Fos-sur-Mer se dote d’électrolyseurs d’une puissance totale de 1 MW

McPhy Energy a annoncé avoir été sélectionné comme fournisseur et partenaire du projet de Power-to-Gas "Jupiter 1000", qui vient d’être lancé officiellement à l’occasion de la COP21.

Dans le cadre de Jupiter 1000, McPhy Energy va fournir à GRTgaz des équipements de production d’hydrogène d’une puissance totale de 1 MW.

Ainsi, les électrolyseurs de McPhy Energy transformeront les surplus d’électricité d’origine renouvelable en hydrogène. Cet hydrogène "vert" sera injecté dans le réseau de gaz naturel directement ou après sa transformation en méthane, principal constituant du gaz naturel.

Jupiter 1000 est le premier projet français de Power-to-Gas qui vise au stockage d’électricité renouvelable par injection d’hydrogène et de méthane de synthèse dans le réseau de transport de gaz. Ce projet qui sera mis en service en 2018 à Fos-sur-Mer (Bouches-du-Rhône) prépare le déploiement de la filière française du Power-to-Gas.

En transformant en hydrogène les excédents d’électricité d’origine éolienne et solaire, le Power-to-Gas apporte une solution aux problèmes des surplus de production qui vont devenir de plus en plus aigus avec l’accélération inéluctable du développement des sources d’énergies renouvelables intermittentes.

« Après la centrale hybride de Prenzlau en Allemagne qui a été mise en service en novembre 2014, nous nous félicitons d’avoir été sélectionné pour fournir la technologie d’électrolyse qui produira à Fos-sur-Mer de l’hydrogène issu d’électricité renouvelable. Nous remercions GRTgaz et les partenaires du projet Jupiter 1000 pour la confiance qu’ils nous accordent. Ce projet est une première étape pour lancer le Power-to-Gas en France. Cette filière a déjà montré dans d’autres pays son efficacité pour contribuer à la construction des nouveaux modèles nécessaires à la transition énergétique », a conclu Pascal Mauberger, Président de McPhy Energy.

Articles connexes

S’abonner
Notification pour
guest
51 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
christophe1007

Cessons les subvensions ruineuses pour les énergies ‘renouvelables’ ! Il n’y aura alors plus besoin de systèmes coûteux de stockage. Les ‘moulins à vent’ sont laids, encombrants, bruyants et perturbent le réseau. Qu’on les détruisent !

Lionel-fr

Le premier power 2 gas officiel en France. Ca va apporter une expertise à McPhy dans un contexte de pics eoliens en croissance constante. Comme en Allemagne, on zappe l’aspect stockage d’hydrogène. C’est sans doute ça qui pose un problème. La recherche sur les cuves de stockage devrait s’étoffer puisqu’elle est très lente pour obtenir de l’information sur le vieillissement des cuves. En tous cas, c’est un bon démarrage. Le marché de l’hydrogène est peut-être la plus forte croissance de tous les secteurs économiques dans les 5 ans avenir. C’est affligeant de vouloir l’ignorer sous prétexte que la nucléocratie craint pour ses emplois. Et si le P2G faisait carton plein et que le nucléaire continuait sa chute ? C’est quand même le scénario actuel le plus probable non ?

Philouze44

Je trouve que cet article résume bien la lubie H2 et les diatribes de Lionel, ainsi que le lancinant “Les pertes on s’en fout” 35% de rendement. Mais bon, c’est toujours mieux que de perdre du courant…

Lionel-fr

Comme vous dites.. On perd 100% du courant ou on en récupère 60% ? Cela dit en cogénération on récupère 90% de l’énergie, chiffres approximatifs de toutes façon. Il faut noter que l’italie a 18.46 GWc de PV et des taux de charge supérieurs à 15% en Sicile.. Dans ce cas , le curtailment correspond effectivement à une perte de 100% puisque l’usure mécanique est nulle en PV Ensuite, vus les partenaires du projet, ça ressemble à un concurrent de MYRTE en plus gros et avec 5 ans de développement technologique en plus. D’ailleurs on se demande bien pourquoi le gratin industriel mondial s’intéresse à l’hydrogène alors qu’une poignée de forumeurs anonymes sur enerzine leur prodiguent des conseils avisés… L’hydrogène est une lubie oui, celle qui consiste à penser qu’on va règler une fois pour toutes nos problèmes de pollution , d’effet de serre, d’énergie et de guerres du pétrole avec une technologie.. C’est tellement mieux de rester comme on est , polluer, réchauffer, se les cailler en hiver et envoyer nos gars se faire tuer pour un roi du pétrole…

Tech

1007 c’est l’année de développement où vous en êtes resté ;o) oui préférrons payer les milliards de retard de l’epr !!! sans système de stockage vous retournez avant les cavernes! un frigo, c’est du stockge, une armoire c’est du stockage toute l’électronique que vous utilisez a besoin de stockage sous la forme de condensateurs imginez une station service sans cuves !!! un réseau de gaz sans stockage ! l’eau à votre robinet sans chateau d’eau! et la liste est longue votre estomac c’est du stockage et vos intestins aussi! mis arrétez donc de les déverser sur enerzine et supprimez votre photo, vous êtes au moins aussi laid que les éioliennes que vous critiquez :o)))

Lionel-fr

En même temps , il faut 20 ans de tests sur les cuves pour connaitre leur vieillissement sur 20 ans ! Bon, la R&D, ça coûte en argent et en temps… Surtout que là on cherche l’homologation … bref on n’a pas fini de voir des projets comme ça Le prix des fossiles pourrait remonter aussi.. Et l’hydrogene, c’est vraiment la fin des fossiles .. des fois q’on veuille vraiment limiter le réchauffement , y-a pas mieux

6ctsimple

avec Chelya! Bon, le 85% est peut-être un peu exagéré, il y aura de réels besoins de stockage avant. Ceci, l’ambition n’est pas démesurée si je me réfère au site de GRT Gaz. Je recopie: Au plus long terme, l’enjeu est de lancer la filière Power to Gas en France. Plus de 15 TWh de gaz par an, c’est ce que pourrait permettre de produire le Power to Gas à l’horizon 2050. – See more at: Ils n’ont pas dû lire l’étude Ademe!

6ctsimple

Y’a pas de cuves, ou alors juste des “petites” juste pour réguler mais ça on sait faire (des tuyaux sans soudure spécialité de Vallourec avec un fond bombé à chaque bout)! C’est méthané pour partie et injecté dans la proportion maximale qui va bien sur le réseau.

6ctsimple

Vous savez, comme sur un trailer, on en a déjà largement parlé.

6ctsimple

Bah là faudrait que vous en parliez à l’Ademe…..à propos de son étude 100% renouvelable pour l’électricité en 2050. Faut faire baisser ( selon elle) drastiquement la quantité d’électricité en energie finale, quitte à mettre en place des process intermédiaires totalement inefficients en termes de rendements, sans parler de leurs coûts… Le “grille-pain”,au sens effet Joule, vous allez voir que bientôt ça va devenir un must!

ampere

Ce n’est pas du stockage mais de la récupération de sous-produits. Pour stocker les surplus d’énergie d’origine éolienne ou photovoltaîque, il y a deux solutions : – des batteries – une électrolyse, suivie d’une compression de l’hydrogène, stockage puis transformation en énergie électrique dans une pile à combustible. Mais le rendement de la première solution est quatre fois supérieur au rendement de la seconde.

Lionel-fr

C’est fous les gens qui trouvent l’hydrogène pas à leur goût Pour autant , l’hydrogène est la seule technologie qui remplace à peu près toutes les énergies actuellement utilisées sans grand changement. Une vieille centrale à charbon trop polluante ? Brulez le l’hydrogène à la place du charbon, idem pour le fuel. Faire rouler une vieille bagnole à essence ? Adapter une réservoir type toyota et modifier l’avance à l’allumage Transporter 20 GW sur des milliers de km ? Oui mais ça, l’électricité ne sait pas le faire. Stocker dans des cuves à plus de 500 bar à hauteur de 45 MWh : les allemands le font et la cuve est sur un camion Faire fonctionner des gros engins électriques dans passer des heures à les recharger ? Chauffer sa maison en faisant de l’électricité sans bruit ni cheminée ? Demandez le programme ! Excusez moi mais entre vous et Toyota , je choisis l’expertise de l’industriel Vous savez affirmer ça c’est sûr, en attendant, ce que vous dites est carrément à la masse L’hydrogène est une solution à presque tous les problèmes d’énergie actuels mais réclame de gros instissements. Après, les professionnels anonymes qui interviennent ici n’ont pas forcément intéret à voir leur boutique chamboulée Bref, plus vous en dites du mal et plus ça va marcher ! avec une croissance à 2 chiffres pendant 20 ans ! En gros ce que vous dites et rien , ben… mieux vaut rien

Lionel-fr

Donc on attend gentiment que le mix soit à 84.9% renouvelable pour se dire : “Ah tiens, si on faisait un peu de P2G…” Il faudrait que vous ouvriez un bouquin plus récent qu’un siècle un de ces jours, les piliers anti-HH , anti linky anti anti d’enerzine… Le problème quand on affirme des négations comme “on n’a pas besoin…” ou “il n’existe pas..” c’est que pour oser affirmer des choses pareilles , il faut connaitre chaque molécule du monde… Déjà, ce serait pas mal d’ouvrir un bouquin sur l’économie, ça vous éviterait de vous ridiculiser. Les technologies n’ont besoin que de clients ou de sponsors, pas de la bénédiction unanime du monde , non , juste un client ou un sponsor Après quand Areva déploira son ou McPhy, vous pourrez prendre vos grands airs offusqués et manifester dans la rue sur l’usage de l’argent public, vous en avez le droit. Et on a le droit de s’en foutre..

