Le charbon tue prématurément en Europe : 25.000 décès par an

"En Europe, les centrales à charbon ont un impact considérable sur la santé" ont conclu des chercheurs de l’Université de Stuttgart (Allemagne) dans une étude commandée par Greenpeace International.

Grâce à une modélisation poussée, les scientifiques ont pu chiffrer les impacts sanitaires et économiques des 300 plus grandes centrales à charbon d’Europe et 50 autres projets en cours de réalisation.

Les 350 centrales thermiques européennes passées au crible provoqueraient ainsi plus de 25.000 décès prématurés par an. Le coût économique a été estimé quant à lui à des milliards d’euros conséquemment aux soins de santé et aux journées de travail perdues.

Les émissions de gaz acide, de suie et de poussière provenant du charbon contribuent grandement à la pollution industrielle aux particules fines qui pénètrent profondément dans les poumons et le sang. Selon le rapport, ce type de pollution nuit à la santé des bébés, des enfants et des adultes, provoquant dans la durée des crises cardiaques et le cancer des poumons. Il est aussi responsable de l’augmentation des crises d’asthme et autres problèmes respiratoires…

Au total, 240.000 "années de vie" ont été perdues prématurément en Europe en 2010, entraînant une disparition de 480.000 jours de travail. La Grande-Bretagne, classée cinquième pays le plus impacté par le charbon, a perdu à lui seul près de 10% de cette estimation, soit 22.600 "années de vie". Drax, la plus grande centrale à charbon de Grande-Bretagne serait responsable de la perte de 4.450 "années de vie", et celle de Longannet en Ecosse, 4.210.

La France arrive en 8ème position avec 9.920 "années de vie" et 210.000 jours de travail perdus.

Pollution au charbon en Europe : 22.300 décès prématurés par an

Par ailleurs, au delà de la pollution aux particules, la combustion du charbon libère toutes sortes de toxines (mercure, plomb, arsenic, cadmium, etc.), sans parler des effets à long terme du CO2 émis dans l’atmosphère, ce dernier représentant un quart des émissions de CO2 dans l’Union Européenne.

Les 5 pays les plus impactés au niveau de la santé, sont la Pologne, l’Allemagne, la Roumanie, la bulgarie, la Grande bretagne. Les principales entreprises produisant de l’électricité à partir du charbon sont PGE (Pologne), RWE (Allemagne et Royaume-Uni), PPC (Grèce), Vattenfall (Suède) et CEZ (République tchèque).

Pollution au charbon en Europe : 22.300 décès prématurés par an

Par ailleurs, l’analyse des émissions montre que la pollution de l’air par les centrales à charbon cause plus de décès que les accidents de la circulation routière en Pologne, en Roumanie, en Bulgarie et en République tchèque. En Allemagne et au Royaume-Uni, les centrales à charbon sont associées avec presque autant de décès que les accidents de la route.

Le lien vers l’étude est diponible : ici (.pdf

Partagez l'article

 



         

Articles connexes

Poster un Commentaire

46 Commentaires sur "Le charbon tue prématurément en Europe : 25.000 décès par an"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
S81
Invité

d’ou sortez vous que le nucléaire ne peut pas dépasser 15% du mix mondial???

Bachoubouzouc
Invité

“Tiens on attend toujours l’étude de Sauvons le climat ou de la CGT-Energie sur le sujet du Charbon, eux qui prétendent lutter contre le réchauffement climatique en s’opposant à la transition énergétique ;)” Mais lol : SLC a toujours eu une position anti-fossile et anti-charbon, et pendant ce temps-là tous les écolos (EELV, greenpeace, etc) répètent “c’est très bien” avec la bouche en coeur face aux modèles que sont l’Allemagne et le Danemark, les plus gros pollueurs d’Europe par habitant !

