Electricité : surcoûts de 7 milliards pour les renouvelables ?

Le développement des énergies renouvelables en France engendrerait un surcoût de 7 milliards d’euros pour EDF… Un surcoût qui aurait, selon l’électricien, des conséquences directes sur le prix des factures électriques.

Les prix de production des énergies renouvelables demeurent largement supérieurs aux prix de production des énergies traditionnelles (nucléaire, thermique, hydroélectricité) et ces énergies nouvelles sont financées en France par la contribution au service public de l’électricité (CSPE), qui permet leur développement en assurant leur compétitivité grâce à des subventions publiques.

Mais qui dit subventions dit coûts indirects pour les consommateurs. C’est le cas de la CSPE, qui aligne tous les tarifs électriques malgré de fortes disparités en matière de coûts de production : 85 euros le MWh éolien terrestre, entre 170 et 200 euros le MWh éolien marin et entre 213 et 600 euros le MWh photovoltaïque. Dans le même temps, le MWh nucléaire est estimé par exemple à 49,5 euros.

Dans le cadre de la CSPE, EDF est contraint de racheter la production d’énergies renouvelables aux prix fixés par le gouvernement, ce qui engendre selon Henri Proglio un surcoût de 7 milliards d’euros par an d’ici 2020 pour l’opérateur public. Et le patron d’EDF de détailler les surcoûts des renouvelables.

Il estime ainsi qu’un milliard d’euros par an sont dévolus au rachat de production de l’éolien terrestre, deux milliards pour l’éolien marin (ou offshore), 2,5 milliards pour le photovoltaïque, un milliard pour la filière biomasse et 450 millions pour la cogénération. Soit un total de 7 milliards d’euros que M. Proglio a détaillé la semaine dernière lors de son audition devant une commission du Sénat.

Face à ces surcoûts, qui selon EDF pénalisent les consommateurs et entrainent un renchérissement du prix de l’électricité, "le dispositif de financement doit être aménagé (…). Ce financement pourrait être assuré par un fonds alimenté sur une assiette beaucoup plus large". Et Henri Proglio de conclure en assurant encore une fois que "le nucléaire existant est le moyen de production le plus compétitif" et en plaidant devant les parlementaires pour un prolongement de la durée de vie des centrales françaises.

Articles connexes

S’abonner
Notification pour
guest
40 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Don

décidement, le lobby nucleaire ne s’arrete jamais jamais jamais !!! tout est bon pour demander de l’argent en plus

trimtab

“..et entre 213 et 600 euros le MWh photovoltaïque…….. Même une installation PV domestique (ne beneficiant d’aucune ‘économie d’echelle’ par sa taille !) de 3kwc coute actuellement dans les 12,000€ BRUT (ie: sans tenir compte de credit impot ni de revenue ‘vente’ au reseau). Pour une durée de vie de 30 ans elle produira 3000 kwh/an = 90,000 kwh dans sa ‘vie’. Qui fait un prix au ‘compteur’ (même en autoconsommation !) de 0,133€/kwh = 133€/MWh Actuellement je paie 375€ par an TTC (abonnement TEMPO compris) pour mes 2700 kwh, qui me fait 0,138€/kwh ! Plus cher que du PV ? Faudrait qu’on explique ! trimtab

renewable

A des capacités installées aujourd’hui, sur du nucléaire d’aujourd’hui? Ah bah non ils comparents des choux et des carottes, comme d’hab, du grand n’importe quoi! Aujourd’hui on installe des capacités parce qu’on en a besoin, si on fait du nucléaire c’est 90€ le MWh, si on fait de l’éolien c’est 82€, donc PAS DE SURCOUT! Pour le solaire oui, il y en a encore, pour l’off shore il y en aura, mais il faut comparer à la réalité, pas à des capacités amorties. Comme d’habitude EDF fait dans la malhonnêteté intellectuelle en assimilant Nucléiare amorti est son futur EPR qui est 2 fois plus cher. Entretenir cette confusion dans les esprits, dan sl’opinion publique est evidement très utile pour ancrer l’idée du nucléaire pas cher et garder un soutien public pour l’EPR. Très habile mais ça énerve les acteurs des ENR, les écologistes, dont la majorité des français, heureusement pour EDF, se fiche!

zelectron

A force de pousser des cris d’orfraie EDF se déconsidère de plus en plus, sa façon de mettre sous le tapis ses erreurs et ses choix hasardeux, sa politique d’écrasement de ses concurrents ne plaident pas en sa faveur.

