Le nucléaire, une “filière d’avenir” pour A. Montebourg et M. Valls

Arnaud Montebourg et Manuel Valls ont assuré ce week-end que le nucléaire représente une "filière d’avenir". Des propos qui ont créé la polémique du côté des écologistes du gouvernement.

C’est au nom de la compétitivité de l’économie française que deux des ministres les plus en vue du gouvernement de Jean-Marc Ayrault ont pris la défense de la filière nucléaire nationale au grand dam d’Europe Ecologie, qui y a vu une "provocation".

Selon Arnaud Montebourg, la France "a (avec le nucléaire) un atout extraordinaire entre ses mains qui lui a permis de bâtir son industrie". Le ministre du Redressement Productif a ensuite ajouté que "nous avons besoin d’énergie et pas trop chère".

Le nucléaire est "une énergie abordable" qui a permis à la France de "passer les épreuves, y compris les chocs pétroliers, la crise", a conclu Arnaud Montebourg, rejoint quelques heures plus tard par Manuel Valls. Interrogé sur la question, le ministre de l’Intérieur est allé dans le même sens que M. Montebourg.

Des déclarations qui ont ulcéré les dirigeants d’Europe Ecologie qui, à l’image de Noël Mamère, ont affirmé qu’il s’agissait de "propos isolés" d’un ministre (Arnaud Montebourg) "pro-nucléaire", mais qui constituaient "une entorse très sérieuses aux accords passés avec le parti socialiste".

Articles connexes

S’abonner
Notification pour
guest
41 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Jean17

Qu’avons-nous à vendre, au moment ou de nombreux pays réflechissent à faire du nucléaire? Un EPR ultra-cher et bien trop sur-dimensionné pour la plupart des réseaux de pays émergent, pour lequel EDF Energy réclame 209€ du MWh sur 25 ans, pour lequel Proglio lui-même parle d’un cout de 80 à 100€ du MWh…. Il est grand temps de mettre à la poublelle ce concorde-bis, de se retrousser les manches et de sortir un réacteur bon marché, sûr et d’une taille modeste pour être exportable ! ça va nous prendre encore 10ans, peut-être que c’est l’ATMEA qui fera l’affaire, mais comment vendre un truc qu’on n’aura pas construit en France avant au moins 10/15ans et qui n’aura pas de retour d’experience fiable avant 20ans??? Franchement je ne vois pas ou est l’avenir du nucléaire pour la France, ormis dans la prolongation de nos centrales actuelles.

Pastilleverte

de se pencher sur la filière thorium… mais je ne me fais aucune illusion là-dessus. Les socialistes sont de vrais dinosaures sur ce sujet (cvomme les précédents gouvernements d’ailleurs).

Bachoubouzouc

qu’on mette un terme à l’incertitude qui règne sur les politiques énergétiques de notre pays. Qu’on ferme nos réacteurs à tel âge, qu’on en remplace tout ou partie par des éoliennes, des EPR, des CCG, qu’on investisse tant dans les réseaux, tant dans les économies d’énergie ou les transferts d’usage, mais qu’on se décide enfin et qu’on ne change plus d’avis tous les quatre matins !

Alerte

Qui construit aujourd’hui des centrales nucléaires ? ==> essentiellement de grandes “démocraties” (…) comme la Chine, la Russie ou les grandés démocraties ultra-liberales anglo-saxonnes (mais juste pour faire du fric, pas pour le bonheur de leurs concitoyens). Qui souhaitent demain disposer de centrales nucléaires ? ==> tous les pays belliqueux (et “religieux”) pour un usage militaire. Moralité :

climax1891

Pour l’année 2009, la situation dans le monde était la suivante. Production d’électricité : 20 000 TWh par an Nucléaire : 2 700 TWh Charbon : 8 000 TWh avec des centrales ayant un rendement moyen de 30%. L’amélioration du rendement des centrales à charbon (avec un rendement de 45% voir 50% avec la gazéification du charbon) peut permettre de produire environ 4 000 TWh supplémentaires avec la même quantité de charbon. Des économies sur l’éclairage, le chauffage et la réfrigération peuvent permettre d’économiser environ 3 800 TWh (Dans le monde, l’éclairage, le chauffage et la réfrigération consomment environ 5 800 TWh par an). Avec une politique d’économie d’énergie et de modernisation des centrales à charbon, il y a de quoi se passer des centrales nucléaires.

