Le compteur communicant “Linky” sur les rails pour 2013

Le ministre de l’Energie Eric Besson a annoncé officiellement l’installation dans nos foyers de 35 millions de nouveaux compteurs électriques "communicants" Linky et cela à compter de 2013.

"Je vais tout de suite lever le suspense qui n’est d’ailleurs qu’un faux suspense" s’est t’il empressé de dire aux journalistes, lors d’une conférence de presse organisée mercredi. La généralisation du compteur Linky fait ainsi suite à l’expérimentation réalisée "avec succès par ERDF" durant une année.

D’un coût estimé à 4,3 milliards d’euros, le projet devrait créer "10 000 emplois". Le calendrier précise que les installations débuteront courant 2013 "au rythme de sept millions d’appareils par année." Le Ministre précise que la conversion complète des anciens modèles devra être réalisée en 5 ans, soit à l’échéance 2018.

De son côté, l’UFC-Que Choisir a réagi à cette annonce et regrette la décision "hâtive" d’Eric Besson de généraliser les compteurs communicants, (…), dès lors que ces compteurs sont aujourd’hui "sans avantage décisif pour le consommateur et qu’ils pourraient lui coûter très cher."

Les arguments de l’association de défense des consommateurs sont les suivants :

Contrairement aux dires du Ministre, "les objectifs assignés aux expérimentations menées en Touraine et à Lyon n’ont pas été atteints." De plus selon UFC, "le planning des poses n’a pas été tenu et de nombreuses défaillances techniques ont été relevées (les compteurs sautaient un peu trop facilement et la télétransmission des données ne se faisait pas)."

Par ailleurs, toujours d’après l’UFC, contrairement à ce que la Commission de régulation de l’énergie (CRE) a annoncé le 7 juillet dernier, "Linky n’a pas permis aux consommateurs, à qui a été imposée l’expérimentation, de réduire leur facture." Ce qui revient à dire que l’impact sur la maîtrise de la demande énergétique n’a pas été évalué !

Une lacune repérée et dénoncée par plusieurs associations et organismes d’Etat n’a toujours pas été prise en compte. Il s’agit pour le consommateur de connaître en temps réel sa consommation d’électricité d’une part, et de disposer d’un bilan de celle-ci sur plusieurs périodes dans le temps. Or "les fournisseurs d’électricité entendent proposer cet affichage en temps réel comme un service payant" déplore l’UFC.

Enfin, sur la notion de gratuité pour les consommateurs, "tout porte à croire que ceux-ci le paieront via le TURPE (le tarif d’utilisation du réseau public d’électricité), le prix exorbitant de l’appareil" dénonce encore une fois l’association de défense.

En effet, le coût de l’appareil se situerait entre 120 euros et 240 euros par compteur**, contre 80 euros en Italie, où il est entièrement financé par le fournisseur d’énergie Enel.

Pourtant, une étude menée pour la CRE montre que le coût supplémentaire de Linky par rapport à un scénario dans lequel on conserverait les compteurs actuels sera compensé par "les gains d’exploitation du réseau que permettra le nouveau compteur sur 20 ans ; Cela signifie que, sur 20 ans, le consommateur paiera la même chose avec Linky ou sans."

La CRE rappelle qu’actuellement les consommateurs paient déjà, dans les tarifs de réseau, "une composante de comptage, mais pour des compteurs qui donnent peu d’informations, contrairement à Linky."

Mais, pour l’UFC, pas de doute, "les vrais bénéficiaires du déploiement de 35 millions de compteurs communicants seront donc le gestionnaire de réseau qui verra notamment diminuer ses coûts de relève des compteurs, et les fournisseurs d’électricité qui pourront multiplier les offres tarifaires et taxer au prix fort le moindre dépassement."

Ce dernier réclame au gouvernement avant la généralisation des compteurs communicants, une "mise à disposition gratuite pour les consommateurs des informations permettant de maîtriser mieux sa consommation d’énergie via un affichage déporté", et, un coût de déploiement qui ne soit pas supporté par le consommateur.

