Signature d’un accord entre Vattenfall et BASF pour la vente de 49,5 % du parc éolien en mer Hollandse Kust Zuid

Vattenfall et BASF ont annoncé avoir convenu d’un accord à hauteur de 49,5 % pour la vente du parc éolien en mer Hollandse Kust Zuid (HKZ) appartenant à Vattenfall aux Pays-Bas.

Une fois mise en service, il s’agira du plus grand parc éolien en mer du monde construit sans subvention avec une puissance installée totale de 1,5 gigawatt produite par 140 turbines. Sa production d’électricité renouvelable sera équivalente à la consommation annuelle de plus de 2 millions de foyers néerlandais et permettra à BASF d’utiliser sa part d’électricité produite pour soutenir la production chimique de plusieurs de ses sites européens.

Alors que la construction en mer du parc éolien (HKZ) débutera en juillet 2021 et qu’il devrait être opérationnel en 2023, BASF acquiert à travers ce contrat d’achat à long terme une part d’électricité produite par le parc à hauteur de son investissement de 49,5%. Cet accord permet à BASF de mettre en œuvre des technologies innovantes à faible émission de carbone sur plusieurs de ses sites de production européens. Le site de BASF Antwerp Verbund, le plus grand site de production chimique en Belgique et le deuxième plus grand site de BASF au monde, bénéficiera largement de l’énergie renouvelable ainsi produite.

Le programme d’approvisionnement d’autres sites BASF en Europe dépendra de la poursuite du développement du règlement sur les énergies renouvelables. Le parc éolien approvisionnera également les Pays-Bas qui cherchent à atteindre leurs objectifs en matière de production d’énergies renouvelables et de réduction des gaz à effet de serre. BASF emploie plus de 1 500 personnes aux Pays-Bas, qui développent, produisent et vendent des produits à de nombreux secteurs en divers endroits.

Le prix d’acquisition des parts de BASF s’élève à 0,3 milliards d’euros et est conditionné par l’achèvement du projet. En tenant compte de la contribution de BASF au financement de la construction du parc éolien, son engagement total s’élève à environ 1,6 milliards d’euros.

La clôture de la transaction est prévue au quatrième trimestre 2021, sous réserve de l’approbation des autorités compétentes.

« Ce parc éolien sera une pierre angulaire pour approvisionner notre site d’Antwerp Verbund et d’autres sites européens en électricité renouvelable. C’est le premier investissement majeur de BASF dans des installations de production d’énergie renouvelable. Grâce à cet investissement, nous assurons d’importants volumes d’électricité à partir de sources renouvelables, ce qui représente un élément clé de notre transition vers la neutralité climatique », a déclaré le Dr Martin Brudermüller, président du conseil d’administration de BASF en Suède.

Pour atteindre son objectif de contribuer à une vie sans énergie fossile d’ici une génération, Vattenfall investit massivement dans les énergies renouvelables et notamment dans l’éolien en mer. En effet, l’un des axes de la stratégie de croissance du groupe est de rechercher des partenaires pour équilibrer les coûts d’investissement élevés de ses futurs actifs. Des investisseurs solides soutiendront Vattenfall pour accélérer et conduire la transformation du paysage énergétique, car il ouvrira un espace financier pour de nouveaux investissements dans les énergies renouvelables et la décarbonation.

« Vattenfall et BASF partagent cet objectif d’éliminer progressivement les émissions de gaz à effet de serre de nos activités. Nous démontrons une nouvelle fois avec cette coopération que les partenariats noués avec les industries sont stratégiques pour accélérer la transition énergétique en Europe, tous secteurs confondus. Je suis particulièrement fière que nous puissions le faire, tout en garantissant la fourniture d’électricité sans énergie fossile à nos clients néerlandais », a déclaré Anna Borg, présidente et directrice générale de Vattenfall.

De son côté, BASF s’est fixé pour double objectif de réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 25 % d’ici 2030 et d’atteindre le niveau zéro émission nette de carbone d’ici 2050 en remplaçant l’électricité produite avec de l’énergie fossile par une électricité produite sans énergie fossile. BASF assurera les volumes requis d’énergie renouvelable en adoptant une démarche « Make and buy. » Cette démarche inclut la volonté de faire appel à des co-investisseurs dans le projet pour optimiser l’utilisation des capitaux.

Au-delà de 2030, BASF prévoit de mettre en œuvre des technologies telles que des méthodes sans CO2 pour produire de l’hydrogène ainsi que l’installation de vapocraqueurs chauffés électriquement, ce qui augmentera considérablement son besoin d’énergie renouvelable. En effet, les vapocraqueurs jouent un rôle central dans la production de produits chimiques de base et nécessitent une quantité importante d’énergie pour décomposer les hydrocarbures à haute température et sous haute pression en oléfines et en composés aromatiques. Les parcs éoliens en mer jouent un rôle primordial pour répondre à ce besoin.

« Vattenfall et BASF ont noué un partenariat de longue date. Ce projet européen nous fait franchir une étape supplémentaire dans la consolidation de notre partenariat. Ensemble, nous aurons un impact positif sur le climat et sur nos entreprises, et nous continuerons à rechercher de futures opportunités de coopération », ont déclaré Anna Borg et Martin Brudermüller.

À propos de BASF : Chez BASF, nous créons de la chimie pour un avenir durable. Nous combinons la réussite économique avec la protection de l’environnement et la responsabilité sociétale. Plus de 110 000 personnes employées par le groupe BASF contribuent au succès de notre clientèle dans presque tous les secteurs et pays du monde. Notre portefeuille se répartit en six segments : Produits chimiques, matériaux, solutions industrielles, technologies de surface, nutrition et soins et solutions agricoles. BASF a réalisé un chiffre d’affaires de 59 milliards d’euros en 2020. Les actions BASF sont cotées à la Bourse de Francfort (BAS) et en tant qu’American Depositary Receipts (BASFY) aux États-Unis.

Partagez l'article

 

[ Communiqué ]
Lien principal : www.basf.com/global/en.html

Articles connexes

Souscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires