Obama relance officiellement la filière du nucléaire

Le président américain Barack Obama, a annoncé hier, le lancement de la construction des premiers réacteurs nucléaires américains depuis près de 30 ans pour un budget de plusieurs milliards de dollars.

"Nous annonçons environ 8 milliards de dollars en garanties de prêts pour entamer la construction de la première centrale nucléaire dans notre pays depuis près de 30 ans", a déclaré M. Obama à Lanham (Maryland, est).

Les 8,33 milliards de dollars permettront de construire et d’exploiter deux nouveaux réacteurs dans l’installation existante de Burke, en Géorgie. Les deux nouveaux réacteurs nucléaires de 1.100 mégawatts seront de type "Westinghouse AP1000" et viendront compléter les deux unités déjà présentes dans la centrale. Selon les projections de l’industrie, le projet créera localement environ 3 500 emplois. Une fois que les réacteurs nucléaires deviendront opérationnelles, le projet créera 800 emplois permanents.

"C’est une mesure significative prise par l’administration Obama pour relancer notre industrie nucléaire nationale, en aidant à créer des emplois à long terme et de réduire nos émissions de gaz à effet de serre", a déclaré Steven Chu, secrétaire à l’Energie.

Les besoins en électricité de la Géorgie devraient augmenter d’environ 30 % au cours des 15 prochaines années. Lorsque les nouveaux réacteurs nucléaires seront mis en service, ils fourniront de l’électricité de base capable d’alimenter environ 550 000 résidences, soit 1,4 millions de personnes.

Par rapport à une centrale au charbon de taille similaire, les nouvelles unités de Vogtle permettront d’éviter d’importantes émissions de gaz à effet de serre chaque année : 16 millions de tonnes de dioxyde de carbone, 3.900 tonnes d’oxydes d’azote, et 5.500 tonnes de dioxyde de soufre.

Ce dispositif s’appuie sur une loi de 2005, promulguée par George W. Bush, qui autorise le département de l’Energie à garantir des prêts pour des projets privés réduisant les gaz à effet de serre. Le projet de loi budgétaire pour 2011 présenté début février par M. Obama au Congrès évoque un triplement du fonds de garantie pour construire des centrales, à plus de 54 milliards de dollars.

Les réacteurs américains ne fournissent plus aujourd’hui au pays que 20% de ses besoins en électricité.
Les professionnels estiment qu’il faudra construire 35 nouveaux réacteurs pour maintenir cette part de 20% d’électricité d’origine nucléaire, ce qui représente un investissement de quelque 280 milliards de dollars.

Articles connexes

S’abonner
Notification pour
guest
79 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Plutonium239

Tout est dans le titre…

Iok

Avec Obama au pouvoir, sa jeunesse, sa fraîcheur, le boulversement d’avoir un président noir au USA, beaucoup de gens (donc moi, et oui!) se sont pris à croire à son programme. Des énergies renouvelables aux Etats-Unis! La fin de la dictature du pétrole et du charbon! Peut-être même la signature du protocole de Kyoto! Enfin!   C’était sans compter, bande de naïf, sur la nature même du propos: campagne électrorale, discours politique…   Ok c’est vrai, au niveau du CO2, grosse économie de polluant par rapport au charbon ou au mazout. Mais LE NUCLéAIRE N’EST PAS RENOUVELABLE, qu’on se le dise une bonne fois pour toute!!! Même si une partie des déchets est recyclable, on ne peut les éliminer en totalité. Donc pour éviter une augmentation de l’effet de serre, on pollue à long terme les sols: magnifique alternative!   Au niveau de l’emloi, je ne pense pas que la construction et l’expoitation de centrales nucléaires apportera beaucoup plus d’emploi que la fabrique et le montage de panneaux solaire, d’éolienne ou autre…   Fausse bonne idée, et très grosse déception dans les rangs d’une certaine partie des partisants du président du renouveau. Effectivement, le menu est différent, mais il a toujours cette saleté de gout amer….

traction0

On peut en penser ce que l’on veut mais pour maintenir le gaspillage d’énergie que nous connaissons aujourd’hui, il n’y a pas d’autres solutions, les solutions “alternatives” ne sont que “bricolages” par rapport à la demande, je ne cesse de répéter, la seule voie sérieuse est l’économie, mais personne n’est prêt à changer son mode de vie, alors ???

traction0

Bonjour, déçu, oui je comprends, je le savais depuis longtemps pour ne pas dire depuis toujours, les Présidents de tous les pays sont à la solde des lobbies nucléaires, militaires, pétroliers et bien d’autres, leurs politiques leur est imposée, à retenir !! Vous savez, le Père Noël, il y a très longtemps que je n’y crois plus !!

bmd

Cessez de vivre dans la fiction. les déchets nucléaires n’ont tué personne et ne le feront jamais que dans vos rêves. Si vous êtes convaincu du contraire, c’est que vous avez des chiffres qui le démontrent. Alors donnez-les! Sinon, votre opinion, c’est du pipeau! En attendant, le charbon fait 30 000 morts par an en Europe à cause des fumées toxiques des centrales, qui pourraient être évitées si les centrales à charbon y étaient remplacées par des centrales nucléaires. Même les éoliennes font plus de morts en Europe que le nucléaire, à cause des nombreux accidants qui se produisent lors de leur installation!!!

fragued

De nombreux pays comprennent que l’on ne peut développer de nouvelles consommations d’énergies sans apporter de solutions pour la production. Qu’on le veuille ou non, le nucléaire ne produit pas de CO² et permet de fournir en grande quantité et de façon permanente le réseau électrique. L’hydraulique le permet aussi mais les sites de productions massive deviennent rares. Pour l’éolien et le solaire, l’intermittence et le coût prohibitif cause plus de problèmes qu’ils n’en résolvent…!! Les américains ne sont pas plus bêtes que les autres !! Ils ont compris que le nucléaire devait avoir une part plus significative dans leur mix énergétique, d’autant plus que le véhicule électrique va enfin connaître son développement de masse !!

Fission&fusion

Bravo Obama .Lui au moins,ne se laisse pas impressioner par des antinucléaires ringards et aigris dont on se réjouit qu’ils ralent jusqu’à s’en faire plein d’ulcères . Le Nucléaire est une excellente énergie durable car les matières fissiles dont le plutonium 239 générable par retraitement de l’U238 transmuté en Pu239 (pour les réacteurs 3G (et certains 2G adaptés pour l’occasion))puis consommés en mixed oxydes, puis plus tard par surgénération dans les futurs réacteurs 4G surgénérateurs,est une ressource disponible pour plusieurs millénaires,sans oublier plus tard le thorium 3 fois plus abondant que l’uranium et donc plusieurs millénaires de plus encore,sans oublier plus tard la Fusion nucléaire dont les ressources en matière fusionables tritium-deutérium d’abord(avec tritium issu du lithium)puis deutérium pur,puis plus tard encore hydrogene léger(dans queldues siècles on sera le faire industriellement et l’hydrogene léger c’est 90% de la matière de l’ univers) sont encore plus considérables que la fission(la fusion avec l’hydrogène léger,ça sera une éternité d’énergie et il ne nous faudra que quelques siècles pour la maitriser,même pas le temps de consommer la totalité de notre Pu239 issu de la surgénération de nos très prochains réacteurs 4G).Très longue vie à l’énergie nucléaire  qui nous débarassera (en association avec les Enr(s))des pétroles,charbons,gaz et du CO2 qui va avec.Et encore bravo à Obama et à tous ceux qui reprennent et reprendront l’énergie nucléaire(italie,angleterre et bien d’autres) et ne se laissent pas intimidés par les ong antinucléaires ringardes et diaboliseuses psychotiques et obscurnatistes voués à la longue au discrédit ,au ridicule,et à l’oubli. Que l’on nous épargne aussi les ridicules sorties d’ “études” tous azimut  au résultat toujours hostiles au nucléaire ou très sceptiques sur le nucléaire émanant  d’organismes d’allures sérieuses mais complètement infiltrés et  infestés d’antinucléaires psychotiques qui ne démontrent rien du tout contrairement aux apparences et dont les antinucléaires de tout poils qui sévissent sur ce forum nous inondent et abreuvent abusivement et stupidement et en vain,tel qu’à leurs mauvaises habitudes.Ces “études” d’où quelles viennent même d’organismes très sérieux puent l’idéologie antinucléaire à plein nez.Et il faut bien comprendre que ces organismes très sérieux sont malheureusement incapables de bloquer leur infiltration par cette stupide idéologie antinucléaire parceque le seul et unique talent des antinucléaires est un talent uniquement social de communiquant et d’entrisme et plus précisément social-relationnel pour infiltrer n’importe quelle institution qui les intéressent(quand ils n’en créent pas de toutes pièces,ce qui arrive aussi frèquement).C’est ce savoir faire énorme en matière d’infiltration de nombreux organismes pourtant sérieux par des gens ultrasectaires et fanatiques qui rend toutes ces études hostiles au nucléaire ou sceptiques sur le nucléaire,irrecevables comme argument prétendant  démontrer que le nucléaire ne reprendra pas et serait quasiment fini. Le Nucléaire ,il va reprendre lentement,progressivement mais surement et c’est pour toujours.Ceux qui rêvent de le voir disparaitre en seront pour leurs frais et finiront dans les oubliettes de l’histoire.Quand l’homme a découvert le feu,il ne l’a pas abandonné en raison de ses très nombreux inconvénients mais l’a gardé en raison de ses très nombreux avantages incomparablements supérieurs aux inconvénients.Cela sera pareil avec l’énergie nucléaire et c’est très bien comme ça!

