Sortie du nucléaire : coup de frein pour l’Allemagne ?

L’Allemagne pourrait revoir ses objectifs de sortie du nucléaire à la baisse à cause de la crise économique et de l’envolée du prix de l’énergie.

A la suite du drame de Fukushima, les autorités allemandes avaient décidé de faire sortir le pays du nucléaire, adoptant pour une « transition verte ». Selon les experts, la sortie du nucléaire de l’Allemagne pourrait faire augmenter le prix de l’énergie, pour les particuliers, de 30%.

C’est ce qu’a indiqué le groupe Vattenfall, producteur d’électricité, pour qui les 150 milliards d’investissements nécessaires à la sortie du nucléaire seront compensés par une hausse de 30% du prix de l’électricité d’ici 2020.

Pourtant, à un an des élections législatives allemandes, le gouvernement d’Angela Merkel craint de mécontenter les électeurs avec un prix de l’électricité trop élevé.

Ainsi, plusieurs ministres du gouvernement allemand ont anticipé un probable ralentissement du rythme de cette « transition verte », comme le ministre de l’environnement, Peter Altmaier, ou celui de l’économie Philip Rösler, qui a déclaré que les « objectifs et les délais restent les mêmes, mais nous devrons reconsidérer les choses si des emplois ou la compétitivité étaient menacés. »

En France, plusieurs membres du gouvernement, dont Arnaud Montebourg, ministre du redressement productif, manuel Valls, ministre de l’intérieur et Delphine Batho, ministre de l’écologie et de l’énergie, se sont prononcés en faveur de l’énergie nucléaire.

Articles connexes

S’abonner
Notification pour
guest
33 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
De passage

Tout ce que les professionnels de l’énergie annonçaient depuis des années se produit progressivement: “on” ne les avait pas écoutés, le “on” étant les ploucs influençant les pouvoirs et les braillards faiseurs d’opinion. Pour que ce léger changement verbatim parvienne dans les paroles de pro-EnR à tout prix, il a dû falloir bien des mois avant que certains journalistes commencent à se poser des questions sur la Pensée Unique actuelle. Ca prendra encore bien du temps, il y aura foison de contre-vérités acides pour étouffer ce retournement, mais la Physique et le porte-monnaie sont des forces inexorables.

Pastilleverte

où l’on voit que le nucléaire, encore plus sécurisé, pourrait être une des composantes de la transition verte… Pas si bêtes ces allemands !

Lionel_fr

Je parviens à deviner la profonde joie et l’espoir que tous nos pronukes ressentent à la lecture ou à l’écriture de telles diatribes. Serais-je assez mesquin pour venir éteindre cet instant d’alégresse ? Allez, régalez vous de cette étonnante littérature, même si elle semble bien floue quant aux protagonistes et qu’elle ressemble à ce que nous disaient les gourous de 2011, soutenant que le japon était bien décidé à nucléariser encore et toujours son parc, offrant ainsi à nos industriels, les lendemains oniriques dont sont peuplés leurs plus beaux rêves… Il y a encore peu, j’aurais sans doute réagi vigoureusement à de telles allégations tellement françaises, tellement invérifiables. Mais je vais faire une pause aujourd’hui afin de laisser aux pronukes un petit instant de cet espoir incroyable qui les voit disséminer encore plus de plutonium sur la planète et qui semblent en tirer une grande joie .. Soyez heureux mes frères et mes soeurs, quoi qu’il advienne , le pain continuera à frétiller dans son grill pour vous donner des petits dèj’s qui chantent et peu importe d’où viennent les électrons du moment qu’on sait où ils vont..

Ambiel

Il faut être en France pour lire ça… Le formidable tir de barrage incessant du lobby nucléaire depuis Fukushima se transfrome selon eux en “pensée unique pro-ENR”… On croit rêver. Huet de libé est anti nucléaire c’est bien connu, Les Echos, Le Figaro, La tribune, TF1, grands anti nucléaires bien connus aussi. Bouygues, Dassault et Bolloré n’ont bien entendu que des médias anti-nucléaires… L’Allemagne n’a encore mis aucun frein à sa transition alors même qu’elle est partie sans doute trop tot et que ça lui coute un bras, et le camp pro-nucléaire français essaie désésperement de voir le moindre signe de faiblesse. ça a commencé cet hiver : “ils vont manquer de courant, black out!!!” pas de bol, ils ont continué tranquillement et se sont même fait plaisir en nous exportant du surplus solaire… Vous vous êtes réjouis du redémarrage des réacteurs japonnais car vous y voyiez une menace pour vous en France sur l’opinion, bel exemple qui suit le cocorico : “vive fukushima, on vendra mieux nos EPR”. Pas de bol, l’EPR continue son bide monumental. maintenant vous en êtes réduits à vous vendre aux chinois partout pour esperer conserver un peu plus de gateau radioactifs tant que cela est possible..

