Technologies énergétiques:l’Europe coordine ses efforts

La première réunion du groupe de pilotage de la mise en œuvre du plan stratégique pour les technologies énergétiques (plan SET) a établi le calendrier de la stratégie de l’Union européenne pour les technologies énergétiques. Cette stratégie vise à renforcer la coordination des efforts de recherche et d’innovation aux niveaux national et européen pour assurer à l’Union européenne une place parmi les premiers sur le marché des technologies à faible intensité carbonique.

Sous la houlette commune de MM. Andris Piebalgs et Janez Potocnik, membres de la Commission respectivement chargés de l’Énergie et de la Recherche, ce groupe est composé de représentants nationaux de haut niveau des secteurs de l’énergie, de la recherche et des finances.

Première étape : identifier les domaines d’action pour répondre aux objectifs de réduction des émissions de CO2 et de la sécurité d’approvisionnement, tout en stimulant la compétitivité de l’Europe dans ce domaine.

Sécurité énergétique, changement climatique et compétitivité, tel est donc le triple défi qu’identifie l’Union aujourd’hui, et auquel elle entend répondre en étendant et améliorant la coordination de l’ensemble des ressources dont elle dipose pour développer les technologies nécessaires qui permettront eux européens de conserver leur qualité de vie énergétique.

"Faire cavalier seul est voué à l’échec et obligera à faire des concessions, estime Bruxelles. La coopération permettra à l’Europe d’ouvrir le chemin menant à une nouvelle ère énergétique."

Lors de l’inauguration du groupe, Andris Piebalgs a commenté : «Nous devons encore trouver de l’argent et nous devons l’utiliser de manière plus efficace. Le secteur privé doit investir davantage et il nous incombe, à nous service public, d’accentuer l’effet de levier de nos subventions et de nos investissements. En articulant de manière plus stratégique les programmes des États membres et de la Communauté, nous optimiserons leurs résultats de façon à nous mettre à niveau sur la scène internationale.»

Janez Potocnik a ajouté: «Il s’agit de comprendre les priorités et les systèmes d’innovation des uns et des autres, et de définir comment nous pouvons coopérer au mieux. Le but n’est pas de remplacer les programmes nationaux ou la programmation à un niveau national, mais plutôt de tirer parti des situations où nous avons tous à gagner à unir nos forces. Il s’agit de faire de la programmation commune un élément naturel du paysage de la recherche européenne en joignant nos forces à l’endroit et au moment où cela a un sens de mettre nos ressources en commun dans un effort concerté. En outre, peu de sujets sont aussi importants et aussi urgents pour l’Europe que l’énergie et le changement climatique.»

La réunion de jeudi faisait suite aux conclusions du Conseil «Énergie» du 28 février 2008 qui invitaient la Commission en mettre en place un groupe de pilotage pour les technologies énergétiques stratégiques chargé de conduire la mise en œuvre du plan SET.

Le 22 novembre 2007, la Commission européenne a adopté un plan stratégique européen pour les technologies énergétiques (plan SET). Pour plus d’informations, consultez le site de la Commission

Articles connexes

S’abonner
Notification pour
guest
2 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Guydegif(91)

Il est dit: ”…groupe de pilotage… mise en œuvre plan stratégique pour  technologies énergétiques (plan SET) …. calendrier de la stratégie UE ! …Stratégie vise à renforcer coordination efforts de recherche et d’innovation aux niveaux national et européen pour assurer à l’UE place parmi premiers … faible intensité carbonique…” Je présume qu’il y a des experts de tous bords, mais… Si je puis me permettre un humble avis ou suggestion, suite à une lecture récente du bouquin en question…L’analyse fort pertinente et lucide de la situation GES / DD / Energies / EnR/ Climat ainsi que des actions suggérées dans le bouquin ”Le plein svp…! ” de JM.Jancovici / A.Grandjean,MERITE de solliciter ces derniers en tant que Conseil / Consultant AVISES de la situation pour mise en place d’un PLAN d’ACTIONS ad hoc et ASAP. …Je dis ceci en toute objectivité et sans intérêts pécuniers persos, mais pour le bien de la/”ma” planète aussi…! A bons entendeurs…A+ Salutations Guydegif(91) 

pasnaif

… est encore visible dans bien des domaines, je n’attends rien de plans communs qui (j’espère me tromper) seront comme bien d’autres très édulcorés et sans progrès, sauf de faire des conférences et du bal-bla. Je le vois quand je participe en tant que rouage dans certaines coopérations internationales européennes…que de lenteurs et de manoeuvres dilatoires! Si la recherche scientifique avait été gérée par elles, nous en serions encore à la bougie.   Je crois plus que chaque pays devrait se lancer sans entrave dans SA direction, l’Espagne dans le soleil, le Nord dans l’éolien, d’autres dans la biomasse ou le géothermique, que sais-je etc… et au bout de 15-20ans les résultats s’afficheront d’eux-même. Mais alors les filières gagnantes ayant généré des brevets devront donner ces derniers gratis pour les 26 autres pays communautaires et la Comission financer le développement des gagnantes chez les pays ayant fait un choix malheureux et vogue la galère: Pas de querelle de clocher, pas d’idéologie que du génie et de la “furia”.Mais bien sûr il est une filière à piocher de suite: Economies d’énergie. Savez vous qu’à Londres si vous réduisez votre consommation d’électricité d’une année sur l’autre, vous touchez un gros chèque d’encouragement du fournisseur qui n’est autre …. qu’EdF. Bien sûr c’est la Loi en UK.

2
0
Laissez un commentairex
Available for Amazon Prime