Après votre empreinte en carbone, simulez celle en eau

Unilever a développé en collaboration avec Zerofootprint, un simulateur d’empreinte de consommation d’eau : "One Minute Water Calculator".

L’applicatif en ligne disponible seulement en anglais, pose des questions simples afin de pouvoir calculer la quantité d’eau théorique que requiert notre style de vie "moderne".

Selon ZeroFootPrint, le canadien moyen utilise 125 000 litres d’eau par personne et par an, tandis que la moyenne européenne est de 73 000 litres !

Ce simulateur reste en tous les cas, un moyen efficace de nous faire prendre conscience du gaspillage d’eau. Il est basé sur le même principe que le Zerofootprint "One Minute Carbon Footprint Calculator", qui mesure notre contribution à l’émission du dioxyde de carbone et autres gaz à effet de serre dans l’atmosphère, par nos activités de tous les jours.

Cet outil vous incitera peut être à réduire votre consommation d’eau quotidienne.

Après votre empreinte en carbone, simuler celle en eau

Vous pouvez l’essayer à l’adresse ci-dessous :

http://goblue.zerofootprint.net/

 

         

Articles connexes

S’abonner
Notification pour
guest
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Pierre

oui … je consomme trop d’énergie, trop d’eau. Certes. Est-ce que je ne consomme pas également trop d’oxygène ? Je commence à me fatiguer de ce militantisme pointilleux. L’eau est recyclable, il ne faut pas l’oublier. Ne vaut-il pas mieux laver sa vaisselle avec un produit naturel (genre savon de marseille amélioré) un peu d’huile de coude et 200 litres d’eau, plutôt qu’avec un produit high-tech non dégradable et 10 litres d’eau ? et puis ca change quoi pour ceux qui manquent d’eau dans les contrées arides, le fait qu’on en consomme moins chez nous ? Rien. Ca ne change rien. Oui : ce militantisme pointilleux entretient un climat délétère contre le vivant. et le vrai problème de l’eau, ici, en France, ca n’est pas qu’on en consomme plus ou moins dans nos villes. Ca n’est pas du tout le problème. Le vrai problème, ce sont les produits chimiques dangereux et non dégradables qu’on y rejette. Je veux bien croire que c’est plus compliqué à appréhender que des m3, mais il faut arrêter avec cette histoire de quantité d’eau gaspillée : c’est du pipeau pour amuser le citoyen et lui faire acheter un adoucisseur + changer sa chasse d’eau. Sans compter que le coût de nos infrastructures est totalement indifférent au m3 marginal. En clair, si on consomme moins d’eau, 1, 2 ou 3% par an, ca ne changera rien au prix qu’on paye. Le tuyau qui est là, il reste là et il faut l’entretenir. En résumé : Il nous faut veiller à ne pas salir l’eau avec des polluants qui ne sont pas non-dégradables en quelques jours. mais on peut en utilsier tant qu’on veut ! C’est bon pour la nature. Par exemple, votre voiture sale, il vaut mieux la laver 1 fois par mois dans un établissement qui traite les eaux sales du lavage, plutôt que d’attendre la prochaine pluie pour jeter gratuitement toutes les poussières polluantes dont elle est recouverte dans la rivière la plus proche. Un exemple, comme ca, en passant Tiens … j’ai pris un coup de sang.

1
0
Laissez un commentairex
Available for Amazon Prime