Eolien en 2030 : 22% des besoins électriques mondiaux

D’après une étude publiée mardi par le Global Wind Energy Council (GWEC) et Greenpeace, il apparaît que "l’énergie éolienne pourrait satisfaire 12% de la demande mondiale en électricité d’ici 2020, voire jusqu’à 22% d’ici 2030".

Le "Global Wind Energy Outlook 2010" (GWEO 2010) montre que l’énergie éolienne pourrait jouer un rôle clé face à la demande croissante en électricité dans le monde, pendant que dans le même temps des efforts seraient entrepris pour réduire les émissions de gaz à effet de serre.

Ainsi, la capacité d’énergie éolienne installée pourrait avoisiner les 1.000 GW d’ici 2020, ce qui permettrait d’économiser jusqu’à 1,5 milliard de tonnes de CO2 chaque année. Ces réductions représenteraient, 5075% de la baisse des émissions cumulées que les pays industrialisés se sont engagés à réaliser pour 2020, lors du sommet sur le réchauffement climatique à Copenhague. En 2030, un total de 34 milliards de tonnes de CO2 serait économisé par l’apport de 2.300 GW de capacité éolienne.

"L’énergie éolienne peut apporter une contribution massive à la production mondiale d’électricité et du secteur électrique décarbonné, mais nous avons besoin d’une volonté politique pour y arriver" à déclaré Steve Sawyer, secrétaire général du GWEC. "La technologie éolienne fournit aux gouvernements une option viable pour faire face réellement aux défis de notre temps et de démarrer la révolution énergétique dont notre planète a besoin."

Eolien mondial : 22% des besoins électriques en 2030
[ Cliquez sur l’image pour zoomer ]

Les deux organisations mettent en avant les avantages environnementaux induits : "l’énergie éolienne devient un facteur important dans le développement économique, offrant aujourd’hui plus de 600.000 emplois tant directs qu’indirects. En 2030, le nombre devrait atteindre plus de 3 millions d’emplois".

Eolien mondial : 22% des besoins électriques en 2030
[ Cliquez sur l’image pour zoomer ]

"En 2010, 600 000 travailleurs de l’industrie éolienne ont déployé une nouvelle éolienne toutes les 30 minutes – (et) un sur trois de ces turbines a été érigée en Chine", a déclaré Sven Teske, expert en énergie chez Greenpeace International. "En 2030, le marché pourrait être trois fois plus grand qu’aujourd’hui, conduisant à des investissements de 202 milliards d’euros. Une nouvelle turbine éolienne toutes les 7 minutes ; C’est là notre objectif."

Non seulement la Chine est actuellement le plus grand marché de l’énergie éolienne au monde, mais elle abrite également la plus grande industrie mondiale de fabrication d’éoliennes.

L’édition 2010 du GWEO prédit une augmentation de jusqu’à dix fois la capacité installée actuelle en Chine d’ici 2020, contre seulement 25 GW à la fin de 2009.

L’énergie éolienne est déjà intégrée à la production énergétique dans de nombreux pays. Elle est désormais déployée dans plus de 75 pays à travers le monde. « Fait intéressant, une grande proportion de la croissance de l’énergie éolienne est déjà une réalité en dehors du monde industrialisé », a déclaré Klaus Rave, président du GWEC. "En 2030, nous prévoyons que près de la moitié des parcs éoliens dans le monde sera située dans les pays en développement et dans les économies émergentes."

 

Consulter "gratuitement" le rapport du GWEC 2010 – Outlook 2010  en anglais (.PDF) >>>>>

Articles connexes

S’abonner
Notification pour
guest
11 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Economies

Impressionnante cette projection à 10 et 20 ans plus du travail pour les nouvelles générations Merci au soleil et à tous ses corollaires

Pastilleverte

…mais que l’enthousiasme n’aille pas juqu’à de la propagande ce serait mieux. 600.000 emplois directs et indirects (attention les emplois indirects, c’est comme dans le bilan carbone, c’est souvent partagé avec d’autres secteurs), dans le monde, OK super, et juste un peu plus loin : En 2010, 600 000 travailleurs de l’industrie éolienne ont déployé une nouvelle éolienne toutes les 30 minutes Super, super, donc c’est 600.000 emplois directs ? Tiens ça me rappelle aussi le décompte des manifestants…

jeff_1982

L’éolien ou comment substituer de la matière première avec de la matière grise. L’éolien nous oblige a cadrer et a restreindre au mieux nos besoins en électricité. Il nous oblige à créer un gestion de reseau très pointue. Il nous oblige a communiquer et a concerter avec les populations et les territoires. Le sevrage du petrole et de l’atome a un prix et de conséquences heureuses. Fini les conflits armés et politqiues pour la maitrise des ressources, fini les pollutions et autres accidents industriels liés au rafinage ou à l’enrichissement, fini les pillages intesnsifs des pays les moins industrialisés. Et dire que certains s’y oppose pour des cartes postales ou pour une question de porte monaie….

Ricou

Une combinaison plus régulière avec l’énergie photovoltaïque dans les régions où le taux d’ensoleillement le justifie, permettrai de tirer profit au mieux de ces  ressources naturelles disponibles et complémentaires toutes les 24h.

