Pour 59% des français, il faut maintenir la part du nucléaire

Un peu plus de deux ans après l’accident de la centrale de Fukushima au Japon, l’opinion des Français sur le recours à l’énergie nucléaire semble évoluer en faveur de cette dernière, selon un sondage IFOP commandé par Dimanche Ouest France.

En effet, 36% des interviewés se déclarent aujourd’hui favorables au recours à cette énergie, contre 33% en novembre 2011 et 32% en juillet de la même année, quatre mois après l’accident au Japon, alors que la proportion des opposants au recours à l’énergie nucléaire en France baisse à 14% (-3 points depuis novembre 2011, -6 depuis juillet 2011).

Les hésitants représentent quant à eux environ un tiers de la population (34%, -6 points depuis novembre 2011) et deviennent, pour la première fois depuis deux ans, moins nombreux que les pro-nucléaires. La part des personnes déclarant ne pas vraiment avoir d’opinion sur le sujet s’élève à 16%.

Le souhait quant à l’évolution de la part du nucléaire dans le mix énergétique en France évolue lui aussi en faveur de cette énergie puisque 59% des Français se déclarent plus d’accord avec le « maintien de la part du nucléaire car elle qui assure l’indépendance énergétique de la France » qu’avec « la réduction de cette part en raison de la dangerosité de cette énergie » (41%).

« A propos du débat sur la part du nucléaire dans la production énergétique de la France, avec quelle opinion êtes-vous le plus d’accord ? »

Pour 59% des français, il faut maintenir la part du nucléaire

Bien que l’opinion en faveur du nucléaire telle qu’exprimée dans cette question ait augmenté de 5 points depuis mars dernier, elle reste toutefois en dessous du niveau enregistré en juillet 2008 (67%). Portée à l’époque par un discours mettant en avant le faible impact de cette énergie en matière d’émission de CO2, le nucléaire avait le vent en poupe. L’accident de Fukushima allait porter un coup sévère à l’image de la filière dans l’opinion française (les « favorables » au maintien passant de 67% en juillet 2008 à 54% en mars dernier). Depuis lors, une partie du terrain perdu a été regagné puisque nous sommes aujourd’hui à 59% soit, si on se place sur une plus longue période, 7 points de plus qu’en mars 2002.

Méthodologie : Echantillon de 2004 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne interrogée) après stratification par région et catégorie d’agglomération. Les interviews ont eu lieu par questionnaire auto-administré en ligne (CAWI – Computer Assisted Web Interviewing) du 29 au 30 mai 2013.

Articles connexes

S’abonner
Notification pour
guest
50 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Vert de rage

Voilà qui en dit long ssur la culture énergétique des français : en effet la question elle même est stupide, le nucléaire n’a jamais assuré aucune indépendance énergétique à la France, ceci indépendament de l’opinion qu’on peut en avoir.

Bachoubouzouc

Personne (sauf peut être des politiciens) n’a dit que le nucléaire “assurait” l’indépendence énergétique de la France, on a dit en revanche qu’il y contribuait fortement : – En réduisant considérablement la valeur de nos importations (300 millions d’euros par an de minerai d’uranium, contre quelques dizaines de milliards d’euros en équivalent pétrole ou gaz) – En nous permettant d’avoir des stocks stratégiques considérables (l’uranium est un combustible concentré, on en a pour 4 ans de consommation en stock sur le territoire national, contre quelques mois de gaz ou de pétrole) – En nous permettant d’avoir une indépendance largement accrue si nous passions à la génération 4 (nous consommerions alors les stocks d’uranium 238 déjà en entrepot en France, qui représentent plusieurs milliers d’années de notre consommation actuelle) En revanche, je ne peux m’empêcher de sourire en pensant à tous ces antinucléaires, les Chelya, les Rice et autres, qui au moment de Fukushima réclamaient à grand gris le respect de la volonté populaire… Est-ce que EELV ou Greenpeace va maintenant arrêter d’essayer de saboter notre programme électronucléaire, afin de respecter la volonté populaire ? 🙂

Sentinelle 2607

Conditions de travail et santé des salariés des industries à risques , maintenant vous saurez. Sous-traitant oui , esclave non ! Citoyen. L’homme est le maillon FIABLE , seulement quand celui-ci est RESPECTE !

