ATTAC: l’énergie nucléaire n’est pas une énergie propre

L’organisation altermondialiste ATTAC**, lance un plaidoyer contre l’énergie nucléaire, qui pour l’association n’est aucunement une énergie propre.

Selon ATTAC, "Nicolas Sarkozy, qui assure la présidence de l’Union européenne, tente de faire passer l’énergie nucléaire pour une énergie propre et aurait souhaité faire entrer sa production dans les quotas des énergies renouvelables, fixés en vue de la lutte contre le réchauffement climatique."

Après les différents évènements intervenus récemment dans la filière du nucléaire (fuites, rejets, contaminations), ATTAC plaide pour une complète transparence et appelle les citoyens à s’emparer du débat pour l’instauration d’une réelle politique en matière d’énergies renouvelables.

"À l’heure où « la solution nucléaire » est proposée au monde entier par le président de la République, et où celui-ci annonce la création d’un deuxième réacteur de type EPR en France, c’est aux citoyens de s’emparer du débat et des informations que les pouvoirs publics, soumis au complexe militaro-industriel et au lobby de l’atome, considèrent quasiment comme secret d’État." précise ATTAC dans un communiqué.

"Les derniers événements, s’ils ne sont pas des catastrophes nucléaires, témoignent des graves dysfonctionnements qui affectent la filière. Les promesses actuelles de transparence de la part d’Areva relèvent de la communication commerciale. Dans ces conditions, la circulation et la publicité la plus large des informations dont nous disposons est une exigence démocratique essentielle. Et il est plus que temps d’engager un débat fondamental sur la mise en œuvre d’énergies réellement renouvelables."

** Association pour la taxation des transactions financières et pour l’aide aux citoyens (Attac)

Articles connexes

S’abonner
Notification pour
guest
6 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Touva bien

Pour avoir une information pius precise que celles des agences de presse je vous invite a aller consulter le site de la criirad : 

pasnaif

Pour une entité qui se veut “indépendante” on repassera ! Il suffit de les voir dans les médias, débordant d’agressivité, toujours en train de chercher la petite bête de façon insidieuse. Pour l’auditeur non-averti, son bon sens naturel le pousse à ne pas les écouter. D’ailleurs les agités anti-nucléaires sont en chute libre dans les sondages récents, moins de 7% d’audience contre 40% pour les vrais scientifiques (style “laradioactivité.com” ).A près avoir fait un foin terrible de connivence avec lesmédia dans la fuite de 74kg (incident chimique sans plus, il passe 800 000 kg d’uranium par an dans le Rhône), leur beaudruche s’est dégonflée dans le ridicule!Toutes ces organisations ont un point commun: Une position anti-Etat héritée d’une contestation vieillissante pour le plaisir, des incantations jamais justifiées ni démontrées, des erreurs manifestes contre les lois de la Physique, tout ça pourquoi? Pour Qui sutout? Cherchons à qui profite financièrement ces campagnes de déstabilisation.ATTAC n’a pas les connaissances techniques suffisantes pour justifier leur intrusion surprenante dans un domaine loin du leur (les Taxes). Ils ont dû être noyautés par des tiers.Le problème lancinant du CO², l’absence de solution de masse alternative renouvelable deviennent évidente de plus en plus et le grand exemple de faillite (à ne pas suivre) nous est donné par l’Allemagne et son cul-de-sac énergétique: En 20ans d’investissements subventionnés et convaincus, 10ans de rançonnement de la population, ils n’ont rajouté que 7% d’électricité (folâtre) à leur production! Aucune centrale au charbon n’a été fermée grâce à l’éolien, la preuve: ils ont décidé la construction de 20 centrales au charbon de plus!Dommage, on aurait aimé avoir une organisation réellement indépendante, équitable et faisant de la pédagogie, laissant le public décider de son opinion.

Mamouth

“l’absence d’une solution de masse alternative renouvelable”  écrivez-vous.Mais vous rappelez-vous que les réserves prouvées d’uranium mondiales ne donnent que 70 à 80 ans de production électronucléaire au rythme actuel: soit moins de 5% de l’énergie primaire.Le nucléaire n’est pas une solution, et il comporte de nombreux dangers. Pourquoi persister dans une voie dont on sait qu’elle sera en fin de compte sans issue ?La réponse est simple: parce que c’est l’une des rares industries que la France peut encore vendre. Pour les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique, nous avons pris 20 ans de retard sur l’Allemagne, donc nous n’avons aucune chance.Notre président-VRP tente de vendre les aspirateurs que son entreprise produit.Qu’importent leurs défauts.

Ecolotrader

En effet, c’est consternant !Malgré tout, il serait difficilement envisageable de faire marche arrière…Alors il ne reste plus que la raison !Intéressant, les recherches sur un champignon aux capacités extraordinaire de dégrader l’uranium appauvri !;-)

stef

Vous écrivez “Pour une entité qui se veut “indépendante” on repassera”Pour quelle raison pensez vous quelle ne soit pas indépendante ???”Cherchons à qui profite financièrement ces campagnes de déstabilisation”Si vous pouviez en dire un peu plus… autant je vois bien à qui cela profite financièrement de dire que le nucléaire est une énergie propre (merci Areva), autant je ne vois pas à qui cela profite financièrement de dénoncer les pollutions liées à cette technologie… à moins que vous ne penseiez que la Criirad et autres associations écologiques ont des parts dans des sociétés fabriquant des EnR…

Christophe

L’uranium ne manque pas. Si besoin le thorium est là, plus abondant encore. Le problème est qu’on ne sait utiliser qu’1% de l’uranium naturel. Il faudrait bouster les recherches pour inustrialiser rapidement les réacteurs surgénérateurs, peut-être redémarrer super-phénix, plutôt que de gaspiller des sommes folles pour tenter de ‘séquestrer’ le CO2 des centrales au charbon. Mais il faut bien faire accepter toutes les nouvelles centrales à flamme! On construit là de quoi détruire la terre. Alors qu’est-ce à coté les soit-disants risques nucléaires: en France le nucléaire n’a encore tué personne, tandis que des catastrophes de plus en plus fréquentes surviennent avec le réchauffement climatique, le vrai risque.Voir:

6
0
Laissez un commentairex
Available for Amazon Prime