Pierre25

Un peu hâtif donc les décisions de la Chancellière…Le lignite bien crasseux à tous points de vue va pouvoir freiner son essor..

Steph

Une interrogation chez les Allemands et voici la pluie de halleluia cote pro-nuke, ils n’ont certainement pas entendu parler des reacteurs belges de Doel et Tihange qui sont les premiers d’une liste de 22 voues a etre arretes pour raison de micro-fissures a la construction, ni entendu parle du scandale du nucleaire coreen soupconne de contre-facon de pieces francaises. Sur le fond rien ne change : les EnR poursuivent leur essor de l’autre cote du Rhin et grignotent annees apres annees les parts de marche au nucleaire et au charbon.

Lionel_fr

Je viens de parcourir l’énorme rapport prospectif de RTE publié aujourd”hui : “Bilan prévisionnel de l’équilibre offre demande 2012” situé à Je suis tombé de ma chaise en regardant les différents scenarii long terme : RTE nous torche une phrase qui dit “la baisse des prix PV rendent sa visibilité difficile et de fait ne provoque qu’une vague très courte de nouvelles intallations…” (en substance) Puis en regardant les différents tableaux : la scenario haut prévoit 32 GW de PV installé en 2030 et le scenario bas prévoit 12 GW !!!! Je rappelle que l’allemagne est à peu près à 32 GW à la minute où ce document est publié… Comment voulez vous discuter avec des roublards pareils ? Ya t il vraiment besoin d’entretenir un service RTE pour nous balancer des prévisions aussi foireuses ?

moise44

@Steph Oui, le nucléaire Belge va surement prendre une grosse claque, mais il me semble que l’AFCN (ASN Belge) a autorisé l’un des deux réacteurs dans ces deux centrales que vous citez (Doel et Tihange) pour une prologation de 10 ans, soit 2 sur 4 tout de même … Il faut aussi savoir que Electrabel est une filiale de GDF-Suez, qui sera sans doute très cintente de vendre du GAZ a la place de faire des travaux sans espoirs de retour sur investissements. Doel : le gouvernement belge rassure pour l’approvisionnement électrique et confirme la présence de défauts Extrait : “Pas de risque de black out La communication gouvernementale publiée à l’issue du Conseil indique que “selon les experts, même dans le cas où Doel 3 et Tihange 2 resteraient à l’arrêt, il n’y a pas de risque de black out ni pour l’hiver prochain, ni pour l’hiver suivant”. Et de rappeler qu’outre la production nationale, l’approvisionnement électrique belge repose sur les importations en provenance essentiellement de la France, de l’Allemagne, des Pays-Bas et du Royaume-Uni. Par ailleurs, le gouvernement belge appliquera les mesures prises le 4 juillet, lorsqu’il a annoncé le prolongement de dix ans de la durée de vie du réacteur 1 de la centrale de Tihange. Il s’agit d’interdire les fermetures de centrales non nucléaires, d’inciter les investissements de production, de développer des canaux d’importation et d’aboutir à une meilleure gestion de la demande électrique.” Comme je l’ai lu cet été a plusieurs reprises, le principal ennemi du nucléaire, c’est le GAZ. Et en particulier le gaz de schiste au USA ! (C’est le PDG de GE qui le dit lui même !, Il ajoute que peu lui importe car GE sait faire toutes les sources d’électicité). Vous comprendrez aussi que chez nous l’opposition au gaz de schiste soit facilement passé a l’interdiction par les lois…Déduisez vous même. Tel est pris qui croyait prendre … ou encore Le Dindon de la Farce n’est pas toujours celui qu’on croit…