Nd

59% qui veulent du nuke, alors qu’il fait 75% de la production d’électrité, ce sondage montre pour moi un déséquilibre. Que l’on fasse 59% de Nuke, et tout le monde sera contents !!! Deuxième chose, il faut que les 59% signent pour qu’on leur amène la facture pour des démentellements et autre assurance contre un accident nuke. Il n’y a aucune raison que ce soit les 41% qui payent …

raymond9

Oui le bourrage de crane et contreveritées fonctionne parfaitement les français ont bien intégré les mensonges des nucléocrates. Poutant en résumé cher et dangeureux 17% de notre énergie finale environ 5% dans le mondeavec environ 460 réacteurs; Surement un bon moyen de régler le problème du réchauffement climatique. Question aux nucléocrates roi de la calculette combien de réacteurs pour diminuer sérieusement les émissions de co2 de notre pauvre terre. A la louche je dirais 20 à 25000 réacteurs vous avez du boulot les gars!

fredo

L’électricité ne compose qu’un quart de la consommation d’énergie en France, et le nucléaire produit les 3/4 de celle d’électricité, donc le nucléaire représente moins de 20% de l’énergie consommée en France ! La question est donc biasée en affirmant qu’elle assure (à elle seule?) l’indépendance énergétique de la France.

Nico1624

Les Français sont pas les seuls à le penser. L’Europe est en contraction énergétique : http://www.youtube.com/watch?v=vODl79XSLJY

fredo

Puisque ce sondage va être utilisé pour le débat sur l’indépendance énergétique, il aurait été interessant de poser la même question en ajoutant “maintenir à long terme” l’énergie nucléaire. En clair, ce sondage est une photo instantanée d’une situation instantanée, et ne peut être utilisé tel quel dans un débat qui engage le long terme. Vivement le sondage suivant!

climax1891

L’electricité représente 17,3% de l’énergie finale utilisée dans le monde. 13,4% de l’électricité dans le monde vient des centrales nucléaires.

Bachoubouzouc

@ Nd : “59% qui veulent du nuke, alors qu’il fait 75% de la production d’électrité, ce sondage montre pour moi un déséquilibre. Que l’on fasse 59% de Nuke, et tout le monde sera contents !!!” En suivant votre logique, si 60% des français voulaient la sortie du nucléaire, il faudrait tout de même en garder 40% dans notre mix pour faire plaisir aux 40% de français restants. Vous êtes de mauvaise foi, le principe de la démocratie est de faire confiance à l’opinion dominante pour mener l’ensemble de la nation sur le bon chemin. “Deuxième chose, il faut que les 59% signent pour qu’on leur amène la facture pour des démentellements et autre assurance contre un accident nuke. Il n’y a aucune raison que ce soit les 41% qui payent …” En suivant votre logique, si je ne suis pas d’accord pour payer mes impôts, alors je n’aurai pas à les payer. Bref, encore une fois vous essayez de tordre le principe de démocratie pour ne pas avoir à admettre l’évidence. @ fredo : “La question est donc biaisée en affirmant qu’elle assure (à elle seule?) l’indépendance énergétique de la France.” La question est assurément imprécise. Mais tout le monde aura compris le principe. @ raymond9 : “Oui le bourrage de crane et contreveritées fonctionne parfaitement les français ont bien intégré les mensonges des nucléocrates.” 1) Je vous mets au défi de citer un seul de ces “mensonges”. En revanche, je peux vous citer des tas de mensonges des antinucléaires. Par exemple : “Ils nous ont dit que le nuage s’était arrêté à la frontière” 2) Vous ne vous plaigniez pas après Fukushima, lorsque la propagande des écolos fonctionnait à plein sur l’opinion… @ fredo : “En clair, ce sondage est une photo instantanée d’une situation instantanée,” Ne le sont-ils pas tous ? “et ne peut être utilisé tel quel dans un débat qui engage le long terme.” Vous (les écolos) étiez les premiers à crier au “respect de l’opinion populaire” lorsqu’elle allait dans votre sens. Maintenant vous allez devoir ravaler tout cela et serrer les dents… Et honnêtement, vous (les écolos) l’avez bien mérité.

Bruno lalouette

. La vérité est que, quand Duflot est au pouvoir, la part des antinucléaires recule! La raison est que les français ont de gros problèmes de pouvoir d’achat, que l’éolien et le photovoltaïque sont 3 à 5 fois plus cher, et que les factures explosent! Mais les intégristes maintiennent coûte que coûte leur programme et leur sans évoluer d’un poil sur des énergies qui ne sont qu’intermitentes et pas du tout écolos! L’autre vérité est que les américains produisent tout moins cher que nous, et chez eux le kwh nucléaire est à 110$, soit 82,5 euro. Leur gaz de schiste leur permet de produire le kwh à 60$. Chez nous, cocorico et champion du monde, EDF dit produire à… 40 euro le kwh!!! Et nous venons de signer un accord de libre échange avec oncle Sam, donc notre production industrielle qui n’était déjà pas compétitive, va finir de mourir. Et la seule énergie propre et compétitive face au gaz de schiste, c’est l”hydraulique. Nous pouvons turbiner les eaux potables tout du long de leurs parcours avec des petites turbines les unes derrière les autres, propre, pas cher et local… Sans concurrence! Qui en parle? Personne, absolument personne, et certainement pas EELV! Donc, quand il n’y aura plus du tout de boulot, il n’y aura plus non plus de consommation électrique, et avec 52% de jeunes qui veulent partir de France, le problème va se résoudre de lui-même… Et baba dit, “championnn du monde”! Ca pays est d’une connerie monstrueuse!