Bachoubouzouc

Qui construit des réacteurs nucléaires dans le monde ? Des pays équipés de réacteurs depuis longtemps, pour renouveller leur parc et le développer : Russie, Etats-Unis, Angleterre, France, Suède, Finlande, etc. Certains sont démocratiques, d’autre pas. De nouvelles nations nucléaires, pour accompagner leur croissance : Inde, Chine, etc. Certains sont démocratiques (Inde), d’autres pas. Point barre.

Bachoubouzouc

Vous avez une drôle de vision : sortons du nucléaire plutôt que du charbon !? Nous n’avons visiblement pas les mêmes priorités. Et quant à réussir à économiser 3800 TWh sur 5800 (soit une modique économie de 65%), laissez moi rigoler ! Qu’on réussisse déjà à limiter l’augmentation de la consommation à 1% par an et ça sera déjà bien beau !

Alerte

Pour Bachoubouzouc : le nombre de réacteurs construits par de véritables démocraties (comme la Finlande ou la Suéde) représentent moins de 5 % des réacteurs en cours de construction dans le monde ; 95 % sont dans des dictatures. CQFD.

juanasol

Le débat sur les énergies n’est pas encore ouvert que l’on voit déjà que le PS se range du côté du lobby nucléaire, c’est très dommage. EELV proteste si peu aux propos tenus que c’est encore plus dommage. Le nucléaire, c’est l’avenir radioactif ! Pendant ce temps, la tragédie du nucléaire continue à Fukushima, alors que des experts du monde entier devraient se réunir pour éviter le pire en raison des typhons et tremblements de terre à venir sur la frêle piscine n° 4 perchée à 30 mètres du sol et dont l’effondrement serait (sera ?) une catastrophe humanitaire mondiale ! Il faudrait d’urgence renforcer le support et/ou évacuer les barres de combustibles. La France aurait un rôle de premier plan pour tenter d’empêcher ce désastre et montrer ses compétences, mais qu’attend-on ?

Hey

Mais ça ne vous a pas échappé que ce que vous appelez les démocraties sont déjà très largement équipées et qu’elles n’ont pas de besoin supplémentaires ? Comparez ces chiffres à la construction totale de moyens de production électrique, vous verrez que votre ton péremptoire est inutile

Jean17

Alors dans ce cas quel avenir pour notre industrie, si ce n’est à essayer de vendre des pétoires nucléaires à des dictatures??? Belles perspectives !! En plus il y a une sacrée différence entre vendre une centrale thermique ou renouvelable à une dictature et une centrale nucléaire : on ne fera pas de bombe sale avec du charbon , du gaz ou des pales d’éoliennes… Il n’y a aucune justification morale à vendre des EPR à des dictatures. Juste le fric, le court terme, le profit… PS : allez le hargneux bachoub, à votre clavier pour défendre votre industrie sacrée !

Bachoubouzouc

“le nombre de réacteurs construits par de véritables démocraties (comme la Finlande ou la Suéde) représentent moins de 5 % des réacteurs en cours de construction dans le monde ; 95 % sont dans des dictatures. CQFD.” Merveilleux exemple d’une technique classique de manipulation (déjà vue et démontée sur Enerzine) : Alerte nous dit que 95% des réacteurs en construction dans le monde sont dictatoriaux ! Evidemment il tourne sa phrase autrement, pour que ça ait l’air d’aller dans le sens de son propos… Ce que ce chiffre veut surtout dire, c’est que la Russie et la Chine à eux seuls représentent l’immense majorité des réacteurs dans le monde. Ce chiffre ne veut pas dire que la majorité des pays qui prennent la décision d’en construire sont dictatoriaux. Ainsi, si on regarde les chiffres (de 2009), on constate que parmi les pays qui ont des réacteurs en construction, plus de 70% sont démocratiques. Là, c’est CQFD.

