Chine : McPhy Energy livrera un système “Wind to hydrogen” (4 MW)

McPhy Energy a annoncé mercredi avoir signé un contrat d’équipement d’un montant de 6,4 M€ pour un système « Power to gas » (ou « Wind to hydrogen »), destiné à valoriser des surplus d’énergie produits par un parc éolien de 200 MW en construction dans la province du Hebei, en Chine.

Le client, Jiantou Yanshan (Guyuan) Wind Energy, appartient à Hebei Construction and Investment Group Co., le constructeur public de la province du Hebei. L’entrée en vigueur du contrat est soumise à des autorisations administratives qui doivent être accordées au constructeur d’ici la fin du mois de juillet. La livraison est prévue pour juillet 2016 et la mise en service en janvier 2017.

Hebei est une province chinoise pionnière pour les technologies de production d’énergie propre à partir de sources renouvelables et leur intégration dans les infrastuctures énergétiques existantes et à venir. En octobre 2013, une délégation emmenée par M. Zhou Benshun, le Secrétaire de la province, était en mission dans l’Etat du Brandebourg (Allemagne), afin d’étudier les expérimentations qui y sont menées dans le domaine des technologies propres.

L’Etat du Brandebourg et la province du Hebei avaient consécutivement conclu un accord de développement conjoint concernant notamment un projet de centrale électrique hybride, semblable à celle de Prenzlau, afin de démontrer la viabilité économique de l’hydrogène comme vecteur d’intégration des énergies renouvelables.

Une lettre d’intention avait également été signée entre Hebei Construction and Investment Group, la filiale allemande du Groupe McPhy Energy, et Encon Europe, société de conseil en environnement.

Il est rappelé que l’électrolyseur de la centrale de Prenzlau avait été construit par une division d’Enertrag, acquise par McPhy Energy en septembre 2013. Grâce à la maîtrise de cette technologie d’électrolyse, et à l’expertise développée dans son intégration au sein d’infrastructures énergétiques comme les réseaux électriques ou de gaz naturel, McPhy Energy a ensuite modifié et adapté la centrale hybride de Prenzlau et construit l’interface avec le système d’injection de gaz dans le réseau.

Pour cette première concrétisation du partenariat, McPhy Energy fournira 2 lignes de production et de stockage d’hydrogène, composées chacune :

• d’un électrolyseur McLyzer de 2 MW, dernier né de la gamme McPhy Energy, délivrant l’hydrogène à une pression de 30 bars ;

• d’une unité de stockage d’hydrogène solide transportable, utilisée conjointement à des réservoirs traditionnels pour stocker et transporter
l’hydrogène produit.

« Je suis ravi que McPhy Energy ait été choisie pour réaliser ce système par la région du Hebei. Cette province est un modèle en Chine pour le développement des énergies renouvelables. Ce projet « wind to hydrogen » est de loin le plus important jamais réalisé en Chine, dont la capacité installée en matière de production d’énergies renouvelables dépasse 200 GW. L’entrée sur ce marché, à un moment où les autorités chinoises veulent optimiser l’efficacité de leurs parcs solaires et éoliens est une immense opportunité pour McPhy Energy », conclut Pascal Mauberger, PrésidentDirecteur Général de McPhy Energy.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

25 Commentaires sur "Chine : McPhy Energy livrera un système “Wind to hydrogen” (4 MW)"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Tech
Invité

le stockage progresse et on peut pas dire que les chinois achètent les produits les moins “rentables” la synergie électrolyseur/ stockage solide augmente les potentiels séparés de ces 2 technologies qui commencent à être maitrisées par McPhy les pisses-froid vont bien sur arguer que 4MW sur 200 c’est peanuts! peut être mais cela va permettre d’un autre coté de démarrer ou d’accélerer une utilisation de l’H2 dans d’autres applications, puisque la disponibilité de l’H2 sera là. et l’industrie H2 progressera en parralèle, augmentant la demande!