Teredral

Deux jours après l’annonce italienne, une deuxième bonne nouvelle pour la lutte contre le réchauffement climatique. Comme quoi tous les pays ne sont pas prêts de “sortir du nucléaire”.

jeanpierre

Je suis très déçu de la dernière initiative d’Obama poi qui pensait que pour la première fois l’Amérique avait enfin un président digne de ce nom!!! Relancer le nucléaire est absurde et dangereux par les déchets hautement radioactifs qu’il génère et que l’on ne sait pas gérer, de fait on les lègue aux petits enfants à eux de s’en débrouiller. Faudra-til un nouveau Tchernobyl pour que l’on prenne conscience du danger? quand l’on voit les problèmes rencontrés dans la construction des epr en France et en Finlande et combien ça va coûter au contribuable français. Mais voilà les lobbies sont très puissants et ils n’ont que faire de la santé des habitants.

Lorenzo

Ce qu’il ne faut pas entendre…. De nombreux accidents lors de l’installation d’éoliennes….!!!! et vous avez trouvé ca tout seul?? ca fait 10 ans que je travaille dans l’eolien et pour le moment (je touche du bois), je n’ai jamais entendu quiconque mourrir lors d’une installation d’éoliennes. Merci de fournir des sources et des chiffres quand vous annoncez de telles imepties. Pour le cout prohibitif de l’eolien, on en revient toujours au meme débat, l’éolien n’est pas plus cher que le nucléaire, de nombreuse études le démontrent.  Vive le mix energétique: nucléaire, solaire, eolien, hydro, biomass, gaz…. et essayons de penser aux générations futures.

Dan1

Si certains sont sincèrement déçus (ce qui reste à vérifier), c’est qu’ils ne sont pas lucides. Qui, correctement informé, pouvait penser qu’un président des Etats-Unis (démocrate, républicain, blanc ou noir) abandonnerait le nucléaire et partirait la fleur au fusil, sans solution de rechange comme les Allemands ou les Italiens ont pu le faire ? Les Etats-Unis c’est plus de 4 000 TWh/an d’électricité dont plus de 2 000 TWh au charbon “en rasant les Appalaches”. Alors même, s’ils font du Négawatt forcené, ils faudra quand même des milliers de TWh/an et ça ne se trouve pas sous le sabot d’un cheval.   Essayez la lucidité, vous éviterez la déception !            

1000 mille

deux réacteurs de plus qui seront à démanteler (et en paiement cash), le voilà le véritable avenir du nucléaire

edc10

Pas surprenant  … avec l’électricication massive des transports, un des “pilliers” du mode de vie des états-unis … les USA n’ont plus de pétrole chez eux, et ils voient bien ce qui se prépare: car pour les années à venir, il faudra bien assurer de l’électricité fiable, bon marché, dont le prix de la matière première est plus  prévisible (voir contrôlable par eux-même …on sait leur pouvoir lorsqu’il s’agit de s’approprier des pays plein de pétrole). Sont pas fous, les ricains!! Les ENR, ça va monter, mais doucement … enfin cette bulle “verte” surdimensionnée va t-elle pouvoir reprendre une forme raisonnable et monter doucement dans les mix énergétiques.

Carca_jeff

Certe on sait stocker les matériaux radioactifs de tout type… mais comment faire pour les éliminer et s’assurer d’un confinement a la hauteur de leur durée de vie le cas contraire? Aujourd’hui, on sait que laissez la trace d’un site abritant d’une telle dangerosité est quasi impossible, quand a réduire le volume sans concentrer la dangerosité des déchets radiactifs… on a des pistes. Apres 40ans de recherche tres poussées et sans réel restriction bugetaire, je trouve cela léger. Si le Watt nucléaire est bon marché, c’est sans compté le cout de l’extraction du combustible et son enrichissement, le cout de la recherche et de la construction liée aux centrales et surtout leur dementellement accompagné du confinement ou traitement des déchet… je ne parle pas que du cout financier mais aussi environnemental. De toute façon le nucléaire est une solution de crise, il n’y a rien de durable, de renouvelable ou d’écolo dans cette activité. le Co2 qui n’est pas rejeté sur lesite de production est rejeté sur les mines, les usines d’enrichissement et les infrastructures de stockage qui devront etre entrenues des milliers d’années malgres 30ans de R&D sur le sujet. On oublie l’impacts de ces mines, l’impacts des eaux chaudes rejetées dans des écosystemes aquatiques froids, l’impact de de ce refroidissement massif necessaire mobilisant des volumes d’eaux sur les reserves d’eaux disponibles pour les populations. Et surtout on oublie le danger extreme et les incidents qui peuvent aller de risible (un type se coince un bras dans un conteneur) à funestes (300.000ha interdit a tout etre humain, 1 continent contaminé). Bref, personne n’a le droit de miser tant pour si peut…. Je travail aussi dans l’éolien et lorsqu’on me quetsionne sur le dementellement je repond simplement que nous somme la seule production energetique a envisager de faire place nette en partant avec le PV( le decret sorti je dirais a faire place nette). Et quand on me parle de risque pour la santé, je dis que l’éolien est la seule production energetique ne présentant aucune dangerosité pour l’homme avecla PV: pas de cancer, pas d’astme ni d’allergies, pas de mutation ou de dégéneressances cellulaires, pas d’iode dans vos placard, pas d’inconnus… plus de 3000ans de moulins à vent sans soucis…. Barak, tu joues au con… le nucléaire c’est une énergie du siecle dernier que dis-je du millénaire précedent….

Maurice.arnaud

Ce sont les guignols antinucléaires qui sont du siècle dernier et du millénaire précédent,ce sont eux les ringards qui finiront dans les poubelles de l’histoire. Carca_jeff nous a encore ressorti la ridicule et éculée chansonnette du réseau sortir du nucléaire et de greenpeace mais ça ne servira à rien car seul les idiots les plus incurables ont peur du nucléaire et de ses déchets.Barack Obama a bien raison de relancer la construction de réacteurs nucléaires et d’autres nation vont suivre,c’est l’avenir. Et comme a dit quelqu’un plus haut au 3èmepost,je cite : Le Nucléaire est une excellente énergie durable car les matières fissiles dont le plutonium 239 générable par retraitement de l’U238 transmuté en Pu239 (pour les réacteurs 3G (et certains 2G adaptés pour l’occasion))puis consommés en mixed oxydes, puis plus tard par surgénération dans les futurs réacteurs 4G surgénérateurs,est une ressource disponible pour plusieurs millénaires,sans oublier plus tard le thorium 3 fois plus abondant que l’uranium et donc plusieurs millénaires de plus encore,sans oublier plus tard la Fusion nucléaire dont les ressources en matière fusionables tritium-deutérium d’abord(avec tritium issu du lithium)puis deutérium pur,puis plus tard encore hydrogene léger(dans queldues siècles on sera le faire industriellement et l’hydrogene léger c’est 90% de la matière de l’ univers) sont encore plus considérables que la fission(la fusion avec l’hydrogène léger,ça sera une éternité d’énergie et il ne nous faudra que quelques siècles pour la maitriser,même pas le temps de consommer la totalité de notre Pu239 issu de la surgénération de nos très prochains réacteurs 4G).Très longue vie à l’énergie nucléaire  qui nous débarassera (en association avec les Enr(s))des pétroles,charbons,gaz et du CO2 qui va avec.Et encore bravo à Obama et à tous ceux qui reprennent et reprendront l’énergie nucléaire(italie,angleterre et bien d’autres) et ne se laissent pas intimidés par les ong antinucléaires ringardes et diaboliseuses psychotiques voués à la longue au discrédit ,au ridicule,et à l’oubli.   L’ essentiel est bien dit et vive Obama et tous les dirigeants occidentaux qui relancent la construction de réacteurs électrogènes .

chelya

Euh faut vous calmer les gens… Chu parle juste de construire 7 à 10 réacteurs nucléaires alors qu’il y en 35 qui vont être mis hors service… Pas de quoi crier à la relance du nucléaire (que ce soit du coté des anti que des pro).