I. lucas

Pour stocker les surplus d’énergie d’origine éolienne ou photovoltaîque, il y a une autre solution utilisée maintenant en Allemagne : utiliser l’énergie en chauffant de l’eau dans les réseaux de chaleur! On revient au bon vieu effet Joule : des investissements limités au maximum! Avec un avantage sur le chauffage électrique direct : le dispositif ne génère pas de pointes de demande électrique ; il est équivallent à une chaudière bi énergie : gaz et électricité

Herve

Oui c’est effectivement un moyen simple de gérrer le souci des surproductions. De plus le faible investissement permet d’absorber des puissances énormes. Par contre comment ça se passe pour le financement? Les éoliennes ont un tarif d’achat garanti de l’ordre de 80€ le Mwh, les réseau de chaleurs achètent leur gaz pour moins de 30€. Qui paye la difference?

Philouze44

hmmm… Lionel je pense

Lionel-fr

On a fait le tour du stockage thermique : pourquoi pas faire descendre votre congélo à -40° à 18h pour passer le pic de 19:00 ? bon! Tout ça, c’est des trucs de bricoleurs géniaux (ou non) qui peuvent grapiller quelques watts sur le grand méchant pic … ok Je parle d’une solution définitive pour éradiquer les fossile de la surface du globe. Ca vaut rien ça ? Par contre , les bricoleurs passent leur tour, c’est une affaire de grosse industrie, de normes, d’homologation et tout le bataclan. Bricoleurs s’abstenir, rien de tout ça n’est à leur portée , oublier ! Pour les cuves d’hydrogène , il y a quand même le vieux Enertrag qui a même l’élégance d’employer 35 personnes en France : Voici la page en français sur la centrale hybride qui associe éoliennes, cuve d’HH maousse costaude et aboutit dans une station service pour FCV : Vous réalisez qu’ils ont même trouvé les ronds pour traduire ça dans votre langue natale ? Vous pouvez vous en abreuver avec vos petits yeux crépitants de déni, de vanité et de suffisance…

6ctsimple

S’interesser de plus pres au centrales à gaz à cycles combinés (combustion CH4 + cycle vapeur avec les echappements), il apparait evident que le second cycle vapeur peut tres bien exploiter H2 pour chauffer de l’eau à partir de la temperature des gaz d’echappement jusqu’a 1000c (techno EPR) et la hop rendement de 50% sur le second cycle vapeur. C’est quoi ce délire?

6ctsimple

Mahousse costaud à quel niveau( en MWh)?

6ctsimple

“puis surchauffée par H2 pour arriver à 1000c comme dans l’EPR qui annonce fierement un rendement de 50% thermodynamique.” Ben voyons!!! Allez, oublions un instant l’EPR dont les caractéctéristiques sont à ma connaissance peu différentes de la 2G ( dions un peu moins de 35% de rendement). Mais citez moi donc un cycle thermodynamique “eau-vapeur” qui fonctionne au-delà d’environ 600°C ou un peu plus….

6ctsimple

Bon, vous avez donc mal lu….Vous pouvez toujours chercher votre PDF….. ca correspond grosso modo à ce que les alliages à base de nickel sont capable de resister en embiance “vapeur”:c’est juste n’importe quoi. Sur le “mahousse costaud” d’enertrag, le question ne vous était pas spécialement destinée, mais plutôt à Lionel. Ils sont à 500bar les réservoirs qu’on voit sur les photos?

6ctsimple

Vous ne racontez à longueur de post que des conneries, je n’y peux rien mais c’est un fait, l’exemple ci-dessus (EPR) le prouve. “Si si les alliages à base de nickel tienne la corrosion de la vapeur au minimum jusqu’a 900c…” . Ca n’a juste aucun rapport avec la corrosion, le problème c’est la résistance au fluage qui dépend de la pression et de la température. Tout le reste est à l’avenant, juste n’importe quoi….

6ctsimple

Lionnel a deja evoqué un stockage sur poids lourd, je ne fait que repeter, et preciser Je fais mieux, je montre, avec les caractéristiques (182bar notamment): Bon, c’est environ l’équivalent en energie d’un cuve d’1,5m3 de fuel domestique, c’est juste beaucoup plus encombrant , nettement plus cher (182 bar….) et assez peu élégant dans le jardin…..

6ctsimple

Dans les turbines à gaz effectivement les températures du premier étage de détente sont supérieures à 1200°, mais les composants ne sont pas soumis à des contraintes de pression (ou très faibles). Et les premiers étages, ils sont quand même jetés et remplacés au bout de 20000 à 30000h de fonctionnement. Remplacer une chaudière de centrale tous les 3 à 4 ans, ça va être un peu compliqué….