Bachoubouzouc

Là encore, un argument anti-nucléaire classique, maintes et maintes fois démonté sur Enerzine : L’histoire a bien prouvé une chose, c’est qu’il n’y avait pas besoin de réacteurs nucléaires pour fabriquer des bombes atomiques : tous les pays dotés de la bombe l’ont eu avant d’avoir des centrales nucléaires civiles. Certains, comme la Corée du Nord, ne se sont même jamais donné la peine de construire de vrai réacteur civil derrière. Ces deux technologies sont tout simplement trop différentes et quelqu’un qui dispose des moyens d’un Etat n’a nul besoin de technologies civiles pour faire du militaire. L’argument nucléaire civil entraine nucléaire militaire ne tient donc pas, même si les écolos, profitant de l’ignorance des gens, aiment à nous le ressortir régulièrement.

Jean17

L’Iran vous connaissez? Mais vous avez mal lu ou fait exprès, tellement habitué à répéter vos arguments sur votre énergie idole : j’ai parlé de bombe sale, pas de bombe atomique, grand niais, va !

Jean17

Quand à l’argument sur l’Histoire, ou l’histoire, très drôle… Vous lancez là un débat qui passionne beaucoup d’historiens, sur le fait que l’histoire, ou plutôt l’Histoire puisse prouver quelque chose pour le futur ! Mais dans votre logique : l’Histoire a prouvé qu’il y a un accident nucléaire majeur tous les 20 ans, ou l’Histoire a prouvé que jamais le Japon n’a connu d’accident nucléaire (oups, avant mars 2011), etc…Mais c’est quoi qui vous dérange dans la vie? qu’on critique votre joujou? Vous êtes salarié du nucléaire? Vous avez peur pour votre avenir? Ou alors d’une manière générale vous ne supportez pas que l’on pense différement de vous? Vous êtes vraiment bizarre, il ne s’agit ici que d’un point factuel : une dictature peut utiliser du combustible de ses centrales nucléaire pour faire des bêtises, point. Quel interêt à nier cela? Franchement je ne comprend pas.

Bachoubouzouc

“L’Iran vous connaissez?” L’Iran n’a pour l’instant pas de bombe atomique, sale ou non, et connaissant Israël, n’en aura jamais. Et leur unique réacteur nucléaire civil de Buchehr ne leur est pas d’une grande aide pour cela : les russes leur livrent un combustible qu’ils récupèrent juste après sa sortie du réacteur (source : ). “j’ai parlé de bombe sale, pas de bombe atomique” Le peu d’intérêt du nucléaire civil pour faire du militaire est d’autant plus vrai pour une bombe sale : Il est totalement inutile de se faire chier à aller voler de la matière dans l’inventaire affreusement surveillé par l’AIEA d’une centrale nucléaire civile, alors qu’il suffit juste de faire la tournée des cliniques de radiologie ou des centres de radiographie industrielle. “grand niais, va” Nouveau sur Enerzine, je vous conseillerais de ne pas trop monter sur vos grand chevaux. Surtout que vous ne connaissez visiblement rien (et ne comprenez pas grand chose) à ce dont vous parlez. Le débat sur le nucléaire ne date pas d’hier et on en fait le tour plusieurs fois par an sur ce forum. Nous sommes donc un chouïa familiers avec votre bouillie de propagande anti-nucléaire (ressassée à envie par Chelya, Rice et tant d’autres avec plus ou moins de mauvaise foi) et en bref c’est pas vous qui allez nous raconter la messe. Cordialement