Dan1

bravo pour les chiffres avancés, mais 2020 c’est dans moins 9 ans et 3 mois ! Regardons ce que Greenpeace prévoyait en 2008 dans son scénario optimiste intitulé “révolution énergétique” : Scénario Greenpeace 2008 : Déjà maintes fois cité notamment là : Nous avons deux scénarios : “reference” et “energy revolution” Regardons en 2020 : Dans le premier, la production mondiale d’électricité est de 28 807 TWh pour une production éolienne de 887 TWh soit 3%. Dans le second, la production est de 25 743 TWh et éolienne de 2 255 TWh (avec 893 GW installés) soit 8,7%. Regardons en 2030 : Dans le premier, la production mondiale d’électricité est de 35 369 TWh pour une production éolienne de 1 260 TWh soit 3,6%. Dans le second, la production est de 29 124 TWh et éolienne de 4 398 TWh (avec 1 622 GW installés) soit 15,1%. Nous voyons donc que le scénario le plus optimiste de Greenpeace (une révolution énergétique en 20 ans) ne prévoyait pas 22 % d’éolien dans le mix électrique au niveau mondial en 2030 et pas non plus 12% en 2020. Encore faut-il préciser qu’il se fondait sur des prévisions très optimistes de maîtrise de la croissance de la consommation d’électricité, qui semblent assez irréalistes. A titre indicatif, nous avions 158 GW installés dans le monde fin 2009. Il faudrait donc installer 842 GW en 10 ans pour avoir 1 000 GW opérationnels en 2020. Peut-on installer 84 GW par an, soit entre 20 000 et 40 000 grosses éoliennes ? Quand bien même les 1000 GW seraient installés, encore faudrait-il que le facteur de charge moyen espéré (31 %) soit réalisé et surtout qu’il n’y ait pas de dérive sur la consommation (pas plus de 29 000 TWh) en 2030. Or, il est plus que probable que ce seuil sera rapidement dépassé à cause tout simplement du développement légitime de nombreux pays. De plus, en restreignant drastiquement la consommation d’électricité, on s’interdit brutalement les transferts d’usage. Je ne crois donc pas au 22% d’électricité éolienne en 2030. De plus, 22% d’électricité éolienne ne règle que très très partiellement le problème de l’énergie dans le monde car… il n’y a pas que l’électricité et de loin. Que fait-on pour les transports ? On s’interdit les véhicules électriques ?

Dan1

Je cite jeff_1982 : “Le sevrage du petrole et de l’atome a un prix et de conséquences heureuses. Fini les conflits armés et politqiues pour la maitrise des ressources, fini les pollutions et autres accidents industriels liés au rafinage ou à l’enrichissement, fini les pillages intesnsifs des pays les moins industrialisés.” Ben non, ce n’est pas la fin des conflits armés pour la maîtrise des ressources que nous allons vivre : c’est juste le début ou plutôt l’accélération, la machine est déjà partie ! La nouveauté, c’est que les Chinois font une entrée très remarquée dans l’arène (ils sont devenus importateur de charbon et cherche du pétrole…. en plus des éoliennes).

Nadia33

Pour ceux qui doute regarder qu’elles étaient les prévisions de Greenpeace en 1999 pour 2009, et vous verrez qu’elles correspondent avec la réalité. Donc il y a de fortes chances que l’on est au minimum 22% d’électricité éolienne d’ici 2030. Et vu le rythme ce sera vraisemblablement pas loin du 50% en 2040. Bref le monde change enfin et ce n’est pas trop tôt…

Pastilleverte

“Et vu le rythme ce sera vraisemblablement pas loin du 50% en 2040.” c’est cela, oui et pourquoi pas 70% en 2060 ? Combien de ventilateurs (géants), de centrales de back-up, de cables (Nexans vous dit merci) de gestion intelligente des réseaux cela nécessitera t il ? Déjà, si l’éolien rentre dans le mix énergétique mondial pour 20 à 30% de production (d’ici 20 à 30 ans, car on aimes bien les chiffres ronds dans ces prévisions), ce sera une belle performance.

Guydegif(91)

Le 1er véhicule ayant dépassé les 100 km/h était électrique et c’était en 1899 ! La ”Jamais Contente” sur un circuit dans les Yvelines ! Qui eut pû prévoir la suite des évènements en 1899? au niveau de la suite des véhicules électriques à cette date là…leur ”endormissement” à cause de la fée ”pétrole”….l’avènement et le décollage des moteurs thermiques de tout poil… et le retour… timide mais -je l’espère- persuasif et pénétrant qd même en 2011 des véhicules hybrides et tout électriques ! Donc pourquoi penser TOUT connaitre ce jour quant au développement et aux suites dans les domaines EnR, et entre autres éolien ! Il ne faut évidemment pas juger sur les torpeurs et lenteurs françaises dans ces domaines pour extrapoler pour le monde ! Mais rien qu’à voir sur des sites comme ”Energies de la Mer” de Francis Rousseau (très bien fait et très complet !) ou d’autres, ce que font nos voisins de l’UE ou d’autres au niveau éolien offshore et hydrolien, on a de quoi rester ba-ba et le cul parterre ! On peut dire qu’ils ont du cran, eux, qd chez nous on se pose encore la question si on y va demain ou …après-demain ! Et qu’on ne puisse être devin, juste à tous les coups, ça va de soi, même GP ! Donc, Give them a chance ! et ”Positivons !” A+ Salutations Guydegif(91)

Samivel51

Comment la Chine fait-elle pour intégrer à son réseau une telle capacité d’énergie éolienne (intermittente et peu prévisible), à un tel rythme?

De passage

…dans ce genre de forum (ou plutôt de ce que l’on en a fait), ça ferait ringard. Ici il ne faut pas être réaliste mais rêveur et c’est à qui fait le plus de surenchères. J’attends avac délectation l’annonce répétée “l’éolien fournira davantage que 100% des besoins en életricité pour l’an 2…”. Le fait que l’électricité ne se stocke pas et que le vent n’est là qu’une partie du temps sont des réalités que l’idéologie éolienne ne veut pas voir “cachez cette réalité que je ne saurais voir…”

11
0
Laissez un commentairex
Available for Amazon Prime