EDF fait une offre à 4,5 Mds sur Constellation Energy

EDF annonce aujourd’hui avoir adressé une lettre au Conseil d’administration de Constellation Energy, qui propose l’acquisition de 50 % des activités de production d’électricité d’origine nucléaire de Constellation pour 4,5 milliards de dollars.

Cette proposition comporte également un apport en liquidités initial de 1 milliard de dollar qui sera imputé sur le prix d’achat, ainsi qu’une option permettant à Constellation de céder à EDF des actifs non nucléaires dans la limite d’un montant de 2 milliards de dollar.

"En qualité d’actionnaire principal de Constellation, EDF a de longue date manifesté sa confiance et son engagement dans Constellation", déclare Pierre Gadonneix, Président-Directeur Général d’EDF. "Constellation bénéficie de fondamentaux solides et de perspectives de développement qui, pour EDF et beaucoup d’autres, sont nettement sous-évalués par la proposition de MidAmerican".

"Nous considérons que les conditions de notre offre sont nettement meilleures que celles de MidAmerican. En plus d’offrir aux actionnaires de Constellation la possibilité de valoriser leur investissement dans ce groupe, nous fournissons à ce dernier suffisamment de liquidités pour lui permettre de garder son statut d’entreprise solide et indépendante. Nous offrons également à Constellation l’opportunité de jouer un rôle important, avec EDF à ses côtés, dans la production d’énergie nucléaire au Maryland, ce qui bénéficiera à ses actionnaires, à ses collaborateurs et à ses clients", poursuit Pierre Gadonneix.

Cette opération est soumise à l’approbation des autorités américaines compétentes et EDF espère pouvoir la finaliser dans un délai de six à neuf mois, après résiliation de l’accord conclu par MidAmerican Energy Holdings Company avec Constellation et la signature des accords définitifs entre EDF et Constellation.

Articles connexes

S’abonner
Notification pour
guest
8 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Tartempion

Et personne n’ a peur de cette ultra-spécialisation de notre champion national…… ? ………..Un bon gestionnaire ne mettrait pas tous ses oeufs dans le même panier : il élargirai son panel de production sur d’autres modes de production en cas de difficultés sur un secteur à un moment donné………….non content d’être déjà le numero 1 mondial en production nucléaire, EDF se renforce avec British Energy, puis maintenant avec Constellation Energy………. à grands coups de Milliards d’euros…………Si tout va bien et que les prix de l’électricité montent, notre Etat, actionnaire largement majoritaire et très grande partie prenante dans le nucléaire s’en trouvera bénéficiaire…………………………………….. Par contre, imaginons un instant, qu’entrainés par des matériels ENR produits dans les pays ” émergents “, les prix de l’électricité se mettent à  baisser tout en rapportant plus de Taxe Prof / KWH produit : comment pourrait-on maintenir un tel niveau de sécurité sans les finances nécessaires ?Heureusement qu’ à horizons proches se profilent les voitures électriques puis à hydrogène, car nous pourrions  être inquiets et nous demander pourquoi  la communauté financière internationale laisse filer si facilement ses plus beaux fleurons énergétiques………

Dan1

Je ne suis pas sûr qu’EDF prennent de gros risques vis à vis d’une éventuelle baisse des prix du kWh consécutive au développement des EnR. Pour l’instant, nous sommes dans une logique de hausse des prix qui permettent indirectement de subventionner le développement des EnR (voir les modes de calcul de la CSPE et des coûts évités à EDF). Aujourd’hui, en France, EDF est encore pour une très grande partie en logique de coût avec le tarif réglementé.

Tartempion

Oui, pour le moment vous avez un peu raison……….parce que l’essentiel des machines ENR qui se vendent sont fabriquées en Occident……………Mais cela commence à changer avec l’Inde et la Chine………. qui pour le moment vont équiper leur propre pays………………. mais après ?Pour l’heure, on peut raisonnablement estimer que ” techniquement parlant “, le nucléaire, l’eolien, la biomasse et la microhydraulique sont à coût de revient quasi identique………..Posons-nous la bonne question : en cas de crise sévère ou de prises en comptes de démantèlements dans certains pays, quelles énergies seront capables de digérer et de maintenir une chute de prix ?……….. Toutes sauf le nucléaire……………….Donc, heureusement  qu’ à horizons proches se profilent les voitures électriques puis à hydrogène, sinon le pays courrait peut-être un grave danger……….!