Bachoubouzouc

@ Don : “tout est bon pour demander de l’argent en plus” Oui. Si la loi vous oblige à acheter un produit plus cher que ses concurrents, il est normal que vous demandiez qu’on vous rembourse la différence. @ Chelya : “L’enfumage c’est que les prix qu’ils donnent pour l’éolien sont transports compris, les prix qu’ils donnent pour le nucléaire c’est sans le transport (qui fait la moitié du cout de l’électricité)…” Et maintenant il va falloir que vous justifiez cette affirmation assez roccambolesque ! “Celà dit en l’espace de quelques années on est quand même passé d’un prix officiel du nucléaire de 12 ?/MWh a un prix de 49,5 ?/MWh ! ça c’est de l’inflation !)” Pareil, justifiez (en évitant de confondre les différents coûts de fonctionnement fournis dans les différents rapports sur le sujet). “Maintenant si EDF se plaint des EnR, ils n’ont qu’à accepter de partager leur monopole du passage des contrats d’achat à leurs concurrents qui se feront un plaisir de lui montrer comment faire mieux le travail…” Mais avec plaisir ! Faites donc ! Changez donc la loi, mettez nous en concurrence sur ce domaine là je vous en conjure ! Y a t’il des volontaires pour recevoir de l’état l’obligation de racheter au prix fort une électricité intermittente, de devoir se démerder seul pour maintenir l’équilibre l’offre demande et ne pas se faire rembourser correctement par la CSPE ( 3,8 milliards d’euros impayés à EDF, une paille) Attendez… pas tous en même temps… Chelya vous vivez vraiment sur une autre planète ! @ trimtab : “Qui fait un prix au ‘compteur’ (même en autoconsommation !) de 0,133€/kwh = 133€/MWh Actuellement je paie 375€ par an TTC (abonnement TEMPO compris) pour mes 2700 kwh, qui me fait 0,138€/kwh ! Plus cher que du PV ?” Si je comprend bien, vous ne comprenez pas pourquoi le kwh de vos panneaux coûte moins cher que le kWh Bleu Ciel ? La différence vient des taxes, du prix du transport, de celui de commercialisation, de la CSPE, etc :

Sicetaitsimple

(excusez moi Enerzine!), car on y mélange des phrases au présent (1milliard d’Euros sont dévolus à l’éolien onshore, 2 pour l’éolien offshore,…) alors que l’estimation de 7Mds € est bien à l’horizon 2020, donc dans le futur. Il est bien évident que l’eolien offshore ne coute aujourd’hui rien, puisqu’il n’y en a pas et qu’il n’y aura pas avant 2015 environ. Rappelons les chiffres actuels: 2,216Mds € pour les renouvelables et 709 pour la cogénération, soit environ 3 Mds au total. Le petit problème, c’est que (cf le même lien), nos politiques de tous bords prompts à vanter les mérites des renouvelables surtout en ce moment n’ont pas le courage d’augmenter la CSPE (payée par tous les consommateurs également électeurs) au niveau qui serait necessaire et que Proglio (EDF) se retrouve avec une ardoise de 1,3Mds€ impayés…Et bien sûr, si ça continue, ça ne va pas s’arranger. Pour Chelya: – ça vous explique pourquoi aucun grand opérateur ne demande à “partager le monopole des contrats d’achat”. Partager des impayés, bof…. – Par ailleurs, vous racontez n’importe quoi sur “l’éolien transport compris”. Les 82€/MWh, c’est au point d’injection. – je passe sur la comparaison entre 49,5et 12, je pense que vous faites une comparaison entre deux chiffres qui ne recouvrent pas les même choses ( un coût économique complet d’un coté, un coût proportionnel combustible de l’autre).

Devoirdereserve

Je me trouve bien embêté d’être d’accord avec Chelya et Renewavble : effectivement, 7 milliards de “surcoût”, ça n’a rien d’affolant, pour un groupe comme EDF. Mais c’est par an ! Peut-être une redistribution du PV vers l’éolien marin serait-elle intéressante (et l’hydrolien ?), mais bon… Maintenant, un chiffre juste, pour Renewable. Le coût du nucléaire à 49,5 Eur/MWh, c’est bien le coût économique courant, y compris le renouvellement des centrales. Donc y compris construction d’EPR. Sinon, ce serait 33 Eur/MWh. Votre 90 Eur/MWh, c’est du flan. Le coût de construction d’EPR est peut-être plus élevé. Mais la plus grosse partie du coût, c’est l’exploitation. Enfin, 7 milliards par an, ça ferait en gros un EPR par an… Glop. D’ici 2020, ça fait 56 milliards. Ce n’est pas mince. @Trimtab : vous comparez le coûts de production, et les prix chargés, non ?

