Lancement des essais finaux à l’usine Georges Besse II

Areva annonce que la dernière phase des essais d’ensemble de la future usine d’enrichissement d’uranium Georges Besse II a commencé et se terminera début novembre 2009.

La mise en rotation de la première cascade de centrifugeuses est confirmée en fin d’année avec un objectif de production à pleine capacité prévu pour 2016.

Areva confirme tenir le calendrier des travaux "malgré les aléas couramment rencontrés dans l’exécution d’un chantier d’une telle ampleur". En effet, le groupe du nucléaire indique avoir relevé des anomalies sur un certain nombre de soudures réalisées par la société Fives Nordon et concernant un circuit de l’unité Sud du chantier de l’usine. Des mesures correctives ont été engagées immédiatement et selon l’Autorité de Sûreté Nucléaire "la sûreté de l’installation n’est pas mise en cause par ces non-conformités".

Implantée sur le site nucléaire du Tricastin, entre Drôme et Vaucluse, l’usine dont le chantier a commencé il y a trois ans sera à terme constituée de deux unités d’enrichissement. Elle atteindra une production globale de 7,5 millions d’UTS (Unité de Travail de Séparation) par an en 2016, soit deux ans avant la date initialement prévue.

Articles connexes

S’abonner
Notification pour
guest
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
seb

Juste pour l’annecdote c’est un controleur de chez Nordon qui s’est révélé fautif. Ce brave homme ne faisait pas les radios de vérifications des soudures, et mettait des copies d’autres radios dans les dossiers (source cannard enchainé de ce mercredi)… Résultat : toutes les vérif et plein de soudures à refaire …

1
0
Laissez un commentairex
Available for Amazon Prime