Ludo35
Invité

4 MW de stockage comparés aux 200 MW de production max, uniquement les jours de grand-grand vent (>45 km/h) 4 MW de stockage à comparer à une production moyenne de 25 MW les jours normaux… (80% du temps ?) On peut donc imaginer le système en régulation d’une production entre 22 MW et 30 MW “intraday” pour un besoin aux alentours de 25 MW… Bref, en l’absence de précisions, pas de conclusion sur le dimensionnement des installations.. ludo

Lionel-fr
Invité
Il y a un peu plus d’info que sur les Echos .. Merci Enerzine ! Par contre , on parle encore de “réservoirs” bon ! Je serais assez curieux de savoir dans quoi on stocke 4MW HH sous 30 bar. Et c’est l’électrolyseur d’Enertrag ce qui explique le coût/puissance intéressant. On dirait que McPhy et moi sommes d’accord sur la priorité à la puissance au détriment (si besoin) du rendement. Effectivement Tech, ce n’est pas parce qu’on a de la puissance qu’on a de l’HH et c’est là toute la question en ce moment. Pour valoriser l’hydrogène, il faut en… Lire plus »
Sicetaitsimple
Invité
C’est Lionel qui nous avait annoncé cette “breaking news”. Je me permets de recopier ma réaction: “à lionel: breaking news C’est vrai que l’avantage des Chinois, c’est qu’ils essayent absolument tout sans trop se poser de questions. C’est un peu l’avantage du coté “monopolistique” que vous décriez par ailleurs sur un autre fil… Alors voyons un peu…. 6,4M€ pour 4 MW. Mettons que ça produise quand l’électricité ne vaut rien ( vaut zéro) et que ça puisse arriver 1000h/an. Mon hypothèse est totalement irréaliste, mais mettons. Avec un rendement de 75%, ça fait 3000MWh d’hydrogène produit par an. Si c’est… Lire plus »
Tech
Invité
encore une fois 6CT vous passez par de simples règles de trois, mais les paramètres sont largement plus nombreux, cet équipement permettra de stabiliser une production 10 fois plus forte et ceci doit être chiffré, la capacité de résistance aux pannes sera donc plus forte et ceci a un prix , cette province est très peuplée et a besoin d’énergies vertes car très polluée par le charbon! quel est le coût sanitaire de la pollution locale? dans l’équation économique il faut donc également inclure la géo politique et des politiques de protection pour le futur de nos familles, quel est… Lire plus »
Lionel-fr
Invité
Les calculs d’exploitation n’ont aucune pertinence ici. Une fois que vous avez la machine, vous l’avez, il ne reste qu’à l’utiliser. Si la commande portait sur une capacité de 100TWh / an , ce serait différent. Là on est clairement dans la fourniture d’hydrogène à fins de recherches Et vous , avec quoi faites vous la recherche sur l’ hydrogène énergie ? On a déjà vu que l’utilisation directe de l’HH a un potentiel de levier important sur l’exploitation future. Mais ou sont les chaudières HH ? Et avec quoi comptez vous les alimenter ? Une station de reformage Air… Lire plus »
Sicetaitsimple
Invité

Je n’ai rien contre la RetD sur l’H2. Si je me suis permis cette “rêgle de trois”, c’est parce qu’un gros “dummy” écrivait dans son post donc 1.6 million par MW de puissance admissible. Qui dit mieux et surtout, si je suis ministre , est-ce que je peux en avoir .. disons 3000 pour 4.8 milliards et doubler la puissance admissible du stockage français ? 4.8 milliards est une somme rondelette certes, mais pour 3GW de stockage, c’est pas si cher que ça .. PS à Tech: gaedez surtout votre livret A, j’ai estimé un chiffre d’affaire, pas un bénéfice!

Lionel-fr
Invité
Mon estimation n’avait pas d’autre prétention que de faire un benchmark. Celle de 6ct est une religion, un jugement, une sentance et une execution. Encore une fois 6ct utilise le copicoller de phrase vidée de son contexte qu’il conclut par une galipette stupide. Cette méthode a largement démontré qu’elle ne satisfait que l’ego de son auteur, son illusion de se sentir utile. Le stockage par hydrogène a exactement la même fonction que le pompage des steps, il s’active en suivant plusieurs paramètres dont le coût de l’electricité mais ce n’est qu’un parmi d’autre et celui ci n’a aucun sens si… Lire plus »
Sicetaitsimple
Invité

vidé du contexte… Bah chacun ira vérifier ici la phrase “vidée de son contexte”: Encore une fois, si vous ne voulez pas que vos écrits soient “mis entre parenthèses” pour en signaler la bétise, le plus simple est d’éviter de les écrire pour faire le beau, l’innovant, le savant, le visionnaire, le géopoliticien, etc etc…ce qui fait d’ailleurs bander Tech…. C’est pas une une question de croisade, juste une question d’honneteté intelectuelle…..