Sicetaitsimple

Les 1,3Mds d’impayés, c’est par an…. D’ou l’ardoise cumulée de 3,6MD évoquée ci-dessus par Bachoubouzouc.

renewable

Mais justement!! Si EDF construisait en capacités de renouvellement de l’éolien, ils l’ont tout autant provisionné! A moins d’être bornés comme ils le sont et d’envisager du renouvellement à hauteur de ce qui se fait aujourd’hui en nucléaire. Pourquoi les ENR seraient un surcout dans cette intégration du renouvellement et pas l’EPR alors qu’ils ont, en tout cas pour l’éolien, quasiment le même cout, avec avantage pour l’éolien? Je ne sais pas si vous saisissez ce que j’essaie laborieusement d’expliquer 🙂

Lionel_fr

Le prix de l’aversion aux EnR ? Dans la brève d’à coté, enerzine nous offre un cocorico pour Alstom et sa turbine 6Mw. IL était temps ! Au fait, c’est quoi l’alternative ? On bloque les projets renouvelables ? On devrait aussi interdire l’internet , le minitel était plus suggestif avec ses petits carrés criards Cela dit , je regrette que le conflit pronukes contre proEnR ait abouti à des positions politiques trop tranchées qui permettent à l’opérateur d’exploiter les déclarations d’amour du gouvernement pour le nuke et réclamer des rallonges à répétition. C’est aussi une manie française de sous-estimer les coûts et de dépasser systématiquement. Personne n’a dit que la migration d’une partie de la production vers le renouvelable serait facile ni qu’elle ne couterait rien. Pourtant les prix baissent , les emplois sont réels, l’export de technos aussi 7 milliards par an pour avoir bloqué ce marché dans l’oeuf et perdu 10 ans, c’est pas cher

Sicetaitsimple

Que la vie serait belle si les financiers raisonnaient comme vous! Quand je dis les financiers, je ne pense pas seulement à des beaux costumes dans un quartier d’affaires, mais à la plupart des investissseurs, petits ou gros, particuliers, collectivités ou entreprises, qui font dans les renouvelables en général et dans le PV en particulier. Vous avez oublié ( ou plutôt vous avez fait semblant…) que le plus important, c’est que ça rapporte! Ce n’est ni honteux ni condamnable au demeurant. Ca explique juste la différence entre votre calcul et les tarifs d’achat, que vous trouverez ici: A noter que le tarif T5 (110€/MWh) est purement fictif, personne ne construit à ce prix là. Les installations concernées font l’objet d’appels d’offres, et les résultats très recemment publiés par la CRE sont autour de 200€/MWh. Ceci, au cas ou il passerait par là, pour notre ami Wilfied qui le prend ( le T5) souvent en référence.

Samivel51

Depuis 2009 le prix du baril (en dollars) a ete multiplie par 4. En euros, la hausse est encore plus forte. Et le prix du gaz est indexe sur celui du petrole. Sur la meme periode, le prix du charbon (toujours en dollars) a plus que double. Et cette tendance ne semble pas vouloir s’inverser (sauf le prix du gaz qui va peut-etre se calmer un peu avec le gaz de schiste). Meme hausse previsible pour le prix de l’electricite nucleaire avec le renforcement de la securite et la meilleure prise en compte du demantelement, traitement des dechets, etc. Donc ce surcout lie aux ENR est TRES RELATIF!

Tech

M Proglio oublie de mentionner qu’edf en tant qu’actionnaire majeur de edf energie nouvelle recoit une énorme partie de ce surcoût! solution pour diminuer le surcoût ENR, edf n’a qu’a s’acheter l’energie enr qu’il produit au prix du nucléare qu’il produit ;o) comme cela la cspe, sera réduite. deuxio , pour la gouverne des lecteurs d’enerzine, ce surcoût n’est dans de nombreux cas, toujours pas payé! des sites photovoltaïques en foctionnement depuis mars 2011 dont l’électricité est payée par les utilisateurs depuis plusieurs mois à edf, n’est toujours pas payé par edf “obligation d’achat” avec des contrat signés pour une facturation semestrielle et un paiement fin de mi pour facture avant le 10! proglio se plaint donc d’une dépense qu’il doit, mais n’a toujours pas payée. il est vrai qu’au prix des intérêts légaux de retard, c’est de l’argent pas cher, bien moins que les obligations qu’il pourrait lancer! comment croire ce patron qui après son départ de véolia, a fait passer l’action de près de 40 euros à moins de 15! quelle information était donnée aux actionnaires et investisseurs? du vent, des mensonges, cela me rapelle un certain NS de ses amis! à bachoubouzouc, vous ne comprenez pas la demo de trimtab, qui vous dit que sans aide tarifaire, son photovoltaique est moins cher que l’électricité qu’edf lui facture, c’est pourtant simple.