Sicetaitsimple

et aux autres..Effectivement, c’est symbolique car dans la pratique tous les projets ont été abandonnés suite à Three Mile Island, c’est à dire il y a 30 ans…Dont acte, ça me parait plutôt une bonne nouvelle.De toutes façons, faut pas réver, c’est ça ou du charbon (et du gaz à court terme) Mais je suis (j’allais dire pour une fois..) d’accord avec Chelya il ne s’agit effectivement que d’une poignée de réacteurs. Il n’y a pas lieu d’être consterné, ni enthousiaste….

De passage

l’éolien a été inventé il y a des millénaires, alors votre expectoration “nucléaire = siècle passé” se retourne contre vous 1000 fois plus forte. Vos arguments quantitatifs sont la preuve d’une inculture énergétique terrible: 1kg d’uranium produit 2 millions de fois plus de chaleur qu’1 kg de charbon. Alors tous vos dires négatifs sont à diviser par 2 millions ! On vous pardonne, votre idole gauchisante s’est “regauchie” à la réalité.

Denlaf

Les pro-nucléaires sont tenaces (pas nécessairement lucides) et ont la langue bien pendue. Il faut voir plus loin que le bout de son nez. Je sais que je me répète et ce n’est pas demain que je vais cesser. Je crois que nous devons voir à plus long terme et ne pas se laisser influencer par les lobbies. C’est pourquoi j’essaie de multiplier les occasions d’essayer d’influencer ceux qui ne sont pas déjà pollués et qui ont une chance de voir la réalité telle qu’elle se présente actuellement. Je ne veux offenser personne, cependant je crois que vous êtes trop campés dans vos positions, ce qui vous enlève une partie de votre capacité à bien faire la part des choses. Dans le doute, fiez-vous donc aux scientifiques qui généralement n’ont pas d’autres intérêts que la science pûre. Vous avez le droit à vos opinions, ce qui ne veut pas dire que vous avez raison. Je ne veux pas dire que j’ai forcément raison, mais en connaissance de cause nous devrions tous avoir une plus grande ouverture d’esprit. Quoi qu’il en soit, je m’efforce de sensibiliser les gens qui n’ont pas d’idées coulées dans le béton, ce qui leur laisse une certaine marge de manoeuvre face à la compréhension. Eux ne supportent aucun lobby ou aucun groupe de pression. Ils sont donc ouvert à recevoir les vraies options. Tout celà pour vous dire que maintenant, je concentre mes efforts à sensibiliser ceux qui peuvent l`être. Je propose à tous de consulter facebook, là où j’ai placé plus de 265 articles concernant les énergies renouvelables, les économiers d’énergie, les énergies renouvelables, etc.  À celà s’ajoute un européen, comme vous,qui additionne ses articles sur des sujets similaires pout un total dépassant les 425 références. Pour en profiter, vous n’avez qu’à avoir un compte facebook et à tapper mon nom; Denis Laforme. Vous y retrouverez le tout et si vous croyez que vous pourriez avoir l’intention d’y revenir, vous n’avez qu’à demander de devenir mon ami facebook et le tout sera disponible en tout temps.

marcob12

Le sujet a été discuté récemment. La réalité est que 40 GW de nucléaire vont arriver à 40 ans de services d’ici 2018 et que les nouveaux réacteurs prévus ne peuvent compenser cette perte si les anciens ne sont pas prolongés au-delà. Certes la moitié du parc a obtenu une prolongation formelle de 20 ans, mais personne ne s’étend sur l’ampleur, la durée et le coût de maintenance de ce parc âgé, ni l’impact sur le facteur de charge du parc entier. Personne ne semble savoir ce que vont coûter en réalité ces réacteurs, mais on parle plus volontiers de “resuscitation” que de “rebirth” dans la presse spécialisée. A noter que pour une étude du CBO (congressional budget office) des dépassements de coûts de 207% ont été constatés en moyenne sur les 75 réacteurs construits avant 1977 et 250% sur les 40 unités construites après (TMI). Le fait de n’avoir rien construit depuis 30 ans explique que l’estimation du coût d’un réacteur va entre 5 et 12 G$ avec le bas de l’intervalle très optimiste. Se souvenir de la déconvenue des nucléaires en Ontario. Or les “loan guarantees” transfèrent  indéniablement la charge des dépassements de coûts sur le contribuable. Je ne voudrais pas être américain, même si cette “ressuscitation” semble encore relever de la pécadille… J’ai déjà fait une simulation de “coin de table” montrant que l’éolien seul (au rythme de développement actuel) peut produire près de 1000 Twh en dix ans environ avant que ces nouveaux réacteurs produisent du courant et même un basculement du charbon au gaz (déjà décrit le scénario) ferait mieux que le nucléaire sur les 10 ans à venir pour réduire les émissions de CO2. Pour envoyer les centrales à charbon au musée il faudrait un programme d’une toute autre ampleur inimaginable aujourd’hui. 34% des démocrates sont favorables au nucléaire.

1000 mille

une roue de secours en 1970 alors maintenant on risque de rouler sur les jantes avec ce genre de dèpenses futiles (énergetiquement) et avec un potentiel de dangerosité inacceptable socialement.   juste une sortie  ” en douceur”

Maurice.arnaud

Il s’agit d’une relance en douceur,très progressive;ça va reprendre lentement,progressivement mais surement et c’est pour toujours,et de décénies en décénies à la fin de ce siècle et pour les siècles suivants et pour la planète entière.Comme d’autres l’ont dit avant moi:Ceux qui s’imaginent bêtement voir disparaitre le nucléaire petit à petit,en seront pour leurs frais et deviendront au fil des décénies et des siècles,une sorte de petite secte ridicule,absurde et toujours plus marginalisée.Comme d’autres l’ont dit: Le Nucléaire est une excellente énergie durable car les matières fissiles dont le plutonium 239 générable par retraitement de l’U238 fertile et transmuté en Pu239 (pour les réacteurs 3G (et certains 2G adaptés pour l’occasion))puis consommés en mixed oxydes, puis plus tard par surgénération dans les futurs réacteurs 4G surgénérateurs,est une ressource disponible pour plusieurs millénaires,sans oublier plus tard le thorium 3 fois plus abondant que l’uranium et donc plusieurs millénaires de plus encore,sans oublier plus tard la Fusion nucléaire dont les ressources en matière fusionables tritium-deutérium d’abord(avec tritium issu du lithium)puis deutérium pur,puis plus tard encore hydrogène léger(dans quelques siècles on sera le faire industriellement et l’hydrogene léger c’est 90% de la matière de l’ univers) sont encore plus considérables que la fission(la fusion avec l’hydrogène léger,ça sera une éternité d’énergie et il ne nous faudra que quelques siècles pour la maitriser,même pas le temps de consommer la totalité de notre Pu239 issu de la surgénération de nos très prochains réacteurs 4G).L’énergie nucléaire sera éternelle et c’est elle qui nous débarassera (en association avec les Enr(s))des pétroles,charbons,gaz et du CO2 qui va avec.Et comme il a encore été dit fort justement par le commentaire de  “Fission&fusion” :Quand l’homme a découvert le feu,il ne l’a pas abandonné en raison de ses très nombreux inconvénients mais l’a gardé en raison de ses très nombreux avantages incomparablements supérieurs aux inconvénients.Cela sera pareil avec l’énergie nucléaire et c’est très bien comme ça!

christian

A part les commentaires idéologiques, y’ a pas un volontaire pour commenter : 1- le choix de l’AP1000 du japonais Toshiba-Westinghouse. 2- le prix (280 G$/35 réacteurs = 8 G$ pièce soit 6 GEur/réacteur en comptant 1,35 dollar/1 Eur, soit aussi cher que l’EPR 1,5 fois plus puissant et plus moderne…) ?

