De l’argent pour la centrale électrique à gaz de Toul

La Banque européenne d’investissement et Poweo Toul Production S.A.S, une filiale indirecte à 100 % de l’autrichien Verbund AG, ont annoncé la signature d’un contrat de financement de 165 millions d’euros pour la construction et l’exploitation à Toul, dans l’est de la France, d’une centrale de 413 MW équipée de turbines à gaz à cycle combiné.

Le projet, qui s’appuie sur le déploiement d’une "technologie avancée" dans le domaine des turbines à gaz à cycle combiné, permettra en particulier de produire de l’électricité de manière efficace, avec à la clé "un impact sur l’environnement inférieur à celui de tous les autres types de centrales thermiques conventionnelles".

La future centrale sera implantée dans la zone industrielle de Croix de Metz, dans la banlieue de Toul, et jouxtera la sous-station à haute tension, ce qui facilitera son raccordement au réseau de transport d’électricité.

« La BEI se réjouit de soutenir un nouvel acteur du secteur de la production d’électricité en France ainsi que des investissements garants de la sûreté de l’approvisionnement en électricité et de la diversification des sources d’énergie » a déclaré M. Philippe de Fontaine Vive, vice-président de la BEI.

« Nous sommes heureux de conclure cette opération en vue de financer l’implantation, à Toul, de la deuxième centrale à cycle combiné au gaz du secteur français de l’électricité. La construction de la centrale électrique renforce la position de producteur d’énergie indépendant de Poweo Production et accroît sensiblement la valeur ajoutée de la stratégie de croissance internationale mise en oeuvre par VERBUND » a indiqué pour sa part M. Andreas Wollein, directeur de Berbund AG.

** Ce prêt s’inscrit dans le cadre de l’action prioritaire que mène la BEI en faveur d’un approvisionnement énergétique durable, compétitif et sûr. En 2010, elle a accordé à ce titre 714 millions d’EUR de prêts en France et 18 milliards d’euros en Europe et dans les pays partenaires.

[ Photo : Centrale à gaz Emile-Huchet à Saint-Avold ]

            

Articles connexes

S’abonner
Notification pour
guest
3 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Steph

On se felicite, on se congratule et qui paiera la facture environnementale ? Qui osera pretendre que les EnR ne remplacent QUE le nuke ?

oeildecain

Certes, à court terme ces centrales vont émettre des GES, mais à moyen terme, tous ces moyens techniques peuvent être très vite adaptées pour H2 …….. Avec les éoliennes H2 qui seront bientôt nos nouveaux derricks, on sera rapidement au point quant à des énergies quasi inoffensives ……. Les voyageurs pour ” propretown ” … en voiture !

Fleurent

Les banques vont financer une société privée qui va construire une centrale a combustible fossile. même si le rendement est bon avec un cycle combiné et qu’il y a dans le gaz moins de CO2 quavec le charboncela reste une centrale emettrice de gaz a effet de serre, c’est à dire qui va contribuer a degrader l’environnement de nos descendants. Les eoliennes même en offshore ne sont pas negligeables mais comme (en dehors des barrages) on ne sait pas, et onn ne saura pas stocker elles seont incapables de nous alimenter sans emissions de gaz a effet de serre produites justement par bces centrales qui fonctionneront en cas d’abscence de vent Il n’y a qu’une vraie solutioin, lamaitrise de l’énergie. Nous les francais seront nous capbles de reduire nos consommations pour preserver la Vie future ? Question qui nous interesse tous

3
0
Laissez un commentairex
Available for Amazon Prime