Sicetaitsimple

Surcoût par rapport à quoi? Prenez le temps de consulter le dossier très bien fait de la CRE sur le sujet ( cf. référence plus haut). C’est un peu technique, mais il faut bien de temps en temps se plonger dans la technique si on veut sortir de l’incantation. En gros (un peu plus compliqué, mais bon), c’est , jour par jour, le surcoût entre le prix d’achat de l’énergie renouvelable considérée et le “prix de marché”, celui auquel se négocie en temps réel en France l’électricité sur le marché France+Allemagne+Belgique+Paysbas. Aujourd’hui, c’est une cinquantaine d’€ par MWh pour le prix de marché, je vous laise calculer la différence par rapport aux différents tarifs d’achat. Nota: ce n’est pas une “invention” d’EDF, les principes sont à peu près les mêmes partout notamment en Allemagne. Maintenant, je vous laisse juger si la différence entre 50€ d’une part et 200 à 400€ (pour du PV) d’autre part est TRES RELATIVE! L’usage des majuscules n’apporte pas grand chose à une argumentation….

Sicetaitsimple

Surcoût par rapport à quoi? Prenez le temps de consulter le dossier très bien fait de la CRE sur le sujet ( cf. référence plus haut). C’est un peu technique, mais il faut bien de temps en temps se plonger dans la technique si on veut sortir de l’incantation. En gros (un peu plus compliqué, mais bon), c’est , jour par jour, le surcoût entre le prix d’achat de l’énergie renouvelable considérée et le “prix de marché”, celui auquel se négocie en temps réel en France l’électricité sur le marché France+Allemagne+Belgique+Paysbas. Aujourd’hui, c’est une cinquantaine d’€ par MWh pour le prix de marché, je vous laise calculer la différence par rapport aux différents tarifs d’achat. Nota: ce n’est pas une “invention” d’EDF, les principes sont à peu près les mêmes partout notamment en Allemagne. Maintenant, je vous laisse juger si la différence entre 50€ d’une part et 200 à 400€ (pour du PV) d’autre part est TRES RELATIVE! L’usage des majuscules n’apporte pas grand chose à une argumentation….

renewable

Vos comparaisons ne veulent rien dire, une fois encore vous comparez choux et carottes. Le nculéaire d’AUJOURD’HUI c’est 90€ le MWh. Et en plus vous oubliez le démantèlement, le cout du combustible, les frais d’entretien de jouvence et de prolongation. Le nucléaire AMORTI c’est 50€ le MWh. Pour faire un MWh nucléaire NOUVEAU aujourd’hui c’est 90€. le nucléaire d’aujourd’hui est plus cher que l’éolien. L’éolien dans votre tableau est à coté de la plaque, 1000Heures ça n’existe pas, ça tourne en moyenne à 2200 heures, et avec les techno d’aujourd’hui en repowering on atteint parfois 3000heures pour des sites à 2000Heures avec de la techno d’il y a 10 ans.

Sicetaitsimple

Là non plus, l’usage des MAJUSCULES n’apporte pas forcément beaucoup plus de poids à l’argumentaire. Mais concernant les choux et les carottes, il me parait difficile ,au delà d’un prix par MWh, de comparer un moyen de production pilotable (dispatchable) et un moyen qui produit ce qu’il a envie de produire en fonction du vent qui souffle ou du soleil qui brille.Tant que c’est marginal, tout va bien, mais il arrive un moment où il faut mettre en face des productions “fatales” des moyens (stockage) ou des méthodes (curtailment) qui vont les rendre plus cheres. C’est tout le paradoxe de l’introduction des renouvelables dans un parc existant: ça coute plus cher au consommateur ( via la CSPE ou équivalent), ça fait plutôt baisser les prix de marché à court terme, mais au bout du compte il faudra bien introduire de nouveaux moyens capables de faire face à leur non garantie de production qui seront peut-être également financés par une (des)nouvelle’s) contribution(s) ( compensation du curtailement, compensation des moyens de stockage, compensation des moyens de back-up,…). On regardera attentivement ce qui se passera en Allemagne les prochaines années, ce sera instructif.

