Vincent Bolloré exporte le concept Autolib’ aux Etats-Unis

Le Groupe Bolloré va exporter son service d’autopartage de véhicules 100% électrique pour la première fois hors de l’hexagone, par la signature d’un contrat de 35 millions de dollars avec la ville d’Indianapolis aux Etats-Unis.

A terme, ce système, dont le déploiement s’effectuera en 2014, sera le plus grand service d’autopartage de voitures électriques des Etats-Unis. Il comprendra 500 véhicules électriques, 200 stations de location et sera équipé de 1.200 bornes de recharge.

Comme en région parisienne, le service d’Indianapolis est un partenariat public-privé qui a pour objectif de mettre à disposition de nouvelles options de mobilité au public. Il permettra également à Indianapolis de devenir l’une des villes les plus «électrisées » des États-Unis avec un réseau de bornes de chargement également disponibles pour les particuliers propriétaires d’un véhicule électrique.

"Ce programme offrira une excellente opportunité aux habitants d’Indianapolis de se déplacer en voiture sans en posséder une" a précisé Greg Ballard, Maire d’Indianapolis. "Ce service permet à ses utilisateurs de s’offrir une voiture seulement lorsqu’ils en ont besoin. Ils ne paieront ni carburant, ni assurance, ni entretien ou frais de stationnement quand le véhicule ne sera pas utilisé."

"Nous sommes fiers d’avoir été choisis par Indianapolis", a déclaré pour sa part Vincent Bolloré, PDG du Groupe éponyme. "Le service Autolib’ se développe très favorablement. Il transforme aujourd’hui les habitudes des Franciliens, qui ressentent de moins en moins le besoin d’être propriétaires de leurs véhicules et qui contribuent à réduire la pollution de nos villes. Le Groupe Bolloré est très enthousiaste à l’idée de participer à l’accélération de l’adoption des véhicules électriques en Amérique."

Alors que le service Autolib’ a indéniablement rencontré son succès en Ile de France, le Groupe Bolloré a par ailleurs annoncé la semaine dernière la création de Bluely dans la région Grand Lyon.

         

Articles connexes

S’abonner
Notification pour
guest
3 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Lionel_fr

Sans doute le plus grand succès contre la pollution des villes et accessoirement , la réutilisation des infrastructures routières sans dépendance aux fossiles importés. Même si les chiffres sont encore petits, c’est peut-être grâce à cette réussite propagée à toutes les villes et leur banlieue (50km alentour) qu’on pourrait faire un quadruple coup gagnant 1. pollution respiratoire 2. dépendance aux fossiles 3. balance du commerce extérieur 4. Réutilisation de réseau existant Le facteur Co2 vient en 5eme position , c’est la surprise kinder Ajoutons quand même un peu de fierté : conception française – y compris la batterie ce qui est assez rare car les composants critiques sont généralement importés, le business plan complètement français qui réussit une symbiose assez rare sur les différents bénéfices cités plus haut C’est tout bon. Le plus étonnant est peut être le caractère public-privé du business model, Bolloré aux machines et Delanoë aux commandes , un cas unique de rencontre entre deux esprits inspirés par les transports et boudés par les institutionnels par ailleurs. Tout ce projet aurait bien pu finir dans un placard comme c’est si souvent le cas. Mais non , ça marche ici et ça s’exporte chez les plus accros de la bagnole au monde .. moi je dis chapeau Tout cela dans l’indifférence générale, le gros des fans de questions énergétiques sont plus intéressés par les sujets polémiques ou va nous gonfler avec le bilan carbone de l’electricité – comme si celui-ci était immuable dans le temps Comme si les USA autrefois gros bruleurs de charbon , devaient continuer à produire leur électricité ainsi jusqu’à la fin des temps , toutes choses égales par ailleurs.. Ben moi je plussoie , j’applaudis , je critiquerai plus tard , zut , il fait beau les les bagnoles ne crachent plus leurs nuages nauséabonds , bravo

Guydegif(91)

Belle opération Mr Vincent B.! et ça au pays de l’inventeur de la Tesla! Belle prouesse! YA+KA attendre que cette opé. fasse école, mais en tout cas, JOLI 1er COUP à l’EXPORT ! Remarque au passage: j’étais sur Paris hier et ai vu pas mal de BlueCar en usage! donc ça a l’air d’avoir un certain succès que je ne peux que trouver BIENVENU! mais, la couleur ou la salissure ou les 2 leur donne un look un peu moche! Suggestion de revoir cet aspect à Paris et éviter pour Indianapolis ! Bonne continuation ! A+ Salutations Guydegif(91)

falberti

Vincent Bolloré a tout compris aux affaires. Il ne s’engage jamais dans un projet sans gagner de l’argent (voir Direct8). Pour Autolib’, à part qu’elles sont moches et parfois sales, je ne vois pas ce qu’on peut lui reprocher : ce n’est pas si cher, c’est made in France (made in Bretagne pour être précis), à Paris, il y a eu beaucoup d’embauches, et puis ça ne pollue pas ! Dans l’émission de 7pm Auto on apprend qu’en plus d’Indianapolis, il y aura d’autres villes en France (sud et centre) et en Asie annoncé très prochainement. A suivre !

3
0
Laissez un commentairex
Available for Amazon Prime