Maurice.arnaud

” Les 8,33 milliards de dollars permettront de construire et d’exploiter deux nouveaux réacteurs dans l’installation existante de Burke, en Géorgie. Les deux nouveaux réacteurs nucléaires de 1.100 mégawatts(chacun) seront de type “Westinghouse AP1000″. ” Donc 2*1100=2200 MW . Pour 8.33 milliards de dollars ,donc chaque réacteur revient à  4,165 milliards de dollars,environ 3 milliard € par “AP1000” faisant 1100MW individuel soit 1100/1600=68,75% de la puissance EPR ,donc moitié moins cher que l’EPR(qui vaut 6G€ selon vos chiffres) pour faire 68,75% de la puissance EPR.Donc le Westinghouse AP1000 est dans son genre concurentiel de l’EPR(je le déplore un peu pour notre EPR national mais c’est malheureusement le cas).Bon,les américains nous achèteront peut-être quelques Epr(s),mais il faudra négocier durement,ça se méritera avec de sérieux efforts pour Areva en association avec EDF .

marcob12

La dotation de 4,165 G$ par réacteur ne couvre que 50 à 80% du coût initial estimé de ces projets. Donc le coût initial estimé par réacteur est entre 8,33 G$ et 5,2 G$. Comme l’industrie a dans un passé récent clairement refusé de se mouiller à hauteur de 50% on peut penser que pour “faire monter la mayo” on est allé jusqu’à 80%. Donc sur un site déjà équipé le coût de ces réacteurs serait estimé à un peu plus de 5 G$. Sauf que si le passé peut éclairer le présent on sera plus près de 12 que de 5 G$/unité… Par ailleurs se voir attribuer des “garanties de prêt” permet de bénéficier ensuite directement de subventions du congrès (il faut aimer l’odeur du baril de porc). Je ne peux que reconseiller la lecture de ce petit document très factuel sur le nucléaire aux USA et pour ceux qui ont un peu de temps et la curiosité le rapport du CBO sur les soucis passés et futurs(financiers) du nucléaire. Dit brutalement (p27 du document CBO) il faudrait une taxe carbone supérieure à 40 $/tonne de CO2 émis pour que le nucléaire supplante naturellement le charbon. On n’en prend pas le chemin. Lovins aurait mieux fait d’aller à la pêche au lieu de témoigner devant le congrès, mais AREVA ne tient pas son usine à “Eagle Rock”…

Sicetaitsimple

Au delà de l’aspect limité en volume que j’évoquais precedemment, il y a un problème réel de rentabilité vis-à-vis de solutions à plus court terme. Il n’y a pas un “EDF” aux US… Ce sont une multitude d’acteurs, qui regardent plutôt à un horizon court terme, surtout en ce moment. Du gaz ,de l’éolien ou du solaire subventionnés, c’est un pari assez peu risqué, qui en plus se gère année par année. Un réacteur, c’est 6 à 7 ans entre la décision d’y aller et le premier dollar qui rentre en caisse.. Pas simple…

marcob12

Entre le premier “coup de pioche” et le premier kwh délivré sur le réseau il y aura sans doute bien plus que 6/7 ans. Si le passé éclaire l’avenir (souvent) allez sur cette page et sélectionnez dans le panneau de gauche (select country) les USA et dans “sorting order” choisir “by status”. On a tous les réacteurs américains et quand on clique sur l’hyperlien à droite (ex : “BRAIDWOOD-1) on voit qu’il débuta en 1975 pour délivrer en 1987. Un paquet de réacteurs “récents” ont mis entre 10 et 23 ans pour produire du courant. Il est vrai que le contribuable passera à la caisse et c’est donc anecdotique. L’article de Grunwald cité par Cheylia renvoit à une étude peu crédible, mais le résultat est le même : l’industrie nucléaire aux USA à un lourd passé derrière elle, si elle a un avenir. Les prochains réacteurs seront instructifs à tous points de vue.

Sicetaitsimple

OK, quand je parlais de 6 ou 7 ans, je parlais du délai où des dépenses très significatives sont engagées, dans un contexte où le projet se déroule normalement, par exemple en France pour les 58 derniers réacteurs construits….. Avant, il y a toute la phase de développement (avant “la décision d’y aller” pour reprendre mes termes), qui peut être très longue et couteuse, mais bien moins que la phase de construction.

trimtab

Certains, comme Amory Lovis ou Lester Brown, pensent que cette ‘renaissance’ c’est plutot une ‘grande illusion’ et que le nucléaire ‘is at the end of the road’. Pourquoi il y a peu de ‘candidats’ à investir dans le nucléaire est pourquoi ‘on aura bien plus de kwh livrés au client final (et bien plus vite – comme le constat marcob12 avec ses calcule de ‘coin de table’) pour son argent investie autrement est explique ici:        Et même si ceci date de 2008 (et ne tient pas compte de l’evolution des ENR’s en 2009), est en anglais et que c’est ‘un grand pavé’ un peu ‘indigeste’, c’est l’analyse le plus complet que j’ai eu occasion de lire depuis de nombreuses années dans ce vaste debat.   Bon lecture   trimtab

trimtab

Certains, comme Amory Lovis ou Lester Brown, pensent que cette ‘renaissance’ c’est plutot une ‘grande illusion’ et que le nucléaire ‘is at the end of the road’. Pourquoi il y a peu de ‘candidats’ à investir dans le nucléaire est pourquoi ‘on aura bien plus de kwh livrés au client final (et bien plus vite – comme le constat marcob12 avec ses calcule de ‘coin de table’) pour son argent investie autrement est explique ici:    ]     Et même si ceci date de 2008 (et ne tient pas compte de l’evolution des ENR’s en 2009), est en anglais et que c’est ‘un grand pavé’ un peu ‘indigeste’, c’est l’analyse le plus complet que j’ai eu occasion de lire depuis de nombreuses années dans ce vaste debat.   Bon lecture   trimtab

Maurice.arnaud

The begining of a great and eternal road for the nuke energy in all the world. Mr trimtab : Epargnez nous,vous aussi,ces ridicules sorties d’ “études” tous azimut aux résultats toujours hostiles au nucléaire genre  Amory Lovins(un antinucléaire notoire) ou Lester Brown ou encore très sceptiques sur le nucléaire émanant  d’organismes d’allures sérieuses mais complètement infiltrés et  infestés d’antinucléaires psychotiques qui ne démontrent rien du tout contrairement aux apparences et dont les antinucléaires de tout poils qui sévissent sur ce forum nous inondent et abreuvent abusivement et en vain,tel qu’à leurs mauvaises habitudes.Ces “études” d’où quelles viennent même parfois d’organismes très sérieux puent l’idéologie antinucléaire à plein nez.Et il faut bien comprendre que ces organismes très sérieux sont malheureusement incapables de bloquer leur infiltration par cette ridicule idéologie antinucléaire parceque le seul et unique talent des antinucléaires est un talent uniquement social de communiquant et d’entrisme et plus précisément social-relationnel pour infiltrer n’importe quelle institution qui les intéressent(quand ils n’en créent pas de toutes pièces,comme Amory Lovins,Lester brown et quelques autres ).C’est ce savoir faire énorme en matière d’infiltration de nombreux organismes pourtant sérieux par des gens ultrasectaires et fanatiques qui rend toutes ces études hostiles au nucléaire ou sceptiques sur le nucléaire,irrecevables comme argument prétendant  démontrer que le nucléaire ne reprendra pas et serait quasiment fini. Le Nucléaire ,il va reprendre lentement,progressivement mais surement et c’est pour toujours.Ceux qui rêvent de le voir disparaitre en seront pour leurs frais et finiront dans les oubliettes de l’histoire.Quand l’homme a découvert le feu,il ne l’a pas abandonné en raison de ses très nombreux inconvénients(comme l’usage pour la guerre ou les innombrables destructions causées par le feu dus à la main de l’homme) mais l’a gardé en raison de ses très nombreux avantages incomparablements supérieurs aux inconvénients.Cela sera pareil avec l’énergie nucléaire et c’est très bien comme ça! P.S :J’ai emprunté beaucoup du texte à “Fission&Fusion” du 17-02-2010 à 13:04:19; mais ce qu’il écrit me convient très bien car c’est très vrai . Mr trimtab sachez encore que(et tant pis s’il faut le répéter pour vous):Le Nucléaire est une excellente énergie durable car les matières fissiles dont le plutonium 239 générable par retraitement de l’U238 fertile qui est transmuté en Pu239 (pour les réacteurs 3G (et certains 2G adaptés pour l’occasion))puis consommés en mixed oxydes, puis plus tard par surgénération dans les futurs réacteurs 4G surgénérateurs,est une ressource disponible pour plusieurs millénaires,sans oublier plus tard le thorium,3 fois plus abondant que l’uranium et donc plusieurs millénaires de plus encore,sans oublier plus tard la Fusion nucléaire dont les ressources en matière fusionables tritium-deutérium d’abord(avec tritium issu du lithium)puis deutérium pur,puis plus tard encore hydrogène léger(dans quelques siècles on sera le faire industriellement et l’hydrogène léger c’est 90% de la matière de l’ univers) sont encore plus considérables que la fission(la fusion avec l’hydrogène léger,ça sera une éternité d’énergie et il ne nous faudra que quelques siècles pour la maitriser,même pas le temps de consommer la totalité de notre Pu239 issu de la surgénération de nos très prochains réacteurs 4G).Vie éternelle pour l’énergie nucléaire  qui nous débarassera (en association avec les Enr(s))des pétroles,charbons,gaz et du CO2 qui va avec.