Temb
Invité

Tiens on attend toujours l’étude de Sauvons le climat ou de la CGT-Energie sur le sujet du Charbon, eux qui prétendent lutter contre le réchauffement climatique en s’opposant à la transition énergétique 😉

Lionel_fr
Invité
Une raison de plus de booster les renouvelables. Le nucléaire est incapable de dépasser 15% du mix mondial ; Les renouvelables associées à l’hydrogène et aux futures batteries capacitives (nanotube silicium ou carbone) sont le seul modèle énergétique à même de contrarier les fossiles. Comment un groupuscule de français peut il nous enfumer par des discours anti PV ou anti eolien basé sur l’intermittence alors que tous les constructeurs automobiles mondiaux vont migrer vers l’hydrogène entre 2015 et 2020 ? Pourquoi la France et-elle LE pays qui fait semblant d’ignorer que la seule issue possible consiste à stocker de l’énergie… Lire plus »
climax1891
Invité
Avec l’augmentation du rendement d’une centrale et le remplacement d’une partie du charbon par de la biomasse, les émissions de CO2 peuvent être réellement diminuées. Avec en plus une baisse massive des émissions de dioxyde de soufre (SO2), d’oxydes d’azote (NOX) et de poussières. En 2007, en Europe, les centrales ont produit 1023,4 TWh avec 247,9 millions de TEP de charbon. Soit un rendement moyen de 35,5%. Avec des centrales à 46% de rendement et en utilisant 60 millions de TEP de biomasse, l’Europe pour réduire sa consommation de charbon dans ses centrales de 116 millions de TEP (56 MTEP… Lire plus »
gaga42
Invité
Ah l’hydrogène, le phantasme des thermodynamiciens puisqu’il permet de bousculer Carnot dans les PAC. Je suis l’affaire depuis 30 ans, j’y ai même largement contribué, et ça fait 30 ans (au moins) que c’est pour demain, et qu’on ne voit que des démonstrateurs ou des opérations de com (Ikea). Alors prétendre que ” tous les constructeurs automobiles mondiaux vont migrer vers l’hydrogène entre 2015 et 2020 “… Le stockage de l’électricité reste le talon d’achille de nos technos et, malgrè des progrès indéniables (supercondos?), sauf miracle, n’espérons pas de diffusion massive (transports, énergie intermittentes) avant qq dizaines d’années. Bizarre la… Lire plus »
Luis
Invité
¤ Le CO2 n’a rien à voir dans cette affaire. Ainsi, les émissions de CO2équivalent (CO2 + Ch4 + autres gaz à effet de serre, en oubliant la vapeur d’eau) ont pas mal augmenté depuis quinze ans, alors que la température mondiale moyenne est restée la même (avec quelques ondulations, comme toujours). Le CO2 n’est pas mauvais, ni pour la nature, ni pour la santé (mais ne pas en abuser avec 40.000 ppm, cent fois plus que l’atmosphère actuelle). Le reste en effet n’est pas très bon pour la santé, ni pour la végétation dans le cas du SO2, mais… Lire plus »
Lionel_fr
Invité
C’est quand même un coup de com très concret pour Ikea : Je dirais même que ce n’est pas un coup de com du tout puisque personne (même pas Enerzine) ne communique là dessus alors que 3000 chariots à hydrogène sont déployés à ce jour financés par des gains de productivité et non pas par le budget com’ marketing Ce sera la troisieme station hydrogène en France alors que l’Allemagne en compte déjà 35 Pour ce qui est du marché auto, lisez le site de l’AFHYPAC , surtout la gazette trimestrielle car on n’a plus trop de nouvelles de la… Lire plus »
Contreverse
Invité

Une bonne polémique tient parfois mieux que de long discours. En fait le problème de la terre c’est l’homme et el problème de nos société c’est le veillissement. Que veux dire mourrir prématurement quand l’esperance de vie augment vertigineusement? Comment faire le bilan des 30 années passées quand les normes évoluent tous les 5 ans. Toutes les projections moyen termes montrent que le développement des ENR intermittentent ammènent une réactivation des centrales charbon, tout le refus des gaz de schiste…