Sicetaitsimple

Ca vous arrive d’essayer d’y regarder , mon cher Chelya? “A l’échelle d’un réseau ça n’a aucune importance”. Ah bon? Content de l’apprendre, vous devriez aller expliquer ça aux gestionnaires de réseau allemands…. Et par ailleurs, vous pourriez d’une part reconnaitre que ça ne va pas se battre pour partager les obligations d’achat, et en plus nous expliquer ce que vouz racontez sur l’éolien “transport compris”, cf. mon post de 11h34.

renewable

Si vous n’arrivez meme pas à lire le rapport de la cour des comptes qui donne le chiffre de 90€ pour l’EPR, je ne peux pas grand chose pour vous. Là aussi c’est facilement vérifiable. Désolé! @Sicetaisimple : pas de problème d’intermittence en france tant que l’on ne dépasse pas les objectifs du Grenelle. C’est donc un faux problème pour l’instant.

renewable

Et bien relisez le rapport de la cour des comptes, je ne cherche pas à briser des rêves, c’est juste que le nucléaire d’AUJOURD’HUI n’est plus à 50€…. Et qu’il s’agit d’un beau mensonge que de comparer le cout des ENR d’AUJOURD’HUI avec le nucléaire d’HIER. 🙂

Sicetaitsimple

Pour l’instant, en France, vous avez raison….Mais il n’y a pas que la France dans la vie.

renewable

ok et bien on va dire que c’est pas grave, trop de fondamentaux à revoir là…Essayez quand même de lire le rapport de la cour des comptes sur l’EPR 🙂 L’autre problème c’est que vous m’avez mis dans la case anti-nucléaire et que tout ce que je peux dire n’a aucun crédit pour vous… @sicetaisimple vous avez encore raison, l’Allemagne par exemple voit le bout de son réseau quand l’éolien dépasse les 20 000MW par manque de lignes HT et par trop grande concentration de ses éoliennes dans le nord.

Sicetaitsimple

Au cas ou vous l’auriez loupé, je vous redonne un lien que j’avais donné début 2011 sur la situation de l’éolien et du curtailment au Texas, cf slide47:

trimtab

……..vous comparez le coûts de production, et les prix chargés, non ?……. Je compare simplement le prix ‘au compteur’ avec le prix ‘au compteur’, qui pour moi est le SEUL vérité de ce soit disant ‘parité réseau’, dit donne lieu à tant de batailles de chiffres et de chipotages sans cessent. Qu’importe ce qui est ‘caché’ dans ce prix, je persiste et signe et dit qu’un particulier peut produire, transporter et livrer à son compteur pour son autocosommation du kwh PV à presque le même prix que son fournisseur le facture TTC actuellement. Et sans oublier que ce prix EST FIXE (!) pour le durée de vie de son installation (soyons pessimiste 30 ans!). Et Effectivement, comme fait remarquer sicetaitsimple, je ‘gagne’ rien ? Mais si car il y aura bien un peu de ‘surplus’ à vendre au réseau, donc je pourrait faire en même temps un peu ‘d’écobusiness’ à coté (quelque soit le tarif d’achat !) en bon avocat du diable que je suis ! Et tous ça en cout BRUT, sans avoir touché mon credit impots (!) que je mettrai de coté pour financer d’éventuelle remplacement d’un onduleur ou deux, ou d’autres bricoles qui seront mes seuls ‘frais d’exploitation’ pendant de longues années ! Le beurre (l’ethique – du jus propre ?), argent du beurre (prix FIXE guarantie pendant x années), et le sourire de trimtab (un peu argent poche en vendant mon surplus occasionel à ceux et celles qui veulent bien l’acheter avec une petite ‘benef’ normal ‘d’exploitant’ indepenadant ? trimtab

Sicetaitsimple

Quand vous dites “pour son autoconsommation”, vous avez tout dit! C’est bien ce que je ne cesse de répéter, le reste n’est qu’évangile selon St Enerplan….cf à 15h55 et 16h47 sur: Cordialement.

Sicetaitsimple

Il y a aussi le post de 21h00 (sur le lien ci-dessus) qui devrait vous convaincre que nous sommes bien en phase.

