Des caddies à l’ombre des panneaux solaires

Depuis février 2008, Conergy France équipe le centre commercial Saint-Aunès (34) de 5 472 panneaux solaires photovoltaïques, un projet présenté comme la centrale la plus puissante jamais installée en France.

L’installation solaire sera intégrée aux 12 toits en bois abritant le parking du centre commercial E.Leclerc de Saint Aunès, près de Montpellier.

Réunis autour de Sunvie – le monteur du projet- les acteurs financiers et techniques (Energie +, TopBis et JP Fauché) ont opté pour les solutions proposées par Conergy :

Les modules offrent un rendement de 14,2%, pour une production annoncée de 1,42 GWh/an, soit l’équivalent de la consommation électrique annuelle de plus de 400 familles (Sur la base de 3 500 kWh/an hors chauffage). Ils seront associés aux onduleurs haute performance SMA.

Ces 5 472 panneaux solaires bénéficieront des structures d’intégration Conergy SolarDelta, visant à garantir étanchéité et harmonie esthétique.

crédit : Conergy

Ces ombrières, en préservant la fraîcheur des voitures, limiteront la pollution générée par la climatisation tout en produisant de l’électricité. Celle-ci permettra, selon Conergy, une économie annuelle de plus de 1 655 t de Co2 (équivalant à environ 550 voitures (Sur la base de 3 t /an de Co2 par voiture.)).

Avec 1,1 MWc de capacité, cette centrale photovoltaïque est présentée comme la plus grande de France métropolitaine. Elle permet notamment, selon l’entreprise, de faire "[sortir] l’énergie solaire de son milieu spécialisé" et de "[rentrer] dans le quotidien concret des français"

 (photo : Conergy)

 

Voir aussi :

La plus grande toiture solaire intégrée d’Europe

Des précisions sur le 1er magasin à toit photovoltaïque

La Californie va convertir 6 km2 en énergie solaire

            

Articles connexes

S’abonner
Notification pour
guest
9 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Louloute

Installation vue sur place suite au reportage sur TF1. Vraiment magnifique, bravo aux concepteurs!!

Bibou64

Au siège de Google US, c’est ce qu’il ont fait avec des Toyota Prius branchées dessous.vu le nombre de milliers de m2 de parking en France, why not

Dan

Cet article est bien fait et pour une fois, l’équivalent en nombre de familles est correct, bien que 400 familles, jusqu’à preuve du contraire, n’assureront jamais leur autonomie avec 1,1 MWc de PV. Mettre des panneaux photovoltaïques en pare-soleil est une excellente chose. Cependant, il manque un élément essentiel : le plan de financement. Une telle surface, c’est au moins 5 millions d’Euros. Comment Leclerc va l’amortir, est-il raccordé au réseau ? à quel niveau est racheté le kWh, s’il l’est ? Ce qui manque en France, ce n’est pas les mètres carrés de parking mais les milliards d’Euros (contacter le gouvernement pour avoir confirmation). Rappel : équiper toutes les maisons avec 2000 Wc, aux conditions actuelles, représente un investissement de 270 milliards d’Euros soit au choix les recettes des impôts et taxes en 2007 ou presque 5 fois le budget annuel de l’enseignement scolaire. Je propose donc d’arrêter de payer les profs pendant 5 ans et de fermer les écoles pour que la France puisse rattraper son retard dans le photovoltaïque ! Why not ? rappel N° 2 : selon ERDF, fin 2007, le PV raccordé représentait 3401 installations pour 11,5 MW. Conclusion : pour l’instant les profs peuvent dormir tranquille !

Lepetit

des eoliennes sur le parking auraient je suis sur eu un meilleur rapport qualité prix , pourquoi faut ‘il qu’on se focalise uniquement sur le photovoltaique avec son rendement en carton :/ m’enfin c’est déja ça , et e trouve ça plutot bien fait niveau design …

Fx26150

c’est du connecté réseau bien-sûr, et étant donné l’utilisation du SolarDelta, c’est donc de l’intégré.Rendement en carton mias toujours ça de moins dans l’atmosphère, sans compter la diminution de nombre de “couillons” climatisés en plein cagnard sur le parking. (j’habite le Sud et je sais me passer de clim en voiture…).Juste un rappel, il y peu de parking en Espagne qui ne soient pas équipés de brises soleil. Chez-nous (de Menton à Perpignan), j’attends toujours…

