Solon et Q-Cells : le solaire allemand en difficulté

Q-cells et Solon, deux industriels allemands du secteur du solaire font état de lourdes difficultés en ce début d’année 2009.

Pour Q-Cells, fabricant de cellules solaires, le chiffre d’affaires a été revu à la baisse pour 2009. Il se situerait désormais entre 1,3 et 1,6 milliard d’euros, contre 1,7 à  2,1 milliards prévus précédemment.

Au premier trimestre, Q-Cells accuse une perte nette de 391,9 millions d’euros, et annonce 54,4 millions d’euros de bénéfice sur un an. Elle réalisait 190,5 millions d’euros de bénéfice en 2008.

Pour justifier cette situation, la société invoque une dépréciation d’actifs, suite à la renvente de ses parts de 17,2% dans la compagnie norvégienne REC. Q-Cells a également cédé ses parts dans la société Solaria.

En outre, le groupe dit subir directement les effets de la contraction du crédit, qui ont conduit à l’annulation de projets. Les conséquences de la réduction des subventions espagnoles se font aussi durement sentir.

Situation difficile également pour le fabricant de panneaux Solon, qui enregistre une perte nette de 18,5 millions d’euros au premier trimestre, et une baisse du chiffre d’affaires de 76% à 38,3 millions d’euros.

Solon est touchée par la liquidation judiciaire de la société Silpro (Silicium de Provence, détenue par une holding germano-néerlandaise à 70%, et à 12,8% par EDF).

Solon avance également la difficulté d’accéder aux financements, pour anticiper un deuxième trimestre qui devrait lui aussi être déficitaire.

      

Articles connexes

S’abonner
Notification pour
guest
4 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Koko

Voilà ou aurait du aller l’argent du contribuables pour assurer un meilleur avenir à tous pas dans les banques racqueteuses, merci aux politiciens corrompus et incompétents !

Sfourne2

Le piege de l’arnaque du solaire commence enfin à se refermer sur ceux qui on profité immoralement de la manne des subventions  ,et c’est bien fait !.  PCQ franchement je rigole quand on voit que un panneau de 1m2 à 1000 euros hors subvention est a peine capable de faire fonctionner une ampoule de 50 watts ,cest vraiment du n’importe quoi !.  Une histoire de gros sous dans laquelle on s’est servie des lobbies d’ecolos ecervelés ( bcp d ‘écolos non aucun raisonnement scientifique ) pour que certains touchent de grosses subventions…

trimtab

Dire que: “Le piege de l’arnaque du solaire commence enfin à se refermer sur ceux qui on profité…..”   C’est oublier une chose fondamentale concernant le developpement de toutes sortes de technologies, présentes et passées .   Ils ont toutes bénéficiées d’argent ‘public’ pour ‘décoller’ (et souvent dans l’urgence et/ou pour des raisons militaires, en temps de guerre ou pour des raisons politico-stratégiques !). Ceci est surtout TRES vrai pour l’énergie nucléaire, mais aussi pour l’électronique de toutes sortes, la transmission radio, le radar, utilisation des alliages metaliques, aviation, le télephone, internet, etc etc….!   Sans un ‘potentiel’ economico-politico-militaire, et l’argent public facilement trouvé pour leur developpement,  beaucoup de technologies seront encore aujourd’hui des ‘idées visionaires’ dans les têtes de ‘fou rêveurs’ !   Si le soleil et le vent avez eu un potentiel ‘d’arme de guerre’, ces technologies auraient été développées (et ‘subventionner’ par des fonds publics !) depuis des lustres ! Et aujourd’hui il y aurait du solaire et d’éolien partout (et probablement pas cher !).   Donc, même si les ENR’s comporte aujourd’hui un part de ‘calcul comtable’ pour des uns ou des autres, le mot ‘arnaque’ pour parler de l’argent public ‘investi’ dans des choses ‘pacifiques’ et ‘d’avenir’, et non ‘destructives’ est completement déplacé. Il montre une ignorance totale sur comment se sont fait des evolutions ‘technologiques’ majeures depuis plus de cent ans.   ‘Subventionner’ des ENR’s (et toutes choses considéré comme ‘developpement durable’) ce n’est que justice faite pour les avoir trop ignorées par le passé (au profit des milliards ‘engloutis’ dans des ‘technologies’ de ‘destruction massive’ ou de ‘potentiel guerrier’!) et d’admettre enfin qui faut passer d’une ‘économie de guerre’ vers un ‘économie de vie’: “From Weaponry to Livingry”, que ça soit avec l’argent public ou l’argent privé !!!!!!   trimtab         

trimtab

Pour Pamina,   Bien sur on ne trouve pas dans les comptes EDF des subventions de l’état pour le nucléaire, ni d’ailleurs dans les comptes de MICROSOFT, IBM, INTEL ou GOOGLE pour l’informatique ou l’internet, ni chez des fabricants d’armes ou avions ou bateaux de guerre. Mais de nombreuses ‘technologies’ ont été d’abord ‘financées’ par des efforts des etats pour des raisons que j’ai evoquées (et surtout en tant de guerre et de ‘crises’ divers) et souvent les etats ont été les premiers ‘clients’ pour ces ‘technologies’, une fois sur le ‘marché’ !   N’oublier pas que internet (par exemple) a etait d’abord un reseau de communication pour les besoins militaires (surtout Americaines) !   Donc leur ‘émergence’ et développement ont bien bénificié de ‘l’argent public’.  Les ‘recherches’ (d’une rapidité exemplaire!) sur le nucléaire pendant la Deuxieme Guerre (pour les utilisations qu’on sait !) ont permis au le nucléaire civile de faire l’impasse sur un longe période de ‘recherche et developpement’!   Ceci et aussi vrai pour de nombreuses autres technologies donc les premieres recherche, experimentations et utilisations ont été payés par des ‘deniers public’. avant qui devient des ‘produits’ ou ‘technologies’ grand public.   C’est dans ce sens là que je dit que de donner de l’argent public pour le developpement et ‘décollage’ des ENR’s n’a rien d’exceptionnel.   trimtab

4
0
Laissez un commentairex
Available for Amazon Prime