moise44

Il ne s’agit pas de prévisions, mais de scénarios, comme vous l’avez vous même ecrit. Le prix du MWh solaire étant ce qu’il est (rapport du sénat 250-400€/MWh), dans le contexte économique du pays (3 millions de chômeurs !), des dettes en pagailles (bon, çà c’est pas nouveau, mais c’est un fait), des attaques des marchés ou des agences de notations pouvant survenir a tout moment, l’€ pouvant éclater a tout moment, comment vouslez vous prévoir un investissement massif ? Non a mion avis le RTE reste pragmatique…Bien plus que ErDF qui lui devient carément ambitieux (hors de propos diront certains), mais du coup ErDF se fait recaler ispo facto sur le Linky. Le dame Bellon a fait peurt avec ses chiffres de 45 -50 Milliards d’investissements. Pourtant le Linky ne représentait que 5 milliards, et c’est lui qui a été sacrifié ! Mais l’équation du rapporteur Desessard et son collègue Dantec a été simple : Ou nous acceptons de faire payer les réseaue et alors on intègre les ENR EIF (Electriques Intermeittentes et Fatales=>EIF) plus facilement dans le réseau, ou on permet au usagers de regarder de plus près leur conso et d’agir en conséquence, mais alors il faut le compteur Linky (ou un autre mais ErDF ne veut pas d’un amerloque d’après “dame Bellon”) J’avais commencé a le lire ce rapport du RTE mais j’ai pas été au bout. Je vais m’y remettre.

iodin

Il ne faut tout de même pas exagéré la portée de cette annonce. Pour ceux qui s’en souviennent, les scénarios (1) de sortie du nucléaire élaborés de longue date par la DENA (l’agence allemande de l’énergie) tablaient sur des hypothèses tout de même assez optimistes de substitution du nucléaire notamment pour ce qui concernait l’éolien off-shore. On y comprenait assez bien que les charbons et le gaz tiendraient une place importante dans la transition “verte” allemande. Etant donné que l’Allemagne est déjà nettement dans le peloton de tête des pays européens pour ce qui concerne le prix de l’électricité (2), on peut tout de même bien comprendre que dans un contexte de renchérissement des énergies et de crise économique, le pays ne souhaite pas abandonner à un rythme aussi rapide que prévu une énergie bon marché dont les installations sont souvent amorties. Pour autant, le gouvernement fédéral allemand n’a pas dit qu’il reviendrait sur sa décision de sortir du nucléaire, il prévoit simplement d’en sortir à un rythme un peu plus réaliste. (1) l’étude de la DENA sur les différents scénarios de sortie du nucléaire est trouvable ici: (2) Les prix européens du kWh sur Eurostat:

moise44

Parce qu’une image vaut souvent Plus que des mots :

Lionel_fr

Concernant RTE et le PV : un KWc coute ~1k€ et produit ~1MWh/an pendant 20ans soit 20MWh. 1000€ pour 20MWh = 50€ par MWh. Je ne vois vraiment pas pourquoi on aurait besoin de l’état sauf que si on veut se passer de batterie, il faut “attaquer” le réseau Basse tension et qu’il faut une autorisation pour le faire. Ce rapport minable de RTE ne voit-il pas que le PV est déjà rentable sans aucune intervention de l’état ey que les subventions servent surtout à boucher le gouffre que la production in-situ creuse dans ce stupide monopole ? Ah RTE n’a jamais entendu parler de l’hydrogène , l’électricité reste donc nucléaire et les voitures au fuel pour l’éternité … M’e,fin c’est leur boulot l’énergie ou ils ont confié leur reporting à des stagiaires ? Moise 44 , vos paroles sont débiles , vos bitmaps sont trop grands et votre discours creux.

Pastilleverte

la transition “verte” pourra arriver d’autant mieux que les allemands géreront au plus fin le claendrier de sortie du nucléaire, sortie qui ne peut se faire rapidement. Ce n’est pas une réflexion de pro nuke, c’est du simple bon sens. Quelque part, le programme de Hollande ne dit pas autre chose en fixant un objectif de part du nuke dans l’électricité à 50% d’ici ??? date qui changera vraisemblablement au cours des années ! Maintenat si les allemands préfèrent le charbon et la lignite en place du nuke, c’est kuste une trasition “noire” avant la “verte”, c’est leur choix et on le respecte.