raymond9

1) Je vous mets au défi de citer un seul de ces “mensonges”. En revanche, je peux vous citer des tas de mensonges des antinucléaires. Par exemple : “Ils nous ont dit que le nuage s’était arrêté à la frontière” Mensonges: ex dire que le nucléaire est sur et que aucun accident ne peu se produire en France.Avant Fukushima bien sur depuis les “mentaltés” ont évoluées… Une petite vidéo pour vous rappeller les mensonges du nuages les propos du professeur Pelerin vidéo courte: Oui le professeur Pellerin une autorité en la matièrenous a bien dit que le nuage c’était arrété à la frontière.

O.rage

Oui, les mensonges c’est de faire croire que si un accident risque de se produire, qu’il ne sera ni maîtrisé ni confiné : – en gros faire croire qu’un accident de type tchernobyl ou fukushima risque d’arrive alors que la conception n’est même pas la même -et d’oublier abondamment qu’un accident de type Three Mile Island, peut également arriver… soit extrêmement bien confiné avec zéro impact sur les populations “what so ever”

dgewai

J’irai plus loin que Bachoubouzouc qui indique “l’uranium est un combustible concentré, on en a pour 4 ans de consommation en stock sur le territoire national”. Le rapport de la Cour des Comptes “Les coûts de la filière nucléaire” (janvier 1012) indique en effet : “Si la production d’URT (uranium de retraitement) et d’uranium appauvri s’arrêtait, le stock actuel d’URT permettrait d’alimenter le parc en uranium de retraitement enrichi (URE) pendant 36 ans, aux conditions techniques actuelles. Le stock actuel d’uranium appauvri permettrait quant à lui de fabriquer du MOX pour le parc actuel pendant 2 300 ans. (Et ici en note de bas de page il est précisé “Ou de disposer d’une quantité d’uranium ré-enrichi correspondant à la consommation du parc actuel pendant environ 8 ans”.) La solution de référence du PNGMDR (Plan national de gestion des matières et déchets radioactifs établi par l’Andra) pour la valorisation future de ces matières est l’utilisation dans des réacteurs de 4ème génération, cet uranium représentant alors plusieurs millénaires de consommation. Si la part d’électricité augmente dans les consommations énergétiques en se subsitituant aux fossiles, ce qui est la voie du bon sens, on voit que la France a tout à fait les moyens de faire face en parfaite indépendance sur le très très long terme. Il faut mettre le paquet sur génération IV…

O.rage

Les docu de la peur et du mensonge sur France3 1) Pr Pellerin (paix à son âme) parlait d’un situation météo favorable à la dilution de doses déjà très basses dans l’atmosphère (de l’ordre de microsieverts alors que c’est dangereux à environ 100-250 milliSieverts, sachez compter) 2) Découvrir des cancer de la thyroïde est intérressant si c’est différent de la situation avant l’accident, c’est de la pure manipulation de faire croire qu’on attrappait pas de cancer avant Tchernobyl, et plutôt même un argument pathétique d’antinucléariste.

gp

… j’aurai préféré lire que 98% des français commencent à avoir conscience qu’il est URGENT de se désintoxiquer des fossiles, pétrole en tête… Pcq que les enquêtes d’opinions et autres sondages ont beau de multiplier, moi je suis comme st-thomas, je ne crois que ce que je vois. Et ce que je vois, tous les jours ici et là dans la rue et sur route, C la part croissante que pèse les petits SUV et autres crossovers “de ville” qui roulent au mazout. Pour ce qui est de la Renault ZOE en revanche, malgré un prix plutôt inférieur à la majorité d’un petit SUV diesel et une autonomie LARGEMENT suffisante pour couvrir 95% des besoins du quotidien, pour l’instant, je n’en croise pas bcp… Pas plus tard qu’hier, en lisant la presse, on apprend notamment que le Dacia Duster a vu bondir ses ventes de 59% en 1 an (!) au niveau mondial. Certes, la France ne compte que pour 10% des ventes totales mais ça ne l’empeche pas d’être dans le top 10 des ventes de VP neufs. Autre “bonne” nouvelle du même genre : l’embauche de 200 personnes suppl. à PSA Mulhouse pour augmenter la prod. du “petit” 2008, le crossover urbain qui permet de voir la ville autrement… Non franchement, 59% ou pas, suis pas certain que les français ont vraiment conscience des enjeux et des perspectives à venir lorsqu’on leur parle de transition énergétique. De toute façon, même 6 mois après le lancement du DNTE, plus de 3 français sur 4 ne savent même pas de quoi il s’agit… :/

raymond9

Un accident ne peu pas arriver en france?

