L’indépendance de la Lituanie, une priorité pour l’UE

La Commission européenne a promis à la Lituanie de l’aider à renforcer son indépendance énergétique, notamment en développant ses interconnexions avec les pays voisins.

Le Président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, a assuré au premier ministre lituanien Gedimimas Kirkilas que l’interconnexion de la Lituanie avec ses voisins était considéré comme une "priorité haute."

José Manuel Barroso a insisté sur la nécessité de mettre en place un plan de développement des interconnexions électriques et gazières entre la Lituanie et ses voisins : l’Estonie, la Lettonie, la Pologne et la Suède. L’enjeu est de réduire la dépendance de la Lituanie envers la Russie.

Bruxelles compte également consacrer 25 millions d’euros à un programme d’économies d’énergie, en particulier dans le bâtiment, et à promouvoir les énergies renouvelables.

En revanche, la Commission est restée intraitable sur la fermeture de la seule centrale nucléaire balte, Ignalina. L’arrêt de la centrale en 2009 faisait partie des conditions d’admission de la Lituanie au sein de l’UE. Or, elle fournit quelques 70% de l’électricité consommée dans le pays.

En octobre, Vilnius organisera un referendum sur la prolongation des activités de la centrale. Alors que le gouvernement réclame à Bruxelles davantage de souplesse dans l’application de ses engagements, Bruxelles affirme refuser tout "compromis avec la sécurité."

Partagez l'article

 



         

Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz