Alsace : installation photovoltaïque en toiture (2,9 MWc)

La filiale française du groupe international Gehrlicher Solar AG spécialisé dans le photovoltaïque, a annoncé mardi l’achèvement de la deuxième plus grande installation photovoltaïque sur toiture d’Alsace.

D’une puissance de 2,9 MWc, elle est située sur les toits de 7 entrepôts de l’entreprise "Ecosun Expert", dans l’agglomération de Mulhouse.

Gehrlicher Solar France et la société Adsoba auront finalement installé 12 609 modules solaires photovoltaïques et 167 onduleurs sur une surface totale de 22 000 mètres carrés. Avec un rendement électrique annuel de près de 2,7 millions de kilowatts-heure, l’installation permettra d’alimenter en électricité non seulement la ville de Hombourg (près de Mulhouse) qui compte environ 1 000 habitants mais aussi 1 300 personnes supplémentaires.

La centrale solaire  a été raccordée au réseau électrique mi-août 2011.

« Nous sommes ravis d’avoir raccordé l’installation au réseau avant la date prévue et assuré ainsi des revenus de production de 0,602 euro par kilowatt-heure. Ce projet démontre l’énorme potentiel que les toits des bâtiments industriels et artisanaux offre pour la production de courant d’origine photovoltaïque. Nous prévoyons de réaliser d’autres projets photovoltaïques de grande envergure en France dans les mois qui viennent » a souligné Wolfgang Rosenberg, gérant de Gehrlicher Solar France SAS.

Alsace : installation photovoltaïque de 2,9 MWc en toiture

Ecosun Expert demeure l’unique investisseur de ce projet, dont le montant n’a pas été révélé.

Articles connexes

S’abonner
Notification pour
guest
5 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Guydegif(91)

Intéressant certes! 2300 foyers alimentés! Des toits d’entrepôt utilisés à bon escient! ça parait judicieux ! Je les ai vu le w-e dernier ! Très Bien ! A 0.60cts€/kWh, OUI, c’est jouable! mais plus possible ou jouable à 0.12cts/kWh!! c’est ça le Hic ! Mr Besson, faut corriger le tir ASAP au niveau tarif praticable, ce n’est pas la peine d’aller à Bolène inaugurer une centrale PV en pértendant encourager les EnR / PV si c’est pour les étrangler ailleurs ! (NdlR: au fait, le projet Bolène était-il d’avant moratoire, càd aussi à qqs 60 cts€/kWh) Pour la survie de ce genre de projet PV, 22000 m2, pour d’autres que Tenesol ou autres ERD-EN,…càd aussi pour des petits producteurs_EnR, MAINTENANT ! A+ Salutations Guydegif(91)

renewable

désolé de tempérer votre enthousiasme mais il s’agit là d’un projet scandaleux, du plus pur produit spéculatif. C’est à cause de ce type de projets non régulés que la filière meurt aujourd’hui, jetée avec l’eau du bain. 60cent pour un projet de cette taille c’est une honte, le projet étant rentable à moins de 25cent sans problème et même à moins de 20cent s’il s’agissait d’un projet coopératif, sans besoin de rendements excessifs. Voilà qui va couter excessivement cher pendant 20ans, alors que cela aurait pu servir à financer 9MW pour le même prix si nous n’avions pas eu un gouvernement complètement incompétent sur le sujet.

Blu

60 cent/kWh c’est clairement au-dessus de ce qui est nécessaire pour rentabiliser un projet de cette taille. A l’inverse 12 cent/kWh c’est insuffisant mais surtout les procédures sont inutilement compliquées avec le système d’appel d’offres, ce qui freine considérablement les initiatives, particulièrement pour les projets de taille moyenne (moins pour les énormes centrales de plusieurs dizaines de MW). Les règlementations sont passées d’un extrême à l’autre avec une transition totalement chaotique (moratoire), aucune transparence et aucune logique à long terme. Ce que le gouvernement aurait dû faire depuis le début, c’est ce qui s’est fait depuis le début en allemagne: tarif dégressif suivant la puissance de l’installation, un peu plus élevé pour la toiture que pour le sol. Les règles d’intégration extraordinairement complexes de la législation française sont un non sens, en particulier pour des installations industrielles comme ici: qu’est-ce que ça peut bien changer que les panneaux soient intégrés dans le plan de la toiture de l’entrepôt, plutôt que rajoutées par-dessus une tôle ondulée? Si des architectes veulent faire des beaux projets avec du solaire bien intégré, tant mieux, on pourrait accorder quelques subventions ponctuelles au cas par cas, mais imposer des règles d’intégration au bâti sur un marché qui est composé en très grande partie de bâtiments industriels ou de toitures plates de toutes façons invisibles depuis le sol, c’est maintenir des coûts inutilement hauts, et freiner le développement du solaire en même temps.

Rice

. Je partage l’avis de ceux qui considèrent que c’est un scandale, car c’est effectivement à cause de spéculateurs et affairistes de cet acabit que la filière PV française est dans cet état de délabrement (on parle de 15000 pertes d’emplois depuis le moratoire !). De plus, au tarif où sont rendus les matériels (panneaux et onduleurs), la rente de 0,602 pendant 20 ans est une aberration économique. Nos amis allemands ne s’y sont pas trompés : de nombreux projets sont financés, équipés et réalisés par leurs entreprises et bénéficient du tarif d’achat pompé sur la CSPE payée par les consommateurs français ! Merci les énarques et autres X ! Faire autant d’études pour ce résultat…. D’autant qu’avec le retard pris par la France en la matière, il n’y avait que l’embarras du choix quant aux pratiques, réglementations et tarifs à appliquer. Il suffisait de regarder autour de nous : Espagne vs. Allemagne… Malheureusement, trop préoccupés à essayer de vendre des centrales atomiques, nos gouvernants ont confié à des apprentis et des stagiaires, le soin de rédiger le contexte juridique et tarifaire. Et pour vous dégouter un peu plus de ce gouvenement d’incompétents (et sans préjuger d’éventuelles compétences de l’autre coté d’ailleurs), un lien vers les “copains” qui ont bien su utiliser ces tarifs, réglementations et approximations réglementaires pour couvrir le sol de panneaux chinois : Tout simplement écoeurant.

edc10

A ce tarif, c’est vraiment n’importe quoi … pour ne pas dire “spolliation” des français.

5
0
Laissez un commentairex