Gif-sur-Yvette : 6 mois de chantier de dépollution radioactive

L’Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs (Andra), organisme responsable de la prise en charge des sites « orphelins » historiquement pollués par la radioactivité, procède actuellement à l’assainissement des 2 terrains les plus contaminés d’un quartier de Gif-sur-Yvette (Essonne), marquant ainsi l’aboutissement d’un long processus de réhabilitation.

L’Andra vient en effet de démarrer pour 6 mois la dernière phase du chantier de dépollution des deux terrains les plus contaminés au radium de Gif-sur-Yvette.

Ces terrains seront creusés à plusieurs endroits (à des profondeurs de l’ordre de 50 cm à plusieurs mètres), puis les terres excavées seront caractérisées (pour en mesurer leur niveau de radioactivité) et expédiées vers les centres industriels de l’Andra dans l’Aube.

Le quartier des Coudraies de Gif-sur-Yvette a accueilli de 1912 à 1957 le laboratoire d’Essais des Substances Radioactives créé par un collaborateur de Marie Curie, consacré à l’étude du radium et au développement de ses premières applications. Transformé en zone d’habitations dans les années 60, le quartier gardait les traces de ce passé avec des terrains et des bâtiments contaminés : "la pollution touchait l’intérieur de certaines maisons où du radium avait été manipulé, mais également des maisons récentes, construites sur des terrains pollués."

Plusieurs campagnes de dépollution ont eu lieu à partir des années 70 en plusieurs points du quartier. En 2008 et 2009, les bâtiments anciens marqués par le radium ont été dépollués. Restaient deux maisons récentes dont le sous-sol était contaminé. Le retrait des terres polluées situées sous les maisons étant inenvisageable, elles ont été rachetées à leur propriétaire en 2010 pour être démolies.

"Dans ces situations subies héritées du passé, c’est l’Etat qui prend en charge les travaux et non les propriétaires, qui ignoraient cette contamination" a expliqué Eric Lanes, responsable de la Mission de Service public de l’Andra. A l’issue de leur assainissement, les deux parcelles seront transformées en espaces verts, respectant les restrictions d’usage mises en place à l’échelle communale

Articles connexes

S’abonner
Notification pour
guest
5 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Guydegif(91)

Pollué entre 1912 et 1957 ! Corrigé en 2013 ! Il aura fallu du temps, des efforts, des démarches et des dossiers, pour…enfin obtenir gain de cause ! Bravo pour la persévérance et la perspicacité de certains ! Bravo à eux, et tous ceux exposés aux méfaits de cette radioactivité sournoise, les en remercient ! Le Radium et ses applications ont été, certes, utiles pour la médecine, mais c’est les à-côtés et implications indirectes, collatérales, qui n’ont pas été bien cernées, maitrisées et prises en compte… Un peu les mêmes aléas, à une autre échelle, que pour le NUC productifs de kWhs ! Heureusement que certains et l’Andra veillent! A+ Salutations Guydegif(91)

Luis

¤ La radioactivité, c’est bon pour la santé … c’est ce qu’on disait … fort heureusement, expérience aidant, on a changé d’avis. Il fut un temps où l’on enveloppait les bébés dans de la layette enrichie au radium pour qu’ils aient bien chaud. Leurs mères, très avant-gardistes, s’enduisaient le visage de crèmes de beauté «irradiantes» en buvant à la paille des sodas atomiques… En 1916 la revue médicale Radium affirme que “le Radium n’a absolument aucun effet toxique, étant accepté harmonieusement par le corps humain, comme la lumière solaire pour les plantes.” Ailleurs : “Les conditions pour lesquelles le radium était utilisé allait des troubles cardiaques, à l’impuissance, ou aux ulcères. Certains médecins prescrivaient des injections de radium comme tonique pour les patients qui étaient déprimés…” Slogan publicitaire : « La science a créé Tho-Radia pour embellir les femmes. A elles d’en profiter. Reste laide qui veut ! ». A côté des produits de beauté, on trouve à cette époque en pharmacie des pommades et des comprimés à base de radium: Tubéradine pour combattre la tuberculose, Artoradine contre l’artériosclérose, Hémoradol contre l’anémie, Digéradine pour favoriser la digestion ou Vigoradine pour lutter contre la fatigue… Les compresses Radiumcure sont célèbres pour calmer la douleur et empêcher l’inflammation. Les pilules Radiovie sont préconisées par la réclame pour les anémiques, les neurasthéniques et les surmenés. En somme, un moyen de faire fortune en se débarassant des déchets nucléaires. L’ANDRA devrait se pencher sur la question … et cela résoudra le problème du financement des retraites (vie plus courte).

Tech

dans l’entrée de General Electric Medical System ( a qui on honteusement (contre leurs produits blancs! machine à laver etc,…) échangé la Compagnie générale de radiologie) à Buc il y avait une expo sur des machines utilisant la radioactivité. celle qui m’avait soufflé était un système pour “voir” une radio du pied dans les chaussures, pour vérifier que c’était bien la bonne taille !!! j’aurai bien aimé savoir ce qu’il est advenu des “essayeurs” de chaussure?

Nicias

Chelya, vous proposez que ce soit laissé à l’initiative privé ? à des associations de bénévoles ?

Fernand

“j’aurai bien aimé savoir ce qu’il est advenu des “essayeurs” de chaussure?” C’est en effet un souvenir de mon enfance, il y a plus de soixante ans. Il y avait chez le marchand de chaussures un appareil à rayons X pour voir ses pieds dans les chaussures ; étant gamin je trouvais ça marrant, très moderne et j’aimais bien utiliser cet appareil. Depuis, mes pieds vont très bien, rassurez-vous.

5
0
Laissez un commentairex