Homer

Personne n’as dit qu’un accident ne pouvais pas arriver mais seulement que c’était très improbable et que sont impacte pouvais être très limite (je vous renvoi à mes post sur cet article ). Ensuite en citant le cas du Blayais vous défendez presque la cause des pros nucléaires. Vous nous montons un incident ou les mesures de protection face à l’environnement mises à l’époque on été inefficace et pourtant il n’y a eu ni accident ni rejet dans l’environnement. De plus ceci aurai été évité si EDF avait écouté les recommandations de l’ASN qui demandai depuis plusieurs années de rehausser la digue. De nos jours si une central ne suis pas les recommandations de l’ASN elle n’a tout simplement pas le droit de continuer de fonctionné, ce qui prouve une net progression dans l’approche de la sureté.

climax1891

En 2007, l’Europe a produit 3 370,9 TWh d’électricité. donc 2 824,7 TWh utilisés en énergie finale. et 510,4 TWh utilisés par les centrales (autoconsommations), le transport et les entreprises du secteur énergétique (qui alimentent les centrales en matières premières). (En 2005, selon Bernard Laponche ex-Directeur général de l’AFME (aujourd’hui l’ADEME) la consommation d’électricité et les pertes d’électricité du secteur de l’énergie étaient de 96 TWh pour une consommation finale de 419 TWh. Donc toute politique d’économie sur l’énergie finale se traduit aussi par une baisse de la consommation d’électricité et des pertes d’électricité du secteur de l’énergie. En 2007, dans le résidentiel et le tertiaire, l’éclairage, le chauffage, la cuisson et la réfrigération ont utilisé 979 TWh en énergie finale. Avec l’utilisation de centrales supercritiques (avec 30% de biomasse), qui consomment 45% de charbon en moins par rapport à la moyenne européenne, et un gros effort d’économie dans dans le résidentiel et le tertiaire, l’Europe réduire la production nucléaire tout en réduisant la consommation de charbon.

Bachoubouzouc

Le débat sur le “nuage qui s’est arrêté à la frontière” est récurrent sur Enerzine. Par exemple ici : Vous y trouverez notamment un dossierdunet qui récapitule tous les communiqués de presse effectués à l’époque par le SCPRI de Pierre PELLERIN, seul organe compétent de l’Etat à l’époque en radioprotection. Ces communiqués étaient parfaitement exacts, mais depuis des écologistes ont réussi à réécrire l’histoire : Brigitte SIMONETTA et Noël MAMERE, qui ont pour cela été condamnés en diffamation par Pierre PELLERIN, condamnation confirmée en appel et en cassation : Le nuage qui s’est arrêté à la frontière est bien une invention des écolos et des médias, ce que la justice a systématiquement reconnu.

Babase

question du candide : pourquoi si on a autant de matière en stock potentiel (de 36 à 2300 ans) on s’embète encore à extraire er et enrichir de l’uranium naturel ? Pourquoi on ne torune pas au Mox ? Moins cher ?

Homer

Si vous aviez lut le post de degwai jusqu’au bout vous vous seriez aperçu que il a déjà répondu à votre question dans son avant dernier paragraphe « La solution de référence du PNGMDR (Plan national de gestion des matières et déchets radioactifs établi par l’Andra) pour la valorisation future de ces matières est l’utilisation dans des réacteurs de 4ème génération, cet uranium représentant alors plusieurs millénaires de consommation ». Cela signifie que l’on préfère le stoker en attendant de maitriser la technologie permet de l’exploiter au maximum pour ne pas gâcher nos ressource inutilement. Actuellement seule l’U235 est consommé dans nos réacteurs alors qu’il n’est présent qu’à moins de 1% dans l’uranium naturel. Donc en attendant de savoir utiliser intelligemment l’U238 on le stocke.

fredo

ce sondage est très curieux, car sur n’importe quel sujet vous avez toujours des pour, des contres et NSP (ne sait pas). Or dans ce sondage il y a 0% de Ne Sait Pas! Dans le même sondage, dans le tableau précédent et à la question précédente seuls 36% sont favorables au recours au nucléaire (p10) et 34% sont hésitants !!! Le vrai sens des 59% est la proportion de ceux qui souhaitent un status quo, c’est-à-dire aller en fin de vis des centrales sans forcément les remplacer (j’en fais d’ailleurs partie) Le sondage est ci dessous:

fredo

ce sondage est très curieux, car sur n’importe quel sujet vous avez toujours des pour, des contres et NSP (ne sait pas). Or dans ce sondage il y a 0% de Ne Sait Pas! Dans le même sondage, dans le tableau précédent et à la question précédente seuls 36% sont favorables au recours au nucléaire (p10) et 34% sont hésitants !!! Le vrai sens des 59% est la proportion de ceux qui souhaitent un status quo, c’est-à-dire aller en fin de vis des centrales sans forcément les remplacer (j’en fais d’ailleurs partie) Le sondage est ci dessous:

fredo

“La question est assurément imprécise. Mais tout le monde aura compris le principe. ” Eh bien justement non, tout le monde ne l’a pas compris, puisque la formulation de la question est capitale, et ça, vous l’avez très bien compris! Maintenir le parc nucléaire actuel jusqu’en fin de vie est une chose, l’indépendance énergétique est autre chose, et je le répète, l’électricité représente moins d’un quart de l’énergie consommée en France, et donc le nucléaire moins de 20%. C’est toujours la même chose avec les pronuke qui s’emballe à la moindre éclaircie et qu’on entend nettement pendant un accident nucléaire !