Eloi

@ Trimtab Il paraît effectivement possible qu’aujourd’hui un consommateur peut faire du PV chez lui à un tarif grosso moddo compétitif (aidé un peu : crédit d’impôt, TVA ‘non sociale’ à 7%, voire remise sur la taxe foncière). Ce sera probablement le cas pour du PV chinois. Ces deux arguments retirent toute légitimité au tarif d’achat pour le PV particulier. Ce vol manifeste, et sans la moindre légitimité, doit être supprimé au plus vite ! Vous conviendrez toutefois qu’en hiver à 19h, un électricien devra prévoir une capacité de pointe, dérentabilisé par le soleil de midi en été, et qu’il devra assumer un surcoût qu’il mettra sur sa facture… mais pas seulement sur vous : sur tout le monde. Le locataire, ou propriétaire d’un appartement, ou simplement le “pauvre” n’aura pas les moyens d’investir : ils seront pénalisés par votre PV sur votre toit ! A la limite, le “tarif d’achat” devrait être négatif : le producteur de PV devrait être propriétaire d’une part de capacité de pointe ! @ Renewable Vos mensonges et approximations sont manifestes ! * le coût de 70-90 €/MWh vaut pour l’EPR de Flamanville, la tête de série ! Et c’est pas moi qui le dit : c’est la cour des comptes, dont vous tirez votre chiffre : c’est du cherry picking * le coût d’exploitation des réacteurs actuels sont de 22 €/MWh (p58 CDC 2012). Comment un EPR amorti pourrait-il coûter 50 €/MWh ? Une démonstration à nous mettre sous la dent ? * Même si vos mensonges manifestes étaient vérifiés,il est particulièrement évident que 90 €/MWh pilotables ont une valeur manifestement plus grande que 90 €/MWh fatals sans la moindre garantie de les avoir quand on a besoin ! Ces points, que vous connaissez, montrent manifestement votre statut de lobbyiste antinucléaire.

Dan1

rouget a bien fait de reproduire le tableau de la cour des comptes car il est assez parlant. Du reste, les chiffres avancés par la CdC sont très cohérents avec ceux du très fameux rapport Charpin-Dessus-Pellat de juillet 2000 comme je l’ai souligné : Cela veut dire que si on considère le seul parc actuel du point de vue comptable (ce que ça a coûté, ce que ça coûte et ce que ça coûtera), on trouve alors un coût moyen de 33,4 €/MWh en 2012. Maintenant, si on veut rémunérer la capital pour permettre à l’entreprise de récréer un parc nucléaire équivalent à la fin de vie du parc actuel, il faudra payé la somme astronomique de 49,5 €/MWh. Je vais donc reprendre ma conclusion : “Si on accepte un prix encore supérieur de 70 à 90 Euros le MWh… alors EDF pourra construire encore plus de réacteurs nucléaires, plus beau et encore plus durables. Militants…. militez !!” D’après moi, ceux qui défendent bec et ongles un coût de l’EPR à 90 €/MWh, défendent en réalité les intérêts d’EDF. Dans cette optique , je soupçonne Rice et renewable d’être des sous-marins d’EDF !

Tonys

C’est quand même bien ce principe parce que: – il n’y a pas de TVA ou autre taxes… C’est vrai après tout.. à quoi ça sert les taxes? L’état serait il en déficit? Pfff… ça se saurait si c’était vrai ! – on est super-écolo et super-indépendant pendant quelques temps, envers et contre tous, on l’affiche et on le crie sur tous les toits…. et le reste du temps, la queue entre les jambes, en pleine période de pointe quand tout le monde à besoin d’électricité, on avoue péniblement que l’on fait bien tourner les centrales thermiques fossiles à plein gaz… C’est un peu le principe du véhicule hybrique qui PERMET DE ROULER SANS EMISSION DE CO2…pendant 5km… En gros pour ramener tout ça à un exemple plus parlant: – la santé ça ne coute pas cher, J’ACHETE TOUT SEUL COMME UN GRAND MON ASPIRINE – par contre, pour le triple pontage…. merci la SECU!

Sicetaitsimple

Vous avez raion, il y a à terme des conséquences sur la structure du TURPE, qui devra augmenter pour ceux qui bénéficient des services et de l’assurance du réseau en consommant peu. Mais c’est quand même mieux que le système actuel, qui voit une minorité faire payer une majorité ( qui elle ne se pose pas la question d’installer du PV sur son toit car généralement elle n’a pas de toit à elle et en plus pas forcément l’argent pour le faire) via la CSPE.

Sicetaitsimple

Quant aux taxes, sauf fraude, elles sont payées lors de l’installation du système. Une question: il vous arrive de bricoler chez vous, de vous faire à manger ou de laver vos affaires? Vous êtes dans ce cas un mauvais francais, car les artisans, restaurateurs et pressing seraient contents de travailler pour vous tout en collectant la TVA que par vos actes vous évitez de payer à la collectivité….

