La start-up industrielle Carbon annonce un projet de gigafactory en France

Dans la foulée du discours d’Emmanuel Macron à Belfort fixant d’importants objectifs pour le solaire d’ici à 2050 et alors que le Giec publie un nouveau rapport accablant sur les conséquences de l’inaction climatique, la start-up industrielle CARBON annonce un projet de gigafactory de panneaux photovoltaïques en France.

L’objectif : produire, dès 2025, 5 GW de panneaux photovoltaïques en France, puis, à partir de 2030, 15 GW. À titre de comparaison, 29 GW de nouvelles capacités solaires ont été installés en Europe l’année dernière (chiffres préliminaires). Selon les prévisions, le parc solaire européen actuellement installé (199 GW) devrait doubler d’ici 2025, puis quadrupler d’ici 2030.

La demande de panneaux photovoltaïques va donc continuer à augmenter massivement, pour atteindre environ 60 GW par an en 2025 puis 100 GW par an en 2030 à l’échelle européenne.

Pourtant, face à la concurrence asiatique qui tire les prix vers le bas, la filière industrielle européenne du photovoltaïque reste fragile et sous-dimensionnée. Il est donc urgent d’agir pour changer d’échelle.

Dans un contexte de Green Deal européen, de tensions très fortes sur le marché des composants et du silicium, mais aussi d’une volonté de réindustrialisation en France, CARBON est un bon exemple de ces projets vertueux qui conjuguent impact écologique, souveraineté énergétique et croissance industrielle.

CARBON se donne ainsi pour objectif la construction d’une gigafactory utilisant des technologies photovoltaïques maîtrisées (TOPCon et IBC), adaptées à cette échelle industrielle, qu’elle souhaite faire progresser en investissant largement en R&D. À partir de silicium européen bas carbone, la start-up souhaite produire lingots, wafers, cellules et modules de grande qualité, faiblement carbonés, à un prix compétitif pour toute la filière.

À terme, elle fournira également les marchés du bâtiment et de l’automobile en cellules photovoltaïques à haut rendement, directement intégrables dans la structure de leurs produits (BIPV et VIPV). À la clé, la création de 2000 emplois directs et 4000 emplois indirects.

CARBON est portée par un actionnariat indépendant et une équipe experte mêlant industriels et professionnels de l’énergie solaire photovoltaïque

« Dans un contexte de vives tensions sur les marchés de l’énergie, nous entendons apporter une source d’électricité propre, compétitive, accessible à tous et produite en France, affirme Pascal Richard, président et cofondateur de CARBON. Nous voulons accroître le potentiel d’innovation et de production en France pour diffuser massivement l’énergie solaire en Europe et dans le monde. Pour cela, nous voulons être le premier choix pour nos clients. Nous sommes convaincus que CARBON a le potentiel de changer la donne pour le photovoltaïque en France et en Europe ».

CARBON est un projet qui a les pieds sur terre. Notre originalité est de vouloir intégrer toute la chaîne de valeur du silicium au module pour produire des panneaux et composants photovoltaïques en Europe, qui répondent aux attentes du marché en termes de qualité et de compétitivité, explique Pierre-Emmanuel Martin, administrateur et cofondateur de CARBON. Cela implique une véritable vision industrielle mêlant à la fois des processus de fabrication “traditionnels” (chimiques, métallurgiques, électroniques…) et une chaîne de production à la pointe appuyée sur un centre R&D du futur pour les cellules photovoltaïques.”

Projet à dimension européenne, CARBON est soutenu par le centre international de recherche sur l’énergie solaire ISC Konstanz (Allemagne), développeur européen reconnu des technologies TOPCon et IBC ainsi que l’Institut Becquerel (Belgique & France) avec lesquels il collabore sur les aspects technologiques, de compétitivité et d’accès au marché.

« L’indépendance énergétique passe par le développement massif des capacités de production solaire en Europe, estime Gaëtan Masson, directeur général de l’Institut Becquerel. À cet égard, Carbon est une initiative de premier plan qui augmentera la sécurité énergétique en France et dans l’Union européenne. »

« L’Europe n’a jamais eu autant besoin d’une industrie solaire dynamique et compétitive », ajoute Radovan Kopecek, cofondateur et directeur de l’ISC Konstanz.

CARBON est un projet qui a les pieds sur terre. Notre originalité est de vouloir intégrer toute la chaîne de valeur du silicium au module pour produire des panneaux et composants photovoltaïques en Europe, qui répondent aux attentes du marché en termes de qualité et de compétitivité, explique Pierre-Emmanuel Martin, administrateur et cofondateur de CARBON.

Cela implique une véritable vision industrielle mêlant à la fois des processus de fabrication “traditionnels” (chimiques, métallurgiques, électroniques…) et une chaîne de production à la pointe appuyée sur un centre R&D du futur pour les cellules photovoltaïques.”

À Propos de CARBON :
Fondé par Pascal Richard, l’un des fondateurs de SMA France et Pierre-Emmanuel Martin, président fondateur du groupe Terre et Lac et de la start-up My Energy Manager, CARBON porte un projet de gigafactory de panneaux photovoltaïques à dimension européenne basée en France. À terme, elle entend maîtriser une grande partie de la chaîne de valeur, du lingot au module, en passant par le wafer et la cellule. CARBON s’engage à fabriquer des produits de grande qualité, faiblement carbonés, à un prix compétitif. Sa mission : participer au développement des capacités industrielles françaises et renforcer la souveraineté économique et énergétique européenne.

CP

Articles connexes

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Laissez un commentairex
Available for Amazon Prime