Dernière ligne droite pour le projet Bélénos

C’est la dernière ligne droite pour Bélénos. Initié à l’été 2020 par les fabricants de panneaux photovoltaïques Voltec Solar et Systovi, le projet ambitionne de créer un leader du solaire tricolore. En cette fin d’année 2021, les deux industriels français investissent dans la R&D et dans leurs outils de production pour proposer de nouveaux modules, tout en s’ouvrant à d’autres marchés (industrie, secteur tertiaire, collectivités, agriculture). En phase de bouclage des financements, les prochaines semaines seront décisives pour la concrétisation du projet.

Ces dernières semaines, les porteurs du projet Bélénos ont connu une nouvelle phase d’investissement, en partie soutenue par de premiers fonds publics. A Dinsheim-sur-Bruche, Voltec Solar (groupe STRUB) a modernisé ses lignes de fabrication de panneaux photovoltaïques. A la clef, « le tout nouveau module DuallPV : plus efficace, il permet de réduire le coût d’installation au profit d’une plus grande productivité et d’une durabilité augmentée », explique Pierre Cantrelle, Président de Voltec Solar. De son côté, Lucas Weiss, Directeur Général de Voltec Solar, se réjouit des dernières avancées sur les aspects R&D : « Les modules hétérojonction sur lesquels nous travaillons depuis plusieurs mois ont passé une série de tests concluants en laboratoire. La phase de certification des prototypes est lancée, avec un objectif de commercialisation au 1er semestre 2022. A termes, nous prévoyons de produire 75 000 panneaux photovoltaïques par mois avec cette nouvelle technologie de très haute efficacité ». De son côté, Systovi (groupe CETIH) poursuit la préparation des nouveaux panneaux M10 avec la certification et l’installation prochaine de sa nouvelle ligne de production.

Ouverture vers de nouveaux marchés

En réponse à de nouvelles opportunités, le Nantais structure également son offre à destination du résidentiel et du tertiaire tout en se développant sur le marché de l’agrivoltaïsme, avec des panneaux aérovoltaïques combinant chaleur et électricité pour les séchoirs agricoles. « Depuis août 2021, la toiture des nouveaux bâtiments et parkings dont la surface est supérieure à 500m² doit être équipée d’un système de production EnR ou végétalisée à hauteur de 30% [loi Climat et Résilience] », explique François Guérin, Président-Directeur général de CETIH. « Pour ce faire, de plus en plus d’acteurs de la grande distribution font le choix du Made in France, conscients de l’importance de limiter leur impact carbone », se félicite le dirigeant. En outre, Systovi et Voltec Solar s’associent à un nombre croissant de collectivités qui souhaitent équiper les bâtiments qui reçoivent du public, en autoconsommation individuelle ou collective. En parallèle, les entreprises investiguent des panneaux inclinables, translucides, avec un taux de luminescence ajustable, qui peuvent être utilisés pour divers usages et adaptés au monde agricole.

Dernières étapes décisives pour le projet Bélénos

En cette fin d’année 2021, le projet Bélénos se trouve dans une phase décisive. En complément des évolutions législatives au troisième trimestre, Pierre Cantrelle, Lucas Weiss et François Guérin espèrent que le soutien gouvernemental sur les aspects financiers pourra aboutir. « Nous saluons la publication de l’arrêté du 6 octobre 2021, qui étend le guichet ouvert aux installations jusqu’à 500 kWc de puissance », commentent-ils d’une seule voix. « Le projet d’augmentation de capacité se concrétise, avec un engagement fort de la part de nos partenaires financiers privés. Cependant, un soutien financier public conséquent reste indispensable, d’autant que notre projet s’inscrit pleinement dans la ligne directrice impulsée le 3 novembre dernier par la ministre de la Transition écologique et son plan en dix mesures visant à accélérer le développement du photovoltaïque en France », concluent-ils.

Installation photovoltaïque de 36kWc.
Crédit photo : SOVEC

CETIH : CETIH est un groupe industriel français indépendant et familial. C’est un spécialiste de l’enveloppe de l’habitat et de la rénovation énergétique qui produit en France plusieurs gammes de portes, fenêtres, panneaux solaires, solutions de ventilation. Ces solutions innovantes, éco-conçues, esthétiques et performantes sont fabriquées au sein de 7 usines spécialisées et distribuées, en multi-canal, sous différentes marques : Bel’ M, Zilten, SWAO, SYSTOVI, NeoVivo et KOOV. Le groupe compte 1 300 collaborateurs et a réalisé en 2019 un chiffre d’affaires de 210 M€.

Systovi : Depuis plus de 10 ans, Systovi s’investit pour offrir aux particuliers et professionnels, une maison ou un cadre de travail qui prend soin d’eux et de l’environnement, grâce à des solutions énergétiques uniques. Systovi développe et fabrique des systèmes permettant à chacun de produire localement une énergie verte, et de la consommer sur place selon ses besoins. Guidée par son objectif de l’autonomie énergétique pour tous, Systovi s’est rapidement différenciée de la concurrence en développant ses propres solutions solaires : invention en 2011 de la technologie aérovoltaïque ou encore en 2016 de la batterie solaire aérothermique et de sa propre application domotique SMART-R et d’une nouvelle solution de stockage de l’énergie par l’eau STOCK-O.

Strub : Groupe 100% familial spécialisé dans la fabrication de produits d’aménagement d’intérieur en très grands volumes au travers de sa filiale Alsapan. Alsapan transforme annuellement 400 000m3 de panneau en meubles en kit, en sols stratifiés et en plans de travail. Le groupe Strub a atteint un chiffre d’affaires consolidé de 280 millions € en 2019 et ses investissements annuels sur les outils de production représentent de 10 à 15 millions €. Le groupe compte 1 000 collaborateurs répartis dans 7 usines en France.

VOLTEC Solar : Née en 2009 et 100% familial (Groupe STRUB), VOLTEC Solar est un concepteur et fabricant français de modules photovoltaïques avec une capacité industrielle de 200 MWc par an dans son usine située en Alsace. La société compte aujourd’hui 100 collaborateurs, et a réalisé un CA de 54 millions € en 2020. VOLTEC Solar se positionne sur le marché français grâce au dynamisme généré par les appels d’offre de la CRE et grâce à sa stratégie d’écoconception lui permettant de fabriquer des modules solaires avec un impact environnemental parmi les plus faibles du marché.

Partagez l'article

 

[ Communiqué ]

Articles connexes

Souscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires