Total ne s’oppose pas à l’idée d’une taxe carbone

Dans une interview accordée au journal Libération, le PDG de Total, Chrstophe de Margerie, revient sur les stratégies du groupe.

"L’offre de pétrole aujourd’hui est très mesurée", explique le patron du géant pétrolier. "Il y a un déclin général des champs. Et si on ne bouge pas, on va vers un vrai problème", prévient-il. Le groupe prévoit donc d’investir en 2008, 19 milliards de dollars dans la production.

Grâce aux partenariats récents conclus avec Areva et Suez, Total entend placer le nucléaire dans son coeur de métier.

En revanche, le développement des énergies renouvelables ne semble pas une priorité : "il faudra attendre longtemps avant que ça devienne l’une des principales activités de Total ! " admet-il. Le groupe est néanmoins intéressé par des investissment dans le solaire, la biomasse de seconde génération et le stockage de CO2.

Par ailleurs, le patron du géant pétrolier ne s’oppose pas à l’idée d’une taxe incitative telle qu’évoquée lors du Grenelle, ou "taxe carbone", dans la mesure où celle-ci "ne freine pas la production d’énergie nécessaire et donc […] ne tue pas la compétitivité de l’Europe au détriment des autres régions."

A propos de la pollution de l’estuaire de la Loire provoquée par la raffinerie de Donges, le PDG reconnaît la responsabilité du groupe, et s’engage à dédommager les communes touchées. "Nous avons été transparents et nous allons prendre des mesures d’urgences pour éviter que cela ne se reproduise", promet-il.

Autre sujet abordé, la présence d’un fonds d’investissement au sein du capital de Total. M. de Margerie considère cette opération comme "une très bonne nouvelle", souhaitée par le groupe. La présence de ce fonds chinois ne dépassera pas 3%, a-t-il fait savoir. Total entend aller plus loin dans ce sens, en ouvrant jusqu’à 10% du capital du groupe à des fonds d’investissements étrangers, notamment en provenance du Golfe.

Partagez l'article

 



         

Articles connexes

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "Total ne s’oppose pas à l’idée d’une taxe carbone"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Dan
Invité
Le PDG de Total indique que sa société entend placer le nucléaire dans son coeur de métier. En revanche, il indique aussi que le développement des énergies renouvelables ne semble pas une priorité : “il faudra attendre longtemps avant que ça devienne l’une des principales activités de Total ! ” admet-il. Si j’ai bien compris TENESOL c’est le groupe Total et EDF, ils ont au moins un patron réaliste. L’avenir pour encore quelques années, c’est beaucoup de pétrole pour les transports, beaucoup de nucléaire pour l’électricité et un peu de PV pour le long terme et… à court terme pour… Lire plus »
Geo
Invité
Voila enfin quelqu’un qui déclare publiquement ce qu’il pense des ENR et du futur qu’il leur accorde !!!!!!!!!! Et quoique presque étonnant sur le plan purement technique, cela va induire au moins un bénéfice : il faut arréter de croire que nos élites sont doués……. Ils sont certainement travailleurs, obéissants etc…mais malheureusement ils sont très loin d’être doués et transcendants ! Il serait curieux qu’un groupe si important maintienne cette même optique quant aux différents renouvelables s’il veut rester dans la cour des grands…….Il serait intéressant que les Chinois rachètent un maximum d’actions avant que la ” stratégie Margerie ”… Lire plus »
Dan
Invité

Bien que nos élites soient aveugles face à l’immense potentiel des EnR, il y a quelque chose de rassurant. Les chinois ont les mêmes lois de la physique que nous, la politique et la communication, ils ne les font pas pareilles mais ça ne leur sert pas à produire de l’énergie !

wpDiscuz