Sicetaitsimple

Tout d’abord une remarque,le gras et le souligné n’apportent pas plus de poids à vos arguments. Vous êtes sur un mode visionnaire, le monde vit sur un mode économique. J’ai déjà écrit ici qu’en 2100, il n’y aura plus que des énergies renouvelables, dont la surgénération. Donc nous sommes peut-être d’accord, même si je voulais être un peu provocateur et que je ne suis pas sûr qu’on y arrive….. Pour autant, la vraie question est le chemin suivi pour y arriver. Ce n’est pas la peine de faire dans l’incantation comme vous le faites , aujourd’hui le “nouveau” nucléaire vit un vrai problème de financement et de crédibilité sur ses coûts et ses délais qui lui font préférer d’autres solutions, à court terme et à tarifs garantis. Et après tout le consommateur (par exemple americain) n’en a pas grand chose à faire. Arretez de crier au complot anti nucléaire, et que d’autres arretent de crier au complot anti EnR. C’est un débat qui au moins dans les pays “démocratiques” se résoudra, du moins trouvera une solution même si ce n’est pas la solution optimale.

trimtab

Merci d’abord a ‘sicetaitsimple’ qui semble partager un certain pragmatisme face au ceux qui ‘crie au loup’ dans un fantasme de ‘complot’ dans ‘les milieux’ “infiltrés et  infestés d’antinucléaires psychotiques”. Pour ma part je ne suis pas ‘miltant’ anti ceci pour pro cela mais simplement un pragmatique (un peu utopiste certe) et forcement un peu ‘avocat du diable’ qui cherche a comprendre, m’informer et faire des bons choix dans les domaines energetiques, et proposer des ‘elements de reflexion’ pour nourrir le debat. Et si je trouve des echos de mes ‘positions’ dans les propos de gens comme LOVIS ou BROWN, ce n’est pas par leur positionnement soit disant ‘anti nucléaire notoire’, mais dans leur pragmatisme et  dans leur prises de position plutot PRO NEGAWATT, ‘facteur 4’ , qui n’est pas du tout la même chose. Ils essaient de demontrer par leur analyse ‘economique’ du ‘l’energie nucléaire par exemple (comme pour plein autre domaines dans le vaste debat ‘developpement durable’) que il y a d’autres facons plus ‘rentable’ d’utiliser chaque dollar pour ‘faire plus avec moins’, pour que cela soit benefique à tous les étages et au plus grand nombre; la planète, l’homme, et le bilan des entreprises. Les gens comme Lovis sont en plein dans le ‘Green Busines is Good Business’, du ‘Green Capitalism’ pragmatique, et non dans l’anti ceci ou pro cela primaire vus par certains. Et si certains grands entreprises les ‘consultent’, pour ‘améliorer leur empreinte écologique’ (et leur bilan !!) c’est que leur analyses divers du ‘facteur 4’, ‘penser global’ et d’autre ‘comment faire au mieux’ avec chaque dollar ‘investie’ dans ‘energie’ pour un ‘resultat’ raissonnée, raisonable, et durable, doivent etre un peu dans le ‘vrai’. Ils avancent leurs arguments, leurs chiffres, leur conception de ‘l’élégance frugale’ qui pourrait sauver l’homme de lui même. Ils passent le nucléaire ‘à la moulinette’ du ‘pragmatisme economique’ comme ils font pour les transports, l’efficacité energetique dans le batiments, et bien d’autre domaines pour qu’en entrevoit la ‘verité’ des ‘chiffres’, des ‘idées reçus’ et d’autre ‘mythes’ technologiques ou economiques, nous aidons à poser des vrais questions , et on proposant des elements de réponses. Je ne crois pas qui “puent l’idéologie antinucléaire à plein nez” mais qui demontre une l’idéologie pro négawatt, pro ‘green business’, pro ‘l’homme a t il un avenir sur cette planète’ avec conviction et pragmatisme. trimtab

A trimtab

Je l’ai parcourue, c’est parfois discutable mais dans l’ensemble très interessant. Un peu trop centrée US à mon goût… Ils ont tellement de voies de progrès à court terme…Quand on arrive à 4TEP par habitant et par an comme en Europe , ça devient plus dur. Mais effectivement, la meilleure façon d’investir un $ dans l’energie aux USA n’est certainement pas à court terme dans le nucléaire…..

Sicetaitsimple

décidement, j’ai un pb de case aujourd’hui! le précédent post était de moi. Cordialement.

marcob12

Pas mieux… Vous devez vous souvenir qu’antérieurement aux années 30, la mentalité américaine était très frugale et économe et que leur comportement de “flambeurs” (profligate) a été formatée pour aider l’amérique à sortir de la grande dépression des années trente via la “réclame” entre autres. 80 ans plus tard on voit les séquelles… Je connaissais le document et ne considère pas Lovins comme un anti-nucléaire primaire. Le nucléaire a eu sa chance aux USA et ce sont ses inconvénients alliés au bas coût d’alternatives (parfois pire comme le charbon) qui l’ont mis à la place qu’il occupe. L’augmentation des réserves de gaz prouvées aux USA (75 ans de consommation intérieure au minimum) , l’essor de l’éolien bientôt épaulé par le solaire (gros potentiel aussi là-bas), la probable apparition de moyens de stockage de masse de l’électricité et le développement de leur réseau électrique sont autant de freins à la relance du nucléaire. L’argument de la “lutte contre les émissions de CO2” est cocasse chez eux, car l’adoption de voitures européennes (via encouragement fiscal par ex), le développement de l’éolien, l’exploitation de leur immense gisement de négawatts et négateps (pour faire plaisir à “Dan1”) et même le passage du charbon au gaz (génération électrique) ferait plus vite et mieux (more bang for the buck) que le nucléaire. La vraie relance du nucléaire aux USA, c’est l’autorisation d’exploiter bon nombre  des réacteurs 20 ans de plus (au-delà des 40 ans) car ils n’auraient jamais remplacé des dizaines de réacteurs en 20 ans par ex, pas dans la poignée de réacteurs annoncés. La question de remplacer les réacteurs prolongés dans 20 ans ne se posera même pas probablement. Mais que l’amateur de pseudos multiples (ci-dessus) se console. Dans 25 ans la Chine pourrait avoir près de 200 GW de nucléaire et l’Inde sera aussi un bon client. Il y aura aussi un village gaulois résistant encore et toujours aux légions “écolos”…