Luis

En juillet 2012, 540 MW de solaire photovoltaïque ont été installés en Allemagne, ce qui porte le total à 29.700 MW. Au premier semestre 2012, 14,7 TWh d’électricité ont été produits par le photovoltaïque, à comparer avec 9,8 TWh pour la même période en 2011, à 18,5 TWh pour toute l’année 2011 et à 11,7 TWh pour l’année 2010. La production d’électricité renouvelable au premier semestre 2012 a été de 67,9 TWh, soit 25% de l’électricité totale. Pour toute l’année 2011, la proportion était seulement de 21% d’électricité renouvelable. La situation évolue vite. A ce jour (septembre 2012), le tarif d’achat de l’électricité photovoltaïque en Allemagne est de 12,84 à 18,54 €/kWh selon la puissance des installations. Sources : Agence fédérale des réseaux, Association de l’industrie solaire, Agence de l’énergie et de l’eau

Dan1

Aujourd’hui, l’allemagne sortant du nucléaire c’est cela : L’ENTSO-E vient de diffuser les chiffres de juin 2011 pour l’Allemagne : … c-country/ Ainsi le premier semestre 2012 est complet. Or on constate un accroissement de la production thermique FOSSILE significative. – janvier 2012 = 35,73 TWh fossiles. – février 2012 est le record absolu avec 38,87 TWh fossiles – mars 2012 = 34,59 TWh fossiles (chiffre provisoire mis à jour). – avril 2012 = 29,77 TWh – mai 2012 = 27,19 TWh – juin 2012 = 29,95 TWh Au bilan, le premier semestre 2012 est un record pour la production d’électricité FOSSILE en Allemagne avec un total de 196 TWh FOSSILE. Noire puis Verte, voilà le destin de l’Allemagne. Reste qu’elle sera noire pour un bon bout temps encore. Pour l’instant, dans le mix énergétique c’est 88% noire.

Luis

Au rythme actuel, la production d’électricité solaire photovoltaïque en Allemagne, à elle seule, sera plus importante dès 2013 (peut-être) ou 2014 (sûrement) que celle des huits réacteurs nucléaires arrêtés en 2011. Ces 8 réacteurs, d’une puissance cumulée de 8.400 MW ont produit en moyenne 38 TWh par an à eux tous dans les dernières années avant 2011. La production d’électricité renouvelable est passée de 102 TWh en 2010 à 122 TWh en 2011 et sera de 130 à 140 TWh en 2012, soit 28 à 38 TWh de plus qu’en 2010. Ce qui veut dire qu’en deux ans ou 2,5 ans, la production d’électricité nucléaire supprimée aura été remplacée par de l’électricité renouvelable.

Dan1

Pourriez-vous nous donner la courbe annuelle de production des 30 GW de PV actuellement installés en Allemagne. Il ne suffit pas de produire des TWh, il faut les produire toute l’année.= et surtout quand on en a besoin.

Lionel_fr

Dan1, welcome back ! Je vais essayer de plagier vos copains : “l’hydrogène ? Ce gaz ultra-léger qui fuit partout ? soyons sérieux… on fait de l’electricité ici…” A supposer que l’Allemagne continue sur sa lancée (8GW PV en 2012), ce sont 64+30GW qui seront installés en 2020. soit 94GWc pour une production à midi de ~70GW. D’ici là , Foxconn produira 10Gw de panneaux par an et le Wc cristallin chinois avoisinera les 30centimes d’euro. Quant à l’hydrogène, je vous laisse chercher sous google , attention l’information est souvent couverte par le secret commercial avec des projets de l’ordre du milliard$ à échéance 2 à 5 ans. Ou comment l’industrie nucléaire devient un vestige (encombrant) en moins de dix ans. Le fait que ça coûte de emplois à nos ingénieurs des mines doit beaucoup émouvoir nos amis américains, allemands, japonais, coréens… etc….. d’ailleurs je sens une larme me monter à l’oeil

Dan1

Je rappelle quand même les objectifs de l’Allemagne pour parvenir à 18% d’EnR dans le mix énergétique : Pour le seul photovoltaïque, cela donne : 2012 = 23 783 MW pour une production de 17,4 TWh 2020 = 51 753 MW pour une production de 41,4 TWh Même si les Allemands sont en avance sur l’objectif de 2012, je ne suis pas sûr que cela aille très au delà 50 TWh PV en 2020. Même à 60 TWh en 2012, cela ne représenterait qu’environ 1% de la production électrique.

moise44

Si vous trouvez qu’il y a un pb dans mes unitées c’est parce que vous n’avez pas vu le mot “primary” dans le titre des graphiques ! Donc mes échelles sont parfaitement claires, c’est la puissance thermique qui est affichée. Pas de l’électricité ! Si vous faites le calcul avec les fameux 33% de rendement, çà correspond.