Bachoubouzouc

“Quand à l’argument sur l’Histoire, ou l’histoire, très drôle…” Tellement drôle que vous n’arrivez pas à le contrecarrer ! C’est d’ailleurs pour cela que vous éprouvez le besoin de détourner cette conversation (où vous vous sentez coincé) sur un nouveau sujet, à savoir la fréquence d’occurance des accidents dans le monde (sujet là aussi abordé au moins trois fois depuis que je fréquente ce forum). “Mais c’est quoi qui vous dérange dans la vie? qu’on critique votre joujou? Vous êtes salarié du nucléaire? Vous avez peur pour votre avenir?” Oui, je suis salarié du nucléaire (même si je m’exprime ici à titre privé). Maintenant que les présentations sont faites, pourquoi avez vous besoin de savoir cela ? Pour masquer le fait que vous vous trouvez déjà à cours d’arguments ? En conclusion, je vous conseille de refroidir un peu vos ardeurs militantes, et de prendre le temps de vous balader un peu sur ce site. Vous en apprendrez un peu sur ses commentateurs réguliers (qui est dans quel camp, qui est professionnel du PV, de l’éolien, du nucléaire, ou qui est simplement un amateur éclairé), vous en apprendrez beaucoup sur le nucléaire et sur les autres énergies. Une fois cette étape passée, nous pourrons entamer un débat un tant soit peu original.

climax1891

Dans le monde, l’éclairage consomme 3 418 TWh par an. Le pontentiel d’économie est de 2 217 TWh par an. Soit 82% de l’électricité produite par le nucléaire. World Electricity Consumption for Lighting by Sector and Potential Electricity Savings, 2005http://www.earth-policy.org/datacenter/pdf/book_pb4_ch4-5_efficiency_pdf.pdf

Bachoubouzouc

“une dictature peut utiliser du combustible de ses centrales nucléaire pour faire des bêtises, point. Quel interêt à nier cela?” Parce que c’est un argument débile, qui vaut pour tout : Les produits chimiques, les couteaux de cuisines, etc. Et on arrête pas d’exporter de la lessive ou des machettes pour autant. Et par ailleurs, je ne suis évidemment pas un chaud partisan des exportations de centrales vers des dictatures. Lisez des commentaires de chacun sur ce site, c’est instructif.

Bachoubouzouc

Votre exemple est tout à fait crédible, mais d’ici à ce que la totalité de la planète découvre les ampoules basse consommation (qui sont franchement pas données, même dans nos riches contrées), elle aura aussi découvert les télés à écran plats, les ordinateurs, les iphones et autres gadgets qui entretiennent encore et toujours la croissance de notre consommation. Si c’était simple… Reste ma principale question : Vous préférez sortir du nucléaire avant le charbon ???

Jean17

Incroyable, à peine 4 commentaires et vous m’avez déjà blasé de ce forum, barvo ! Il faut y passer la journée avec vous… Je vous laisse évidement le mot de la fin, et à vos certitudes, ainsi qu’à vos comparaisons débiles : c’est bien lapremière fois qu’un pro-nucléaire me compare le risque d’une bome sale à des couteaux de cuisine et de la lessive… S’il ne vous reste que ça, le grand débat national sur la transition énergétique va être passionnant ! Ce qui est fou c’est l’ardeur que vous y mettez à défendre cette saloperie qu’est le nucléaire, alors même que vous avez gagné sur toute la ligne ! 75% du mix, du chauffage électrique en veut-tu en voila, toute l’élite des ingénieurs français formée à fond sur le nucléaire, les 2 partis de gouvernement de droite comme de gauche sont ultra pro-nucléaire et la majorité de la population française vous soutient. Alors relax pépère, de toute façon nous n’avons aucun poids sur le sujet, la France elle-même n’en a pas, c’est la seule logique économique qui décidera de ce que l’on fera dans le futur (puisque les considérations de risque, vous vous en foutez royalement comme la plupart des gens). Donc la seule discussion qui vaille c’est qu’est-ce qui est le plus compétitif et le plus durable comme système : le tout nucléaire à la française ou un mix qui va vers 100% d’ENR. On verra dans 30 ans!

climax1891

Pour l’année 2009 Production d’électricité : 20 000 TWh. Nucléaire : 2 700 TWh. Charbon : 8 000 TWh avec des centrales ayant un rendement moyen de 30% et qui brûlent 4,5 milliards de tonnes de charbon. Autres sources (gaz hydrauliques..) 9 300 TWh. Avec 3 800 TWh d’économie, il reste à produire 16 200 TWh. En modernisant 2/3 des centrales avec un rendement à 45% et en fermant 1/3 des centrales (soit 1,5 milliard de tonnes de charbon économisées par an), on peut produire 8 000 TWh. Soit, sans le nucléaire, une production de 17 300 TWh.