Maurice.arnaud

Tout d’abord une remarque,le gras et le souligné n’apportent pas plus de poids à vos arguments  :  Le gras et le souligné  ne sont pas là pour l’argumentation,mais pour mettre  à la vue des antinucléaires,des choses qu’ils font exprés de ne pas voir,du fait de leur trés mauvaise fois,et cela depuis toujours.Et tant pis,s’ils ferment encore plus les yeux malgré ça,car ça démontre encore plus leur mauvaise fois. Nous sommes probablement d’accord(au vu de l’ensemble de vos écrits) sur la question du nucléaire en général à quelques petits détails près.Je vous classe même parmi les gens pro-nucléaires(j’espère que pour vous,être un pronucléaire n’est pas insultant). On va parler de ces petits détails : aujourd’hui le “nouveau” nucléaire vit un vrai problème de financement et de crédibilité sur ses coûts et ses délais qui lui font préférer d’autres solutions, à court terme et à tarifs garantis. C’est vrai,mais la décision par les Usa (ou tout autre pays nucléaire qui veut garder son savoir faire nucléaire,sa technologie nucléaire, son industrie nucléaire)de construire quand même des réacteurs nucléaires électrogènes passe au delà des problémes de financement et du court terme.Autrement dit,s’il le faut les USA se débrouilleront de financer d’une manière ou d’une autre(subventions,emprunts,fiscalité,consortium d’associations de grands électriciens avec participation de l’état au montant qui sera nécéssaire,etc…)ce minimum de nouveaux réacteurs nucléaires électrogènes nécéssaire à garder un effectifs indispensable  au maintient d’une industrie nucléaire américaine mondialement crédible.C’est un enjeu stratégique de grande puissance et l’économie passe au second plan.L’argent ils le trouveront,soyez en certain.Et ils auront leur minimum de réacteurs 3 G,avant de passer à la 4G,c’est à dire la surgénération dont vous dites vous même(et nous sommes d’accord la dessus)qu’en 2100, il n’y aura plus que des énergies renouvelables, dont la surgénération(réacteurs 4G).même si je voulais être un peu provocateur et que je ne suis pas sûr qu’on y arrive….. Moi, je pense personnellement vraiment qu’on y arrivera.  Pour autant, la vraie question est le chemin suivi pour y arriver : Ce chemin  sera long et progressif mais il est inéluctable contrairement à ce que croit (et essaient de faire croire) les idéologues antinucléaires et leurs partisans forts nombreux sur ce forum. Cordialement . P.S: Bon tout à l’heure je répondrais à marcob12 et trimtab.Pour l’instant je vais déjeuner !    

Maurice.arnaud

Dans le forum: “Munich veut passer à l’électricité verte” du 02-10-2009 à 21:09:02  vous déclarez entre autres dans ce post : Je ne vais pas répéter cent fois que je désapprouve, à titre personnel, leur choix de vouloir supprimer l’électronucléaire avant le charbon. Les deux sources méritent la “fosse à purin” (quand nous pourrons nous offrir ce luxe) mais la chronologie n’est pas la bonne. Si vous pensez vraiment que le nucléaire mérite la “fosse à purin”,alors ne vous étonnez pas de vous retrouver classé dans les antinucléaires. Oh,certes pas les antinucléaires primaires car vous êtes dans l’ensemble trop nuancé dans vos propos pour faire primaire,mais par contre vous faites un excellent antinucléaire secondaire,tertiaire ou quaternaire(je vous laisse le choix de vous classer vous même parmi ces dernières catégories).  Aujourd’hui à 08:01 vous dites : La question de remplacer les réacteurs prolongés dans 20 ans ne se posera même pas probablement. Je veux bien qu’ il y ait beaucoup de progrés dans les énergies solaires,éoliennes, dans les stockages,négawatts et négateps aux States,mais delà à pouvoir se passer de nouveaux réacteurs électronucléaires dans 20 ans aux USA…Franchement je suis plus que sceptique et d’ici là,croyez bien qu’ils auront résolus d’une manière ou d’une autre leurs problèmes de mécanismes de financements pour échapper à la déplorable dictature du court terme,qui n’est qu’une période transitoire de l’histoire économique de l’amérique .Si pour sauver leur système bancaire et tous ces escrocs de traders et brockers qui ne produisent que de la spéculation et de l’arnaque,ils ont pu mobiliser suffisament d’argent(représentant le cout de plusieurs dizaines voire centaines de réacteurs nucléaires)pour rétablir ce stupide système financier et bancaire;nul doute qu’ils seront mobiliser à temps,l’argent nécéssaire par des mécanismes appropriés pour le financement du nombre de réacteurs qu’ils jugeront nécéssaires de construire.Que ce soit pour des raisons stratégiques,énergétiques ,économiques,anti-co2,ou autres… Cordialement .

Maurice.arnaud

Amory Lovins a grandi dans Massachusetts. De 1964 à 1971, il étudie au Harvard College et à l’Université d’Oxford oû il étudie les sciences physiques et travaille en tant qu’écologiste professionnel.   1977 1986 En 1979, Amory Lovins épouse Hunter Sheldon, une avocate diplômée en sciences sociales. En 1982, il crée avec Hunter Lovins et d’autres experts, le Rocky Mountain Institute, un institut installé dans le Colorado en 1984, qui vise à libérer l’économie mondiale de la dépendance aux combustibles fossiles. 1987 1996 Amory Lovins est à l’origine en 1989, du concept de négaWatt dans la consommation d’énergie. Amory et Hunter se séparent en 1989.  1997 2006 Amory Lovins enseigne comme professeur invité dans de nombreuses universités aussi bien aux États-Unis qu’en Suisse et en Chine. Le divorce est prononcé en 1999. Hunter Lovins quitte le Rocky Mountain Institute en 2002. 2007 2010 En 2007, il épouse Judy Hill, une photographe d’art avec laquelle il collabore à la photographie de paysage et la conservation des orang-outans. Depuis 2009,le Rocky Mountain Institute, de concert avec d’autres partenaires, élabore un modèle pour accroître l’efficacité énergétique de l’Empire State Building. L’objectif est d’atteindre 4,4 millions de dollars d’économies annuelles d’énergie, tout en réduisant la consommation d’énergie de près de 40% et améliorer le bilan carbone de l’immeuble. Amory Lovins est auteur et co-auteur de livres qui démontrent les principes de l’efficacité énergétique pour le grand public et les entreprises. L’ennui c’est que toutes ces choses ont surtout été récupérées par des antinucléaires primaires,secondaires,tertiaires et quaternaires.Que ce brave Amory Lovins qui a vécu essentiellement au contact d’écolos très majoritairement antinucléaires ,s’est laissé influencer,au point de se faire un devoir d’imaginer artificielement des solutions éliminant aussi le nucléaire et pas seulement les energies carbonnées. L’ennui c’est que Amory Lovins(et ses petits camarades) n’ont pas désavoués,loin de là, les antinucléaires comme greenpeace,les amis de la terre et tous les autres,lorsqu’ils ont récupéré tous ses concepts(négawatts,éfficacité énergétique,facteur 4 ,etc…) pour combattre le nucléaire contrairement à James Lovelock(auteur du concept de Gaia)qui s’est officiellement opposé aux antinucléaires en se positionant en faveur d’une participation significative de l’énergie nucléaire au Mix énergétique ENR-Nucléaire,pour nous débarrasser des énergies carbonées. Les gens comme Lovins sont en plein dans le ‘Green Business is Good Business’, du ‘Green Capitalism’ pragmatique, et non dans l’anti ceci ou pro cela primaire vus par certains. Et ils doivent etre un peu dans le ‘vrai’, dans  leur analyses divers du ‘facteur 4’, ‘penser global’ et d’autre ‘comment faire au mieux’ avec chaque dollar ‘investie’ dans ‘energie’ pour un ‘resultat’ raissonnée, raisonable, et durable, . si certains grands entreprises les ‘consultent’, pour ‘améliorer leur empreinte écologique’ (et leur bilan !!) Ils avancent leurs arguments, leurs chiffres, leur conception de ‘l’élégance frugale’ qui pourrait sauver l’homme de lui même. Certaines des entreprises qui les consultent  le font  seulement pour faire des économies d’énergies et d’argent,c’est vrai . Mais d’autres entreprises qui les consultent ne le font pas seulement pour faire des économies d’énergies et d’argent mais surtout du greenwashing grace au greenbusiness.  Et Lovins ne faisant pas son business dans le nucléaire ou avec le nucléaire,il a tout intêret à ce qu’on rabote au maximum la production d’énergie électronucléaire pour que se dévellope à fond son fameux greenbusiness “à la Lovins”.Evidement. Ils passent le nucléaire ‘à la moulinette’ du ‘pragmatisme économique’ comme ils font pour les transports, l’efficacité énergétique dans le bâtiments, et bien d’autre domaines pour qu’en entrevoit la ‘vérité’ des ‘chiffres’, des ‘idées reçus’ et d’autre ‘mythes’ technologiques ou économiques, nous aidons à poser des vrais questions , et on proposant des élements de réponses. Je ne crois pas qui “puent l’idéologie antinucléaire à plein nez” mais qui démontre une l’idéologie pro négawatt, pro ‘green business’, pro ‘l’homme a t il un avenir sur cette planète’ avec conviction et pragmatisme .  C’est surtout le pragmatisme de son greenbusiness à lui et à ses camarades associés, assaisonnée avec la gentille chansonnette “philosophico-écolo-pro-l’homme” que les antinucléaires de tout poils et de toutes catégories nous servent si souvent depuis une quarantaine d’année qui me font sérieusement ressentir que sous des apparences de gentilles intentions genre “si tout les bons gars de la terre pouvaient se donner la main”:Tous ceci pue l’idéologie antinucléaire à plein nez,camouflée sous du pragmatisme,et de la “gentille idéologie pro-l’homme”. Cordialement. ,

