Paris-Le Bourget se lance dans la géothermie

Après avoir réalisé des sondages-tests qui ont permis de mettre en évidence le potentiel de son sous-sol, Aéroports de Paris vient de mettre en service, une installation géothermique à faible profondeur pour chauffer près de 70% de ses besoins internes sur l’aéroport de Paris-Le Bourget.

Cette installation va permettre d’éviter l’émission d’environ 120 tonnes de CO2 par an.

Le principe de cette technologie consiste à exploiter l’inertie thermique du sous-sol à 100 m de profondeur et d’en extraire les calories à l’aide d’une pompe à chaleur électrique alimentée notamment par une ombrière photovoltaïque de 600m². Les calories du sol sont prélevées à l’aide de 40 Sondes Géothermiques verticales implantées sur 2500 m² permettant d’alimenter en chaud un bâtiment de bureaux et d’entrepôt de près de 13 000m2.

Le système produit également du froid qui alimente le réseau de froid du site et le rendement est amélioré par la possibilité de production simultanée de froid et de chaud.

"Le groupe s’engage à maîtriser l’impact de ses activités sur l’environnement en diminuant de 50 % les émissions de CO2 par passager sur ses infrastructures aéroportuaires au cours de la période 2009- 2020, tout en établissant sa part d’énergies renouvelables dans sa consommation finale à 15 % en 2020. La mise en place de centrales,  géothermique en 2011 à Paris-Orly, à biomasse en 2012 et photovoltaïque en 2013 à Paris-Charles de Gaulle nous a permis de diminuer d’environ 27 000 tonnes par an nos rejets carbonés, précise Didier Hamon, Secrétaire Générale d’Aéroports de Paris en charge de l’environnement."

C'est maintenant !
Fournisseur Total direct énergie

10% de remise sur le prix de votre consommation d'électricité et de gaz !

La géothermie de Paris-Le Bourget en chiffres

> 120 tonnes de CO2 non rejetées dans l’atmosphère
> 650 MWh de production de chaleur et 400 MWh de production de froid
> L’équivalent de 93 foyers chauffés en énergie renouvelable
> 7.800 m de tuyaux installés.

Partagez l'article

 

Articles connexes

Souscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
marcarmand

L’article ne dit pas s’il s’agit d’un essai de stockage intersaisonnier: les calories rejetées dans le sous-sol en été par la climatisation pouvant être récupérées en hiver pour le chauffage.