Lionel-fr
Invité
Donc parce que votre calcul foireux est l’honnèteté incarnée et que le reste est nul, les chinois mettent 6 millions sur la table dans une foutaise alors qu’il vous suffit d’un copié collé et d’une phrase assassine (et pas un rond ) Le problème , c’est que le peu d’info que vous apportez ignore 99.99 % de l’actualité pour se concentrer sur votre boulot de comptable opiniatre C ‘est que McPhy va payer des salaires avec ce fric et vous vous payez quoi ? vous aidez qui ? vous apportez quoi à qui ? A quoi ça sert de connaitre… Lire plus »
Sicetaitsimple
Invité
je l’ai dit un peu plus haut, essayent tout, et c’est pas 6M€ qui va les arréter…. McPhy va peut-être payer quelques salaires quelques temps , mais il va surtout se faire piller sa technologie si elle a du sens, ce sur quoi je ne suis pas compétent pour juger. Mon calcul foireux, je n’ai pas encore vu un intervenant le contester avec un contre-calcul, mais je suis prêt à en discuter. L’objet n’est pas d’apprendre quoi que ce soit, l’objet est juste de dire que donc 1.6 million par MW de puissance admissible. Qui dit mieux et surtout, si… Lire plus »
Lionel-fr
Invité
non, c’est un benchmark Ce n’est ni faux ni passionnant, c’est une prolongation tendancielle sur laquelle il n’y a pas lieu de disserter. Vous ou Janco diriez “un ordre de grandeur” Il n’y a pas de contre calcul moins idiot que le votre, le calcul d’exploitation est inaproprié dans ce contexte. A moins d’être milliardaire propriétaire d’une ile dans le pacifique et de vouloir l’éclairer la nuit.. Effectivement la techno McPhy sera reverse engineerée et pillée mais je pense qu’enertrag a déposé les brevets et McPhy a de quoi mettre à jour ce brevet pour qu’il couvre la Chine qui… Lire plus »
Sicetaitsimple
Invité

quand on raconte des conneries, il faut juste dire que son interlocuteur fait des remarques ‘innapropriées dans le contexte” pour pouvoir en raconter d’autres dans les jours qui suivent! Super!

Lionel-fr
Invité
Vous utilisez des mots mais ça ne veut rien dire. Installer quelques GW de capacité électrolyse n’est absolument pas une connerie. C’est même l’objectif et la finalité du projet McPhy qui est quand même un intervenant plus fréquentable que monsieur simple et ses troubles comportementaux liés à l’énergie par des mots et rien que les mots. Reste qu’un tel scenario est prématuré et suppose qu’on sache quoi faire de cet hydrogène. Cettte question reste ouverte, càd qu’elle n’est pas tranchée et si d’autres entités souhaitent se lancer dans des moteurs à cogénération , ils n’auront pas de mal à trouver… Lire plus »
Lionel-fr
Invité
Je ne pense pas que ce soit une grosse erreur.. De penser que la France n’est pas le seul marché au monde. Le nucléaire français qui est largement en excédent de production et doit réduire sa production sans cesse, serait le grand gagnant d’une production d’hydrogène à échelle nationale mais aucun autre pays n’est dans ce cas. Comme les anti hydrogène se recrutent dans les rangs des concurrents, les nucléocrates ne sont pas son pire ennemi loin de là. En fin de parcours, ce sont bien les renouvelable atmosphériques qui seront amenées à électrolyser l’eau, le micro-climat français ne risque… Lire plus »
Sicetaitsimple
Invité

Vous parlez de production d’H2 pour des usages industriels, ça pourrait effectivement avoir du sens mais il se trouve qu’aujourd’hui le reformage de méthane est bien plus compétitif que l’electrolyse. Ca va être très compliqué de convaincre des chimistes, des raffineurs,….de changer leur fusil d’épaule. Quant à la Chine, certes elle a un programme nucléaire (et renouvelables) conséquent, mais elle a devant elle une “longue marche” de stabilisation puis de substitution au charbon avant de se retrouver dans des situations “d’excédents” qui sont une condition nécessaire pour commencer à justifier du stockage massif.