Flo

Trouver toujours plus de solutions, donner toujours d’avantage d’arguments pour montrer qu’une solution est meilleure que l’autre… Il n y a pas de solution miracle et la seule qui pourrait réunir tout le monde ici est l’auto-limitation de la consommation énergétique! La chasse au gaspillage! La surconsommation entraîne, avec TOUTES les technologies connues à l’heure actuelle, d’inévitables pollutions (fabrication, utilisation, fin de vie…! Sinon, pour tous ceux qui rêvaient du président Obama parfait et qui se sentent trahis aujourd’hui, sachez que le pouvoir aux US est bien réparti et contrairement à la France, le parlement représente un réel poids de décision. M. Obama doit tout simplement faire accepter son programme aux parlementaires. En France, quand on élit un président qui a la majorité parlementaire, c’est signer son programme de A à Z!… Les réformes vont vites, mais elles sont décidées par un seul Homme….. :-S Pour le nucléaire, je serais pour un développement maîtrisé et limité avec une très forte R&D: une solution de transition. En ce moment nous sommes à l’inverse dans du business! Développer le nucléaire au max pour s’en mettre plein les poches (surtout dans l’optique d’un marché européen!)! Que nous sommes fiers d’avoir “AREVA notre champion du nucléaire”… Qu’est ce qu’on se marre! Le CO2 est un argument qui tombe juste au très bon moment!…

Maurice.arnaud

Actuellement,il n’y a que 2 entreprises dans le monde capables de fabriquer la cuve de l’EPR d’Areva : L’ une d’elle est en France au Creusot . L’autre est au Japon . Ce n’est vraiment pas avec ça qu’on va dévellopper le nucléaire au max pour s’en mettre plein les poches  dans l’optique d’un marché européen ou ailleurs.A ce faible rythme,Areva maintient juste un effectif de compétences industrielles(qui doivent d’ailleurs se renouveller,aprés les départs en retraites) dans le secteur nucléaire en termes d’ingénieurs,cadres,techniciens,ouvriers,employés qui seraient très dur à reconstituer s’il fallait aprés avoir arreter le nucléaire,reconstituer pour recommencer le nucléaire plus tard avec la 4 G.Donc cette transition par le minimum indispensable(et en fonction des besoins en électricité de france,d’europe et d’ailleurs) de réacteurs 3G EPR se doit d’être assurée pour que la France et l’Europe puissent avoir une industrie nucléaire suffisament puissante lorsqu’on devra déployer les réacteurs 4G surgénérateurs qui représentent une production électrique de plusieurs millénaires au rythme actuel de consommation et qui s’insereront très bien dans un bon mix Enr-nucléaire.  Alors,s’il vous plait,arretez de dénigrer naivement Areva,c’est complètement absurde sauf si dans le fond vous êtes une de ces antinucléaires qui n’ose pas le dire franchement malgré votre déclaration: Pour le nucléaire, je serais pour un développement maîtrisé et limité avec une très forte R&D: une solution de transition. Solution de tansition vers quoi ?   Vers la sortie progressive du nucléaire ?  Si c’est ça,vous êtes tout simplement  une de ces manipulatrices antinucléaires qui n’ose pas le dire franchement et qui veut juste se donner plus de temps pour sortir du nucléaire,en d’autres mots vous seriez au minimum très décevante.   

trimtab

Cher monsieur, D’abord merci à ‘wiki’ pour ‘the life and times of Amory Lovins’, qu’en passant je lit en anglais dans le texte depuis de nombreuses années, comme Lester Brown ou ‘BUCKY’ FULLER et bien d’autres, et qui en fait de moi “un gentil idéologiste pro-l’homme” avec ‘intime conviction’ qu’on n’aura plus besoin du ‘nucléaire fait homme’ car la nature a mis gratuitement a notre disposition ‘un réacteur thermo nucléaire’ de TRES TRES grand puissance qui s’appelle le soleil (les forts en chiffres Dan1 ou marcob12 nous feront bien un peit calcul ‘de coin de table’ pour nous donner les Gw/Tw de puissance installer !!????), qui nous emene en 1 heure la puissanc que l’humanité consomme en electricite en 1 an. Nous savons maintenant convertir ces manifestations terrestres (lumiere, chaleur, vent) en energie ‘propre’. Je ne peut etre donc que PRO ‘nucléaire’, et plus que symboliquement, car je suis né en même temps et a quelques kilometres seulement du premier reacteur nucléaire britannique à Berkley en 1951 et j’habite depuis 30 ans a 100 kilometres de Plogoff ! Toute un symbol pour moi ‘an atomic child’. Sur ce long cheminement s’est forgé mon ‘intime conviction’ d ‘utopiste pragmatique’ qui trouve ces echos (et ces origines) dans Bucky, Brown, Lovins, Russell et bien d’autres. Vos polémiques ne feront rien pour l’ébranler ‘my personal bundle of experience’, aquis modestement dans mes 59 ans de vie à travers ‘our atomic age’. trimtab

Maurice.arnaud

Cher monsieur trimtab : Vous avez le droit de preférer selon votre intime conviction d’utopiste pragmatique,forgée par les idées de Bucky, Brown, Lovins, Russell et bien d’autres ,le réacteur thermo nucléaire de très,très grand puissance qui s’appelle le soleil plutot que le nucléaire fait par l’homme. Autre chose est de laisser croire(et d’intoxiquer beaucoup de gens naifs) en citant toutes sortes de gens dont le fond de commerce est l’hostilité au nucléaire fait par l’homme et qui font des calculs de coin de tables très orientés(en se présentant comme pragmatiques),que le nucléaire fait par l’homme serait à la fin de la route . C’est une absurdité et un total mensonge et je me dois de le rappeller en précisant que le nucléaire fait par l’homme est “pro-l’homme” et a pour avenir l’éternité car  les matières fissiles dont le plutonium 239 générable par retraitement de l’U238 fertile qui est transmuté en Pu239 (pour les réacteurs 3G (et certains 2G adaptés pour l’occasion))puis consommés en mixed oxydes, puis plus tard par surgénération dans les futurs réacteurs 4G surgénérateurs,est une ressource disponible pour plusieurs millénaires,sans oublier plus tard le thorium,3 fois plus abondant que l’uranium et donc plusieurs millénaires de plus encore,sans oublier plus tard la Fusion nucléaire dont les ressources en matière fusionables tritium-deutérium d’abord(avec tritium issu du lithium)puis deutérium pur,puis plus tard encore hydrogène léger(dans quelques siècles on sera le faire industriellement et l’hydrogène léger c’est 90% de la matière de l’ univers) sont encore plus considérables que la fission(la fusion avec l’hydrogène léger,ça sera une éternité d’énergie et il ne nous faudra que quelques siècles pour la maitriser,même pas le temps de consommer la totalité de notre Pu239 issu de la surgénération de nos très prochains réacteurs 4G).Une vie éternelle pour l’énergie nucléaire fait par l’homme qui nous débarassera (en association avec les Enr(s))des pétroles,charbons,gaz et du CO2 qui va avec.Je sais que je me répète mais parfois il le faut : Quand l’homme a découvert le feu,il ne l’a pas abandonné en raison de ses très nombreux inconvénients mais l’a gardé en raison de ses très nombreux avantages incomparablements supérieurs aux inconvénients.Cela sera pareil avec l’énergie nucléaire qui est aussi importante pour l’histoire de l’homme que la découverte du feu et c’est très bien comme ça! Cordialement !