Bachoubouzouc

A trop vouloir tordre le sens des enseignements de ce sondage, vous allez vous faire mal ! 36% des sondés sont favorables au nucléaire, 14% sont défavorables. Déjà, ça c’est clair. Ensuite les sondés ont eu à choisir entre “il faut maintenir la part du nucléaire” bla bla bla et “il faut réduire la part du nucléaire” bla bla bla. Ca va pas chercher plus loin que ça. L’opinion s’est retournée contre vous. C’est comme ça, ça arrive.

Bachoubouzouc

En effet, la surgénération est plus chère. C’est pour cela qu’on avait lancé Superphénix, à une époque où les pronostics sur l’utilisation du nucléaire dans le monde laissaient à penser que le prix du minerai d’uranium allait beaucoup augmenter. Depuis, Tchernobyl est passé par là et la consommation d’uranium a plafonné. Depuis, on se garde notre uranium 238 sous le coude, pour le jour où ça en vaudra le coup.

dgewai

Comme le dit Homer on a intérêt à garder l’uranium appauvri pour utilisation dans les surgénérateurs du futur (génération 4). Mais de l’U appauvri on en a énormément en stock : environ 300 000 tonnes à Bessines sur Gartempe. Donc on en utilise un peu associé à du plutonium pour fabriquer les MOX. Le Mox permet donc d’économiser de l’uranium naturel et emploie le Pu qui s’accumule sur les étagères de La Hague et dont les qualités neutroniques se dégradent avec le temps (se dégradent en fait si on veut l’utiliser dans les réacteurs “thermiques”actuels, dans les surgénérateurs dont le spectre de neutrons est “rapide” cela a beaucuop moins d’importance. Jusqu’à ces temps derniers on utilisait un peu l’uranium de retraitement (il contient plus d’U235 que l’Unat) en le faisant enrichir en Russie. Mais depuis la mise en service de l’usine de séparation isotopique Georges Besse 2 (centrifugation) il va être possible de le faire en France. Donc peut-être que la politique d’utilisation de l’uranium de retraitement va évoluer et que celui-ci sera plus utilisé.

Dan1

A tous les enfumeurs. Il existe, à propos du professeur Pellerin, un certain nombre de faits établis et des décisions de justice dont la dernière remonte à décembre 2012 : Le professeur Pellerin n’a jamais dit que le nuage s’était arrêté à la frontière, car c’est Noël Mamère qu’il l’a prononcé notamment en 1999 s’appuyant sur une démonstration médiatiquement maladroite de Brigitte Simonetta qui avait placé un sens interdit sur sa carte météo : D’autre part, un communiqué maladroit du ministère de l’agriculture n’a rien arrangé. M’enfin, rendons à Noël ce qui appartient à Noël… Mamère qui a par ailleurs obtenu le droit de mentir de la part de la cour européenne de justice.

Dan1

Noël Mamère a effectivement obtenu le droit de mentir de la part de la cour européenne de justice : La Cour a reconnu qu’il avait le droit de raconter n’importe quoi : “Il ressort en effet de la jurisprudence que, si tout individu qui s’engage dans un débat public d’intérêt général – tel le requérant en l’espèce – est tenu de ne pas dépasser certaines limites quant – notamment – au respect de la réputation et des droits d’autrui, il lui est permis de recourir à une certaine dose d’exagération, voire de provocation…, c’est-à-dire d’être quelque peu immodéré dans ses propos.” Le lien vers l’arrêt de la cour est là :

Pas naif

malgré des médias complaisants diffusant une information tronquée donc partiale, des politiciens caressant l’électorat dans le sens du poil du moment, rien n’y fait, la campagne lancée depuis 40ans fait FLOC! les français ne sont pas dupes et rigolent tout bas… Alors selon un certain bord de pensée, ces 59% sont donc des imbéciles, des renégats, bref la lie du peuple à bientôt priver de ses drits fondamentaux. Ce n’a pas été dit ainsi mais cela transpire dans la plupart des commentaires… Et 68 réacteurs sont en construction dans le monde qui a compris que Fukushima était une faute professionnelle de gestion et – en France – qu’EdF n’est pas la Tepco arqueboutée sur ses profits court terme. Le nucléaire est encore dans l’enfance, les futures machines en gestation seront plus simples et moins coûteuses, auquelles tous les pays pro-EnR reviendront après avoir subi l’explosion prochaine de la bulle EnR et nettoyé les cercles gouvernementaux corrompus. C’est le propre de l’homo-sapiens de maîtriser tous les problèmes gênant son développement et non pas de fuir à la première alerte, comme font les animaux. ça dure depuis 400 000 ans, alors aucune chance d’arrêter cette marche au succès.