Sicetaitsimple

Je crois que le sujet a déjà été évoqué. Pour l’Inde effectivement ce n’est pas la France, pour Poitou-Charentes ça parait un peu compliqué voire consanguin en terme de montage, non? En tous les cas, sur un appel d’offre ouvert, les prix sont de l’ordre de 200€/MWh, je n’arrive pas à vous mettre le lien vers le communiqué de la CRE d’il y a quelques jours (site indisponible), mais vous pourrez y aller. Bref, Wielfred a tord, je maintiens.

Tonys

Ca reste quand même l’arbre qui cache la forêt. C’est comme l’histoire du kWh électrique vs kWh GO/essence pour se véhiculer… L’état ne peut pas se permettre de se passer de la TIPP sans la répercuter ailleurs. Et puis la tendance à généraliser la production PV comme moyen de production d’électricité de masse est grande pour certains. En raccourci ça donne: je peux alimenter ma cafetière électrique en PV donc il est possible d’alimenter la planète en PV… j’exagère à peine…

Sicetaitsimple

Vous ne répondez pas à la question sur bricolage, bouffe et lessive….

fredo

dommage que je n’ai pas vu la brève hier ! Qui l’a écrite? Un certain Matiduc, pseudo inconnu sur le forum, bonjour le chiffon rouge, il doit bien se marrer du Ensuite, quelle est l’info?? Aucune, elle n’est pas basée sur une demande datée et officielle de Proglio de prolongement de la durée du nucléaire au Parlement comme indiqué ( en général, Proglio demande à Sarko sans consulter le Parlement). Conclusion: pourquoi Enerzine a publié ça?

Hvidsten

il y a renouvelable et renouvelable …un surcoût pour des solutions et technologies réellement propres et efficaces oui …citons la géothermie , l’hydrolien , isolation , panneau soliare thermique , recherche …. par contre un surcoût pour des technologies intermittentes et aléatoires ..trés pervers a plusieurs titres …je cite le photovoltaïque sans solution de stockage et l’éolien industriel trop espacivore en plus …alors là, non merci …je préfére de beaucoup un nucléaire sécurisé à ces fausses bonnes idées !!! je crois que par manque de réflexion, on s’est engoufré dans des investissements sans avenir …qui produiront des chômeurs a trés court terme …on le voit déja avec le photovoltaïque !!!

mell

La CSPE déchire toujours autant les passions … ! Dans un premier temps, le calcul de la CSPE est biaisé, en ce qui concerne l’éolien, le PV et la cogénération. Si vous rentrez dans le détail du fonctionnement, on compare le coût de revient d’un kWh PV produit moyenné sur le mois avec le coût moyen du kWh mix-électrique. OR, et les majuscules sont voulues, les lois de la physique ne s’y trompent pas, le kWh PV produit à un endroit X (toit d’une maison par exemple), ira au point de consommation le plus proche (la maison même ou celles du quartier), après être passé par le transformateur. C’est une donnée très importante car le kWh du mix-électrique échangé sur le marché SPOT qui sert d’étalon fait un parcours bien plus grand. En résumé, le kWh PV est “net” ou “au coût final”, alors que le kWh mix-électrique SPOT est “brut” ou “au coût basique”. Il faudrait rajouter à l’étalon tous les coûts induits à sa transmission au consommateur final (coût des échanges économiques, des intermédiaires, du transport, etc…). Nous gâchons tant d’énergie à tergiversé sur quelques GWh pendant à peine 2 ou 3 décennies. Notre stratégie doit être évaluée sur du plus long terme. La parité réseau arrive à grand pas sur l’Europe et d’ici à 2017/2018, il sera plus intéressant pour les ménages français (en maison, comme en immeuble) de recourir aux EnR (PV, thermique, éolien), quitte à modifier leurs comportements pour les calqués selon la disponibilité électrique du moment (lancé une machine quand il y a une journée ensolleillée ou du vent) que de se raccorder au réseau électrique général. EDF le sait et le lobbye du Nucléaire aussi, mais comment se bouger le cul lorsque l’on est bien installé au fond du canapé depuis 30 ans ?!!