Lionel_fr
Invité
Toutes les projections ? Je n’ai lu que la prose de RTE et celui-ci affirme fort et clair que les EnR permettent de bruler moins de fossile. Vos projections à la Jancovici ne sont pas bonnes. Le Danemark brulait du charbon bien avant l’aventure éolienne et les nouvelles centrales allemandes servent à remplacer les anciennes très polluantes comme l’explique Climax1891 ci-dessus En l’espece , doubler la production EnR française aurait pour effet d’utiliser moins d’hydraulique en été et d’aborder l’hiver avec des barrages pleins. On produit moins à partir de charbon au pic de production EnR et le reste se… Lire plus »
Luis
Invité
¤ La part du nucléaire dans la production d’électricité, monde entier, est la suivante : 2001 : 16,2 % (2.540 TWh : en net) 2005 : 15,5 % (2.630 TWh) 2010 : 13,5 % (2.630 TWh) 2011 : 12,3 % (2.520 TWh) et encore moins en 2012. L’hydraulique à elle seule a toujours produit plus d’électricité que le nucléaire. Si l’on prend tous les renouvelables, l’écart est encore plus grand. Electricité nucléaire et renouvelable (production brute, différente de nette) : 2000 : 2.590 TWh nucléaire / 2.920 TWh renouvelables 2006 : 2.790 TWh / 3.480 TWh 2010 : 2.750 TWh… Lire plus »
Tech
Invité

entièrement d’accord, le stockage et l’hydrogène, il n’y a que ça de vrai. qu’attend-on? obliger les voitures à se garer à coté d’une prise de courant c’est trop contraignant. surtout quand le parking est occupé! il vaudrais mieux commencer à installer des distributeurs d’hydrogène comme ils ont commencé à le faire en allemagne etmême si le rendement n’est pas encore optimisé, la génération d’hydrogène n’ a pas réellement besoin d’être en continu, donc convient très bien à une fourniture ENR aléatoire (avec un peu de régulation et de lissage bien sur!) GO H2 GO

Babase
Invité

De mémoire ce chiffre est beaucoup plus faible que l’estimation de mortalité due à la pollution par les transports sur la France seule… à vérifier.

Anon
Invité

Je croyais qu’il y avait des filtres sur les centrales à charbon pour rejeter que le co2. Et ils savent combien de morts de cancers causés par ingestion de particule radioactive depuis 30ans après le passage du nuage de tchernobyl, comme ils ont l’air de savoir calculer le nombre de mort par inhalation de gaz de centrale à charbon

gaga42
Invité

Je suis entièrement d’accord avec vous: “le stockage et l’hydrogène, il n’y a que ça de vrai”. Mais si il suffisait de dire “quand on veut on peut”, de déposer des brevets (j’en ai pas mal à mon actif, la plupart inutiles) et d’écrire des publis pour faire avancer la science et la techno ça se saurait. Donc patience. A Lionel: le photovoltaïque obéit aussi à Carnot, mais avec une température de source chaude d’environ 3000K.

Lionel_fr
Invité
Vehicule hydrogène – qu’attend-on ? On attend pas car si vous avez 100 Keuros sous le coude , vous pouvez sans doute déjà vous offrir une Hyundai fuel cell mais celle ci n’a été produite en série infinitésimale que pour entrer dans le guiness des records , il s’agit plutôt d’une poignée de prototypes et de toutes façons , à part se faire livrer de l’H2 en grosse bonbonne oblongue (par camion), la fourniture d’hydrogène est actuellement réservée à quelques sites industriels en France Pour la suite , plusieurs constructeurs se sont déjà entendus (pression des cuves, embout étanche, …… Lire plus »
Lionel_fr
Invité
Pour revenir au sujet de l’article, le charbon tue et rend le poisson inconsommable (taux de mercure très élevé dans les océans). Si je veux bien admettre que le nucléaire a réduit historiquement la pollution par le charbon (en créant d’autres pollutions dont on ignore si elles ne vont pas mettre un terme à l’eventure humaine..) Le nucléaire n’a aucune chance d’être une alternative crédible : le niveau national n’a aucune importance ici , toutes les pollutions du charbon sont planétaires. Par contre , les EnR et le stockage chimique (H2) ou électronique (condensateurs nanométriques) forment une équipe complètement universelle… Lire plus »
Dan1
Invité

