La marée noire atteint la superficie de la Sardaigne

Depuis plus d’un mois maintenant, le pétrole continue de se déverser dans le golfe du Mexique et ce malgré toutes les tentatives du groupe pétrolier BP de le contenir.

La nappe de pétrole qui s’étend davantage chaque jour a quasiment triplé de taille pour atteindre à ce jour 24.400 km2, soit la superficie de la Sardaigne, révèle une étude de l’Université de Miami. Cette donnée se base sur des images satellites prises pendant douze heures d’affilées par le "Center for Southeastern Tropical Remote Sensing" (CSTARS).

Les experts gouvernementaux estiment eux qu’entre 72 et 113 millions de litres de brut se sont déjà répandus dans la mer, depuis le début de la catastrophe. De son côté, le pétrolier BP aurait déjà dépensé 990 millions de dollars pour tenter de colmater la fuite et de réparer les dégâts collatéraux.

Alors que le cours de bourse de BP dévissait mardi de 13,10% (-37% depuis l’explosion de la plate-forme, le 22 avril), le groupe Crédit Suisse indiquait qu’entre 4 et 10 milliards pourraient être nécessaires pour nettoyer les zones souillées. Mais BP a des ressources, pour la seule année 2009, la compagnie a réalisé 17 milliards d’euros de bénéfice net !

Pour finir, les Etats-Unis ont ouvert une enquête judiciaire au civil et au pénal pour faire toute la lumière sur cette catastrophe sans précédent.

[ Credit Photo : Digital Globe ]

            

Articles connexes

S’abonner
Notification pour
guest
20 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Patlabrosse

Qestions d’un néhophyte : Y a t il d’autres puits sur la mème nappe? Ses puits sont t ils encore en activité? Le fait de mettre la nappe “en repos”ne ralentirait il pas la fuite?

1000 mille

je crois qu’à cette profondeur le problème doit être très difficile à solutionner. ps: sauf erreur ce n’était pas un puit en production. une initiative bretonne est en cours pour participer à cette catastrophe,voir : Ecoceane a déjà fait l’objet d’un article sur ce site

1000 mille

oups,lire ci-dessus : …pour participer aux tentaives de limiter les effets de cette catastrophe… Ecoceane :

enerZ

Oui, effectivement, il y a eu un article : Marée noire : des catamarans pour éviter la catastrophe

1000 mille

malheureusement pas “encore” réussie !

alternotre

Selon vous. Est ce qu’une explosion souterraine de forte puissance pourrait être de nature à provoquer l’effondrement – instantané – du puit ? Il faudrait certe forer un puit paralèle de plusieurs diziaines de mètres de profondeur et faire détonner une charge adéquate… Mais bon, au vu des dégâts…

1000 mille

juste celui d’un du tout-nuc je cite:”mais certains experts très sérieux parlent d’utiliser une petite charge nucléaire pour celler le puits. Cf expériences déjà réalisées en Russie sur certains champs de pétrole.” le docteur Folamour n’est pas mort

alternotre

Sans aller jusque là… une charge conventionnelle de 15 / 20 tonnes de TNT… Faudrait faire les calculs… Juste histoire de “secouer ” la terre sur 100 / 150 m d’épaisseur… Façon de parler bien sûr… S’il se trouve sur ce forum quelques spécialistes, ça pourrait être intéressant d’avoir leur opinion…