** ERDF annonce que le déploiement coûtera 4 milliards d’euros soit 120 euros par compteur quand la FNCCR parle d’un budget de déploiement 2 fois supérieur

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

11 Commentaires sur "Le compteur communicant “Linky” sur les rails pour 2013"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
rouget
Invité

…sur les remarques de l’UFC. Linky coûterait trop cher, ne serait pas efficace sur la réduction de consommation et encore pire, ne serait pas fiable ! Existe-t-il un rapport de ERDF ou du Ministère qui présente le bilan du côté des pouvoirs publics ?

Cazauba
Invité

Bonjour, Serait-il possible de connaître les entreprises qui auront à produire et à commercialiser ces compteurs? Merci Bien cordialement

Nicolas_54
Invité
ERDF fait ça pour l’intérêt de son entreprise, il ne faut pas se leurrer !! Mais les avantages sont aussi présents pour le client : – Consomamtions réelles et non plus consommations estimées (et donc facturation au plus juste, c’est aussi positif pour le client), – Coupure et mise en service à distance (gain en main d’oeuvre pour ERDF mais aussi avantage pour le client, plus besoin de se bloquer 1/2 journée !), – Possibilité de piéger les Pertes sur le réseau (pics de consommation non identifiés, clients frauduleux, réseau défectueux…) – A l’avenir, si l’installation intérieure est compatible, possibilité… Lire plus »
Nicolas_54
Invité

Mais il n’y a pour la moment aucune entreprise française (legrand…). Ils n’ont pas l’air intéressé !!!

Dedou retraite
Invité

Toute la population française devrait s’exprimer sur le compteur communicant LINKY ! candidat13provencenord.over-blog.com (BLOG de l’administrateur à Marseille) – 20110929 –

Sd
Invité

Les fabricants de compteurs seront à priori 100% étrangers, j’ai nommé Itron (US) et Landis+Gyr (Suisse, racheté par Toshiba je crois) principalement…

zelectron
Invité
A partir du moment ou les appareils ne sont ni identifiés ni identifiables EDF ne recueille que des infos sur la somme de consommation instantanée, peu lui chaut des détails; ce qui l’intéresse c’est de facturer au maximum en analysant les “pointes”. Qu’importe le prix du “Linky” (“bricolé” pour la France, avec cahier des charge “spécial” pour qu’il coûte 2 fois plus cher qu’ailleurs avec 2 fois plus d’emm…) La précipitation dont font preuve ces gaspilleurs me fait immanquablement penser au vaccin de Roseline, combien va coûter le démontage ? Là je ne ris plus du tout ! Il eut… Lire plus »
Claude b.
Invité

Ces compteurs sont-ils vraiment intelligent? Ha oui! Malheureusement. Notre facture electrique a augmenté ainsi que (!!!) notre quantité d’électricité utilisé. (Et ce sans même une ampoule supplémentaire) Claude B. Québec

trimtab
Invité
Je sent qu’on va refaire la guerre les pour et les contres des soit disant ‘nouveaux’ compteurs ‘intelligents’, mais déjà, mon compteur élétronique (modèle A14C4 – installé il y au moins 12 ans !) avec son petit écran ‘défillant’ me permet de voir: ma conso instanté; attendez, je vais voir – j’ai la chance, il et juste à coté de ma porte d’entréee ! je reviens – du 172 w ! De programmer (si j’en avait !) partiellement mon ‘circuit chauffage’ élétrique. Et de relever mon conso reel sur mes six tarifs TEMPO, blue blanc rouge. Et de programmer l’appoint… Lire plus »
Pierrotb001
Invité

Ces gaspillages d’argent public, à l’époque d’une possible faillite de l’Euro, me laissent songeurs…

Dedou retraite
Invité

A propos du compteur Linky, il serait bon d’avoir l’avis d’un professionnel EDF / ERDF !

wpDiscuz