Il est rassurant de constater qu’Enerzine peut à l’occasion sortir un article sur le charbon… on en parle si peu souvent alors qu’il est le premier de la classe dans le monde électrogène avec plus de 40% de la production mondiale d’électricité. C’est une filière qui paye très très peu ses énormes externalités et ne gère que très imparfaitement ses déchets (mais l’atmosphère est une très grande poubelle bien pratique). Pour ceux qui serait étonné des scores présentés, un petit rappel :

Dan1
Invité

Pour illustrer le problème du charbon lignite, il faut regarder un exemple maintes fois cité : Pour vous faciliter la vie, je vous remets la photo : ../../UserFiles/Media/post_img_8927.jpg Et maintenant, devinette : Que sort-il des deux tours Eiffel cheminées si magnifiquement mises en valeur ?

Dan1
Invité

SHOLVEN en majesté :

Sicetaitsimple
Invité

Il me paraissait difficile d’intervenir avant Dan1 sur le sujet! Je constate une alliance de circonstance avec GreenPeace! Bon, je vais lire l’étude.

Sicetaitsimple
Invité

Ce n’est pas une étude, c’est une brochure, avec beaucoup de photos pleine page. Pour l’étude elle-même, elle est citée ( end notes 4), mais manque de chance c’est pratiquement le seul document de référence parmi ceux cités vers lequel il n’y a pas de lien! On va donc regarder les images, très impressionnantes avec ces panaches qui sortent des cheminées, panaches dont la visibilité est due à la présence de vapeur d’eau liés aux systèmes de dépollution des fumées….

Dan1
Invité

Effectivement, c’est difficile de trouver l’étude… il faut dissiper l’écran de fumée du document de Greenpeace. Je n’ai trouvé qu’une partie pour l’Allemagne :

gaga42
Invité

Carnot concerne les transferts de chaleur, quelque soit la forme, donc si un rayonnement a pour origine le corps noir, il est soumis à Carnot. Sinon, on pourrait imaginer un panneau photovoltaique infrarouge lointain (ça reste à peu près à inventer) devant une chaudiere à 100°C et transformant la chaleur de cette dernière en électricité… Désolé pour le hors sujet, c’est la magie des forums…

Sicetaitsimple
Invité

Merci Dan1 pour cette piste partielle. On remarquera juste que ceux qui ont fait l’étude, qui sont a priori des scientifiques (on l’espère, même si il m’étonnerait dans un domaine aussi complexe que deux gus de l’universté de Stuttgart puissent faire autorité et qu’ils aient été “peer-reviewed”) déclarent: “Such decisions should consider as well the impacts to human health estimated here as other criteria .like greenhouse gas emissions, resource costs and availability, supply security, technological development and the current and future electricity generation cost.” CQFD

Sicetaitsimple
Invité

est-ce que quelqu’un peut trouver dans la “brochure” GreenPeace la moindre référence aux commentaires faits par les universitaires qui ont réalisé l’étude ( avec toutes les réserves ci-dessus sur la peer-review de leurs résultats)? Je ne pense pas, où alors j’ai mal lu. C’est donc juste du lobbying, la question est juste de savoir au bénéfice de qui.

Dan1
Invité

Voilà l’étude que l’on peut trouver : Et ça vient de là :

Pas naif
Invité
Ah, ce Nucléaire qui est si dangereux, qui va tous nous tuer y compris nos descendants sur des millions d’années… que de magnifiques démonstrations d’incompétence de la part de certains et de dés-informatrion (intéressée naturellement) pour les autres. Ayant vu l’Allemagne – apôtre bon-élève, le saint des saints écologique – s’étant déconnecté du nuc pour raisons danger et écologie (personne ne s’y trompe c’est par électoralisme primaire) et étant auto-contrainte de relancer le ménage infernal à trois Charbon-Lignite-CO², tous les chantres écolos-qui-ne-pensent-pas (car “on” pense pur eux) en viennent à approuver ce trio, voire d’en construire de nouvelles centrales… Le… Lire plus »
De passage
Invité

anti-nuc à toute épreuve, les anti sont en train de recommander le charbon qui tue déjà énormément, de l’aveu même des ONG. L’Allemagne était déjà un sac à charbon (il faut voir l’état d eleurs forêts vues d’avion) et donne des leçons de pureté. Maintenant c’est un monstre noir en devenir, les charbonniers et Gasprom se frottant les mains d’avoir corrompu les ONG et gouvernements en place. Bravo pour la leçon.

