Le stockage d’énergie solaire hors réseau franchit une nouvelle étape

Adaptée aux installations photovoltaïques (PV) situées dans des sites isolés et difficiles d’accès, l’industriel Saft a présenté sa toute nouvelle version de batterie offrant des performances accrues, une plus grande efficacité de charge, une capacité de cyclage plus élevée, ainsi qu’une gamme de capacités étendue.

Saft a ainsi développé la batterie Sunica.plus pour les installations solaires hors réseau, où sa conception robuste et sa capacité de cyclage élevée garantissent une longue durée de vie et des opérations de maintenance réduites, même dans des conditions de charge irrégulières et des températures de fonctionnement fluctuant de – 20°C à + 50°C.

Avec plusieurs milliers de batteries de ce type déjà installées partout dans le monde, Saft a introduit plusieurs améliorations techniques avec lesquelles la conception franchit une nouvelle étape.

La batterie offre en effet une durée de vie entièrement prévisible – sa capacité de cyclage améliorée garantit une durée de vie allant jusqu’à 10.000 cycles pour une profondeur de décharge de 15 %. Les opérations de maintenance sont réduites car la périodicité de remplissage a été allongée à six ans (pour une tension de charge de 1,5 V).

Selon Saft, l’efficacité de charge a été améliorée et peut désormais atteindre 95 %, ce qui libère de la capacité pour chaque cycle quotidien. Enfin, une solution de batterie plus compacte demeure aussi possible car la gamme se décline en 35 capacités allant de 100 Ah à 1.830 Ah.

Les applications possibles touchent la protection cathodique des oléoducs et des gazoducs, les stations de base de télécommunications, les systèmes PV sur plateformes offshore, les systèmes électriques hybrides (fonctionnant avec des générateurs diesel), les systèmes d’éclairage et de communication d’urgence dans les installations isolées et offshore, ainsi que les systèmes d’électrification rurale.

Articles connexes

S’abonner
Notification pour
guest
18 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
energiestr

Le point faible des batteries apparaît clairement : seulement 10.000 cycles, et à seulement 15% de décharge. Cela signifie que l’énergie stockée utile est au maximum de 1.500 fois la capacité (10.000 x 15%). Avec un prix initial qui doit être de l’ordre de 500 €/kWh (je ne connais pas le prix exact de ces batteries, mais il doit être entre celui des batteries au plomb et celui des batteries au lithium), on obtient un coût de stockage de 0,33 €/kWh. C’est nettement supérieur au coût de production de l’énergie : le stockage est devenu le poste le plus cher d’un site isolé. C’est pourquoi nous développons une solution de stockage par volant d’inertie, avec une durée de vie illimitée. Nous avons des volants à 60.000 cycles qui fonctionnent comme au premier jour.

Pastilleverte

des volants d’inertie, certe, très bonne idée, mais pour le stockage du PV ? Pouvez-vous développer ? Merci

b api

@energiestr Les cycles des batteries fer-phosphate (avec une petite dose de Lithium) sont plus longs, de l’ordre de 6000 cycles. Très intéressé aussi par les volants d’inertie !

sansun

Au moins ça n’est pas pas un effet d’annonce ! quant à sa durée de vie cela représente un peu plus de 20 ans , c’est déjà pas mal , le probléme reste que 15 % de décharge max c’est trop peu , et c’est encore pour un marché spécifique. Mais si l’on regarde toutes les annonces de stockage qui font de la publicité depuis 7 à 8 ans , et toutes technologies confondues , 95 % est complètement bidon. Quant aux gens sérieux tel que Saft , ils nous faudra attendre une bonne dizaine d’années avant de pouvoir se servir de leur technologie de stockage fiable et peu coûteuse . Mais si Energiestr à la solution faut pas hésiter à nous la présenter !!!!!!!!!

Herve

La durée de vie n’est pas seulement due au nombre de cycles, c’est un des critères. Une batterie peut trés bien tenir 15000 cycles et être morte dans 5 ans, par un phenomène de viellissement. La technologie, les conditions de l’utilisation de la batterie interviennent elles aussi beaucoup dans la durée de vie. Comme le dit sansun, une profondeur de décharge de 15% signifie pour stocker 10Kwh/jour (conso correspondant à un usage normal sans chauffage ) de disposer de 66Kwh de capacité (environ 7 jours d’autonomie). Saft annononcent le cout objectif du Kwh à 700€ (il est le double actuellement), soit tout de même pas loin de 50000€ d’investissement… En comparaison, Celui qui achète son Kwh à EDF paye actuellement environ 600€/an pour la même énergie (et sans contraintes de disponibilité). Saft est une bonne marque, mais quand on voit leurs prix de vente, on s’arrange mieux avec des batteries moins bonnes qu’on change plus souvent.