Aw4c
Invité

Vous dites que le reformage de méthane est bien plus compétitif que l’electrolyse,que ça va être très compliqué de convaincre des chimistes, des raffineurs,….de changer leur fusil d’épaule. Mais la matière fissile utilisée pour l’électrolyse est bien moins chère que l’importation de gaz-nat,donc de l’H2 produit par électrolyse,d’électricité issue de la fission, même avec un rendement technique moins bon que l’usage du réformage,revient moins cher pour la France,en terme d’importation de matières premières comparées. Pensez-y ! Il serait donc mieux,pour la France, de fabriquer notre H2,à partir d’électronucléaire(electrolyse),qu’à partir de gaz-nat importé(plus honéreux que les matières fissiles,plutonium et uranium).

fredo
Invité

je reste assez admiratif de ce contrat, de l’habileté de McPhy, et de sa vision stratégique. ce qu’on appele un pionnier !

Sicetaitsimple
Invité

..bisounours, votre suggestion. Parce que le dit hydrogène, ce n’est pas “la France” qui le paye, mais bien les dits chimistes, raffineurs,…. Remarquez, je ne vous empêche pas d’aller essayer de les convaincre!

Aw4c
Invité
” le dit hydrogène, ce n’est pas “la France” qui le paye, mais bien les dits chimistes, raffineurs,….” Les chimistes & raffineurs,quand ils vendent en France leurs produits finis, participent au déficit commercial français dû à l’usage du ch4 importé pour obtenir de l’H2.Un partenariat EDF-air liquide proposant de l’H2 moins cher,produit par électrolyse,d’électricité issue de la fission,aux chimistes & raffineurs qui produisent sur le territoire français,nous débarrasserait de la part de ch4 importé par ces utilisateurs de l’H2. Après on généraliserait au fur et à mesure des besoin cette prod d’H2 issue de la fission et aussi plus tard… Lire plus »
Sicetaitsimple
Invité

Ah, si vous voulez faire subventionner les chimistes et les raffineurs par EDF et Air Liquide, c’est alors à eux qu’il faut aller demander, mais ça m’étonnerait qu’ils soient plus d’accord! Voilà, faut juste que vous trouviez quelqu’un qui paye la différence, c’est simple. PS: les environ 60 milliards, c’est pour gaz + pétrole, le gaz représentait environ le quart.

Aw4c
Invité

Même sur environ le quart,soit sur environ 15 milliards d’€;ça peut valoir le coup,d’étudier sérieusement la question.EdF ne dépense chaque année pour son importation d’uranium naturel,que quelque centaines de millions d’euros.A comparer avec les 15 milliards d’€ d’import de CH4 naturel chaque années en France.

Sicetaitsimple
Invité
…le coup d’étudier sérieusement la question. Parce que vous imaginez un moment que les acteurs en question (les Total,chimistes divers, EDF, Air Liquide ou leurs homologues dans d’autres pays où l’électricité n’est pas trop chère) ne l’ont pas déjà étudié sous toutes ses coutures? Personnellement, je ne me permets pas ce genre de question, il y a quand même des gens dont c’est le métier, notamment quand ça parle pognon dans de la production massive. Sauf taxation du CO2 très importante, aucune chance de voir l’electrolyse supplanter le reformage pour des productions de masse dans les conditions actuelles de prix… Lire plus »
Aw4c
Invité
En France: Les Total,chimistes divers,air liquide,etc… avaient sous la main depuis les années 50-60(et toujours maintenant) les unités de vaporéformage pour obtenir l’H2 dont ils avaient besoin.Comme c’est le client final qui paye leurs produits finis et qu’ils ont toujours des clients finaux(y compris en France),peu leur importe que l’électrolyse via des “combustibles” fissiles produirait de H2 un peu moins cher(et moins cher en import à la France) que le vaporéformage avec des combustibles fossiles. Et n’oubliez pas que le vaporéformage est une réaction endothermique qui produit naturellement du CO2,l’electrolyse bien qu’endothermique,n’en produit pas.Mais les Total,les gaziers et les raffineurs… Lire plus »
Sicetaitsimple
Invité
Faut juste arreter d’avoir une attitude angélique et de penser que les industriels vont avaler la différence comme par miracle. Si ça coute plus cher, et c’est le cas, qui va payer? Vous, moi, forcément. C’est un choix, personnellement je veux bien qu’on impose qu’à partir d’aujourd’hui que tout hydrogène soit produit à partir d’electrolyse en Europe. Il y aura un impact que je ne mesure pas sur le prix des carburants et des engrais.C’est un peu soviétique comme décision, mais bon…. Simplement je ne suis pas certain que ce soit une mesure prioritaire en termes d’efficacité pour “la planête… Lire plus »
wpDiscuz