6ctsimple

en recopiant mon commentaire de l’époque, qui était en réponse à Lionel: :C’est votre droit, le problème c’est que malheureusement les lois de la physique sont un peu compliquées à modifier, et que si vous voulez parler d’energie en les ignorant vous pouvez rapidement raconter des bétises…Et qu’ensuite quelques considérations économiques ne peuvent pas non plus nuire. Alors, mon trailer 11 tubes à 182 bar dont je ne résiste pas à redonner le lien vers la photo tellement je le trouve beau (celui qui est en photo est un 8 tubes, il faut rajouter une couche de 3 pour avoir le 11), il permet de stocker combien d’énergie? J’imagine que vous avez fait le calcul et que vos pirouettes ne sont que la conséquence du résultat de ce calcul, non? Allez, fin du suspens. 3917Nm3 d’H2, ça fait environ environ 12MWh d’énergie “chimique” stockée, que vous pouvez utiliser ensuite avec des rendements qui dépendent de la façon dont vous l’utilisez. Avec une cuve à fuel de moins d’1,5m3 à pression atmosphérique de quelques mm d’épaisseur, vous stockez la même chose….Pas sûr que les particuliers chauffés au fuel se précipitent pour acheter 2 trailers à mettre dans le jardin pour passer la saison de chauffage avec leur H2 produit l’été avec leurs panneaux PV ( c’est une image….). Pour une station-service “H2”, avoir en stock l’équivalent de 1,5m3 de gazole, ça parait peu, non? Combien “d’équivalent trailer” dans l’arrière cour? Alors vous toujours me raconter que le stockage de masse d’hydrogène c’est dans la poche….mais parlez en plutôt à votre neveu. PS: même en composite, le volume ne change pas à pression inchangée….Et je ne pense pas que le prix soit diminué.

Lionel-fr

Non , Enertrag est seulement une des voies de recherche. Vous avez des photos ici : Tombez de votre chaise si vous voulez mais le budget R&D allemand sur l’hydrogène énergie dépasse 2md par an Les camions à 500bar concerne la logistique de l’HH (je ne sais plus où) Et franchement, lorsque quelque chose d’intéressant arrivera sur le marché, j’ai dans l’idée que 6ct serez le dernier informé et ça ne m’empèche pas de dormir. Vous savez que juger avant de s’informer rend crétin ? Depuis quand un marché à 5 md$ / an attend après la bénédiction d’un comptable opiniâtre ? Dans ce domaine de recherche, il y a forcément une dose d’intuition, de sensibilité, de feeling… les sales crasses, on les repère avant qu’il n’aient ouvert la bouche et tout le monde marche à l’opposé de leur direction.. Non mais par quelle prodige de stupidité croyez vous qu’on n’est pas capable de stocker de l’hydrogène dans des cuves ? Vous avez oublié votre cervelle au vestiaire ? Il y a même un gros ballon d’HH liquide près du pas de tir 39A de cap kennedy mais bon, là on vole à 10 000 au dessus de vos prérogatives, merci de réserver vos conseils à ceux qui sont bien impregnés de prode comme vous l’êtes.. l’hydrogène , c’est de la stratégie et on balance des milliards là dedans , les gens comme vous, ça fait un peu tâche, je vous vois plutôt au ticket resto à négocier votre mutuelle au centime Le monde ne s’arrète pas à ce que vous comprenez

Lionel-fr

Hey Enerzine n’est pas le centre mondial des calculs de coin de table foireux.. Votre photo de camion date de l’antiquité, toutes les technologies ont connu une préhistoire : savez vous combien consommait le premier ordinateur en 1946 ? Et les opérations qu’il était capable de faire ? et le nombre de lampes qu’il fallait remplacer à chaque démarrage ? L’hydrogène n’est pas en production de masse actuellement , qu’est ce que vous ne comprenez pas dans ce paradigme ? Vos petites escroqueries intellectuelles jettent le discrédit sur tout votre discours par ailleurs. Il n’y a rien de plus inutile que de parler de R&D à un producteur. Vous faites partie de la seconde catégorie et vous balancez sans cesse des comparaisons stupides avec des technologies vieilles de centaines d’années. Reste que l’investissement mondial dans l’hydrogène continue à croitre et que ceux qui mettent des centaines de millions sont une information importante. L’avis d’une comptable anonyme qui fait des photomontages de vieilleries trouvées gratuitement sur internet ne vaut pas tripette. Cette méthode n’est pas adéquate pour l’hydrogène, seul l’investissement compte. Et contrairement à d’autres technologies , l’hydrogène est développé par des géants industriels qui le développent depuis un demi siècle. Ils n’ont pas besoin de faire le buzz sur internet pour les newbies Leur com’ ressemble plus à ça ou ça