trimtab

Et clarification ! Afin de bien situation mon positionnement vis à vis le solaire PV: 1: “……- on est super-écolo et super-indépendant pendant quelques temps, envers et contre tous, on l’affiche et on le crie sur tous les toits..” Si vous lisez régulièrement mes ‘interventions’, vous pouvez constater que le nom ‘écolo’ y est presque toujours absent, car j’en méfie comme la peste ! Et si parfois je me ‘fache’, je ne crie jamais sur tout les toits mes prises de position. Et je n’ai jamais dit concernant mon projet PV (toujours non réalisé en attendant un créneau de financement ‘raisonable’ et malgré la chute des tarifs !) de vouloir être indépandant et que je n’avait pas besoin du réseau, ni que ça me ‘gènerai’ de ‘couché avec le diable’ en vendant quelques kwh de ‘sur production’ 2 ….”et le reste du temps, la queue entre les jambes, en pleine période de pointe quand tout le monde à besoin d’électricité, on avoue péniblement que l’on fait bien tourner les centrales thermiques fossiles à plein gaz…” Vous devriez savoir aussi que depuis 10 ans je ‘carbure’ au tarif TEMPO chez EDF qui m’offre le privilège de payer mon kwh 5 FOIS PLUS CHER (50cts/kwh en journée ! encore plus cher que le tarif achat PV !) pendant une vingtaine de jours de l’hiver pendant ces fameux ‘jours de pointe’ “quand tout le monde à besoin d’électricité”. Ce privilège m’incite à consommer le moins possible (et faire des économies sur la facture !) et aussi laisser un peu plus pour les autres ? Sans parler d’aider EDF a avoir à allumer un peu moins de ” centrales thermiques fossiles à plein gaz…” Donnant-Donnant ? Win-Win ? 3: Mon projet, qui est dans les cartons depuis presque 4 ans (quand les tarifs étaient au combien séduisants) concerne un ‘abri à voiture’ -pouvant contribuer à l’avenir au recharge d’un ‘engin de mobilité’ électrogène – histoire de raisonner ‘global domestic energy needs’ – et pas seulement comment je chaiuffe mon café le matin -et pas arracher une toiture bien étanche dans la connerie à la francaise de l’integration ! -A TOUJOURS ETE CONCU en contrat de vente SURPLUS, et toutes reflections et ‘calculs’ basé sur cette option. Il y a noter que dans les plus de 50 pays ou il existe un ‘tarif achat PV’ – FIT (feed in tarif) le plupart sont sur la base de autoconsommation d’abord et vente du Surplus seulement au réseau ensuite. Il y en a même (surtout aux USA) des contrats ‘net metering’ simple (ie: comme les premieres installation en Belgique, je crois, il y a une dixaine d’année, le compteur ‘tourne à l’envers’ quand on balance son surplus sur le réseau) et on paye que le ‘solde’ positif ou négatif ! IL est aussi à noté que lors de quelques rencontres dans les ‘salons d’habitat’ avec certains installateurs PV, la grande majorité ignoraient totalement que un contrat ‘vente de surplus’ pouvait se faire, voir ils me juraient ‘mordicus’ que CA N’EXISTE PAS ! Qu’ils me prennent pour un ‘extraterrestre illuminé’ quand je demandais leur avis sur des panneaux SANYO BIFACIAL HIT (c’est une chanson au hit parade japonais ?), je ‘pardonne’ leur triste ignorance, mes qui me traitent ‘fabulateur’ me dit beaucoup sur la qualité de gens qui se sont engouffré dans le poule aux oeufs d’or PV offert par gouverment trop génereux et en plus trop ‘pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué’ avec leur ‘usine à gaz’ de l’integration ! Encore une exception française ! Je ne suis pas un doux reveur écolo branché, mais un pragmatique un peu utopique certe, mais qui essaie de savoir compter correctement ‘des coqillages’* en évitant d’entrer des des débats parfois steriles et idéologique des pour ceci ou des anti cela. *C’est maintenant – JM Jancovici (qui pourtant ne croit guère lui au PV !) trimtab

Mort de rire

notre ami à l’air triste , pour nous ?

Tonys

Ok je respecte vos convictions puisqu’il semble que vous les assumiez jusqu’au bon pour passer à la pratique. Néanmoins, je ne comprends toujours pas le pourquoi de cette obsession, à savoir l’autonomie énergétique à l’échelle de l’individu/du foyer. L’individu n’a-t-il pas intérêt à s’appuyer sur le collectif? @ Sicetaitsimple Si vous voulez savoir spécifiquement si je paye quelqu’un pour cuire mes pâtes, je vous avouerais que non. Maintenant s’il m’était donné de consacrer une plus grande part de mon budget à la consommation et non à l’épargne (en évitant bien entendu le crédit à la conso!), l’économie ne s’en porterait peut être pas plus mal (et encore le soutien de l’économie par la demande a ses limites).”Malheureusement”, mon côté individualiste et prévoyant reprend rapidement le dessus. J’ai tendance à épargner pour préparer les lendemains.

40
0
Laissez un commentairex
Available for Amazon Prime