Bachoubouzouc

C’est ça. Grand prince que vous êtes, laissez donc au “niais” le mot de la fin 😀 Au sujet de mes “certitudes”, je vous renvois aux vôtres. Pour ce que qui est des considérations de risque, rassurez vous, on en parle aussi sur ce forum : On compare notamment le nombre de morts causées par le nucléaire durant toute l’histoire de cette industrie en France et (soyons fous) dans le monde avec le nombre de morts à venir avec les solutions que vous proposez. A savoir (dans la vraie vie hein, pas dans vos scénarii irréalistes type Negawatt (dont on parle ici aussi)) un peu d’ENR et beaucoup de gaz et de charbon (lisez donc les commentaires de Dan1 sur l’étude ExternE et les morts dus aux énergies fossiles, c’est édifiant). Une fois cette comparaison effectuée, alors on se rend compte (quand on est prêt à l’admettre) qu’il n’y a pas photo. Et je ne vous parle même pas des effets sur l’environnement. En conclusion, plutôt que venir sur Enerzine, vous faire rembarrer et repartir en vous disant que c’est vous qui avez raison et pas les autres, qui pour une mystérieuse raison ne veulent pas le comprendre, pourquoi ne pas vous poser quelques questions : – Pourquoi diable les arguments de votre camp ne survivent pas 5s lorsqu’on grate un petit peu ? Qu’on recherche les chiffres, qu’on lit les documents auxquels vous faites imprécisemment référence et dans lesquels on découvre qu’ils n’ont pas du tout le sens que vous avez voulu lui donner (par exemple le rapport de la Cours des Comptes, l’avis de la Cours européenne des droits de l’Homme sur le procès en diffamation Pierre Pellerin contre Noël Mamère, etc)? – Pourquoi est-il si facile de prouver que les arguments de votre camp reviennent souvent à de la manipulation des faits, voire parfois à du mensonge pur et simple (lisez donc les discussions sur le mythe écologiste de l’Etat mentant aux français sur le nuage de Tchernobyl, là aussi c’est édifiant) ? – Pourquoi les arguments d’en face sont si logiques et reposent si souvent sur des sources facilement vérifiables (sachant qu’aujourd’hui pour le nucléaire on trouve énormément d’infos sur internet) ? – Pourquoi les professionnels du domaine, ceux qui savent vraiment de quoi ils parlent et qui en leur âme et conscience pratiquent tous les jours leur métier, ne sont pas du tout du même avis que vous ? Serait-il possible que par le plus grand des hasards vous puissiez un tant soit peu avoir tort ???

jmdesp

As tu conscience de la quantitée de déchets et du nombre de morts que provoquent le charbon ? 278 morts par TWh généré en Chine, 15 aux USA, mais de 0,1 à 0,4 pour les energies renouvelables, et 0,05 pour le Nuclaire sur la base des chiffres officiels. Même si les chiffres du nucléaire sont faux d’un rapport 10 par rapport à la réalité (peut-être que c’est bel et bien le cas, les stat en Russie sont très peu fiables), il reste à égalité avec les renouvelables, et en tout cas très loin en dessous du charbon. Les 25 accidents suivants dans l’énergie fossile ont fait 658 morts en 2010 : Une grand majorité dans le charbon (mais le nombre de morts par le gaz aux US n’est pas complètement nul) il est certain qu’un grand nombre de morts en Chine manquent, les accidents n’étant généralement pas reconnus. Donc *la* priorité est de sortir du charbon. Il y a d’abord 8000 TWh à supprimer. Les US sont en marche en passant au gaz, mais il ya du chemin à faire.