Luis

¤ Alors que la batterie en question de SAFT est une Nickel-Cadmium utilisée en “floating”, avec une profondeur de décharge (DoD : Depth of Discharge) limitée à 15%, on trouve beaucoup mieux avec du lithium. La batterie “Black Diamond” de Dispatchenergy en Allemagne permet 7.000 cycles avec une profondeur de décharge de 100% selon les normes habituelles : conservation de 80% de la capacité de stockage. Ce qui fait 20 ans de service au minimum. L’efficacité du système complet est supérieure à 95%, mieux qu’une STEP. Autant dire qu’elle est conçue pour le stockage quotidien de l’électricité solaire résidentielle (maisons, immeubles, écoles, commerces). Elle pourrait aussi être utilisée pour charger la nuit de l’électricité à 10,44 c€/kWh pour ne pas utiliser celle du jour à 15,10 c€/kWh (tarif HP/HC). Et si, avec les compteurs communicants, on a un tarif super cher aux heures de pointes, comme dans certains états américains, c’est encore plus avantageux. Sans aucun besoin du réseau aux heures de pointes, cela fait aussi du bien au réseau et devrait donc être encouragé. A commencer par PACA.

Luis

¤ Vous aurez rectifié de vous-mêmes : c’est 7.000 cycles de charge et décharge complète, soit 20 ans avec un cycle quotidien. Plus d’années encore si la profondeur de décharge est plus faible, par exemple 60% à 80% selon les jours et les saisons. Pas besoin de stockage pendant plusieurs jours en dehors des sites isolés.

Bachoubouzouc

Tout comme la dernière fois où vous nous aviez parlé de ce système, je reste extrèmement sceptique : Son fabriquant indique dans son prospectus un nombre de cycles six fois plus élevés que les chiffres qu’on trouve couramment pour des batteries au lithium… Par ailleurs, il me semble que la dernière fois vous n’aviez pas répondu (malgré plusieurs relances) à cette question très simple : Combien vaut ce système ?

Tech

nulle part il n’est marqué que la batterie ne peut être utilisée que dans les 15% de sa charge max, elle peut être utilisée dans toute la plage et je crois même au contraire pour éviter l’effet mémoire que les Ni Cd doivent plutôt être cyclée entièrement. les 10000 cycles à 15% c’est simplement une “façon” d’indiquer une durée de vie de la batterie. environ 20 ans pour un cycle par jour! vous oubliez que l’on parle de site isolés! et dans vos calculs de prix, vous ne calculez pas le coût d’installation de poteaux qui auraient du être installé pour porter les fils électriques ou du transport du carburant des générateurs, et du bruit la nuit, etc.etc.etc…! vous parler des coûts actuels, mais que prédisez-vous pour les coûts électriques dans 20 ans ? de la bile pour protéger vos différentes chapelles, c’est triste ;o(( , SAFT est encore a petite majorité française et si il améliorent leurs batteries ;o)) il faut donc plutôt les féliciter. et surtout si ils gagnent des marchés à l’export.

energiestr

Je réponds à ceux qui m’ont posé des questions sur nos volants : – les informations sont sur notre site energiestro.com. – actuellement nos volants servent à rendre un groupe électrogène hybride, ce qui permet de le faire fonctionner à l’huile végétale pure, une forme d’énergie solaire stockée sur le long terme. – nous développons des volants de forte capacité (10 kWh) et longue durée de stockage (10 h) pour stocker de l’énergie solaire.

De passage

Le chiffre de 10 000 cycles de 15% de la capacité est avancé – comme toujours dans les batteries – comme étant l’optimum absolu: soit donc ici “l’équivalent comme signalé de 1500 décharges totales dans la vie de la batterie. C’est un bon chiffre, un peu meilleur que les meilleures batteries au plomb tubulaires. Le Li-P – bien que très bon en tant que poids (aviation) – est toujours plus cher que le plomb tubulaire, lequel tourne environ à 500€ le KWh nominal. Et le KWh restitué supporte donc une surcharge de 0.33€. Acceptable pour un site isolé ayant très fortement réduit sa consommation électrique (chauffage, eau chaude, froid et cuisine thermiques) pour ne garder que l’essentiel, en gros 200KWh/an via la batterie (incluant le PC). En journée, le soleil permet de faire tourner les gros appareils..

sansun

Le système Black Diamond 5 kW vaut très exactement 11738 € prix fournisseur et Dispatchenergy ne vends pas en dehors de l’Allemagne. Ce qui fait un prix de revente pose comprise d’environ 16000 € , à cela ajouter le kit Pv de 3 kWc nous arrivons vers 35000 €. D’après mes sources ,il est quasiment impossible de charger la batterie de 5 kW l’hiver , nous avons toujours le m^mes problèmes récurant des EnR, et même si ils ont mis l’accent sur la gestion et la répartition des kWh, le soleil ou le vent ne sont toujours pas là au bon moment. 1/ Dans tous les cas ce système n’est pas assez puissant pour une maison individuelle . 2/ Le principe n’est pas la bonne voie pour l’autoconsommation , c’est une des raisons pour laquelle cette société ou saft développe des applications en 3 et 5 kW, alors qu’une maison individuelle demande un minimum de 30 kWh, incompatible avec les kits PV actuels qui font entre 3 et 9 kW.

