Energy manager, une formation CentraleSupélec pour une expertise très demandée

Le métier d’Energy Manager est en première ligne, dans un contexte où les pays construisent des plans de développement des sources d’énergie renouvelables, et sont aussi soucieux de favoriser une mobilité moins carbonée. Cela conduit à plus de production éolienne et photovoltaïque, mais aussi à l’exploitation de la biomasse, et à poser des objectifs forts pour le déploiement des véhicules électriques et hybrides rechargeables, et leur corollaire, la multiplication des bornes de recharge.

Par ailleurs, les secteurs électriques continuent à se libéraliser avec une multiplication des acteurs : le nombre de producteurs alternatifs augmente, des petites installations individuelles aux grandes centrales. L’ère des fournisseurs historiques est révolue, et la concurrence est forte.

Pour les producteurs alternatifs, il s’agit désormais d’optimiser son modèle d’affaires en tenant compte de l’ensemble des paramètres, tels que les directives données par les codes d’accès au réseau et les différents marchés de valorisation de leurs actifs. Il est alors important de connaitre les règles clés d’un système électrique pour en garantir la sûreté de fonctionnement malgré une forte évolution des caractéristiques des unités de production.

Pour les fournisseurs, il s’agit de construire les meilleures offres (incluant de l’énergie, mais aussi du service énergétique) pour les clients en fonction de leurs profils de consommation, mais également d’optimiser le sourcing sur l’ensemble des marchés disponibles. Face à cette multitude de fournisseurs, les entreprises et collectivités vont chercher à obtenir la meilleure offre pour maitriser les coûts, tout en développant les actions d’efficacité énergétiques pour passer d’une consommation mal contrôlée à une consommation raisonnée. Cela exige des compétences très techniques mais également très commerciales.

Pour les entreprises du secteur industriel, cela se traduit par un besoin de nouvelles expertises : mettre en place un plan énergétique, des indicateurs de performances énergétiques, des procédures énergétiques spécifiques aux sites, ou renégocier des contrats d’achat d’énergie, par exemple. Ou bien encore ; proposer des pistes d’investissement pour aplanir les hausses éventuelles des énergies fossiles, suivre l’évolution et la réalisation des projets, maîtriser les aides et financements dont la taxe carbone.

Pour les groupes orientés services, il s’agit, outre les exigences que nous venons de citer, de cibler une population de prospects, bâtir un business plan sur la base de services orientés « optimisation des coûts énergétiques », ou encore structurer une démarche commerciale.

Inscrivez-vous à l'Achat Groupé EnergieMoinsChere.com
achat-groupe.energiemoinschere.com

Notre ambition : obtenir 21% de remise sur votre gaz et électricité ! C'est gratuit et sans engagement.

CentraleSupélec et le groupe Cegos ont créé il y a 10 ans un programme spécialement conçu pour réussir dans ces missions : le Mastère Spécialisé Management des Marchés de l’Énergie a formé près de 200 experts depuis sa création. Il accueillera en septembre 2019 sa 11ème promotion.

» Voir le programme.

Bon à savoir : Ce Mastère pour Energy Manager est numéro 1 au classement SMBG 2018, rubrique Énergie et Énergies renouvelables. Il est également numéro 1 de la catégorie élargie "Développement Durable" en termes de satisfaction client. Note : 4,69/ 5.
Renseignement : 01 55 00 97 96
Mastère Spécialisé Management des Marchés de l'énergie
Télécharger la plaquette de présentation .PDF [646.8 KB]
Partagez l'article

 



[ Billet sponsorisé / publi-rédactionnel ]

Articles connexes

avatar
  Souscrire  
Me notifier des