Bachoubouzouc

Encore une fois, installez autant de lampes basses consommation que vous voulez, ce n’est pas ça qui va vous permettre de compenser l’augmentation de la consommation. Ainsi des progrès phénoménaux ont été accomplis dans les moteurs électriques industriels, et pourtant cela ne s’est pas vu dans la courbe de consommation française, ni même mondiale. C’est normal : 1) Il y a de nouveaux usages : télés, ipad, etc 2) Il y a des transferts d’usage des fossiles vers l’électrique : moteurs industriels, voitures électriques, trains, chauffage électrique, etc 3) Il y a de nouveaux abonnés : 1,3 milliards de chinois, 1,1 milliards d’indiens.

jmdesp

Pas ailleurs, les chiffres d’économie citée sont extrêmement optimistes. 65% d’économie sur l’éclairage, c’est énorme. Entre les néons qu’utilise majoritairement les entreprises, et les LED il n’y a pas tant d’écart que cela. Il faut des efforts radicaux, partout pour arriver à de tels chiffres. Il faurdait en gros multiplier par 10 le prix de l’électricité pour motiver les gens à un effort aussi intense. Dans ce cas, ce n’est pas sur l’éclairage qu’on descendrait le plus, mais cela pousserait à aller vers les énergie fossiles à la place. Sauf à augmenter leur prix à elle aussi, mais les conséquence sur le niveau de vie seraient incalculables.

ecoenergie

ce ne sont pas des tenants de la grande industrie mais des politiques qui se rendent compte des realités qui ont ete top souvent masquéees par l’ideologie Est ce pour diminuer le chomage ou reduire nos emissions de CO2 qui a terme representeront un danger considerable pour les pays du Sud ?

climax1891

-Il y a d’abord 8000 TWh à supprimer. Les US sont en marche en passant au gaz. Les USA utilisent le gaz de schiste. Or, avec l’épuisement des réserves de gaz conventionel, la production de gaz de schiste doit être multiplié par 3 en 2035 pour répondre à la demande si la consommation de gaz reste stable à 25 trillions de pieds cubes. Pour remplacer le charbon par le gaz naturel dans les centrales, la production de gaz de devrait atteindre 37 trillions de pieds cubes. Donc 23 trillions de pieds cubes pour le gaz de gaz de schiste contre 5 trillions aujourd’hui.

an391

En tous cas impressionnant de voir EELV se mettre à crier dès qu’il s’agit du nucléaire alors que sur la baisse des taxes sur les carburants on ne les a quasiment pas entendu (à part Yves Cochet dans libé peut-être). Rappelons quand même que le défi énergétique majeur actuel reste le fait que l’on est à/autour du pic de production mondial de pétrole.

Nuc

Une petite pensée au japonais qui passent beaucoup de temps autour de leur centrale à Fukushima pour essayer de limiter les dégats. Eux, ils ont vévu le pire, viennent de stopper définitivement leur production nucléaire. Que je sache, cela ne les empêche pas de vivre non? Certe, il leur a fallu revoir leur stratégie d’appro (recours au GNL), mais cela ne prouve t il pas que c’est possible, moyennant quelques efforts (certe) ? Les techniciens et autres ingé pro nucléaire, arrêtez d’essayer de nous faire croire que nous ne pouvons pas sortir du nucléaire. C’est une question de choix, voilà tout, et pourquoi ne pourrions nous pas CHOISIR d’arrêter de prendre des risques en utilisant une techno dangereuse et mal maitrisée?

okanenergy

C’est sûr qu’on n’oubliera pas vraiment le nucléaire, avec tous les dégâts qu’il est train de nous laisser… je remets un lien vers l’article de la piscine du réacteur 4 pour ceux qui l’ont râté….

Fibonacci88

Les techniciens et autres ingé sont peut-être pour le nucléaire parce qu’ils ont une meilleure idée de comment fonctionne le système électrique, peut-être aussi parce que ils savent approcher ce sujet pas seulement de façon plus rigoureuse. Et fort heureusement, pour le moment, le choix n’est pas réelement laissé aux gens qui pensent savoir, mais qui, en réalités n’ont pas de jugement basé sur la connaissance de tout le système énergétique français. D’ailleurs, pourquoi laisser le débat à la population ? En moyenne les gens n’y connaissent rien, comment porteront-ils un jugement pertinent sur la question et que vaut leur avis ?

