Des taxes douanières ‘punitives’ pénaliseraient l’industrie solaire

Des industriels du secteur solaire photovoltaïque – à travers leurs filiales européennes – tentent d’éteindre l’incendie concernant d’éventuelles mesures protectionnistes que l’Europe serait tentée d’imposer, à l’instar des Etats-Unis.

En effet, l’Alliance pour une énergie solaire accessible (AFASE) qui regroupe 70 membres dont les chinois Suntech, Yingli, Trina solar souligne que toute introduction de taxes douanières punitives contre les produits solaires Chinois au sein de l’Union Européenne affecterait sérieusement les perspectives de développement du photovoltaïque en Europe et menacerait des milliers d’emplois dans le secteur.

La semaine dernière, plusieurs fabricants de panneaux solaires européens regroupés sous le nom d’E.U. ProSun ont déposé une plainte anti-dumping auprès de l’Union Européenne.

« Cette plainte anti-dumping reflète une vision de court terme et un manque total de discernement puisqu’elle reviendrait à faire porter par l’ensemble des industriels du secteur une initiative malheureuse prise par une poignée d’entre eux » a affirmé Till Richter, Directeur général de la compagnie solaire Allemande Richter Solar. « La colonne vertébrale de l’industrie solaire, que sont les installateurs locaux de petite et moyenne tailles, les développeurs, les détaillants, les ingénieurs et les techniciens de maintenance, qui représentent des milliers d’emplois européens seraient mis à mal si des mesures anti-dumping étaient imposées par l’UE. »

L’organisation nouvellement créée EU ProSun affirme que la plainte est soutenue par la majorité des producteurs industriels Européens. Or, d’après l’AFASE, seules 20 entreprises du secteur semblent s’être regroupées sous cette bannière, alors que selon l’Association de l’industrie solaire Allemande BSW, environ 10 000 entreprises interviendraient dans ce secteur, pour le seul territoire allemand.

« L’UE bénéficie amplement de l’ouverture des marchés et du libre-échange. Des mesures protectionnistes créeraient une situation où tout le monde serait perdant à de nombreux égards.
Il est donc indispensable que l’ensemble des acteurs du marché mondiaux de l’industrie solaire travaillent ensemble de manière constructive et résolvent leurs différends commerciaux par voie de négociation plutôt qu’en s’appuyant sur des initiatives unilatérales
» a ajouté Till Richter.

Articles connexes

S’abonner
Notification pour
guest
14 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Bachoubouzouc

Est-ce que quelqu’un a des chiffres sur le différentiel de prix entre les panneaux PV français et chinois ?

Enpassant

On peut tres facilement trouver des panneaux chinois de bonne (voire très bonne) qualité, pour 0,56 – 0,60 € / WC et son équivalent allemand à 0,72 – 0,76 € (et français à “beaucoup” plus cher….).

Bachoubouzouc

Merci pour ces chiffres.

Lionel_fr

Pour une fois que je me rends utile : J’espère que la taxe douanière sera mesurée. Il est dangereux de remonter artificiellement les prix s’il n’y a rien de solide à sauver dans les pays riches. S’il y a dumping (vente à perte) oui, mais si c’est punitif, alors le résultat sera globalement mauvais pour la filière : les productions locales s’effondrereront quand même et les intervenants de la filière seront pénalisés alors même qu’il y a un gros potentiel en dehors de la fabrication de panneaux. Si les occidentaux veulent taxer les panneaux à l’instar de l’essence puisque l’énergie PV n’est pas taxable, qu’ils le fassent de façon claire au lieu de déclencher un contentieux commercial basé sur des données de concurrence biaisées. Selon Chelya, le cout de main d’oeuvre ne compte que pour 5% du prix de panneaux mais la Chine aurait “vu plus large” dans les usines en investissant beaucoup plus gros. Encore une fois, le dumping doit être taxé et peut être l’énergie indirectement comme la TIPP. Mais s’il ne s’agit que de pénaliser un pays qui a mieux évalué le marché que nous – il est évident que la france a sous-investi dans ce secteur – alors il faut être fair-play au bénéfice des artisans, installateurs… occidentaux qui font de bien meilleures marges que les fabricants de panneaux

Enpassant

@Lyonel Si je partage votre point de vue sur les fautes occidentales liées à l’absence de vision à terme pour cause de cupidité à très court terme, je vous rappelle humblement que l’on compare des pays européens “économiquement ouverts” et un empire chinois particulièrement protectionniste (essayez de de faire rentrer des produits en Chine, sans vous associer avec une entreprise locale et arroser largement la mafia politico-adminstrative et technocratique….). Et que dire des “facilités” de financement des usines par la banque nationale chinoise à des taux nuls ? Et que dire des conditions sociales et environnementales ? Bien sûr le différentiel de prix est faible en faisant 55 à 70 heures par semaine… Qu’attend-on pour appliquer les règles de “mieux disant social” dans les appels d’offres publics ? (gros pourvoyeurs de panneaux chinois via EDF EN et autres SolaireDirect… l’ANPE remercie ces affairistes…). Et que dire de la monnaie dépréciée d’au moins 15 % par rapport aux monnaies occidentales ? Alors OUI aux mesures de rétorsion ! ni plus ni moins. Uniquement pour faire jeu égal, pas pour sanctionner les chinois mais pour leur faire comprendre que l’on ne peut pas jouer à somme nulle : il faut impérativement jouer gagnant-gagnant.