I. lucas

> Ca se passe comment pour le financement? >Les éoliennes ont un tarif d’achat garanti de l’ordre de 80€ le Mwh, les réseau de chaleurs achètent leur gaz pour moins de 30€. Qui paye la difference? il faut distinguer le coût moyen et le prix : le coût moyen de production de l’électricité éolienne est de 80€/MWH ; mais, la valeur de la production éolienne dépend de la période où elle se fait! Dans les périodes de surproduction, les prix chutent et deviennent parfois négatifs. Pour concurrencer le gaz naturel qui est souvent utilisé dans les réseaux de chaleur, il faut vendre l’électricité (y compris le prix du transport : le TURPE) à environ 20 à 25€/MWh dans les phases de surproduction. Un prix < 20€ a été observé 1500 h en 2014 C'est donc une solution qui mérite d'êre étudiée. Une condition indispensable est d'être totalement exonéré de la CSPE. Cela permet une petite valorisation des excédents de production : cette solution est simple et a de faibles coûts d'investissements. Elle réduit les émissions de CO2, tout au moins, tant qu'on utilisera massivement du gaz naturel pour se chauffer

Lionel-fr

Valoriser les exédents EnR par le chauffage, c’est exactement ce que va faire Linky. Si les réseaux de chaleur s’y mettent aussi tant mieux. Un bon article sur l’expo qui a lieu en ce moment au grand palais pour la COP21 : On y fait explicitement mention de stockage de dizaines de TWh par l’hydrogène .. Je crois que cette notion est sous estimée ar rapport au potentiel de l’hydrogène. Le transport par pipe aura son mot à dire et la distribution sera forcément impactée C’est bien de l’éradication des fossiles qu’il s’agit

6ctsimple

Merci de nous prévenir par un “confus” en début de message que votre prose va être incompréhensible! Votre cycle eau-vapeur à 1000°C, vous pouvez nous en donner un exemple? ( ou du moins un exemple de cycle performant avec ses caractéristiques?)

6ctsimple

…de coin de table foireux. La quantité d’énergie contenue dans un reservoir sous pression d’un volume V et à une pression P rempli d’H2 , j’ai bien peur que ça reste très longtemps un calcul foireux de coin de table…..quelque soit la puisssance des ordinateurs.

6ctsimple

“Pour Pascal Mauberger, massifier les énergies renouvelables éolienne et solaire leur imposera de lisser et stocker leur production. Et ni les stations de pompage-turbinage hydroélectriques ni les batteries ne pourront suffire à “stocker les dizaines de terawatt-heures nécessaires à l’horizon 2030-2050″.” Le président de l’Afhypac parle donc d’un horizon 2030-2050. Juste pour souligner que ce n’est pas demain matin. Et entre 2030 et 2050 ce n’est pas tout-à-fait la même chose. Que le président de l’Aphipac dise que les batteries ne feront pas le poids, c’est juste son boulot…Mais à mon avis il n’en sait pas plus que vous ou moi à l’horizon envisagé en matière de coûts, ce qui va quand même rester le nerf de la guerre si on parle de stockage. il est juste payé pour dire ça, s’il ne le disais pas ce serait louche! Et remarquez que si les coûts et les prix des renouvelables intermittents baissent régulièrement, le curtailment sera de plus en plus indolore! Bref aucune valeur ajoutée de cet article.

Lionel-fr

Vous savez , l’inbécile qui n’a aucune prérogative que de noircir des posts anonymement et qui fait dans le négatif Ouais : 2030 – 2050 sont les échéances en jeu pour la COP21 et je vois mal comment l’hydrogène pourrait exister dans un mix d’ 1 PWh en – de 15 ans, partant de quasiment zéro Ensuite vous confondez président d’association et PDG, l’hydrogène avec le gazole, vous faites des méprises partout, votre raisonnement est complètement creux , votre seul objectif est négatif Tout cela ressemble à la médiocrité incarnée. Quand un inculte absolu veut se faire entendre, puisque personne ne veut de lui dans le positif, il lui reste le négatif et le populisme (il est payé pour le dire, c’est un vendu ..) Vous ne parlez pas d’hydrogène, vous récitez le bagoût de la seule posture qui vous reste : celle du “tous pourris”

fredo

Bonjour à tous, j’ai un peu délaissé Enerzine cette année, je constate que vous gardez un bel enthousiasme! Cette installation P2G est historique, bravo! J’ai lu les post précédents, sauf erreur, un point majeur n’a pas été évoqué: il permet de valoriser les surplus de tous types d’électricité, pas seulement celle d’origine renouvelable ! La présence du CEA parmi les partenaires de ce projet n’est pas neutre. Par exemple, combien pourrait produire les centrales nucléaires françaises d’H2 (puis GN au delà de X% d’H2 ds réseau) entre 2H et 5H du matin? Dans un contexte de baisse de consommation électrique, voilà un nouvel usage qui pourrait progressivement se développer, incluant le stockage d’ENR donc. Certes il s’agit d’une installation pilote, mais elle est développable à grande échelle. A quand d’autres installations, à Montoir de Bretagne par exemple?

