter le litium dans les batteries de l’onduleur qui lisse la production renvoyée dans le réseau… Je peux continuer longtemps. La vérité c’est que les nouvelles ENRs ne sont pas au point! Et 20% bah c’est trop faible ! Surtout que ce n’est que le jour et pas la nuit qu’on produit ! La vérité c’est que ces nouvelles ENRs servent aux politiciens que vous dénoncez a nous dire qu’il faut continuer comme avant a consommer sans changer de mode de vie. Et le résultats c’est que la consommation dénergie continue de croitre partout dans le monde… @boronspin Vous devriez voir le prix de l’énergie pour faire changer les choses. Seul le prix force au changement de comportement. @oeildecain Les anglais ont vendu leur nucléaire a EDF mais les centrales restent chez eux, faut pas exagèrer non plus ! Les allemeands elmettent 2, 3, 4 (?)  fois plus de CO2 que nous pour la même production électrique ! Et ils équilibrent leur réseau avec des centrales a charbon qui générent aussi des déchets solides (cendres radioactives ?) en plus du CO2 invisible renvoyée dans l’atmosphère ! Les danois pareil ! Ce n’est tout de même pas pour rien que la finlande a préféré le nucléaire alors qu’elle a aussi des ressources fossiles et forestière massives ! Noubliez pas non plus que l’hydrogène est une énergie finale ! Et que Air liquide par exemple, société française multinationnale, voilà qui devrait vous plaire, produit de l’hydrogène entre autre avec le gaz naturel qui est du méthane et une énergie primaire fossile. Non je vous assure que les ENRs ne pourront jamais remplacer les autres énergies pour la production électrique de base. Même si les éoliennes semblent plus efficaces, leur dissémination impliquera aussi des raccordements au réseau et donc des pertes dans les cables … A moins que Nexans (tiens encore une société multinationnale française spécialiste du cable, voila qui devrait encore vous plaire) ne fournisse des cables supra-conducteurs… Il semble que les parcs eéliens en mer soient bcop plus rantable et efficaces car groupés de puissance supérieure et soumis a des vents constants. Pour résumer, il faudrait avant tout inciter les gens a changer de mode de consommation, et donc planifier une augmentation constante du prix de l”énergie(toutes sources confondues, et ENRs inclues) pour que la population fasse les investissements et se préparent dans la bonne direction a la transition énergétique qui sera sobre de gré ou de force. Nous sommes tous d’acords, je crois, qu’il vaut meiux que ce soit volontaire plutôt que forcé. Or, c’est bien la force des lois de la physique ce qui nous attends…car nous ne vivons pas sur un planète aux ressources infinies. Et pas seulement pour l’énergie !

Ricou

Sanyo atteint aussi les 18% en grande série avec son module HIT H250E01 et dépasse les 23% au niveau de la cellule. Le comparatif dressé par le NREL permet de constater que le record toute catégorie est de 42,4% en concentration tri jonctions. Le PV n’est pas mature parce qu’il progresse et vite !

Ricou

.. et les déchets radioactifs.. oubliés dans votre propagande à la Areva ! ça vaut bien qques grammes de métaux rares et de lithium..

Julient.

le nom reflète sûrement ta perception de toi-même! un peu trop prétentieux. Même si tu as raison sur plusieurs points: il faut inciter les gens à changer de mode consommation. Le prix de l’énergie devrait augmenter mais ne reflètera jamais le coût réel pour les centrales nucléaires puisque aidé depuis 2 générations par l’impôt des français qui n’entre pas aujourd’hui dans le prix du kWh. Mais heureusement ils ont oubliés de provisionner les fonds nécessaires aux remises en état des centrales et leur  démentèlement. L’énergie solaire est mature. C’est une technologie qui est vieille de plus de cent ans mais continu de progresser tous les jours avec de nouveaux records et cela sans rupture technologique qui serait déjà arrivé depuis bien longtemps si la recherche était mise en avant et que les données issues de la recherche utilisée.  L’éolien est l’une des technologies a employer personne de la profession du solaire (car j’en fais partis) ne dira le contraire.  Si nous faisions des efforts simultanée dans plusieurs directions nous pourrions dans 5 ans nous passer d’énergie tel le charbon concernant la production d’électricité. L’énergie consommée n’est pas qu’électrique. Je suis d’accord. Il existe aujourd’hui des systèmes de stockage qui pourraient se développer à grande échelle si nous arrêtions de penser la production d’énergie comme nécessairement centralisée.  La première des mesures à mettre en place est la diminution de notre consommation d’énergie dans tous les secteurs et en premier lieu le résidentiel. Mais comme tu le dis il faudrait un changement de mode de consommation qui j’en suis sûre arrivera plus tôt qu’on ne le pense. La machine est déjà en route il ne tient plus qu’aux gouvernements d’appliquer les bonnes mesures. Si les lois de la finance ne s’adapte pas les lois de la physique auront raison d’elle. Les quelques milliars de bons échangé par jour ne serviront plus qu’à se payer une navette en espérant découvrir une nouvelle planète. Amicalement

Dan1

Je cite : “…un peu trop prétentieux… mais ne reflètera jamais le coût réel pour les centrales nucléaires puisque aidé depuis 2 générations par l’impôt des français qui n’entre pas aujourd’hui dans le prix du kWh.” Mouais, je ne sais pas si moise44 est prétentieux, en revanche je constate qu’il est prétentieux d’avoir la prétention d’affirmer que le prix de l’énergie ne reflétera jamais le coût réel des centrales nucléaires parce qu’il serait dramatiquement sous-estimé. Personne n’a jamais réussi à démontrer cela avec des chiffres fiables… parce que c’est un mensonge. D’ailleurs demandez donc à Gérard Mestrallet quel est le vrai coût (et prix ) du nucléaire, il vous répondra qu’il est bien inférieur à ce que prétend son “collègue” Henri ! En conclusion, il se pourrait bien que ayez raison : “Le prix de l’énergie ne reflètera jamais le coût réel pour les centrales nucléaires”… car le coût des centrales nucléaires est trop faible !!

11
0
Laissez un commentairex