Dan

Si ce système de 1,1 MW est connecté au réseau et revend intégralement son électricité au réseau en qualité de système intégré, l’affaire est bonne ! La production annoncée est de 1,42 GWh par an. Si le système dure 20 ans, il produira 28,4 GWh. En considérant le prix d’achat 2008 à 0,57 € le kWh, Leclerc aura vendu pour 16 millions d’Euros d’électricité à EDF qui lui aurait fourni la même chose pour moins de 3 millions d’Euros (taxes comprises) et l’aurait produit pour environ 3 fois moins (environ 1 millions d’Euros) et pas plus CO2 malgré ce qui est écrit. Si on actualise à 3 %, Leclerc vendrait 24 millions d’Euros en 20 ans. Je ne sais pas combien a coûté l’investissement et comment il a été subventionné, mais on peut déjà estimé que le retour d’investissement de cette campagne de publicité est largement assuré. Il faudrait comparer cela au coût de la réalisation d’un toit normal pour protéger le pékin moyen du coup de chaleur sur les parkings de supermarché. Attention, le contribuable peut avoir un coup de chaleur à la vue des Euros qui s’évaporent ! Je n’ai rien contre le photovoltaïque, mais si l’Etat veut faire un démonstrateur, il y a peu être d’autres méthodes. A ce prix là, on peut monter une centrale et payer 3 fonctionnaires (ou contractuels) pendant 20 ans (à peu près 3,6 millions d’Euros de salaires) pour en expliquer le fonctionnement et les bienfaits pour la planète. De plus on fournira quand même de l’électricité à RTE ! A vos calculettes.

Propv

Je vois que tu as toujours un problème avec le coût du PV !J’ai tout de même un peu de mal à te suivre : est-ce que le PV est trop cher ou est-ce  une bonne affaire ?Rappelle toi :1) que le tarif d’achat des renouvelables provient non pas du gouvernement mais d’un prelevement sur l’électricité consommée par les utilisateurs, la CSPE (taxe pollueur/payeur). Les renouvelables ne représentent quasiment rien  dans la CSPE en comparaison au cout de la péréquation du prix de l’électricité, notamment pour les DOM-TOM et du tarif d’achat de la co-génération.2) que EDF dont tu prends régulièrement est le principal bénéficiaire de toutes ces mesures et est déjà positionné dans tous les métiers du renouvelables (matériels, études, installation et exploitation), notamment dans l’éolien et le PV (voir les nombreux articles ENERZINE).Pour finir, si un investisseur a plusieurs millions d’euros à placer, autant qu’il le fasse dans le PV que dans un investissement sans aucune valeur ajoutée sociale ou environnementale, voire dans un investissement ayant des impacts très graves sur le social ou l’environnement !

Dan

Les deux sont vrais : le PV que l’on propose au particulier est aujourd’hui beaucoup trop cher (25 fois) et nécessite donc beaucoup de subventions qui restent dans l’absolu accceptables pour le contribuable et le consommateur d’électricité (il n’y a pas que la CSPE, il y a aussi les aides à l’investissement). Avec 3401 installations et 11,5 MW raccordés fin 2007 (source ERDF), les français ne le ressentent pas, mais en contrepartie la production est insignifiante. C’est la généralisation de ce système qui serait insupportable pour les français. C’est une excellente affaire pour celui qui achète l’installation (et si ça continue, je vais en mettre une sur mon toit). Un particulier obtient au moins 50 % de subventions à l’investissement et est assuré du rachat du kWh à environ 15 fois le coût de production par EDF tout en bénéficiant de la garantie de service de RTE (quelques minutes de coupures par an). En 5 à 9 ans le système est amorti après c’est du bénéfice. Je redis 1) qu’il n’y a pas que la CSPE comme subventions. Il est effectivement vrai et d’ailleurs je l’écris pour un autre article avec beaucoup de détail (voir “Forte croissance en vue pour l’éolien mondial” publié le 02/04/2008, que le photovoltaïque est actuellement très minoritaire dans la CSPE, justement parce qu’il ne produit pas grand chose. Actuellement, c’est clairement la cogénération qui fait la masse (1 457 M€ en 2006 contre moins de 8 pour le PV) mais il y a 14050 GWh produit contre moins de 125 GWh pour le PV (pour la CRE il est compté avec la biomasse et biogaz, en réalité, il produit environ 10 fois moins = 12 GWh. 2) EDF est positionné dans tous les métiers : c’est très bien, mais cela ne change rien à l’analyse. je n’ai pas d’action chez EDF, mais je suis content du service, ça s’arrête là. Si un investisseur veut placer de l’argent dans le PV, je lui conseillerai d’aller financer les chercheurs portuguais (voir l’article sur “Une découverte qui rendrait rentable l’énergie solaire” publié aujourd’hui) et d’installer des capteurs en Afrique. Dernière question : où sont mes problèmes avec le coût du PV ???

Pa13000

Enfin, la France se bouge ! C’est beau, c’est utile et en plus c’est efficace !!! Je pense qu’il n y a pas d’équivalent de cette taille en Europe. Une installation comme celle la est une vitrine pour la notion très Française de l’intégration des panneaux au bâti et à l’environnement urbain ; Grâce à la loi les concepteurs ont su apporter de la valeur ajoutée. Comme dit plus haut, évidement il faut améliorer le rendement des cellules, oui il faut investir dans la recherche, mais avant tout il faut amorcer la pompe, donner de l’air aux concepteurs de projets qui tout en se différenciant de nos voisins européens, nous apportent ici un parfait exemple de projet réussi ce qui leur permettra aussi d’investir pour l’avenir. Bravo à l’hypermarché qui a oser se lancer.

9
0
Laissez un commentairex