Tchal

L’autonomie énergétique ça a un sens. Ou tu as compris ou tu ne comprendras jamais rien. Le PV est un produit industriel délocalisable à merci. 70% du prix concerne la fabrication. Alors arrétez de précher pour votre paroisse, chacun sa merde et le vaches seront bien gardées. il faut imposer que l’électricité en france soit française. Un petit pourcentage accepté en fonction des variations saisonnières et climatiques. Mais comme on ne vend plus de centrales en france vous avez compris!!

chelya

Et que dire des “facilités” de financement des usines par la banque nationale chinoise à des taux nuls ? …quelles sont calqués sur le mécanisme d’avance remboursable qui finance les Airbus depuis des dizaines d’années, et je ne parle même pas de ce que touche l’industrie automobile ou celle de l’armement. Je rappelle que la BCE a filé 1000 milliards d’euro à 1% aux banques européennes pour qu’elles les prêtent à l’économie réelle, si les industries européennes n’ont jamais vu la couleur de ces prêts, c’est de la faute des banques chinoises ou des banques européennes ? Et les chinois se plaignent de la même façon de la fermeture des marchés américains et des normes européennes tout en ayant un très mauvais souvenir de l’ouverture des marchés à l’époque de la guerre de l’opium… Les usines chinoises sont plus grosses et mieux organisées que les usines europénnes, donc si vous voulez les concurrencer il faut être aussi gros et aussi organisé… C’est pas difficile, c’est ce que les japonais et le coréens sont en train de faire. En l’occurence un droit de douane, tout ce que ça va faire c’est faire augmenter les parts de marché de ces deux pays.

Lionel_fr

Avec un watt crète à 1 euro, 3 Kw de panneaux reviennent à 3000€ (je peux acheter du monocristallin à 0.9€/Wc) Un gars dont j’ai oublié le nom a dit sur ce forum il y a ~ un an que ses 3kWc lui avaient couté 17 k€ facilement empruntés à la banque (le feedin tariff rassure les banquiers) Admettons 15000euros cette année dont 3000 de panneaux c’est quand même l’installateur qui fait de la marge. D’autre part , pour faire simple et un peu cru : la france est strictement incapable d’être compétitive sur le marché des panneaux actuellement. Le nationalisme économique aura un effet négatif énorme sur les installateurs et quasi-nul sur les chinois… Tuer un marché n’a jamais été gagnant, c’est un échec national. Je suis heureux de lire que les coréens et japonais se lancent dans la compétition avec la Chine. D’une part , ils font le poids , d’autre part , je préfère acheter japonais que chinois même si je n’ai pas de problème actuellement sur les (petits) panneaux chinois que j’ai utilisé jusqu’ici. J’ai aussi utilisé du First Solar dont je suis très content , leur production est meilleure qu’anticipé. Quoi qu’il en soit, quand je reçois un produit chinois, je vérifie sa qualité et son autenticité, japonais non !

gcb

Pour synthétiser, selon l’AFASE il faut donc laisser la Chine faire son dumping, quitte à perdre notre savoir-faire en production de panneaux solaires, car des emplois sont en jeu. Belle vision court-termiste. Enfin, faire entrer un pays communiste dans l’OMC, c’était déjà une sacrée contradiction en soi.

Lionel_fr

mices.fr est marrant, simple, efficace si de millions de personnes le font, pas cher mais ne rapporte rien non plus .. Du même tonneau, j’ai fait des montages en pure 12v pour apprendre à des ingés à bricoler des controleurs sans utiliser d’onduleur, ça permet de grapiller des petits watts dissipés dans l’onduleur et un régulateur + batterie coutent le même prix. En plus d’être fantasmatique : au lieu d’être le “bon citoyen” moyen qui offre une production microscopique à son pays, je joue le “survivalisme” en offrant un service de survie en cas d’effondrement du réseau, catastrophe naturelle… on peut encore faire tourner une télé, charger un mobile… c’est plus individualiste (donc plus fun selon moi) En tous cas, même à 10 k€ , c’est bien l’installateur qui fait 70% de chiffre sur une injection réseau. Ce que disent les chinois est donc exact. Ils produisent une matière première qu’on ne saura jamais faire mais on fait 70% du chiffre sur le la revente à valeur ajoutée (VAR) Bref, si on surtaxe comme des bisons, en balançant tous les clichés habituels … travail des enfants, temps de travail etc… (au fait moi aussi je travaille 70 h par semaine) ben on aura une fois de plus détruit un marché juteux qui ne demandait qu’à nous faire vivre, par pure bétise J’espère que nos politiciens en sont conscients

gcb

@ l’annonyme ci-dessus. La nationalité de l’entreprise multinationale est celle du pays qui concentre les bénéfices et le pouvoir de décision, tout simplement. Qu’il y ait une part de répartition des richesses (main d’oeuvre, R&D, sous-traitance) ne doit pas masquer l’essentiel.

gcb

C’était l’effet escompté de cet oxymore. 😉 Qu’est-ce que le No Logo ? Mon usage de “multinationale” est peut-être erroné ou imprécis, car je parlais bien sûr du cas d’une entreprise qui expatrie sa production ou sa R&D seules, sans nécessairement créer de filliales. Dans ce cas, par définition, le siège social concentre les bénéfices et la stratégie.