Fibonacci88

Ayant fait une école d’ingé en France et ayant quelque copains dans pas mal d’autres écoles, j’ai l’impression que ce milieu est plutôt favorable au nucléaire, même si, effectivement cette technologies a ses limites et représente des risques non négligeables. Quant au choix des citoyens, ça me paraît pas très fiable comme façon de décider. Déjà, il est difficile de parler d’apporter TOUTES les informations, car d’une part les information sont discutables selon leurs sources (coût d’un MWh du nucléaire ou du photovoltaïque par exemple), d’autre part il n’existe pas exactement de liste exaustive d’information pour prendre une décision. Ensuite, je ne suis pas certain qu’un citoyen qui s’intéresse pas spécialement aux questions énergétiques intègre tous les mécanismes de fonctionnement des systèmes électriques. (comme ne serait ce que le principe d’équilibre entre la production et la consommation d’électricité et de ce que ça implique). Son jugement est d’autant moins fiable, que différents acteurs du monde de l’énergie mettent parfois en avant des projets irréalisables (100 d’ENR sans émissions de CO2, j’ai quand même des doutes à ce sujet, au moins à court et moyen terme) ou économiquement inviables (résoudre le problème d’intermittence des ENR par le stockage à court terme, alors qu’actuellement on dispose à peine de sites pilotes). Les citoyens pourraient se faire influancer par des pro-nucléaires également, mais la conjoncture actuelle s’y prête moins. Bref, pourquoi baser la décision sur l’avenir énergétique sur le choix des citoyens alors qu’ils ne feraient qu’adhérer à un scénario qui aura une “meilleure tête” sans véritablement aller au fond du problème et qui, vu le courage de nos hommes politiques, ne sera forcément pas ambitieux. (alros que le choix du général de gaulle de se lancer dans le nucléaire relève au moins d’une ambition politique qu’on le juge positif ou négatif, et qui pour le moment semble apporter au moins l’électricité peu chère).

Davita

Le nucléaire, depuis 50 ans, est une filière d avenir … Et il le restera 60 ans de recherche et un rendement minable (Max 35%) Investissements monstrueux, coûts cachés, accidents non assurés Tchernobyl plus de 100 milliards de $ de dégâts , Fuku pas moins 6% de l énergie primaire, 2% de l énergie finale mondiale… Allons allons, passons à une technique sérieuse LES ÉCONOMIE D ÉNERGIE Pour le gaz, les réserves conventionnelles s épuisent Gaz de schiste? Fausse bonne idée: le contenu CO2 du puit jusqu à la sortie de centrale est équivalent à l électricité charbon

dede29

d’entendre toujours les memes erreurs: on peut etre pour ou contre le nucléaire ,mais dire qu ‘il a un rendement minable ,c’est méconnaitre la thermodynanique élémentaire . Le rendement d’une installation de transformation de chaleur en énergie mécanique est fonction du cycle choisi ,des températures des sources chaude et froide , des soutirages du cycle , de la récupération annexe de chaleur …. La chaleur issue du nucléaire n’est pas différente des autres . La quantité produite dépend d’ailleurs du taux de “rejet ” de l’uranium enrichi , du taux de combution … Voila des sujets techniques intéréssants à discuter .

Montedoro

En France: 30 EPR(s) mis en service entre 2017-2018 et 2057-2058(environ). A l’étranger: une vingtaine d’EPR(s) mis en service entre 2014-2015 et 2055-2058 (environ).Dont 8 en Chine,4 en Inde,2 en Finlande,2 au UK(United Kingdom),4 en europe de l’est(Pologne,Slovaquie,Tchéquie,Bulgarie ou Roumanie ou autre… genre ex yougoslavie ou bielorussie ou ukraine voir même Russie dans vingt ou 25 ans ). Au total,une bonne cinquantaine d’EPR dans le monde d’ici à 2058. A partir de 2060(environ),début du déploiement industriel des réacteurs 4G (surgénérateurs) type Astrid et autres variantes de 4G,rejoints encore plus tard par des réacteus sel fondus au thorium (et plutonium)jusqu’au 22ème siècle où se rajoutera encore la fusion nucléaire(deutérium-tritium)Et c’est pas fini…Loin de là. Oui,le nucléaire est une vrai et puissante filière d’avenir. Arnaud Montebourg a raison,même si ça exaspère Noel Mamère et ses tous petits camarades et disciples antinucs(mais vrais oeunuques).