Pas naif

malgré des médias complaisants diffusant une information tronquée donc partiale, des politiciens caressant l’électorat dans le sens du poil du moment, rien n’y fait, la campagne lancée depuis 40ans fait FLOC! les français ne sont pas dupes et rigolent tout bas… Alors selon un certain bord de pensée, ces 59% sont donc des imbéciles, des renégats, bref la lie du peuple à bientôt priver de ses drits fondamentaux. Ce n’a pas été dit ainsi mais cela transpire dans la plupart des commentaires… Et 68 réacteurs sont en construction dans le monde qui a compris que Fukushima était une faute professionnelle de gestion et – en France – qu’EdF n’est pas la Tepco arqueboutée sur ses profits court terme. Le nucléaire est encore dans l’enfance, les futures machines en gestation seront plus simples et moins coûteuses, auquelles tous les pays pro-EnR reviendront après avoir subi l’explosion prochaine de la bulle EnR et nettoyé les cercles gouvernementaux corrompus. C’est le propre de l’homo-sapiens de maîtriser tous les problèmes gênant son développement et non pas de fuir à la première alerte, comme font les animaux. ça dure depuis 400 000 ans, alors aucune chance d’arrêter cette marche au succès.

Steph

Bon en meme temps, qui ne se souvient pas de la propagande qu’on faisait bouffer au college et lycee sur le ‘nucleaire, prestige de la France’, comme si le nuke etait un fatalite en France. Il se trouve juste qu’il a un tres fort lobby, capable de nous bourrer le crane et qu’en dehors de cela, sa part regresserait plus vite encore. Les annees vont passer et sa part va regresser naturellement car il est deja plus cher que les EnR. Il est d’ailleurs frappant de voire combien nous nous enfermons chaque annee un peu plus dans notre tour d’ivoire. D’ici 2022, plus aucune centrale nuke en Allemagne, et la moitie des centrales suisses auront ferme, d’ailleurs les Suisses sont en train de passer la 2e sur le PV. Plus que jamais, la France a toujours une guerre de retard.

fredo

“L’opinion s’est retournée contre vous. C’est comme ça, ça arrive.” Je pense que votre auto-satisfaction vous empêche de voir objectivement les faits. Si on les remet les choses en perspective, l’opinion revient à un niveau d’avant Fukushima ! Le seul point que je concède est une baisse de nombre d’anti nucléaires (qui passe de 38% à 36%) Cela est très clair dans le baromètre d’opinion sur le nucléaire du Ministère paru le 19 avril 2013 , et mis à jour le 25 juoin dernier, (existe depuis 1994):

Homer

Vous emblez bien sur de vous en affirmant la fin du nucléaire et le développement du PV. Pourtant de nombreuse personnes et déjà dit et répéter que l’Allemagne à elle seul avec ses ENR arrivait à perturber le réseau et introduisait de l’électricité à prix négatif car ils sont incapable d’ajuster l’offre et la demande. De plus je me répète également lorsque l’on construit une central PV il faut en parallèle construire une central à gaze ou à charbon de puissance équivalent pour rééquilibré la qualité de l’électricité produite sur le réseau (la fréquence de l’électricité produite par ce type d’installation n’est pas stable). En quoi cette technologie parait elle « écologique » alors à vos yeux ? Et je ne parle même de la fabrication des panneaux PV qui en raison du cycle de traitement de la silice est extrêmement polluant et nocif pour l’environnement…. Et il semble que vous fermer également les yeux sur le problème du stockage en cas de manque d’ensoleillement et/ou de vent… Le problème est que si nous voulons sortir du nucléaire nous devons à l’heure actuelle nous tourner ver le charbon ou le gaz car les ENR ne sont pas prêtes. C’est bien joli de vouloir faire comme l’Allemagne mais si toute l’heure fait comme elle on aura le droit à combien de blackout par an ? Tend que les technologies de stockage de l’énergie ne sont pas au point il est suicidaire de se lancé massivement dans les ENR (je ne dit pas qu’il ne faut pas faire de recherche bien au contraire), et ne me parlez pas des STEP tout le monde sait que même en inondant toute les vallées française on ne pourra pas stocker suffisamment d’énergie pour une vingtaine de jours de pénurie de soleil et de vent (problème de l’hiver…) Après bien sur nous pouvons sortir du nucléaire et utiliser le charbon et le gaz en attendant que les technologies soit prête mais je trouve cette solution un peu étrange dans une période où l’on souci du problème du rejet du CO2 et de l’environnement.