Flo

pourquoi me traiter d’antinucléaire alors que je pense que c’est la seule alternative pour remplacer au cours terme les énergies fossiles? Ce n’est pas parce que vous êtes un excité du nucléaire (posts à rallonge, critiques acerbes des opinions contraires…) que vous êtes la définition parfaite du pro-nucléaire. Toutes vos prédictions en nucléaire ne sont que des potentiels théoriques. La recherche en est encore loin (surtout de la fusion) et tout n’est pas si simple que vous le dites (le fameux bon sens dont les autres seraient dépourvus). A l’heure actuelle, le nucléaire est polluant et on ne peut l’accepter comme solution définitive (comme vous le suggérez).  Le bénéfice théorique des futures générations du nucléaire ne doit pas être négligé, mais avec un prolifération mondiale des réacteurs, le risque d’incident majeur augmente. Si cela arrivait, que pensez vous des conséquences sur l’acceptabilité du nucléaire? Ce serait la fin définitive d’une source d’énergie que nous devons mieux connaître et maîtriser… Si le développement du nucléaire passe forcément par la prolifération des réacteurs pour la climatisation, le chauffage électrique, une mobilité non contrôlée… bref une utilisation irrationnelle de l’énergie, alors je suis contre! Et si d’un point de vue économique la R&D n’est pas réalisable sans un gigantesque marché du nucléaire, alors je suis pour la sortie du nucléaire. C’est sûrement sur l’utilisation de l’énergie électrique que nous ne sommes pas d’accords. Pensez vous que l’Homme peut augmenter sa consommation électrique indéfiniment? Faut-il, grâce au nucléaire, permettre à chaque terrien de consommer l’énergie moyenne actuelle des pays développés?

marcob12

Je pense que tous les habitués (vous en êtes) commencent à me cerner un peu. Vous m’accorderez le talent d’avoir choisis d’être membre (ce qui donne un accès aisé à toutes mes interventions, ce qui ne semble pas être votre souhait). Il suffit de vous lire (sur cet article) pour comprendre que vous utilisez volontiers des termes propres à la religion (j’ai presque envie d’ajouter “pour les siècles des siècles, amen) quand j’indique souvent pourquoi je pense le nucléaire ici une mauvaise option et là une bonne. Bien sûr pour les fanatiques d’une thèse (il en est) cela peut sembler incohérent mais j’ai l’avantage de la transparence qui permet à tous de juger de mon degré de fanatisme… Je vous rappelle qu’aucun de nous ne fait ici du lobbying puisque les choix énergétiques se font partout dans le dos des peuples, quels qu’ils soient. Utiliser le terme de “psychotiques” pour qualifier l’attitude de gens ayant une opinion contraire à la votre est aussi dérisoire qu’évoquer une omni(présence/potence) du mouvement écologiste comme d’autres parlèrent de la maçonnerie ou de la “juiverie”. “Infestés” dîtes-vous ?(that rings a bell). Nous échangeons des opinions, c’est tout. Je suis dans un “chkdsk C: /r” causé sans doute par une “infestation” et pas d’anti-nucléaire…

Maurice.arnaud

Votre discours ressemble assez à celui de Corinne Lepage,michèle Rivasi,ou Béatrice Marre du P.S,ou de chez les amis de Bayrou.Franchement c’est pas terrible,et vraiment pas original .   Pensez vous que l’Homme peut augmenter sa consommation électrique indéfiniment (grace au nucléaire)? Faut-il, grâce au nucléaire, permettre à chaque terrien de consommer l’énergie moyenne actuelle des pays développés? Oui ,absolument . vous êtes qui pour vouloir empecher chaque terrien de consommer l’énergie moyenne actuelle des pays développés et frustrer les 80% de la population mondiale d’un haut niveau de vie(grace à un bon mix Enr-nucléaire)? une Bobo parisianiste,et égoiste au niveau mondial surement.Vous en avez le discours typique,hélas.  Votre diatribe amère sur “l’excité du nucléaire” n’y changera rien. Et si d’un point de vue économique la R&D n’est pas réalisable sans un gigantesque marché du nucléaire, alors je suis pour la sortie du nucléaire. Gigantesque ?  ça,il faudrait voir .Simplement,vu la manière dont vous vous exprimez sur le nucléaire,j’ai l’impression qu’il ne vous en faut pas beaucoup pour considérer un marché du nucléaire comme  “gigantesque”. Votre manière d’être pronucléaire,c’est surtout en attendant d’en sortir(du nucléaire)le plus rapidement possible au besoin.Alors des pronucléaires comme ça,non merci,je vous vois plutot dans le camp des antinucléaires à long terme et c’est quelque chose de très classique chez les antinucléaires,vous êtes loin d’être la seule,il y en a plein dans ce forum.Cela n’a rien de surprenant. Concernant les économies d’énergies,l’éfficacité énergétique,d’accord si c’est réaliste mais à condition que cela ne soit pas encore une lamentable propagande d’antinucléaire hypocrite pour aménager sournoisement à long terme une sortie du nucléaire.Le charbon et le pétrole,le gaz auront causé beaucoup plus de dégat que jamais le nucléaire civil avec ses accident et déchets ne pourra jamais en créér ,pour plus de détail à ce sujet consulter Dan1,BMD et bien d’autres sur ce forum qui se feront un plaisir de vous donner ces détails.

Maurice.arnaud

Oh ,ça vous n’êtes pas fanatique d’une manière aigue et évidente.Vous êtes beaucoup plus malin et nuancé dans votre scepticisme sur le nucléaire dont vous pensez qu’il mérite dans le fond “la fosse à purin”.Non vous êtes tranquillement  pour la mise à la fosse du nucléaire en prenant votre temps,tout le temps que vous jugerer nécéssaire pour ça avec un progressif travail de sape tranquille(la force tranquille).

Maurice.arnaud

Je vous rappelle qu’aucun de nous ne fait ici du lobbying puisque les choix énergétiques se font partout dans le dos des peuples, quels qu’ils soient. Certes,mais beaucoup se plaisent à manifester très souvent leur haine fanatique du nucléaire ou leur hostilité .Alors je m’autorise à manifester ce que j’en pense.Sur ce forum,c’est mon droit . D’autre part pour votre information,Sachez que je suis strictement athée et pas religieux ni mystique pour un poil (bien que vous me voyez comme un mystique du nucléaire). Que je ne suis pas de ceux  qui disent des choses à propos et je vous cite : comme d’autres parlèrent de la maçonnerie ou de la “juiverie”. Car Je ne suis pas antijuif,ni antisémite,ni antimaçon .Vous faisiez,bien sur,une métaphore analogique pour votre raisonnement mais je précise pour les éventuels mal-comprenant qui passeraient ici par hasard…

Flo

je ne suis rien de ce que vous dites ^^ Tout d’abord je ne suis pas une femme, je ne suis pas bobo parisien et je ne me reconnais dans aucun parti politique précis. Désolé pour l’image que vous vous êtes fait… Je suis juste un jeune diplômé dans les domaines de l’énergie, les marchés, la politique, qui s’intéresse aux défis de demain. Mon boulot consiste à faire des choix responsables et acceptables, d’analyser la situation. Vous êtes peut être un fin connaisseur du nucléaire, mais la manière de faire passer votre message me semble trop fermée, partisane… Impossible de convaincre un sceptique du nucléaire avec vos propos. Bref, vous êtes du côté du la consommation sans limite vu que l’on possède une énergie à potentiel très élevé dont l’évolution vous semble certaine. Je pense pour ma part qu’il faut se fixer des limites, utiliser l’énergie intelligemment et prendre plus en considération les risques liés au nucléaire. (deux philosophies bien différentes)

Maurice.arnaud

Ah ,très bien,ravi de voir que vous êtes beaucoup plus intelligent que je ne le pensais. Je suis moi aussi pour une consommation raisonnée et limitant les gaspillages inutiles,mais les bientot 7 milliards d’individus(voir +,plustard) sur la planête ont droit a un bon mix responsable combinant les ENR  et le nucléaire de telle sorte qu’ils puissent sortir de leur misère économique de manière responsable et n’avoir rien à envier à un occident évolué et responsable qui gére bien son bon mix Enr-nuclaire.Aprés tout,on s’est peut-être mal compris . Cordialement .

79
0
Laissez un commentairex