Luis

Au premier semestre 2012, l’électricité renouvelable a compté pour 24% de l’électricité produite en Allemagne et 25% de l’électricité consommée. Selon la fédération de l’énergie et de l’eau allemande, mieux placée qu’ENTSOE pour savoir ce qui se passe en Allemagne, la production du premier semestre 2012 (281,5 TWh) se décompose ainsi : Conventionnel (fossile) : 59% Nucléaire : 19% Renouvelables (67,9 TWh) : 24% (et 25% de la consommation). Le solaire PV représente 5,1 % du total … pas en 2020, mais en 2012 … et l’année n’est pas finie. Et le gaz, ce n’est pas noir, c’est plutôt incolore. Par ailleurs, les gens un peu informé auront constatés que l’éolien et le solaire sont complémentaires. L’éolien produit plus en hiver qu’en été? C’est l’inverse pour le solaire. Comme c’est curieux.

Sicetitsimple

On peut faire le pari que vos 94GW de PV ne seront pas installés en 2020, le pari plus difficile est de savoir si nous serons en mesure de vérifier le résultat! Une fois de plus, développer du renouvelable intermittent dans un grand réseau interconnecté comme l’Europe pose relativement peu de problème tant que les capacités d’interconnexion permettent d’évacuer les surplus. Parce que tout simplement vous utlisez des infrasructures existantes, et que globalement même si ça perturbe pas mal le système, tout le monde ou presque s’y retrouve, même si ce n’est pas vrai tous les jours. Un des problèmes de l’Allemagne de ce point de vue, c’est qu’elle est en train de flirter avec les limites de ce système, et qu’elle va donc devoir gérer en interne ces surproductions occasionnelles, tout simplement parce que les capacités de transferts vers l’ensemble de leurs voisins seront saturées. E là, ça va forcément couter très cher. Juste pour sentir le vent qui tourne, ette déclaration très récnte du ministre de l’économie:

Lionel_fr

Donc vous avez déniché un obscur grimoire écrit il y a plus de 3 ans (époque où les prix ont décroché) qui, à l’instar de l’abominable prévision de RTE, prétend appréhender l’intégralité du marché PV, Chine incluse. Je vous félicite Dr Daniel Jackson, c’est un peu comme demander à néandertal s’il a migré chez Free Mobile ou à Louis XIV s’il préfère son Big Mac sans cornichons. Avez vous compris que le PV permet aussi une totale indépendance à ses utilisateurs ? Cela signifie que le plan quinquénal de votre kolkhoze, aussi nommé RTE rétrocéde à ses ouailles le droit d’expoiter leur terre à leur profit. Satanique non ? Ainsi, les grands hommes en perruque poudrée dont vous vous faites l’echo, ont-ils perdu le controle sur la production electrique pourtant située sur le territoire le la république. Je sais, c’est un choc, mais je vous signale qu’avec 1000 ampères de batterie au plomb et 5 kWc de panneaux, vous pouvez faire un pied de nez à votre agent EDF avec la protection de la constitution française

Sicetaitsimple

On ne va pas nier les efforts considérables et très couteux pour le consommateur de nos voisins ces dernières années. La question, c’est la suite. Les premiers kilos sont toujours les plus faciles à perdre. Mais les 19% (votre chiffre) de nucléaire, ils sont remplacés par quoi à terme? Pas simple, car comme je le rappelle juste ci-dessus, la capacité à exporter les excédents éolien ou solaireire va peu à peu plafonner. 100GW de solaire est totalment iréalisable sans mettre en place soit du curtailment ( et là ça tue le développement des nouveaux projets), soit du stockage à auteur d’environ 50GW, et là c’est économiquement insoutenable, car ça ne sert que sur quelques mois de l’année.