Lapin de jade

Dans de nombreux cas mieux vaut avoir une source d’électricité sur son toit avec un stockage du courant pour les besoins essentiels. On sait ce qui se passe avec une tempête, mais il y a d’autres cas imprévus. Aux USA pour l’instant.

Sicetaitsimple

Lors d’un précédent débat: j’avais posé à Luis la question du coût de sa fameuse Diamond 5kWh. Bien entendu aucune réponse…. Donc, grâce à Sansun, on peut faire un petit calcul, en essayant d’être très généreux: 7000 cycles (environ 20 ans sur un cycle quotidien) avec une profondeur de décharge de 100%, ça fait 35MWh. 15000€ installé disons nous, allez comme ma grand-mère WACC=0 (par de coût de financement), c’est 15000€ pas un de plus, payé avec des billets sortis de sous le matelas ou de la lessiveuse….. Et ben on est pas loin de 400€/MWh restitué (qu’il faut avoir quand même produit ou acheté). C’est donné!

sansun

Cette armoire “thecnologique” Diamond 5 kW nous vend le kWh + de 3000 € tributaire bien sûr du Kit PV , et sicetaisimple arrondi les angles en rechargeant la batterie quotidiennement ce qui donne un résultat catastrophique , mais si nous allons plus loin dans le raisonnement , bon an, mal an le kit PV n’aura réussi à charger entièrement la batterie que pour 30% du temps, et là nous sommes dans le ridicule . Saft ne prend pas de risque en mentionnant que les batteries Sunica plus sont faites pour les sites isolées , c’est vraiment une niche de marché . Décidement j’ai du mal à suivre nos industriels !

Sicetaitsimple

Sansun est très pessimiste en mettant en doute la capacité à faire un cycle quotidien tout au long de l’année avec le kit PV. Mais il oublie, comme nous le rappelle Luis un peu plus haut, que “Elle pourrait aussi être utilisée pour charger la nuit de l’électricité à 10,44 c€/kWh pour ne pas utiliser celle du jour à 15,10 c€/kWh (tarif HP/HC). “. Payer en investissement l’équivalent de 400€/MWh restirué pour en économiser environ 50, faut juste aimer! Mais le proverbe le dit: quand on aime, on ne compte pas.

sansun

Ah oui là, Luis il a mis le paquet ! maintenant que je sais que le PV peut aussi envoyer de nuit, c’est sûr que la région PACA va pouvoir opter pour cette solution ! Mais revenons aux choses sérieuses , je reste trés trés pessimiste quand à la possibilité de faire un cycle quotidien pour charger une quelconque batterie de 5 kW et même moins puissante avec un kit PV de 3 kW et m^me de 9 kWc , je maintiens mes 30% pour du monocristallin qui a le meilleur rendement entre 14 et 16 % mais qui a tendance à baisser sur une toiture pour arriver vers 12%/an. Maintenant si Luis a voulu dire que le black Diamont charge la batterie la nuit avec le réseau au tarif de 10.44 c€ , pour l’utiliser la journée à 15.10 c€ , alors Bingo . Mais alors à quoi va servir le kit PV sur la toiture ? Bien évidemment à rien.

Sicetaitsimple

Ce que voulais dire Luis, c’est que 4 ou 5 mois de l’année, la Diamond 5kWh est rechargée avec les 3kW ou plus de PV, et que les 7 ou 8 mois elle est rechargée éventuellement avec un peu de solaire excédentaire les jours où il y a du soleil et surtout la nuit en profitant du tarif HP/HC ou de ce qui lui succedera dans le futur notamment grâce à des tarifs un peu plus élaborés possibles grâce à Linky ou équivalent dans d’autres pays. N’empêche que dans tous les cas, même si le kWh de charge est “gratuit” ( ce qu’il ne sera jamais), le kWh restitué est juste hors de prix (env. 400€/MWh avec le prix de la Diamond que vous avez indiqué) et qu’en conséquence c’est une impasse sauf très forte baisse du prix des batteries. Si la batterie est intégrée à un véhicule electrique et que la substitution se fait par rapport à un produit pétrolier, l’équation devient un peu plus interessante.

18
0
Laissez un commentairex
Available for Amazon Prime