Pétrole Guyanais : “un potentiel économique majeur”

Le gouvernement français a réagi vendredi à la découverte d’hydrocarbures au large de la Guyane par la société « Tullow Oil » et (il) estime que cela pourrait représenter à terme "un potentiel économique majeur."

Cependant, il a également exprimé une certaine prudence par rapport aux remarques de la société « Tullow Oil », car si "la présence d’hydrocarbures a effectivement été détectée, cela ne signifie pas encore l’existence d’un réservoir exploitable."

En effet, pour exploiter du pétrole de manière pérenne dans les eaux guyanaises, il est nécessaire de poursuivre les recherches.

Il convient pour cela dans un premier temps de poursuivre le forage en cours pour le mener à son terme afin de confirmer la tendance, en principe d’ici la fin de l’année 2011. Ensuite, il faut procéder à un ou plusieurs autres forages d’exploration afin de confirmer l’existence d’un réservoir exploitable. Et enfin, l’installation d’une exploitation devient possible, si ces forages de recherche sont positifs, ce qui ne pourra se faire avant plusieurs années.

Le forage en cours est sous la surveillance du Préfet de la Guyane. L’Etat rappelle que toutes les garanties de sécurité, notamment environnementales, devront être réunies pour la poursuite de cette exploration. De plus, il veillera tout à ce que les collectivités, les entreprises locales et plus généralement la population de la Guyane bénéficient des retombées économiques.

Pour terminer, en cas de succès, cette découverte considérée comme "importante" devrait faire évoluer la législation et la réglementation en vigueur.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

5 Commentaires sur "Pétrole Guyanais : “un potentiel économique majeur”"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Lefrancois
Invité

l’émergence d’un mouvement nationaliste virulent et une mise en cause de la présence de l’état français dans cette zone avec la litanie des rappels historiques, la publication de livres polémiques et des reportages sur la paupérisation de la population par l’ouverture du libre échange avec le Brésil.

Pastilleverte
Invité

Il n’empêche qu’à l’heure actuelle, la Guyane est un ilôt de prospérité (relative) dans la région, et les flux migratoires se font quasi exclusivement vers elle. Le pétrole, d’accord, mais dans combien de temps ? Et en attendant, c’est bien la République “bonne fille” qui crée cette richesse relative par rapport aux voisins immédiats, Brésil compris.

falmer
Invité

J’ai eu exactement la meme idee!!

Kodou
Invité

On voit là les parfaits commentaires de colons français arrogants par dessus le marché. Le pétrole ça on connait, vous qui ne faites que le volez dans vos anciennes colonies en Afrique, pays soit disant indépendants.

Manocean
Invité

Salut Kodou Faut t’évolue un peu, va mettre de l’oredre dans ton pays développe des université, cré des richesse pour lui, forme une élite intellectuelle, social, administrative et on verra après. C’est finit le temps ou les “sales chiens blancs vous file à bouffer” maintenant tu d’ emmerde

wpDiscuz