Grosse déconvenue pour l’EPR français aux Etats-Unis

Aux Etats-Unis, une entité de la Commission de régulation de l’énergie nucléaire (Nuclear Regulatory Commission – NRC) a rejeté la demande d’autorisation de construction d’un réacteur EPR, à cause principalement du manque de partenaire américain impliqué dans le projet de Calvert Cliffs initié par EDF.

En effet, la réglementation nucléaire américaine impose aux exploitants de centrales nucléaires d’avoir un actionnariat majoritairement américain, ce qui est très loin d’être le cas, puisque la société UniStar est contrôlée à 100% par EDF.

Du coup, cette décision s’applique non seulement au projet d’EPR – réacteur de 3ème génération – sur le site de Calvert Cliffs, situé sur la côte nord-est des Etats-Unis, mais aussi à tous les autres projets de l’énergéticien français sur le sol américain.

Toutefois cette décision ne remettrait pas en cause ce projet sur le fond, la NRC s’étant contentée d’appliquer la réglementation en matière de détention des exploitants nucléaires, sans se prononcer sur sa validé en termes techniques ou de sûreté.

UniStar – donc EDF – a maintenant 2 mois pour trouver des partenaires américains, sinon la demande d’autorisation deviendra nulle.

Articles connexes

S’abonner
Notification pour
guest
20 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Ambiel

comme prévu et annoncé depuis 3 ans malgré les dénégations des pro-nucléaire, c’en est fini de l’EPR sur le marché américain… Cela devrait conduire à l’arrêt de ce programme économiquement nullissime, mais on peut compter sur l’aveuglement du lobby nucléaire pour essayer d’y croire encore… 209€ le MWh sur 25ans, c’est ce qu’ils demandent au UK pour le faire, 20ans de délai en Pologne ou en Tchéquie et plus aucun autre marché sérieux en perspective. Un magnifique exemple, risible aujourd’hui, de méthode coué et d’obscuantisme de la part d’AREVA : … -usa+.html Drôle au vu de l’actualité sur l’EPR aux US aujourd’hui… Le directeur d’AREVA aux US : “il a dit être certain “d’obtenir la licence de construction en 2012” “énorme. Et L’EPR coute 3 miliards, et on le construit en 5 ans, et on va en faire 40 dans le monde, et il produira 90% du temps, et il résiste à tout accident, et blablabla…. Quelle blague cette industrie d’avenir!

maxxxx

On a lu la même chose ou pas ? Si j’ai bien lu l’article, la remise en cause n’est pas technique mais ne concerne que l’origine des acteurs économqiues. Ce que je me dis par contre, en voyant ce que font les USA, c’est qu’en Europe, on est bel et bien les plus gros pigeons du monde à être ainsi les seuls à ne pas protéger notre marché.

De passage

Faut bien leur laisser un peu de jouissance aux anti-nuc, ils en ont si peu et auront de moins en moins qu’ils en avaleront leur cravate…! C’est normal qu’un Etat refuse de laisser une telle installation sous contrôle étranger car comment forcer un tel propriétaire à respecter ses engagements? Naturellement EdF a tenté de garder les 100% de l’opération et la gamelle qu’ils ont pris va cpûter cher au mec qui avait chez eux prôné une telle tentative: Ils vont donc trover un partenaire US rapidement avec des conditions financières moins intéressantes, tant pis pour nos cow-boys français ! Mais les EPR tourneront aux US

Ambiel

ça fait juste 3 ans qu’on vous dit que l’EPR n’a aucune chance aux US. La vérité dans ce bazar c’est qu’EDF a laissé tomber, et n’a même pas pris la peine de chercher un partenaire fiable. EDF ne crois plus en l’EPR, n’a même pas cherché à deferndre celui de Penly et demande des tarifs d’achats incroyablement élevés et sur 25 ans en Angleterre pour en construire. Mais si ça vous fait plaisir d’y croire encore un peu, grand bien vous en fasse. J’aurai tenu ce discous l’année dernière en me moquant de la déclaration du PDG d’Areva aux US vous m’auriez assuré que les projets démarreraient comme prévus en 2012. Proglio parle maientenant d’une possibilité ouverte pour un début de démarrage possible des procédures de pré-certification en 2014… Et la direction d’Areva mange quelques kilos de cravates en ce moment pour oublier leur “certitude” de l’année dernière. @maxxxx là ou vous avez tout à fait raison c’est que sur le plan technique et tant qu’il reste à l’état de pla l’EPR est très bon et il n’aura aucun problème à obtenir toutes les validations techniques recquises (sauf en Finlande ou il a sacrement galéré sur la partie la plus sensible). C’est sur le plan économique que l’EPR est foutu, battu d’avance.

Luis

Les autres projets de nouveaux réacteurs aux US, avec des compagnies américaines et des réacteurs américains tardent toujours à se concrétiser et traînent lamentablement depuis des années, malgré les aides financières apportées par divers moyens. EDF n’est pas pas près de trouver un partenaire pour se lancer à 51% du capital dans cette aventure. D’autant plus que son ancien partenaire s’est retiré en voyant le vent tourner, bien avant Fuku.

