Renault officialise le prix de ses autos électriques

A l’occasion du Mondial de l’Automobile qui se tient actuellement à Paris, Renault lance une gamme complète de véhicules électriques et apporte des confirmations sur les modèles présentés et sur les prix proposés.

L’abréviation "Z.E." est ajoutée aux modèles électriques afin de les différencier des modèles thermiques et dans l’absolu de profiter selon Renault d’une "mobilité Zéro Émission".

Les prix (hors batterie) des deux premières voitures de la gamme commercialisé mi-2011 sont, comme annoncé, comparables à ceux de leurs équivalents thermiques dans les pays avec incitation fiscale.

Ainsi, la Renault Fluence Z.E. sera commercialisée :

• A partir de 21 300 € TTC en France (hors batterie, incitation fiscale de 5 000 € déduite)
• Environ 26 000 € TTC en Europe (hors batterie) selon la TVA en vigueur, hors incitation fiscale

La Renault Kangoo Express Z.E. sera vendu :

• A partir de 15 000 € HT en France (hors batterie, incitation fiscale de 5 000 € déduite)
• A partir de 20 000 € HT en Europe (hors batterie, hors incitation fiscale).

A ce prix d’achat du véhicule s’ajoute la souscription d’un abonnement qui inclut la location de la batterie :

• 72 € HT pour Renault Kangoo Express Z.E.
• 79 € TTC pour Renault Fluence Z.E.

Avec l’annonce de ces prix, Renault ouvre les réservations de Renault Kangoo Express Z.E. et Renault Fluence Z.E.

Renault présente également ses deux autres véhicules 100% électriques : Renault Twizy et Renault ZOE Preview. Ils dévoilent le design représentatif des véhicules de série commercialisés respectivement au deuxième semestre 2011 et mi-2012.

Renault proposera des véhicules électriques répondant aux standards de la Marque en matière de qualité, de sécurité, d’habitabilité et de confort.

En parallèle, Renault travaille sur le développement des infrastructures de recharge qui seront déployées à l’arrivée sur le marché des véhicules Renault Z.E. Pour cela, l’Alliance Renault-Nissan noue de nombreux partenariats avec des autorités publiques, des énergéticiens et d’autres partenaires comme Better Place par exemple, pour que le véhicule électrique de masse devienne une réalité. A ce jour 63 accords ont été signés dans le monde.

Avant même sa commercialisation mi-2011, la gamme Renault Z.E. de Renault sera visible sur les routes. Dès la fin de cette année et jusqu’à la commercialisation au grand public mi-2011, Renault va mettre à disposition de ses partenaires plus de 600 véhicules prototypes qui seront testés dans le cadre d’opérations pilotes dans 10 pays.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

17 Commentaires sur "Renault officialise le prix de ses autos électriques"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Yvoitrouge
Invité
Un véhicule de type fluence consomme aujourd’hui en diesel environ 5l/100km. Le prix au litre atteignant 1,11 €/l, cela représente un coût annuel pour un parcours de 25000 Km de 5/100*25000*1.11=1388 €. Une location de 72€/mois plus une consommation éléctrique de 2€/100Km représente un coût total annuel de 72*12+2/100*25000=1365 €. Il faut donc parcourir plus de 25000 Km pour que cela commence à valoir la peine. Avec tout ça on nous dit que les déplacements urbains ne comptent en moyenne pas plus de 50 km / jour, et que c’est pour ça qu’on va nous vendre des véhicules électriques. Cela… Lire plus »
bolton
Invité
Depuis le début de ces annonces, je ne comrpends pas quelle mouche a piqué Renault… Ca sent l’échec commercial a plein nez… Les voitures sont beaucoup trop chères, la location des batteries est beaucoup trop chère, et les gens (pour 98%) ne veulent PAS de l’électrique tel qu’il existe aujourd’hui. Renault aurait mieux fait de se lancer dans l’hybride série, rechargeable si possible, qui lui représente un véritable compromis entre voiture urbaine et voiture capable de faire de grands trajets ! Je ne prendrai pas d’action chez Eux, ça c’est clair ! Mais qui paiera quand cette grande entreprise nationale… Lire plus »
Ricou
Invité

Les prix vont baisser rapidement avec certitude. PSA n’est pas en reste non plus sur l’hexagone avec ses protos, la concurrence internationale s’affute aussi. Un peu de patience.

Zebou
Invité

Pour compléter le calcul de Yvoitrouge, il faut également tenir compte de l’entretien du véhicule. Et là entre un véhicule thermique et un véhicule électrique il y a une grosse différence : finis les vidanges, bougies, joints de culasse… La mécanique d’un véhicule thermique se réduit à sa plus simple expression… et du coup, la différence de coup à l’usage rend l’offre électrique plus attractive qu’il n’y parait à première vue.

Samivel51
Invité

Effectivement, c’est un prix de lancement. Tout nouveau produit est lancé assez cher pour amortir la R&D. Et les “early adopters” sont prêts à y mettre le prix. Dans le cas des véhicules électriques de Renault, il y a une bonne raison supplémentaire de vendre cher: toute leur capacité de production de 2011 est déjà vendue! Carlos Ghosn disait dans une interview hier qu’à ce stade leur problème n’est pas de vendre les véhicule mais de les produire.

trimtab
Invité
En effet, un peit calcul s’impose, car, comme faisait remarquer un journaliste sur France Inter ce matin, la voiture est une des seuls ‘produits technologiques’ qui n’as pas chuter en prix depuis quelques années. Car (selon le journaliste) les constructeurs, pour ‘maintenir’ leurs prix, nous vendaient des plus en plus de choses qu’on n’avait pas besoin (vitres electriques, condamnation central portes, GPS, Clim, chauffe biberon et d’autres ‘systeme de contrôle du trajectoire’) et en se faisant ils nous ‘arnaqué’dans les grands largeurs. Et voilà qu’ils reproduise ce même modèle d’arnaque sur leur offres ‘électriques’. Donc le calcul s’impose, de combien… Lire plus »
bolton
Invité