Devoirdereserve

Je suis très favorable au nucléaire (et à certaines EnR mais c’est pas le sujet). Mais votre position “élitiste” est indéfendable. Tôt ou tard, les gens comprennent vous savez. L’Education Nationale a pour objectif d’ammener 80% d’une classe d’âge au bac. La stratégie de Lisbonne, “l’économie de la connaissance” vous en avez entendu parler ? Evidemment, vous pouvez consider que c’est de l’esbrouffe. N’empêche. Vous intervenez ici sur ce forum, c’est donc bien pour partager des idées, non ? Les Britanniques ont bien réussi à mener ce débat. 5 ans de vulgarisation, 2 ans de débats dans les assocs, 1 an de prospective sur le web, avec confrontation de scénario. Livre blanc, débat au Parlement. Et finalement, vote de consensus : 1/3 économies dans le bâtiment, 1/3 éolien off-shore, 1/3 nouveau nucléaire. C’est pas beau la Démocratie, quand ça marche ? Alors oui, il y a beaucoup de données à apréhender. Apportez les votres ! Tout le monde ne deviendra pas spécialiste. Mais plus de monde participe, plus il y a de chance que la solution soit intelligente, et suscite l’adhésion.

Fibonacci88

Merci pour le lien vers le débat sur les énergies britanique. Assez intéressant leur joujou interractif pour proposer à faire baisser les émissions. Les données qui ont l’air d’être utilisés dans ce simulateur me paraissent être assez “objectives” pour peu qu’on puisse parler d’objectivité, disons, ça correspond aux chiffres des l’AIE. Mais les acteurs ayant des vues plus engagés (écolos; pétroliers ou autres) trouveraient ce dispositif critiquable et donnant une fausse idée à la population. En quelque sorte, les chiffres qui sont à la disposition de la population définissent un peu d’avance le choix qui va être fait. Qui est-ce qui aurait droit de fixer les données à la base du débat? Ne serait-ce que d’après ce que j’ai vu sur ce forum, personne n’arrive à s’accorder sur ce que coûte le MWh de tel ou tel énergie. Donc, en quelque sorte, avant de lancer cette consultation de la population, le choix a déjà été fait. Je ne nie absolument pas le besoin à la foi de sensibiliser la population par rapport à ces sujets et de l’impliquer dans les choix et les décisions, ne serait ce que par le maximum de transparence possible. Au moins, ceci eviterait d’avoir des projets totalement incohérents. Certes, els gens comprennent, si on prend le temps de le leur expliquer. Mais les gens se laissent également facielement influancer. Et quand je lis les contes à dormir debout promettant un paradis vert de certains écolo, je me dis, que quelque part y a une certaine dissimétrie. Devant un citoyen lambda, il est plus simple de défendre les ENR parce que c’est plus simple à comprendre, c’est plus familier, on a l’impression de dépendre moins de ce que racontent les experts … Alors qu’avec le nucléaire, bin ça fait peur etc, même si niveau prix, les gens se rendent compte qu’on est gagnant. C’est pour ça que pour moi, le choix d’un citoyen, n’est pas assez rationnel pour fonder la décision dessus. Même dans l’hypothèse du grand nombre de réponse, ça emène tout au plus à un compromis et non pas à une politique ambitieuse. (référendum sur le nucléaire en Italie …, décision de la sortie du nucléaire en allemagne)

Bachoubouzouc

“Quant au nucléaire, les sondés sont 52% à valider les propos du ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg il y a quelques jours. Le ministre avait alors déclaré que le nucléaire était une filière d’avenir.” Bon ben voilà pour nos amis anti-nucléaires, qui chantent sur tous les tons que “le peuple” est de leur côté…

Bachoubouzouc

L’extrait que j’ai cité vient de cet article : Dont le lien a disparu un peu bizarrement.

Dan1

Le document Médiaprism complet est là :

41
0
Laissez un commentairex
Available for Amazon Prime