Profilannule

. Le coût du nucléaire est ascendant … Le coût des ENR est descendant … Le coût des fossiles pétroliers va baisser via tous les schistes du monde … Et vous trouvez que c’est une filière d’avenir ? Les vieux renards des Mines ont réussi à entourlouper les jeunes frais émoulus de la politique … mais ils vont reprendre leurs esprits d’ici 2 ou 3 ans … Jusqu’ici le nucléaire nous a servi, mais maintenant il nous asservit … Le nucléaire n’est pas totalement mort, ……… mais presque !

Lenox

Edf va trouver un partenaire US rapidement(avec des conditions financières moins intéressantes), mais fera quand même des EPR aux US. Ils sont pas du genre à se décourager par cette mesquine adversité sournoisement protectionniste.

Ambiel

ça fait 3 ans qu’ils cherchent… Vous devriez leur donner un coup de main ! Autre projet de réacteur français très mal barré : le projet ATMEA (Areva/GDF)… EDF préfère faire un concurrent avec les chinois, le tout assaisonné de transfert complet de technologie. Si le nucléaire a encore de l’avenir, c’est sans la France.

Lenox

3 ans,c’est rien dans le monde du nucléaire et d’Areva. Ils peuvent trouver un partenaire US en 2016 ou 2020 ou 2025, C’est tout aussi bien. Et pour l’Atméa,c’est pareil;il peut être construit entre 2020 et 2025 ou 2030. Le temps du nucléaire n’est pas celui des autres énergies. Si vous ne comprenez pas ça .Vous n’y comprendrez rien . Alors laissez tomber , vous êtes trop incompétents chez les antinucs et autres disciples d’SDN, pour comprendre ça.

Ambiel

Ah dans ce cas très bien, nous voici rassurés. Les ingés qui bossent sur ces projets peuvent retourner à leurs sudoku, nous ne sommes pas préssés. Question compétence sur les projets nucléaire, vous avez l’air d’en connaitre un rayon sur les retards. Vous bossez sur le réacteur américain de géorgie, sur le Brésillien, sur un des EPR ou sur le démantèlement de Brennilis? Et donc si je suis votre raisonnement, la construction de ces réacteurs se fait pour le plaisir, sans aucune corrélation avec un besoin énergétique? Du coup on s’en fout que ça se fasse maintenant ou dans 30 ans? Quel interet alors?

Lenox

La 2G a tellement bien marché,qu’elle joue les prolongations. La 3G(EPR)construit ses têtes de séries.(Chine,France ,Finlande…). Et aura ses retours d’expériences. Lorsqu’elle(la 2G) commencera réellement à fermer massivement ses réacteurs,dans 12 à 15 ou 20 ans; La 3G (EPR,Atméa…) sera prête et prendra progressivement la relève. Cela marche comme ça dans le nucléaire. C’est le calendrier du nucléaire.Industrie lente, mais qui lorsqu’elle est prête ,peut construire massivement une génération de réacteurs,qui durent ensuite une bonne soixantaine d’années(3 G) si nécéssaire.

Ambiel

Sauf qu’entre temps l’économie réelle a rattrapé le nucléaire… ATMEA c’est 3,5milliards € sur la papier (et le papier nucléaire a tendance à multiplier par 3 ou 4 tout chiffre qui représente un cout) L’EPR c’est 7 milliards, peut-être 8 ou 9 Dur d’etre compétitifs face au gaz et aux ENR avec des montants pareils… Et si le nucléaire peut déployer massivement des GW et des GW, reste un “petit” problème de déchets, comment on fait pour ça : En France il faudra alimenter un complexe de plusieurs dizaines de km de galeries avec un extracteur d’air de 500 000m3/s, la conso en eau d’une ville de 50 000hab et 72MW d’électricité en permanence pendant des milliers d’années pour éviter un incendie. Le tout sans pouvoir éviter les rejets continuels de gaz radioactifs. Comment l’industrie nucléaire fait pour nous garantir qu’il n’y aura jamais de problème?

Lenox

C’est du catèche antinuc,sans aucune valeur. L’économie réelle et le nuke s’arrangent toujours ensemble et s’arrangeront encore.Votre couplet foireux (tjrs le même sur les déchets)n’impressione que les incompétents et les militants antinukes.Le gaz,les Enrs ont tous leurs limites.Le nucléaire a sa part d’énergie à fournir et il la fournira. Pétrole et charbon produisent des déchets cancérigènes dans l’atmosphète biens pires que le nuc et de plus longue durée de vie(éternelle)et tout le monde s’en fout.Le nuc au moins fait ce qu’il faut pour les enfouir plus sérieusement que ne le dit la propagande éculée antinuc. Les problèmes,toutes les industries énergétiques sans exception en produiront. C’est pas pour autant que l’on renonce aux énergies. Le bois est utilisé depuis le début de l’humantité(aprés découverte du feu) et ne sera pas arreter. Le charbon depuis la révolution industrielle n’est pas pret d’etre arreter. Le gaz ne sera pas arreter. Le nucléaire ne fait que commencer et va continuer indéfiniment sous de nombreuses formes. Les Enrs ,pareil. Votre combat ringard antinuc(SDN) et son bla bla stérile est une anerie sans fin.