Lionel-fr

Oui fredo, il y a un gros potentiel de production hydrogène lorsque la consommation est faible et que les réacteurs tournent à minima ce qui coute aussi cher que lorsqu’ils sont au maximum. Le plus grand gagnant et de loin dans la production d’hydrogène par électrolyse est le secteur nucléaire. D’ailleur il n’y a pas que lui : le réseau de transport est tout aussi sensible à la charge ou autrement dit : il peut vendre plus sans investir quoi que ce soit : il lui suffit de mieux répartir sa charge. Or l’hydrogène permet de transporter plus de courant quand la consommation est faible , mais aussi de décherger le réseau HT lors des pics de consommation. Tout cela fait beaucoup d’argent mais ça n’empèche pas de farouches antiHH d’essayer de briller en société en démolissant ce modèle. Une fois pour toutes , le potentiel de l’hydrogène est énorme parce qu’il bouleverse presque tous les secteurs mais c’est aussi son problème : car tous les secteurs sont hostiles au changement. C’est le bon vieil algoritme de l’aversion au changement qui prend le pouvoir. Tous les conservateurs se croient investis de la mission divine de contrarier cet empècheur de ne rien changer en rond C’est la vie

6ctsimple

Le plouc, l’imbécile,raisonnement creux,médiocrité incarnée,inculte absolu, populiste. Me voilà habillé pour l’hiver! Lionel, vous avez vu, il y a un avertissement sous l’encadré dans lequel vous rédigez vos messages….Vous devez avoir lu, compris et approuvé la charte. Bon visiblement vous savez lire, c’est l’étape d’après qui est peut-être un peu compliquée pour vous….

6ctsimple

Quand je dis “Que le président de l’Aphipac dise que les batteries ne feront pas le poids, c’est juste son boulot…Mais à mon avis il n’en sait pas plus que vous ou moi à l’horizon envisagé en matière de coûts, ce qui va quand même rester le nerf de la guerre si on parle de stockage.” J’exagère, car je ne sais plus qui nous a dit recemment que le prix des batteries allait être divisé par 7 en 5ans, soit d’ici 2020. Ah bah tiens c’était Lionel! Donc je retire ce que j’ai dit, il n’y a que moi qui n’en sache rien. Mais si c’est le cas , et en 2020 en plus, l’hydrogène attendra un moment.

Lionel-fr

Mais quelle conclusion tirer de votre prose à la fin ? En quoi cela informe-t-il à part que vous aimez harceler et dénigrer ? Qu’est ce qu’un quidam peut retirer de vos pollutions verbales, documents trafiqués dont vous dites vous même que vous ne “résistez pas” à les ajouter, c’est compulsif, suffisant, parvenu, hautain, dédaigneux et autosatisfait… Mais barrez vous de ce topic à la fin Rien de ce que vous dîtes n’a d’intéret.. On a compris , ça vous plait pas, il semble que le secteur ne vous ait pas écouté et que les gens bravent votre autorité et continuent à investir des centaines de millions… Ca vous fait quoi ? Vous vous sentez incompris ? vous allez prendre les armes ? On a un secteur SOFC qui a le monopole de certaines applis et alimente des particuliers par GWh, le pemfc s’apprète a prendre le monopole de la logistique, Areva se lance dans la frak PEM, McPhy cartonne dans l’alcalin, Air Liquide est leader mondial… Vous pensez que tous ces gens sont des idiots ou des escrocs et ça vous étonne qu’on vous renvoie la politesse ? Que venez vous apporter à cette conversation à part votre narcicisme ? Barrez vous des topics sur l’hydrogène, tout ce que vous avez à y dire tient en deux phrases, c’est pas la peine de les répéter jusqu’à la mort, on a compris, au revoir et bonne chance

6ctsimple

En fait je sais quelle phrase a provoqué votre post un peu limite: c’est la dernière de mon intervention de 22h19: “Et remarquez que si les coûts et les prix des renouvelables intermittents baissent régulièrement, le curtailment sera de plus en plus indolore! ” Ca, c’est vraiment compliqué à comprendre… Quel que soit le coût du stockage, un kWh “fatal” et en plus “renouvelable” ça ne peut être que consommé sur place ou stocké, zéro déchet! C’et un peu ce que vous dites dans vos digressions sur le nucléaire qui pourrait être un “grand gagnant”. Consommé, certainement, il peut dans beaucoup de cas se substituer à des usages fossiles thermiques à très peu de frais, stocké ça n’a rien d’évident économiquement. Il y a un niveau optimal de capacité de stockage, pas assez c’est dommage et trop c’est idiot.