1000 mille

et si on colmatait le puits grâce à une explosion nucléaire ? Après l’échec de la tentative de colmatage Top Kill, c’est l’idée qui circule chez les scientifiques amenés à réfléchir sur la manière de stopper la fuite de pétrole qui empoisonne le Golfe du Mexique depuis le 20 avril dernier. Mais selon le New York Times pas question pour les Etats-Unis de cautionner cette proposition. La porte-parole du secrétaire à l’énergie nucléaire Steven Chu, s’est empressée d’écarter cette eventualité. Un officiel de la Maison Blanche aurait même déclaré selon le quotidien que cela était fou d’envisager un telle solution. Selon une majorité de scientifiques, c’est une option dont on ne maîtrise pas les dommages collatéraux. Une idée folle donc qui viendrait surtout gêner la politique nucléaire amorcée par l’administration Obama. Mais cette idée n’est pas sortie de nulle part. Michael E. Weber, éminent scientifique de l’Université du Texas a d’ailleurs reconsideré cette proposition avec sérieux: une détonation nucléaire dans la mer me paraît être une option appropriée et faisable. Les scientifiques qui la défendent se fondent d’ailleurs sur les expériences soviétiques passées. De 1966 à 1981, l’ex-URSS a réussi à colmater des puits à gaz. Pour l’explication scientifique, une explosion nucléaire provoque un fort dégagement de chaleur (une température qui dépasse celle à la surface du soleil), qui provoque la formation d’un bouclier solide pour refermer le puits. Or, pour Robert S. Norris, auteur de l’ouvrage La course à la bombe, les succès russes ont été réalisés sur terre: jamais dans la mer et surtout jamais avec du pétrole.

1000 mille

personne n’y songe, mais…

alternotre

Encore une fois, sans pour autant aller vers une vitrification, j’imagine que faire détonner au fond de… disons 3 ou 4 puits parallèles au puit principal, 3 ou 4 charges de 30 / 40 Tonnes de TNT devrait pouvoir créer un mouvement sismique suffisant pour provoquer l’effondrement des parois du puit… non ? Il doit bien exister des calculs permettant d’identifier la profondeur / puissance idéale pour provoquer cela ? La charge nucléaire à cela de pratique qu’elle est tellement puissante que la question ne se pose pas… Mais en y allant avec du conventionnel, ce serait plus difficile et plus fin à calculer, mais j’imagine pas pour autant infaisable… Non ?

Guydegif(91)

Pour commencer, message à Alternotre: heureusement pour nous et le monde que vous n’êtes pas chez BP US!! vos réflexions sont kamikazes !!! très près du suicide, un peu à la pilote de Zéro en 39-45 !!! STOP !! Pour ce qui est de BP et du puits en éruption j’ai du mal à comprendre la succession d’actions bizarres et d’autres dont on ne parle pas, alors qu’en tant que ”foreur” sérieux et pro on connait et maitrise normalement ! Primo: la ou les zones qui produisent ne sont certainement pas juste en-dessous du sous-sol marin. Le suivi géologique lors du forage, sans parler de la connaissance sismique préalable et les logs (Schlum ou autres) en phase ”open hole” permettent de savoir de quelles zone à quelle(s) profondeur(s) provient le pétrole qui sort du puits. Le puits est-il tubé en face des zones productrices? On va le supposer ! Secondo: fort de cette connaissance je m’étonne qu’on n’ait pas déjà lancé un forage directionnel (side-track) pour rejoindre le puits incriminé à bonne hauteur au-dessus des zone incriminées pour injecter du ciment de colmatage en guise de bouchon…                                                       Nous sommes en 2010 et les techniques de forage directionnel actuelles devraient permettre de viser ce genre d’objectif à l’aise !                           Je suis un ancien Schlum de la Mer du Nord des années 1975 et ai déjà vu ce genre de prouesse à l’époque…donc a fortiori en 2010 !                         Mais faut peut-être que les BP_boys, prenant conscience seuls ou sous la pression de Obama, fassent appels aux bons experts ! Peut-être Anadrill de Schlum? ou d’autres?, mais de grâce arrêtons le massacre ! Tout en essayant aussi en // de mettre un entonnoir renversé juste au-dessus du puits ! pas tous les oeufs que dans un seul panier!! Good Luck ! Merci d’enclencher les actions salvatrices à la Red Ader de la belle époque ! A+ Salutations Guydegif(91)