De passage

après 40 ans d’activisme à base de désinformation de plus en plus outrée, ils découvrent que les français ne les écoutent plus. Sanction sans appel. Et quand les factures EdF exploseront d’ici 5ans au plus tard, cela sera le raz de marée.

Pas naif

utilisons votre puissant raisonnement aux éoliennes qui fournissent 40 fois moins d’énergie que le “petit” nucléaire. Cela s’appelle se tirer une balle dans le peid.

Nd

@ Bachoubouzouc Parler de démocratie pour une technologie qui a été imposée de manière stalinienne, c’est un comble … Pour les nucléophages, la démocratie, c’est qd ça vous arrange ! Et si demain le sondage s’inverse, vous êtes prêts à oeuvrer pour la fin du nucléaire ? Et pour finir, une petite citation de Coluche : C’est pas parce qu’ils sont nombreux à avoir tort qu’ils ont raison!

Herve

De toute façon, on n’a pas beaucoup de charbon en France et pour le Gaz… Donc sans moyen de stockage de masse à faible cout, ni de possibilité de Backup peu couteux, le nucléaire a plutot tendance a être la moins mauvaise solution. Et dans ce cas, le déploiment massif des ENR pour notre pays n’a aucune utilité.

Bachoubouzouc

“Parler de démocratie pour une technologie qui a été imposée de manière stalinienne, c’est un comble …” En quoi a-t-elle été adoptée d’une manière plus stalinienne que, par exemple, les ENR ? Elle a été prise par un gouvernement élu démocratiquement, et confirmé pour tous ceux qui lui ont succédé. C’est comme ça que cela fonctionne, la démocratie. D’ailleurs, je ne crois pas vous avoir entendu hurler contre la sortie du nucléaire imposée de “manière stalinienne” par le gouvernement Merkel… Bref, mauvaise foi. “Pour les nucléophages, la démocratie, c’est qd ça vous arrange ! Et si demain le sondage s’inverse, vous êtes prêts à oeuvrer pour la fin du nucléaire ?” Nous ferons ce que notre gouvernement et notre parlement démocratiquement élu nous imposera. C’est comme ça qu’on a toujours fait, y compris lorsqu’il s’agissait de fermer Crey-Malville. “Et pour finir, une petite citation de Coluche : C’est pas parce qu’ils sont nombreux à avoir tort qu’ils ont raison!” On ne vous entendait pas dire cela juste après Fukushima, quand la propagande écolo fonctionnait à plein et que la population était vent debout contre le nucléaire… Ah la la, tellement amusant de voir les retournements de vestes antinucléaires après nous avoir bassiné pendant des mois à coups de “écoutons le peuple” !

Bachoubouzouc

La vache, les conneries qu’il ne faut pas lire ! Nd, vous avez vraiment fait très fort !

fredo

“C’est le propre de l’homo-sapiens de maîtriser tous les problèmes gênant son développement et non pas de fuir à la première alerte, comme font les animaux.” Ben voyons, en plein délire spatio temporel, herr Professor ! Consultez d’urgence et arrêtez de “beugler” comme dit un de vos petits camarades de forum (rendons à Bachou, que je salue au passage…) Mais je ne suis Pas Naïf, tout corps lutte pour sa survie (Areva pas bien), je comprends votre grande nervosité. Heil.

Bachoubouzouc

“arrêtez de “beugler” comme dit un de vos petits camarades de forum (rendons à Bachou, que je salue au passage…)” Ah… je crois qu’il est vexé. “Mais je ne suis Pas Naïf, tout corps lutte pour sa survie (Areva pas bien), je comprends votre grande nervosité. Heil.” Dixit un antinucléaire en commentaire à un article montrant son idéologie marginalisée dans l’opinion publique. Lol.

fredo

“Dixit un antinucléaire en commentaire à un article montrant son idéologie marginalisée dans l’opinion publique. Lol.” Je n’accepte pas qu’on assimile les hésitants aux pronuk, ni aux antinuk d’ailleurs. Ce qui m’insupporte est cette arrogance constante des pronuk, et dans le cadre d’un débat sur la transition énergétique, ça pue le passage en force avec transformation en débat pour ou contre le nucléaire, et c’est pas le sujet. Ma conviction est qu’une majorité des français ne souhaitent pas un arrêt à court terme du nucléaire et souhaitent laisser les centrales aller en fin de vie en développant des énergies renouvelables pendant ce laps de temps (c’est ma lecture du mot “maintenir”). ça tombe bien, je suis d’accord avec ça! Schuss

Bachoubouzouc

“Je n’accepte pas qu’on assimile les hésitants aux pronuk, ni aux antinuk d’ailleurs.” Ah pas besoin : Les antinucléaires purs représentent d’après ce sondage 14% de la population. Contre 36%. “Ce qui m’insupporte est cette arrogance constante des pronuk” Nous ne faisons que vous rendre la monnaie de votre pièce… “et dans le cadre d’un débat sur la transition énergétique, ça pue le passage en force avec transformation en débat pour ou contre le nucléaire, et c’est pas le sujet.” Mais LOL ! Qui, sinon les antinucléaires, ramène systématiquement à l’électricité tout débat sur l’énergie, et au nucléaire tout débat sur l’électricité ???? Y a qu’à voir sur ce forum !