6ctsimple

Si ça parle d’H2 ou de stockage, seuls les afficinados sont autorisés à parler? Je vérifie de ce pas dans la charte…..

6ctsimple

Là vous allez un peu loin.. De quoi parlez-vous, et en quoi seraient-ils trafiqués?

enerZ

Le forum est ouvert à tous à condition de rester courtois et de respecter la charte. MERCI.

Lionel-fr

Ok pour la charte Mais je refuse de tenir compte d’un quidam à l’historique documenté de harceleur, qui ne vient que sur mes messages Sur le sujet de cet article, il y aura beaucoup d’hydrogène, disons bien plus que de biomasse à l’avenir. Dés lors, il est normal de déployer des sites pilotes. Même si ceux ci ne débouchent pas sur une rentabilité au sens productif, on a besoin de données distribuées dans le temps. Ces données permettront de développer des milliers de systèmes qui, eux, seront rentables En négligeant ce point , on compromet non seulement la filière hydrogène mais toute la R&D qui représente , je le rappelle , plusieurs % de CA dans la plupart des boites qui communiquent sur ce site. Après , je me demande ce qu’il restera à publier si la R&D préfère rendre l’information payante uniquement pour se débarrasser des parasites narcissiques qui abondent dans le monde du travail (et qui ont souvent de très bonnes raisons de vouloir détruire un service de R&D qui coute cher) Vous pensez que la R&D mondiale va s’arrèter parce qu’elle n’est pas rentable par définition ? Je vous assure que non. Par contre la gratuité de l’information est compromise. Et c’est peut-être mieux comme ça. Déjà quantité de sites de presse ont supprimé les commentaires utilisateurs. Ce n’est pas de bonne augure pour les petites entités mais d’un autre coté , elles ne peuvent pas espérer prospérer uniquement en donnant la parole à des harceleurs. Dans les faits , il y a une législation très précise sur ce point. La solution serait de permettre à un utilisateur enregistré d’en ignorer un autre. A ce moment là , je n’aurais qu’à mettre 6ct dans les utilisateurs importuns et ses messages ne m’apparaitraient plus. Et tous ceux qui le trouvent barbant et inutile pourraient en faire autant

Lionel-fr

De tous les sujets abordés par Enerzine, l’hydrogène est “à part”. Pour plein de raisons trop longues à expliquer, c’est une erreur de le considérer à l’égal des autres. Je ne retiendrai que deux critères : 1. Par rapport à sa popularité, il est le plus avancé, celui qui est soutenu par les boites qui totalisent le plus gros CA, le mieux homologué aussi 2. Toujours rapporté à sa popularité, c’est le sujet le plus systémique en ce sens qu’il a un impact majeur sur presque toutes les filières énergétiques Ces deux points lui valent à la fois le plus grand nombre de défenseurs et le plus grand nombre d’ennemis. Les uns comme les autres ont tendance à aborder ce sujet à cause d’une specificité de l’hydrogène qui n’a rien à voir avec l’utilisation décrite dans l’article Finalement, l’hydrogène est la meilleure et la pire des choses… Si vous n’en parlez pas, votre vision du marché est faussée, si vous en parlez, vous vous faites des ennemis dans une filière qu’il menace. On est déjà dans l’économie de l’hydrogène !

6ctsimple

Pour plein de raisons trop longues à expliquer, c’est une erreur de le considérer à l’égal des autres. ” Eh bien non, l’hydrogène c’est ( sauf si vous voulez promouvoir le reformage de gaz naturel?) simplement un moyen comme d’autres d’utiliser ou de “stocker” de l’électricité qu’on va supposer “non-carbonée” et à caractère plus ou moins “fatal” car autrement on ne voit pas trop l’intérêt. Donc faut le considérer “à l’égal des autres”, avec ses avantages et ses inconvénients. Parmi les inconvénients, il y a bien entendu les coûts associés. Dans l’immédiat, mon chauffe-eau electrique est à l’évidence bien plus performant sur un plan technico-économique, dans 20 ou 50 ans on verra bien. Je vous rappelle quand même qu’un peu de cohérence dans la durée ne nuit pas, et que c’est vous-même qui nous annonciez par ailleurs une division du coût des batteries par 7 en 5 ans….

6ctsimple

Les batteries 7 fois moins cher dans les 5 ans, c’est pas un “document trafiqué”?