Lionel_fr

Désolé, j’y suis allé un peu fort. Mes excuses , parfois au lieu de taper sur la table , je passe mes nerfs sur le clavier… Poubelliser le nuke en une decennie n’est pas vraiment une tâche facile. Soit vous faites l’effort de poursuivre cette issue pour comprendre comment l’Allemagne va s’y prendre et en conséquence appréhender le marché de l’énergie en 2020. Soit vous mettez vos convictions au dessus et partez dans une direction très personnelle. Si l’Allemagne fait tant d’émules et si le marché s’apprète à s’engouffrer dans son sillage , c’est parce qu’ils vont vraiment jeter le nucléaire, qu’ils sont les seuls à pouvoir le faire et que l’immense majorité de l’humanité est pétrie d’admiration et prète à tout pour qu’on éradique cette cochonnerie de nos campagnes, sans trop y croire jusqu’à ce que le pays de Goethe leur donne cet immense espoir. Voilà pourquoi leur démarche fascine à ce point. Seule une poignée de fonctionnaires français, quelques fans un peu paumés ou nationalistes et industriels étrangers y sont hostiles. Tous les autres appellent la fin du nuke de tous leurs voeux. Il est donc important de comprendre comment ce pays va s’y prendre et à vrai dire, ce n’est pas vraiment facile

Solaar

Vous faites une erreur d’un facteur 10 sur le solaire en Allemagne, il couvrira 10% de la consommation et non pas 1% tel que vous l’indiquez. @moise44 Les courbes que vous montrez sont intéressantes mais la prise en compte du la production thermique nucléaire n’a aucun sens car elle est perdue, non valorisée. Cela produit un biais qui sur-valorise dans ces graph l’apport du nucléaire de 200%, d’ou les critiques légitimes sur le fond de certains commentateurs. @Lionel-fr L’Allemagne a capé à 52GW le développement de ses capacités solaires, pour dépasser ce plafond il faudra justement que le stockage apparaisse de manière industrielle. Dès l’atteinte de ces 52GW (2015/16 au plus tard) les tarifs d’achats dans le solaire s’arrêtent. L’Allemagne aura alors deux choix : – soit le stockage est mature et ils vont plus loin – soit le stockage n’est pas suffisament mature et ils s’orientent vers un marché du renouvellement de capacités, le solaire ayant une durée de vie bancaire de 15 ans, il peut être remplacé sur ce rythme (3,5GW par an ce qui est tout à fait correct) soit être poussé jusqu’à 35ans. Si cette dernière option est retenue, les centrales en question vendront alors au prix du marché sur leurs 15dernières années avec la possibilité d’être la production la moins chère existante (avec l’éolien post contrats d’achat). L’économie de l’énergie n’a pas fini d’être boulversée, et il est vrai que le nucléaire de demain doit chercher un nouveau modèle (tarifs d’achat? Subventions?) pour rester compétitif et surmonter la défiance observée à son égard dans l’opinion publique de certaines démocraties. En France, en Chine et dans quelques autres pays il garde un avenir certain du fait de la présence de filière puissantes, soutenues et d’un apport économique incontestable.

Lionel_fr

Vous y croyez vraiment à une allemagne qui passerait de 10GWc annuels à 5.3 juste au moment où les panneaux arrivent à 0.4€/W ? Vous pensez réellement qu’après avoir acheté le PV à 8 fois son prix actuel, ils vont dire “bon ba les prix ont baissé, on a réussi donc on arrète tout…” Juste au moment où ils sont sur le point de réussir le plus formidable challenge de l’histoire de l’énergie, leur bras tremble et ils renoncent ?? Où est le problème avec l’hydrogène ? BMW en a utilisé sous forme liquide dans sa série 7, Toyota arrive en 2015 avec de grandes séries de véhicules H2 Pourquoi l’esprit français ne peut accepter que cette technologie va être déployée alors qu’actuellement on ne voit que les prototypes? L’Allemagne possèsera donc 50 stations auto H2 en 2015 dont 10 fournies par Air Liquide ce qui est plutôt ironique so what ??? ils font juste ça pour frimer devant leurs voisins, c’est de l’esbrouffe ? A.Merkel a-t-elle un caractère à rouler en limousine hitech juste pour emballer ? Vous les prenez pour des français où quoi ? nein ! S’ils sont acculés en 2015 , alors les bureaux d’études germains sont déjà arc-boutés sur la question de ce qu’ils vont faire de cette production En 2015, on atteint 53GW, l’hydrogène V 1.0 est en cours de déploiment mais pour suivre le rythme, il faudrait 5GW de nouvelles capacité d’electrolyse par an, sans parler des cuves de stockage, pipelines… En revanche le smart grid un peu plus avancé , je suppose donc qu’un mélange astucieux de ces deux technos recevra les crédits M’enfin vous pensez vraiment que le pays va s’arrèter d’un coup ? c’est complètement absurde ! je n’y crois pas une seconde