En core faudrait-il connaitre les capacités de productions, et quels types de clients passent les commandes (collectivités, entreprises ???) Quand tu dis que “Tout nouveau produit est lancé assez cher pour amortir la R&D”, je pense que c’est valable pour des téléphones portables et d’autres produits HIGH-TECH, pour une voiture, à 25000€, je n’en suis pas sur, ou, dans tous les cas, ils sont peu nombreux… Il suffit de voir le temps qu’à mis la Prius pour être adoptée en France… Enfin l’avenir nous diras si je me trompe ^^

Yvoitrouge
Invité

Pour répondre à Zebou : J’ai effectivement entendu cet argument concernant les coûts de maintenance. Cependant, les nouveaux véhicules sur le plan mécanique (plus précisément les moteurs) sont quand même assez fiables. Sur ma vieille Ibiza TDI, je n’ai quasiment pas de frais d'”entretien”. Ce qui lâche c’est la partie électronique… Et puis les frais d’entretien, ce n’est pas uniquement une vidange tous les 12 mois ou bien remplacer la pompe qui lâche, ou une courroie de distribution. Il faudra bien changer les amortisseurs aussi sur les véhicules électriques non ?

Dlabaaalle
Invité

Je trouve certains commentaires désolants. Parceque ces voitures, accessoirement, ne polluent pas. Si en plus leur coût se rapproche des véhicules à explosion, soumis à la hause des cours (et qui sont loin de consommer 5 litres de gasoil à 1,11 eur tous les 100 km – mais plutot 7 litres des SP à 1,40 eur), je ne vois pas comment on peux prédire un échec. Le coût n’est pas le seul critère d’achat, le succès des incitations fiscales (bonus) sur les voitures me semble de bonne augure pour les électriques. Moi j’y crois.

bolton
Invité
Je pense que tu fais référence en partie à mon commentaire, je vais donc répondre : Premièrement, je n’ai pas parlé que du prix, qui, j’espère que tu l’admettras, est prohibitif, 26300 € avant aide fiscale, pour un véhicule électrique SANS BATTERIE (quel est le prix d’un moteur électrique ?), c’est plus cher que la PRIUS qui elle, inclut batteries, moteut thermique, moteur électrique, ainsi que tout le système ultra sophistiqué d’embrayage qui va avec. Dit dans d’autres mots, c’est du vol. Ensuite, deuxièmement, qui acceptera de rouler dans une voiture qui ne permet pas de sortir de la ville,… Lire plus »
Pastilleverte
Invité

@diabaaalle Le coût n’est pas le seul critère d’achat, le succès des incitations fiscales (bonus) sur les voitures me semble de bonne augure pour les électriques. Moi j’y crois. vouiiii, à voir le bonus fiscal pour le PV, on peut effectivement y croire (au moins à sa disparition progressive)

ccsiaix
Invité

Au lieu de raler, tu devrais suivre ce lien et passer tes week-ends à construire une dyane électrique

ccsiaix
Invité

Vous prenez votre site de petites annonces favori et vous recherchez des véhicules électriques d’occasion. Moi, j’ai ainsi trouvé  une 106 de l’an 2000 une dauphine de 1963 !!! pour 9500 €uros !!!!! Preuve que l’idée n’est pas nouvelle et qu’elle a déjà échouée, dommage Je préférerais cette fois que les bornes suivent

moise44
Invité
Je suis bien d’accord avec alternotre sur presque tout sauf l’agro diesel. Effectivement une alternance entre le moteur électrique et le moteur thermique serait la meilleure solution dans un premier temps.Car un moteur thermique qui permet de faire de grande distance et recharge les batteries entres les villes et utilise l’électrique en ville semble réalisable sans grandes modifs des chianes de fabrication actuelles.Mais d’autres pistes sont possibles qui en revanche nécessitent de très grosses modification. Il faudrait bien évoquer les faibles autonomies et les raisons de cette faiblesse : 1. des voitures bcp bcp trop lourdes pour de la traction… Lire plus »
trimtab
Invité
En effet je ‘rale’, mais j’espere que j’essaie d’être ‘constructif’ en ayant un regard un peu ‘hors de la boite’, pour ‘stimuler’ la reflection sur le vrai ‘pourquoi’ et ‘comment’de certaines questions, quitte à me lancer parfois dans ‘utopisme pragmatique’, de ‘l’avocat du diablisme’, le satire ou la moquerie ‘testostéronique’ et mauvais jeu de MAUX pour essayer d’enfoncer certains clous ! Concernant mes weekends: En effet j’ai pensé souvent depuis 2 ou 3 ans à ‘éléctrifier’ ma vielle petrolette SAXO de 10 ans age, mais mes weekends ont étés consacrés à d’autres modeste projets ‘trimtabiens’. Pendant 18 mois c’était l’auto… Lire plus »
Bilus
Invité

Certains ici semble oublier l’outsider français qui lui va peut-être raffler la mise : La Blue Car de Bolloré ! Aux dernières nouvelles elle sera vendu au alentour de 10.000 € (prime 5000 € incluse) et les premiers exemplaires livrés dès cet hiver. Un lien vers un article d’hier :

alternotre
Invité

Quand je parle d’huiles vététales brutes, je fais toujours référence aux huiles issues de la culture du phytoplancton. Idéalement le groupoe diesel serait un moteur ELKO, mais bon, on pourrait se satisfaire d’un diesel conventionnel mis à jour.

wpDiscuz