Bachoubouzouc

“Alors là bachoubouzouc vous nous faites du révisionnisme… Ce sont les nucléocrates qui ont bloqué la discussion sur l’électricité en France depuis 40 ans et qui continue à le bloquer parce qu’ils ont une attitude messianique vis à vis du nucléaire et qu’ils considérent qu’il faut tout passer à l’électricité et parce que la politique de la chaleur ça passe par le bâtiment et que le corps des mines détestent le corps des ponts…” Vous avez oublié les soucoupes volantes dans votre analyse. “PS : et sinon je vous rappelle que le lien du sondage a été donné précédemment et que la question n’était pas sur le maintien des centrales nucléaires (le titre de l’article est faux)…” Et un nouveau bobard au compteur de Chelya ! Le lien vers ce sondage n’a jamais été donné ici, mais le voilà : p10, on retrouve les chiffres cités par Enerzine : ../UserFiles/Image/breve15960b.jpg C’est tout ce qu’il y a de plus explicite. “Par contre moi je vous ai donné le résultat du débat de la transition énergétique qui a été fait avec une méthode plus solide que le sondage de l’IFOP et qui montre que ce sont vos idées qui minoritaires dans la population française.” Mais non, vous n’avez pris qu’un sondage dont les résultats vous arrangent (et dont comme par hasard vous trouvez la méthode “plus solide”) : “Vers quoi faut-il tourner les investissements” Cette question n’a rien à voir avec la question qui occupe constamment les commentateurs d’Enerzine : “faut-il réduire ou non la part du nucléaire” (dont les investissements sont déjà pour la plupart fait) Bref, l’escrolo Chelya toujours égal à lui même.

Dan1

A Chelya. “PS : et sinon je vous rappelle que le lien du sondage a été donné précédemment et que la question n’était pas sur le maintien des centrales nucléaires (le titre de l’article est faux)…” Vous avez parfaitement raison, dans la question le mot “centrale” n’apparaît pas, voilà le libellé exact de la question : “A propos du débat sur la part du nucléaire dans la production énergétique de la France, avec quelle opinion êtes-vous le plus d’accord ? Trois options possibles pour la réponse : 1) Il faut maintenir la part du nucléaire car c’est elle qui assure l’indépendance énergétique de la France 2) Il faut réduire la part du nucléaire car c’est dangereux 3) Ne se prononcent pas Et là on peut parfaitement imaginer que les 59% de sondés qui ont répondu par la première option (Il faut maintenir la part du nucléaire car c’est elle qui assure l’indépendance énergétique de la France) pensent en réalité que cela est parfaitement possible en fermant les centrales !! Dans ce cas évidemment, il n’y aurait aucun lien avec le maintien des centrales nucléaires et chelya aurait raison. Je propose donc de refaire un sondage sur la question posée.

Bachoubouzouc

“Quelle est votre opinion sur le recours à l’énergie nucléaire en France ?” “Vous y êtes favorable” : 36% “Vous êtes hésitant(e)” : 34% “Vous y êtes opposé(e)” : 14% “Vous n’avez pas vraiment d’opinion sur le sujet” : 16% Que malgré un acharnement médiatique et politique incéssant le groupe des favorables au nucléaire soit le plus gros et celui des opposés soit le plus petit, ça vous semble clair ou bien tout cela n’est encore qu’un vaste complot militaro-alien ? Chelya, toujours prêt à tout pour nier la réalité.

O.rage

En effet, je trouve ça incroyable que le mouvement anti-nucléaire soit aussi inefficace… 90% de l’espace médiatique réservé aux anti-nucléaires, une pseudo-alerte de sûreté toutes les semaines où à chaque fois le membre d’un des “fan-club anti-nucléaire” est invité etc Et on arrive à une progression à 59% des français disent que le nucléaire c’est pas dangereux, et qu’il y en a 2x plus de pro-nucléaire que d’anti-… en uniquement 2ans. Bien joué chelya, vous seriez dans une entreprise (et les “fan club” sus-cités sont des entreprises de com’ pas du tout écolo), votre patron hésiterait à vous virer ou à vous torturer dans une cave.

Dan1

BVA vient de nous sortir un nouveau sondage : C’est une catastrophe… l’opposition régresse.

50
0
Laissez un commentairex
Available for Amazon Prime