Lionel-fr

Encore une prose dédiée à la petite personne de monsieur simple à l’exclusion de toute autre chose. La baisse des prix batteries a été annoncée par Deutsche bank comme je l’ai écrit à chaque fois, google regorge de liens. Si Deutsche bank publie des infos, c’est sa responsabilité Vous n’avez pas le commencement d’une compétence pour prendre position sur l’hydrogène. Votre posture s’adresse uniquement à une personne qui vous a vexé dans vos jeux de pouvoirs puérils et sans rapport avec les sujets abordés auxquels vous n’apportez que chamaillerie inutile et pollution intellectuelle. L’hydrogène-énergie est un marché multi-milliards $ secondé par l’hydrogène-chimie, soutenu par tous les gouvernements (subvention) et le gratin des industriels les plus riches de la planète ainsi que leurs sous-traitants. Fos sur mer arrive en même temps qu’une quinzaine de stations à paris. Fos sur mer est dédié à l’électrolyse dont tout le monde a compris qu’on peut en tirer des rendements intéressants à condition de faire de la recherche Ce projet est interressant quels que soient les parasites qui viennent dégouliner leur mal de vivre sur le forum

6ctsimple

“Vous n’avez pas le commencement d’une compétence pour prendre position sur l’hydrogène.” S’il fallait être compétent dans un domaine pour pouvoir intervenir sur Enerzine, ce serait embétant pour le forum! Euh, c’est quoi, vous, vos compétences pour prendre position sur l’hydrogène?

Lionel-fr

Tiens, une application grand public de l’hydrogène et de la pile pemfc , prévue pour un déploimant de masse en 2017 et qui peut, à elle seule, justifier un déploiment massif d’unités d’électrolyse dans les stations service : Je ne connais qu’une seule personne qui ait affirmé haut et fort que l’électrolyse n’a aucun intéret et que l’hydrogène-transport serait toujours extrait du gaz via reformage(à 100% bien sûr). C’est aussi le même gus qui balance que les éoliennes en fin de contrat de rachat seront démantelées et remplacées afin de bénéficier de nouveaux contrats de rachat : C’est le conspirationniste local, un mec qui ne craint pas débiter de la fable complotiste à longueur de post sur le thème du “tous pourris” et qui se dit persuadé de le faire pour la bonne cause.. Je n’ai pas besoin de le présenter : il le fait très bien de lui même en noircissant chacun de mes commentaires de réflexions cyniques et paranoïaques. Il va le faire encore et comme ce site ne permet pas de le filtrer, chaque lecteur est condamné à entrer dans sa psychologie tourmentée, dépourvue d’information, nihiliste et mensongère.. Dommage pour le site web dans son ensemble

Lionel-fr

Oui certes sur la partie positive de votre post, je suis d’accord. La station spatiale emporte de l’hydrogène rien que pour supprimer le CO2 de l’air et le rendre respirable, le méthane résultant est ejecté à l’extérieur de la station. Mais ça ce n’est pas l’hydrogène , c’est surtout Sabatier, une de ses applications qui a le vent en poupe maintenant. Mais toute cette économie doit bien s’appuyer sur une production d’HH et c’est là que se situe le curseur en ce qui concerne l’énergie. Partout où l’hydrogène est une matière première, il faut s’alimenter en hydrogène et si on le fait avec du gaz , récupérer le co2 n’a pas beaucoup de sens. Si on le fait avec des PEM, c’est très bien mais la durée de vie des membranes est courte et l’eau doit être très purifiée.. Il y a donc bien un marché pour d’autres techniques , alcaline comme c’est sans doute le cas à Fos sur Mer, mais aussi en phase vapeur comme dirait le CEA… Si vraiment le CEA sait faire ce qu’il a dit , pas de métal noble et rendement de 90%, il est évident que le rapport avec le marché de l’électricité devient hautement critique.. Si on parle des utilisations de l’hydrogène une à une, la liste est longue, mais si on parle de production d’hydrogène on est obligé de considérer les applications pour se faire une idée du prix de vente et donc du volume d’investissement dans les water cracker (alcalin, pem, vapeur, ..) Il ne s’agit pas d’estimer au centime près. Mais le jeu favori des antiHH consiste à ne calculer que le facteur P2gas + gas2P et de s’arrèter au rendement comme si l’hydrogène ne servait qu’à produire de l’électricité La réalité est que l’électricité sera la moins rentable des applications mais qu’elle sera bien là parce qu’il y aura beaucoup de production d’HH.. Maintenant si on est politicien et qu’on distribue les budgets, on ne peut pas s’arrèter à la moins rentable des applications mais plutôt se projeter dans un monde ou la production d’hydrogène est suffisament abondante pour réguler le réseau d’un coté et restituer de la puissance de l’autre. Les synergies quoi Mais ces synergies ont un point commun, c’est qu’à la fin on écrète bien le réseau et on restitue bien en période de forte demande. Ce n’est pas forcément le but initial du projet, c’est plutôt le sous produit de la disponibilité des crackers Enfin , je suis en désaccord avec l’idée que le water cracking paye son électricité au même prix qu’un consommateur lambda.. C’est pourquoi il devra s’adapter l’offre électrique et trouver son modèle économique dans l’intermittence, comme Enertrag

51
0
Laissez un commentairex
Available for Amazon Prime