moise44

“L’EPR c’est 7 milliards, peut-être 8 ou 9” Mouais, vous ne voulez pas voire que Lenox a écrit TETE DE SERIE dans son commentaire ? Lenox AREVA et les autres nippo américains disent 3G pour lesPWR actuels, mais 3G+ pour les EPR et AP1000 par exemple. Mais globalement, je vois aussi dans cette décision une prise de position protectionniste. C’est dire a quel point la NRC est indépendante du pouvoir. En tout cas, certainement pas autant que notre ASN. Ce qui est tout de même étrange pour une autorité de sureté. Je partage aussi votre point de vue selon lequel les règles de la commission Européeene (qui vient d’ailleurs récemment de juger que les règmes euro protectionnistes sont illégales) font que notre économie est ouvert aux 4 vents ! Et c’est une folie alors que tous les autres montrent qu’ils se referment ! Après l’industrie sidérurgique, aeronautique tuée par des décision protectionnistes américaines, celle du nucléaire est presque sur le même niveau ! Et après, notre industrie aerospatiale ? Ce comportement américain finira par nous conduire a penser que nous avons plus inéraêt a partager avec les Russes ? Les Chinois ? C’est en tout cas ce que semble avoir décidé EDF en s’alliant avec les chinois pour le nucléaire et avec gazprom, le russe pour le gaz !

Ambiel

Ce sont des faits, qu’ils vous dérangent est une autre histoire, mais ce sont des faits. Quand à SDN, loin de moi toute idéologie. Je suis un pragmatique, ok pour rpolonger nos centrales existantes, mais pas d’accord pour continuer à mettre de l’argent dans le puit sans fond de “l’avenir” du nucléaire. Il faut passer aux ENR en profitant de la chance d’avoir de l’électricité nucléaire pas chère aujourd’hui. @Moise44 : c’est au bout de combien de centrales qu’on ne parle plus de têtes de séries? 5, 19, 137? Là ou je suis d’accord avec vous, c’est que le seul avenir économique à court terme de notre filière nucléaire passe par une alliance avec les chinois. Autrement dit, nous n’avons plus d’avenir à moyen terme une fois les transferts de technologie digérés.

Lenox

Oui,dans l’ensemble je partage vos points de vue. Concernant Rosatom,même s’il construit la majorité des réacteurs en Russie 1 ou 2 EPR en russie dans les années 2035-2040 ne lui feront pas faire faillite, A nous de savoir éventuellement les placer (en russie et (ou) en bielorussie). Evidemment,si à cette époque on s’y prend mal en négociations….

Lenox

Le nucléaire se démerdera sans vos propagandes et manipulations abusives habituelles.Bonsoir ,j’ai autre choses à faire qu’à écouter vos bétises antinukes.

Lenox

35 à 40 ans qu’on nous raconte(presse,média,militants,etc…) sous tous les angles(économiques,écologiques,sociétaux,politiques,financiers,etc…) que le nucléaire(surtout français) est foutu.Cela a toujours été démenti par les faits.Pour moi:Cela n’est définitivement plus crédible.

Montedoro

Confondez pas “Montedoro” et “@montedoro” :C’est ‘Ambiel’ qui a fait une fausse manip dans la case “pseudo” en voulant s’addresser à moi avec l’arobase”@”,devant le mot “Montedoro”. Moi, Montedoro ,je suis pronucléaire.Et je n’ai rien à voir avec Ambiel.

Oliv7431

Ah ben oui, je suis con, on sait très bien géré les accidents qui peuvent intervenir sur un réacteur nucléaire. Le transport et le stockage des déchets n’est pas un problème et il faut laisser les choix de société être fait par une pseudo élite bien pensante formée dans le même moule dont l’égo surdimmensionné empêche toutes remises en questions. Si on se pose qq questions du type: pourquoi 1logement sur 2 en france qui est construit est chauffé à l’électricité ? pourquoi la plupart des pays continue avec le meme type de réacteur ou plutot , on fait ce choix de ce type réacteur, avons nous autant besoin d’électricité) que fesons nous de notre production la nuit? Existe t il une taille de réacteur (puissance) pour laquel les risques peuvent plus facielement être maitrisés ? Comment utiliser la chaleur perdue pour chauffer nos villes…. Le nucléaire est bien entendu une solution énergétique à prendre en compte mais comment peut on penser que la facon de l’exploiter aujourd hui est la bonne ? Alors au lieu de faire passer les gens qui se posent la question des alternatives possibles pour des débilos actionnaires de je ne sais quel producteur d’ENR, vous feriez mieux d’apporter des élèments constructifs parce que les déchets c est pas un problème , le charbon ca pollue et la voiture c ‘est ma liberté … ben ca fait pas avancer le débat

20
0
Laissez un commentairex