Le Chinois Canadian Solar ne connaît pas la crise

La crise ne semble pas atteindre le fabricant chinois de modules photovoltaïques, "Canadian Solar" qui a annoncé ces dernières semaines de multiples projets solaires basés en amérique du Nord ou en Europe.

Au Canada : La filiale Canadian Solar Solutions (CSSI) a conclu un accord de près de 470 millions de dollars canadiens, avec TransCanada pour lui fournir un portefeuille photovoltaïque de 86 MW. Ainsi, CSSI mettra en service 9 centrales photovoltaïques réparties sur le territoire de l’Ontario. Ces centrales devraient entrer en production entre la fin 2012 et l’été 2013. Tous les modules solaires seront fabriqués par le site de Canadian Solar situé à Guelph (Ontario).

En Espagne : Canadian Solar avait précédemment signé un contrat commercial avec Siemens qui prévoyait la fourniture de 2,5 MW de modules solaires pour 2 projets solaires – un système en toiture et un abri pour véhicules (parking) – construits par Siemens à destination de l’Université de Murcie en Espagne. La société avait aussi annoncé la fourniture de modules solaires pour une centrale photovoltaïque de 9 MW située dans l’agglomération espagnole d’Ablitas (Navarre). Construite par OPDE Group et devant être mise en service pour le dernier trimestre 2011.

En Allemagne : Canadian Solar a également étendu sa collaboration avec l’entreprise berlinoise Saferay pour le système photovoltaïque de la centrale solaire de Lindenhof qui reposera sur 36 000 modules. La centrale solaire de 8,5 MW basée à Lindenhof près de Neubrandenbourg dans le länder allemand de Mecklembourg-Poméranie-Occidentale devrait être achevée courant janvier 2012. En septembre dernier, Saferay a achevé la construction de "Senftenberg II/III", un complexe de 78 MW faisant partie de la plus grande centrale solaire au monde (166 MW) située dans le Brandenbourg.

Articles connexes

S’abonner
Notification pour
guest
5 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
fredo

Enerzine fait bien de mentionner “Le Chinois Canadian Solar”, exemple de l’absence totale de scrupules en Chine en matière de propriété intelectuelle. Autre aspect: Canadian Solar vend maintenant des systemes, pas seulement des modules, ce qui s’appele une integration verticale. ça devient dur aussi pour les chinois (avec parfois des marges négatives au 3è trimestre même pour eux).

rouget

Regardez la manière dont ces panneaux sont produits… Canadian Solar n’est pas dans cette région mais cela donne une bonne idée…

Pastilleverte

le “chinois” “canadian “… tout est dit !

Tech

à rouget, très informatif, en effet , mais malheureusement pas forcément pire que l’extraction de l’uranium, du charbon ou du gaz (ou d’autre minerais !) dans d’autres régions du monde! par contre on voit l’ action de ces “très vertueux allemands” qui en vendant leurs technologies, ont amélioré leur balance du commerce extérieur à court terme, mais sont ensuite obligés d’importer les produits finis ! et après l’europe s’étonne de sa désindustrialisation! cela m’a l’air aujourd’hui irreversible! les chinois à partir des technos qu’ils ont récupérées (légalement ou pas!), peuvent maintenant les faire évoluer par eux même! Ils forment autant d’ingénieurs que toute l’europe réunie, ou qu’aux états-unis ! En France, l’exemple photowatt est significatif , mauvais support gouvernemental et longueurs dans les prises de décision.

Alexandre

Je m’étonne quelque peu de cet article et des réactions des forumeurs. Canadian Solar est une compagnie canadienne dont le siège social est à Kitchiner en Ontario. Elle fût fondée par un Canadien d’origine chinoise, Shawn Qu, et les équipes de recherche et de direction sont canadiennes, bien que les sites de production soient en Chine et que les actions de la compagnie se négocient à New York, à la bourse du NASDAQ. En somme, c’est une compagnie mondiale, et l’équipe de direction a eu l’intelligence d’aller chercher le meilleur dans chaque pays : le savoir-faire canadien, les faibles coûts de production chinois et le marché des capitaux américain. Certains pourraient y voir un détournement de technologie, mais les Canadiens considèrent plutôt comme un avantage le fait d’avoir des ressortissants d’origine chinoise qui puissent nous servir de tremplin vers l’Empire du Milieu. Au Canada, nous avons de fortes communautés chinoises, surtout dans l’ouest et en Ontario, ce sont en général des citoyens qui ont su s’intégrer intelligemment à notre pays, tout en gardant leurs spécificités multimillénaires, et ils représentent maintenant un atout indéniable qui nous permet de diversifier notre économie vers l’Asie. Donc par delà les grands principes et les oppositions culturelles, nous préférons aborder ces questions de façon pragmatique, et voir comment nous pouvons en tirer parti dans une optique gagnant-gagnant.

5
0
Laissez un commentairex
Available for Amazon Prime