KIA révèle son concept-car hybride : RAY

Kia Motors a dévoilé son concept-car hybride Ray au salon de l’automobile de Chicago 2010 qui dispose d’un toit panoramique solaire, des commandes (accélérateur, direction, freins,…) entièrement gérées par électronique, d’un tableau de bord à écran tactile, et d’une batterie en lithium-polymère.

Le concept Ray est construit sur une base de Forte, avec des matériaux légers et recyclés, toujours dans un soucis d’augmenter l’autonomie de route.

Les surfaces vitrées, sont composées de nano-films stratifiés et d’autres matériaux permettant de réfracter la chaleur du soleil. Elles se teintent en noir lorsque le véhicule est à l’arrêt aidant ainsi à faire diminuer la température intérieure de l’habitacle. Les cellules solaires sur le toit ont pour objectifs de fournir de l’électricité aux modules internes comme la climatisation, l’éclairage ou encore l’allume cigare.

Kia affirme que son concept-car peut rouler pendant plus de 80 km rien qu’en mode électrique, à une vitesse maximale de 175 km/h. Associée au moteur thermique diesel tout aluminium à injection directe (1.4 l – 153 CV), l’autonomie totale passerait à 1 200 km.

KIA révèle son concept-car hybride RAY

Le moteur électrique délivre une puissance de 78 kW et en fonction du style de conduite, la puissance est transmise soit aux roues avant par le moteur thermique, et/ou par le moteur électrique.

            

Articles connexes

S’abonner
Notification pour
guest
7 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
alternotre

Diesel Electrique !!! YESS ! Reste plus qu’à valider un bloc flex diesel acceptant de l’huile végétale… Allez messieurs les Coréens, encore un effort !

Clint007

Au Canada, il n’y a pas de KIA diésel et/ou manuel.

trimtab

..et commence a me ‘facher’ un peu devant toutes ces ‘belles bêtes’ éléctriques sophistiquées qui se profilent avec leur clim, GPS, ecran tactiles et d’autres ‘allume cigares’. Tant de ‘plus’ inutiles et abérants et ‘gaspillages’ dans la conception même de notre ‘motricité future’ qui doit faire ‘le plus possible avec les moins possible’ dans un esprit ‘d’élegance frugale’. Le seul ‘concept’ qui approche de mon ‘desir’ de voir ‘quatre roues sous un parapluie’ (2CV!), est le quad testé par la poste ici en France. Revu et corrigé (en restant très simple, voir ‘rustique’ (tel qu’était le 2CV dans son temps) il pourrait être adapté pour faire un excellent UMU (Urban Mobility Unit). Ou peut être ceci: Il faut quand meme arrêter des ‘conneries’ du ‘superflu’ et ‘tape à l’oiel’ si on veut voir le vehicule électrique sortir de sa ‘niche bobo-isé’ à outrance ! trimtab

trimtab

Bien sur je ne preconise pas accession individuel à outrance des future véhicules electriques, car les efforts doivent est portées aussi sur toutes les formes de ‘transports en commun décarbonnées’, mais pour des ‘semi ruraux’ en quête de moyennes de dépalcement ‘utilité/loisirs’ non ‘couverts’ par des options ‘communes’, un ‘engin’ électrique’ est une solution ‘raisonable’. Et pour celui qui pleure avant avoir mal, par ce que l’autonomie lui permettrait pas à partir en vacances ‘à la montagne’ une fois par an avec sa petite famille, et l’option ‘commun’ lui ne convient pas,  Il louera ‘une plus grosse caisse’ appropriéé et fera des haltes ‘casse-croute-recharge rapide’ dans des futurs ‘électroroutes’ tel qu’envisagé ici : “Marcel, quatre plateaux végéterriens (un petit bonjour à  marcob12 !) et une recharge rapide pour la table 12!” trmtab

marcob12

Ce qui importe est le nombre de véhicules vendus par type et on voit avec  le “Tesla Roadster” (qui ne se sera vendu qu’à quelques milliers d’exemplaires) que son impact aura été dans l’épaisseur du trait… Par contre on prédit près de 2 millions de véhicules à deux roues “électriques” vendus en europe de l’ouest d’ici 2016 et à la même échéance pas loin de 80 millions seront vendus en asie. Le coût de ces engins incitera à la modération car la crise économique qui va perdurer incitera pas mal d’entre nous à la sobriété volontaire ou contrainte. Amicalement. Ah oui “b12” est la vitamine bien sûr qui nous “oblige” à préférer la bière à l’eau minérale….

Dens

Bravo pour les recherches sur les véhicules électriques mais quand on voit qu’ERDF n’est déjà pas en mesure d’assurer en sécurité les pics de demande, on se demande si tous les béats qui applaudissent la venue du véhicule électrique à grande échelle réalisent la capacidé de production et de distribution électrique que celà implique. La décentralisation de la production semble la seule voie raisonnable mais vu que les écolos pestent contre les éoliennes, les fermes solaires et autres production de biomasse…on n’est pas sorti de l’auberge.

Dan1

Problème de pics : C’est un problème, si on dépasse le pic de production de la journée, c’est plus facile si on lisse la demande. A titre indicatif, le 07 janvier 2009 lors du record d’appel en puissance à 92,4 GW à 19h00, la puissance a variée dans une fourchette de 16,9 GW (minimum de 75,5 GW à 4h30). La moyenne de puissance appelée sur la journée est de 84,7 GW pour une production totale de 2,03 TWh (3,7 % de la production annuelle). Pour la totalité du mois de janvier 2009, nous avons consommé 54 TWh pour une puissance appelée moyenne de 73 GW. Les 73 GW moyens sont à comparer à la puissance totale du parc de production français = 104 GW tout compris et surtout à la puissance moyenne disponible à un instant t. Par exemple, pour demain mardi 16 février, la France dispose de : 57,5 GW de nucléaire ; 5,9 GW de charbon+ gaz ; 5,3 GW de fioul + pointe ; 12,9 GW d’hydraulique lac ; 9,3 GW d’hydraulique fil + éclusée. Au total, le 16 février nous disposerons donc de 90,9 GW. Si on exclut les moyens de pointe, il reste 85,6 GW disponibles. Cela veut dire que nous aurions théoriquement encore la possibilité de faire face seul à une journée record de 2 TWh à condition que la demande soit parfaitement lissée. Nous aurions d’autant plus cette possibilité si le lissage s’effectuait sur le mois. Le seul problème dans cette hypothèse est que nous ferions trop appel aux moyens hydrauliques de lac dont nous viderions les reservoirs.                   L’intégration de véhicules électriques à recharge lente aurait donc plutôt un effet lissant sur la courbe de charge et ne mettrait donc pas en péril le réseau au moment du pic horaire. Si en plus, on pilote la recharge intelligemment avec effacement ou mieux en soutenant le réseau au moment du pic, l’effet de véhicules électrique ne pourra être néfaste pour ERDF et RTE. Les véhicules électriques devraient donc faire monter la demande de production en base de l’électricité et non la demande en pointe.   Maintenant regardons l’impact des véhicules électriques sur la consommation française. Ordre de grandeur de production pour 100 000 véhicules électriques : On voit que 100 000 véhicules consommerait annuellement 0,83 TWh soit moins de 1 % de la production annuelle française. Rapporté à la consommation de la seule journée du 7 janvier 2009, cela représente un peu plus 1/3 de la journée (10 heures de consommation).        Pour ce qui est de décentraliser la production pour alimenter les voitures électriques : quelques éléments : Fiat voiture solaire :

7
0
Laissez un commentairex
Available for Amazon Prime