Sicetaitsimple
Invité

Quelqu’un comprend-il comment on passe des “Years of life lost” aux “deaths due to coal pollution”? (les ronds gris). A mon avis, on arrive là dans le sensationnalisme , le poids des mots, le choc des “ronds gris”. Compter des morts d’accidents de la route, tout le monde comprend, des morts “due to coal pollution” c’est un peu plus compliqué… En tous cas l’étude elle-même (merci un nouvelle fois à Dan1) n’en parle pas, ça n’arrive que dans la “brochure”.

Lionel_fr
Invité
Comme vous le dites, Carnot décrit les phénomènes d’origine thermique (en contexte mécanique) or le rayonnement électro-magnétique est très différent : les photons n’ont pas de masse et voyagent en ligne droite. Un rayonnement infra rouge ne répond pas à la définition thermique , certes il “réchauffe” la matière quil irradie mais le delta T° n’est qu’une conversion de la fréquence IR en chaleur DANS la matière. Les fours à µ ondes fonctionnent à 2.4GHz (comme le wifi) et transmettent de l’énergie à la molécule d’eau mais la radiation en elle même n’est pas “chaude” . C’est pourquoi vous pouvez… Lire plus »
climax1891
Invité

Dans le monde, le nucléaire représente 5,8% de l’énergie primaire et environ 2,5% de l’énergie finale. En énergie finale, le nucléaire représente 13,5% de électricité finale et l’électricité finale représente 17,2% de l’énergie finale. Commençons par réduire le chauffage ré

Dan1
Invité
A Sicetaitsimple. “Quelqu’un comprend-il comment on passe des “Years of life lost” aux “deaths due to coal pollution”? (les ronds gris). A mon avis, on arrive là dans le sensationnalisme , le poids des mots, le choc des “ronds gris”.” Apparemment, comme vous, je ne trouve la conversion que dans la brochure de Greenpeace à la 53 où l’explication suivante est donnée : “The Stuttgart University EcoSense model uses “life years lost” as the indicator of the deaths associated with air pollution. This enables the use of one number to present deaths from ozone, and from acute and chronic effects… Lire plus »
Sicetaitsimple
Invité
Donc déjà a priori il y a un passage d’une étude scientifique ( dont je n’ai pas les moyens de contester les résultats, encore qu’on peut discuter des hypothèses) à une brochure dont le titre est “silent killers”… Le poids des mots. Les seules personnes qui sont sans aucun doute tuées par le charbon, ce sont les mineurs qui restent au fond de la mine ou qui meurent de silicose, ça en fait beaucoup par an dans le monde. Maintenant, si on regarde les chiffres de l’étude ( et non de la brochure) , on arrive par exemple à 33400″… Lire plus »
Nicias
Invité

Quelqu’un a compris pourquoi la France s’en sort aussi mal malgré le faible nombre de ses centrales ? J’ai remarqué que les auteurs ne savaient pas que par exemple Le Havre était au bord de la mer et devrait voir son nombre de YOLL divisé par deux selon leur méthodologie. 2010 semble aussi être une année peu favorable, notre championne de la pollution, EdF Blenod (sur le Rhin pour que nos voisin en profitent aussi) ayant tourné plus que d’habitude cette année là. Pour le reste, je sèche.

Sicetaitsimple
Invité

Il ne faut surtout pas chercher des détails, les modèles utilisés sont transfrontières et donc la centrale du Havre à un impact au RU ou en Belgique par exemple, de même les centrales du RU ont un impact en France. Bref, il n’y aurait plus de centrales charbon en France ( c’est presque le cas et ce le sera quasiment d’ici 2015 avec 3000MW installés) qu’on aurait toujours des YOLs selon la même étude. PS; Blenod est sur la Moselle et pas sur le Rhin, mais ça ne change rien dans ce cas.