Lionel_fr

Il est tout à fait ridicule de réduire l’activité, le sport ou un holding à une affaire de nationalité. La nationalité d’une multinationale ressemble effectivement à une blague. Pour le client, la qualité du service rendu dépend largement du distributeur et de sa gestion d’approvisionnement. S’il vend de la qualité le lundi, rupture de stock le mardi, réétiquetage d’une fin de série le mercredi pour livrer le jeudi, le client du lundi sera heureux et livré à temps, tous les autres se font avoir. Si le client du lundi est un peu sérieux , il vire ce fournisseur et accepte de payer plus cher pour une fourniture qualitativement STABLE Le siège social est supposé résider dans le pays où sera versé l’impot sur les sociétés mais cela ne requiert qu’un peu de bureautique, une boite aux lettres pour recevoir la littérature fiscale et 3 à 5 emplois pour une société de 10 000 employés qui paieront leurs cotisations sociales ailleurs…Bref, soit vous parlez d’économie et vous vous intéressez un peu à ce sujet en abordant des cas concrets, soit vous êtes très nationaliste et l’économie n’est qu’un accessoire de propagande politique ou messianique. . . Si j’achete 300 cartes réseau de marque dans un magasin du 19eme tenu par des coréens, je sais que 5% d’entre elles ne fonctionneront pas mais leur prix est inférieur de 30% … Dans l’immensité du commerce informatique , personne ne le remarque. Mais s’il s’agit de PV, voilà nos vaillants chevalliers de la france française qui font sonner le glaive.. C’est d’autant plus absurde que la France n’a absolument aucun intéret à se lancer maintenant dans une filière cellules PV, trop tard, trop à coté de ses préoccupations.. Cela n’arrivera pas plus que dans le pret à porter …

Lionel_fr

C’est vrai que les clichés sont solidement ancrés. La “qualité chinoise” n’a effectivement aucun sens. Microsoft fabrique tous ses claviers en Chine avec le logo Microsoft dessus et la qualité est exactement la même que pour un fournisseur occidental. Carrefour achète ses claviers premier prix à un fournisseur noname chinois et la qualité est difficilement descriptible… J’ai eu un contrat hyper fréquences récemment qui exigeait du hardware 8 couches “qualité spatiale”. Je m’y suis repris à 15 ou 20 fois avant de parvenir au bon design et le seul prestataire au monde qui propose des gravures de cette qualité est chinois. Les grands groupes occidentaux savent le faire en interne mais à des coûts infinis alors qu’en chine on trouve un presta qui prend le schema par mail et envoie le résultat gravé par la poste !! Pour en revenir à nos moutons, je trouve dommage que la France soit tellement larguée en technos du silicium, mais ce n’est pas une raison pour “tuer le mort”, si on fermait les frontières, il faudrait renoncer à l’internet, au tel mobile, aux panneaux PV alors qu’on a un bon secteur software et peut-être un jour de bons développeurs de projets PV… Il est évident que la france ne fabriquera JAMAIS de PV compétitif en volume. Mais le marché des installateurs est deux fois plus gros en valeur ! C’est beaucoup trop compliqué à comprendre pour un nationaliste dont le cerveau ne répond qu’à de grossiers stimulis qui le rendent apte à d’autres tâches qu’à la macro économie. Or un travers français est justement de n’aborder les questions énergétiques que sous l’angle macro économique, comme si un panneau PV à 100€ devait s’inscrire dans une toile aussi complexe qu’un barrage de 2GW.. Chauvinisme, ex-empire perdu, culture du monopole… J’ai tendance à penser que plus les français pensent que la chine est un trou perdu, plus le business sino-français est lucratif pour ceux qui ne suivent pas le troupeau. S’il faut attendre que l’inconscient collectif comprenne qu’on ne vit pas sans banques, que la chine crée plus d’emploi en france que le contribuable français, que la cuisine italienne est bonne aussi et que le vin chilien est super-bon (comme l’australien d’ailleurs) , on ne peut que tomber dans le panneau , gémir pour obtenir des pensions-providence, raler et piquer des colères ridicules … Heureusement , il y a d’autres modèles de vie et l’immense majorité du business mondial n’a rien à voir avec la France. Ce qui ne l’empèche pas d’être un pays magnifique ! allez comprendre

14
0
Laissez un commentairex
Available for Amazon Prime