Dan1

Le nucléaire, comme chacun sait, est très coûteux en investissement et beaucoup moins en fonctionnement. Le coût(uniquement d’exploitation) du MWh nucléaire est donc très inférieur aux 40 ou 50 Euros qui sont annoncés en coût complet. Donc si on a déjà investi et en partie amorti l’installation, le nucléaire devient encore plus compétitif, c’est ce qui se passe avec nos installations actuelles, car nous avons déjà pas mal remboursé. Il y a donc de la marge.Pour ce qui concerne les Etats-Unis qui produisent massivement au charbon et un peu au nucléaire, il est difficile d’imaginer un effondrement du prix du MWh. Si la menace venait à apparaître, il suffirait de faire appel à un courtier en Energie style ENRON, et là, la menace de baisse disparaît ! Et peu de temps après… le courtier aussi (mais la justice fini par le rattraper !).  D’autre part, peut-on imaginer que nous laisseront faire lorsque les chinois, indiens ou autres voudront nous vendre et installer à “bas prix” les machines construites chez eux. Ceci dit, il existe déjà un marché d’importation de Chine des modules et panneaux photovoltaïque (produit au charbon) qui est par ailleurs subventionné à hauteur de 570 Euros le MWh.  

Tartempion

Quant on parle de coûts techniques quasi identiques, il ne s’agit pas des 50 euros par MGWH, mais de 24 à 30 euros le MGWH : en cas de crise quelconque, le nucléaire est-il capable de descendre aussi bas en assumant toutes ses super-sécurités  ?      Quant aux possibilités et raisons d’une éventuelle crise, elles sont réelles : ……… 1/ L’économisable : il y a en ce moment une campagne mondiale sur les économies par l’isolation, certaines extinctions des lieux publics etc… dont le gisement pourrait atteindre jusqu’ à 40 %… !………….. 2 / Une crise économique : pas la peine de détailler à un tel point d’évidence…………….. Nous serions à la veille d’une belle crise avec une surproduction électrique si ne se profilait pas à moyen terme le transfert de la mobilité vers cette même électricité……………. Quant au solaire, il est clair que l’on a mis un peu la charrue avant les boeufs, parce que le coût énorme des subventions aurait certainement été mieux utilisédans nos recherches pour  améliorer le rendement du PV : ce n’est pas trop grave car ce domaine avance à pas de géant, et dans 7 à 10 ans, il pourrait devenir rentable……à voir et à suivre………

Tartempion

Quant on parle de coûts techniques quasi identiques, il ne s’agit pas des 50 euros par MGWH, mais de 24 à 30 euros le MGWH : en cas de crise quelconque, le nucléaire est-il capable de descendre aussi bas en assumant toutes ses super-sécurités  ?      Quant aux possibilités et raisons d’une éventuelle crise, elles sont réelles : ……… 1/ L’économisable : il y a en ce moment une campagne mondiale sur les économies par l’isolation, certaines extinctions des lieux publics etc… dont le gisement pourrait atteindre jusqu’ à 40 %… !………….. 2 / Une crise économique : pas la peine de détailler à un tel point d’évidence…………….. Nous serions à la veille d’une belle crise avec une surproduction électrique si ne se profilait pas à moyen terme le transfert de la mobilité vers cette même électricité……………. Quant au solaire, il est clair que l’on a mis un peu la charrue avant les boeufs, parce que le coût énorme des subventions aurait certainement été mieux utilisédans nos recherches pour  améliorer le rendement du PV : ce n’est pas trop grave car ce domaine avance à pas de géant, et dans 7 à 10 ans, il pourrait devenir rentable……à voir et à suivre………

Momo

Si EDF se plantait aux States avec ce projet de rachat ( partiel ) de Constellation … il lui resterait a venir aider l’Inde et la Chine , justement , ou des centaines de millions d’humains ne connaissent pas encore les joies ( et le confort , et la qualite de vie , y compris des soins et de conservation des nourritures …. ) apportes par l’electricite … mame av. des ENR en pagaille et en tous genres , il leur en faudra des GWh en base !  Et , en + , EDF EN est un gros promoteur de l’eolien … ils vs. ont entendu : ils ne mettent pas ts. leurs oeufs ds. le meme panier ….Bravo !  ( au fait , quelle EnR donne des Mwh  nets a 24/ 30 EUR ? )

Tartempion

24 à 30 Euros, c’est le coût “technique” de l’éolien…………..

8
0
Laissez un commentairex
Available for Amazon Prime