Nicias
Invité

les modèles utilisés sont transfrontièrs et donc la centrale du Havre à un impact au RU ou en Belgique par exemple, de même les centrales du RU ont un impact en France. Non, j’ai vérifié et le total des YOLLl des centrales française fait pile poil les 9920 YOLL français, enfin 9918. Effectivement, Blenot est pas vraiment à la frontière…

Sicetaitsimple
Invité
3%, pas 0,3%… Soit 10 jours… Pour tenter de répondre à la question de Nicias, si le chiffre France parait “mauvais”, c’est certainement parce que beaucoup de centrales, jugées trop vieilles n’ont pas été équipées de traitement de fumées modernes. Ce sont ces centrales qui vont être arrétées d’ici 2015 en vertu d’une directive européenne. C’est également la cas dans d’autres pays, avec notamment environ 10000MW au RU. C’est un des biais de l’étude, on additionne les effets de centrales existantes en 2010 avec les effets de centrales qui ne sont pas encore en service ( et qui ne le… Lire plus »
Dan1
Invité

Pour Enerzine. L’AIE publie un rapport sur le charbon et vous ne faites aucun article sur ce géant mondial qui est en train de manger le pétrole : Or, votre rubrique “charbon” que vous avez créée assez tardivement est maigrichonne et ne demande qu’à s’étoffer. Le charbon c’est quand même l’ENERGIE reine du 21ième siècle, pourquoi on en parle si peu ??

bmd
Invité
@temb, SLC fit avant Green Peace une étude sur le charbon, qui trite non seulement de la pollution atmosphérique mais aussi des autres dangers, autres que l’effet de serre. Vous la touverez sur internet en tapant sur Google “dangers du charbon”. Green Peace entretient l’illusion en laissant croire que les ENR peuvent se substituer au charbon dans la production d’électricité. Ceci est démenti par les faits en Allemagne et au Danemark, où les ENR n’ont pas fit dmminuer l’utilsation du charbon et plus généralement des combustibles fossiles. Un article intéressant est celui de Karecha et Hansen 2013 ( accessible par… Lire plus »
Dan1
Invité

Puisque sunny nous dit que le charbon est en perte de vitesse, j’en profite pour alimenter un peu cette maigre rubrique : Bon, en Europe on nous annonce 25 000 morts par an, mais en Chine, en plus des maladies il y a les accidents.

sunny
Invité

Il ne manque plus que des centrales nukes leur pète à la gueule! Cela leur fera de beaux bébés!

Dan1
Invité
Mouais, mais à mon avis les Chinois savent où est le danger majeur et pas seulement un risque potentiel. Le charbon, c’est non seulement des accidents et des maladies pour les mineurs mais aussi une pollution infernale en ville avec des niveaux permanents très au-dessus des seuils qui effraient les parisiens : “Selon les estimations des chercheurs, 300.000 personnes meurent chaque année en Chine de maladies cardiaques et de cancer du poumon liés à la pollution de l’air. Les coûts de santé qui sont liés à la pollution de l’air pourraient représenter jusqu’à 3,8% du PIB, estime la Banque mondiale.”… Lire plus »
sunny
Invité

Hiérarchie du risque Oui, on est d’accord. Il faut faire massivement des énergies renouvelables. C’est ce qu’il y a de moins risqué, accidentogène et cancérogénes. De fait c’est la solution “choisis” la plus intelligente pour substituer le charbon sur le long terme, comme le prévoit l’AIE (ce qu’elle rétire déjà depuis quelques années).

Dan1
Invité

Vous ne répondez évidemment pas à la question que je viens de poser ce qui est bien normal ! Evidemment, il faut mettre le paquet sur les filières électrogènes décarbonées comme le préconise le document de l’AIE que vous avez vous même cité. Et les Chinois, pour régler autant que se peut le problème très actuel de la pollution, font et feront du nucléaire et des renouvelables (dont l’hydraulique).

sunny
Invité

“Evidemment, il faut mettre le paquet sur les filières électrogènes décarbonées”

wpDiscuz