1000 mille

et sont en mesure de proposer des solutions :

alternotre

Merci pour votre réponse des plus courtoises. Pourquoi une telle agressivité ?! Décidément, je trouve incroyable qu’entre personnes, civilisées, nous soyons incapables d’échanger. Je n’ai jamais écrit que c’était LA solution. J’ai simplement demandé si une telle opération était imaginable : a) En tant que tel … et  b) Sans recourir à des charges nucléaires. Le tout sans agressivité aucune. Merci pour le coup de lance-flammes… Si c’est de cette manière que vous envisagez le futur de l’évolution planétaire, ça promet ! Je constate néammoins que votre réponse est ma foi fort bien argumentée, pas à dire, je me sens soudainement plus intelligent. Perso, je reconnais sans peine mes limites… Et c’est pourquoi que je pose des questions…. Désolé si elles vous sembles idiotes aux yeux du grand expert que vous semblez être.

1000 mille

confusion dans les genres… je ne connais pas Guy mais je comprends mieux ses commentaires que les vôtres. TNT,lance-flammes,… vous êtes un militaire en retraite ou encore en activité ? bonne journée

Pieton

ce n’est pas BP mais plutôt tous les gens qui roulent pepere dans leur petite bagnole! sans eux il n’y aurait pas besoin d’aller chercher du petrole a 2 kms sous les mers

Guydegif(91)

Désolé cher co-forumeur si vous vous êtes senti agressé, ce n’était pas mon intention…                                                                                                Et en relisant certains commentaires au-dessus, dont celui de 17:00 hier de 1000mille relatant les idées qq peu ”extrémistes” de certains (pseudo-)scientifiques -un peu apprenti_sorciers- qui envisageraient de faire péter une bombe, -nucléaire de surcroit-, dans 1600 m d’eau -donc manoeuvre très délicate à contrôler- pour enrayer la production d’un puits éruptif !!! …je comprends la pente qq peu savonneuse où votre esprit s’était engagé….Le volcan cracheur d’Islande n’est pas si loin! Si on veut faire pareil ici, faut tenter ce genre de choses…Vous avez ”payé” pour ces pensées de groupe ! Sorry! C’était simplement trop gros, du délire dangereux en somme et j’ai dit Stop!, n’en jetez plus des comme ça ! Qu’à terre, des gens comme Red Ader en son temps au Texas ou ailleurs ou des russes plus récemment, aient ”soufflé” le feu des puits de gaz ou de pétrole en feu, en utilisant une dose de dynamite ou autre nitro pour faire ”souffle”, certes, oui, ça s’est fait et vu, mais faut y aller avec doigté, donc là où on peut bien contrôler chaque geste…et pas ébranler la structure géologique et surtout pas dans 1600 m d’eau, ça c’est la porte ouverte au chaos! Utiliser une bombe nucléaire me parait hors de proportion…et hyper DANGEREUX !! Je pense que l’idée d’un forage directionnel depuis un rig semi-submersible ancré à proximité ou un drillship en positionnement dynamique est une idée qui devrait être sérieusement envisagée avec des spécialistes de ces métiers, des Red Ader d’aujourd’hui, il doit bien en exister. L’enjeu est tellement grave et important pour les territoires envahis par les HC, les animaux, faune et flore, hommes et métiers qui en dépendent, en Louisianne, Floride et à terme ailleurs qd les courants tournerront qu’il faut un consortium de vrais experts.                                                             On ne peut pas BP laisser se démerder tout seul, ce ne serait pas fair-play. Allez Barack ! Yes we can ! Your boys can ! USA c’est qd même la 1ère puissance du monde et y compris dans le domaine pétrolier ! So let’s do it ! A+ Salutations Guydegif(91)

1000 mille

et sans rapport avec le foot-ball

alternotre

Merci pour votre réponse. Donc en conclusion, pas de solution miracle. Sauf à apporter nombre de ces catamarans ramasseurs (en espérant qu’ils soient efficaces) et réaliser moults forages adéquats pour juguler la fuite. Dommage, un gros ” boum” aurait été séduisant… Mais certainment pire que le mal lui même… Merci pour votre courtoisie ! Au plaisir !

1000 mille

j’espère alors qu’il va envahir l’Angleterre

20
0
Laissez un commentairex