Dan1

Pour Solaar “@dan1 Vous faites une erreur d’un facteur 10 sur le solaire en Allemagne, il couvrira 10% de la consommation et non pas 1% tel que vous l’indiquez.” Oui effectivement, un zéro a sauté à la frappe et je ne l’ai pas vu, j’ai pensé 10% et écrit 1%. Je confirme bien que je voulais comparer 60 TWh de PV à 600 TWh (environ de production).

jmdesp

Il est vrai que l’Allemagne a une longue expérience concernant l’hydrogène : L’hydrogène, le plus léger des gaz, fuit de tous les réservoirs, surtout sous les très fortes pressions indispensables pour garder un volume raisonnable.

Lionel_fr

L’hydrogène ne fuit pas des réservoirs, l’acier et le plastique sont étanches. Par contre, l’hydrogène est plus capricieux que le méthane au niveau des joints. Ce que vous dîtes est l’épouvantail à moineau qu’agitent les pseudo savants du moment pour justifier la myopie française. Des dizaines de TWh d’hydrogène sont stockés et brulés en France chaque année dans l’industrie du raffinage, agro-alimentaire et métallurie. Des kilomètres de pipelines d’hydrogène relient les sites industriels dans l’indifférence générale depuis des décennies. La réalité c’est que l’énergie est le premier marché au monde et de très loin le plus stratégique. Qu’une poignée d’industriels syndiqués n’aiment rien moins que voir venir une technologie rustique, robuste et relativement facile à mettre en oeuvre. Et cette technique a en plus le problème d’être impossible à tracer (contrairement au pétrole) , chaque producteur local peut en produire en bricolant un HHO et donc impossible à TAXER**. Nous avons donc une techno PV qui rend son propriétaire totalement indépendant et une techno de stockage qui a à peu près les mêmes propriétés et la synergie entre ces deux techniques énerve prodigieusement nos gourous locaux qui voient disparaitre la substance même de leur monopole et de leur revenus. **(bien que je souhaite du plaisir à celui qui compresse l’hydrogène)

Sicetaitsimple

Vous nous dites que vous souhaitez du plaisir à ceux qui veulent comprimer de l’H2. C’est embétant, car ce soit pour l’injecter (même en quantité très limitées) dans les réseaux de gaz naturel ou s’en servir comme carburant dans le transport, il va bien falloir le comprimer, non? PS: je ne parle même pas des stockages dédiés…

Lionel_fr

L’hydrogène ne fuit pas et se compresse très bien. Mais requiert du matériel de qualité pour le faire correctement. En fixe , les conditions de stockage diffèrent peu des autres gaz. Maintenant l’attente est tellement énorme que le débit qu’on va imposer aux premières installations évidemment sous dimensionnées, sera à la limite de leurs specs et cela va mettre en lumière quelques soucis (adiabatiques en particulier). D’oû mon incantation : Ô dieu de l’énergie (ou auto-proclamé tel) voyez large et permettez à vos humbles sujets de prendre de grosses bouffées d’hydrogène sans congeler le quartier à -200° !! Permettez nous a cesser les pseudo-simulations qui ignorent l’élément le plus léger de l’univers et laissez nous repenser notre rapport à l’énergie grace aux millions de m3 que nous allons stocker, amen

Sicetaitsimple

Je n’ai pas compris grand chose à votre post, mais je peux juste vous dire qu’il n’ a pas besoin d’attendre les premières installations pour savoir qu’une compression adiabatique bah c’est pas facile…..Vous avez déjà gonflé un pneu de vélo ave une pompe à main?

33
0
Laissez un commentairex