EDF candidat pour le nucléaire des Emirats

EDF se serait porté candidat à la réalisation du programme nucléaire des Emirats Arabes Unis, au sein d’un consortium français.

Les Emirats Arabes Unis prévoient la construction de 12 à 16 centrales, pour un budget de l’ordre de 40 milliards d’euros.

Les groupes français candidats sont réunis au sein d’un consortium, où sont présents GDF Suez, Areva, Total, et désormais EDF.

Les entreprises françaises proposaient initialement la construction de deux centrales. Leur offre pourrait être plus importante, révèle une source proche de Nicolas Sarkozy citée par Reuters.

Ils sont en concurrence avec GE, Westinghouse et Korea Electric Poower Corporation (Japon).  La désignation du constructeur fera l’objet d’une négociation d’ "Etat à Etats".

C'est maintenant !
Fournisseur Total direct énergie

10% de remise sur le prix de votre consommation d'électricité et de gaz !

Nicolas Sarkozy est en viste à Abou Dhabi depuis lundi soir. Au programme de sa visite : La vente du Rafale, le Louvre d’Abu Dhabi et l’inauguration d’une base militaire permanente dans le Golfe.

 

 

Partagez l'article

 

         

Articles connexes

Souscrire
Me notifier des
guest
3 Commentaires
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
lion

Voir des groupes concurrents en France s’associer dans un consortium pour porter des projets de cette importance à l’étranger est plutôt une bonne nouvelle pour l’industrie française.

Patrick25

Inadmissible la politique de la France pour le tout nucléaire dans le monde. Nous avons vraiment des politiques pourris et totalement inconscients face à la prolifération des déchets toxiques durant des millénaires qui finirons par être enfouis n’importe où ! En plus, favoriser cette industrie de mort dans des pays riches ayant suffisazmment de soleil pour installer des centyrales solaires, c’est scandaleux… Et pendant ce temps là, l’ONU qui ne sert strictement à rien pour défendre la planète…

fredo

Il est intéressant de noter au passage: 1-qu’un état pétrolier songe à produire de l’électricité autrement qu’avec du pétrole, 2-qu’une major comme Total se diversifie dans le nucléaire, Il semblerait dès lors que le pétrole vienne à manquer bien avant l’uranium, interessant. Et puis 12 à 16 centrales (3è génération en plus j’imagine) pour 4 millions d’habitants, à rapprocher de 19 centrales (2è génération) en France pour 65 millions d’habitants, ils ont vraiment peur de manquer dans les UAE… Sinon, des centrales solaires thermo-électriques auraient très bien convenu vu la superficie de désert disponible.