Un réacteur nucléaire en Jordanie pour 2013

La Jordanie compte devenir exportatrice d’électricité en 2030 grâce au développement de ses capacités nucléaires. Un premier réacteur pourrait entrer en service en 2013.

Le directeur de la Commission jordanienne de l’énergie atomique JAEC, Khaled Toukan, prévoit un doublement de la consommation électrique du pays au cours des 20 prochaines années.

Pour y répondre, le pays compte exploiter ses ressources en uranium, contenues notamment au sein de roches carbonatées et du phosphate, localisées dans 4 régions. Les réserves sont estimées à 130 000 tonnes dans les phosphates, et 70 000 tonnes de roches carbonatées.

Un réacteur nucléaire pourrait être construit au sud de la Jordanie, au bord de la Mer Rouge et à proximité des frontières israélienne et égyptienne. L’étude du site est confiée à Tractebel (GDF Suez).

Ce premier réacteur pourrait être mis en service en 2013. Il offrirait une puissance de 1 000 MW. Deux autres réacteurs pourraient voir le jour sur le même site en 2018 et 2020.

 

 

         

Articles connexes

S’abonner
Notification pour
guest
7 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
lion

La construction d’une centrale nucléaire aidera la Jordanie à satisfaire ses besoins électriques aujourd’hui produits par des centrales à hydrocarbures fournis par ses voisins mais au prix fort. Elle manque également cruellement d’eau douce et cette électricité pourrait lui permettre de faire des usines de déssalement d’eau de mer. Cependant je ne comprends pas pourquoi, le projet de maintien du niveau actuel de la mer morte par un apport d’eau de la mer rouge ne se fait pas. Il s’agit nullement d’un projet pharaonique comme certains le disent. Il n’y a qu’à faire la comparaison avec quelques oléoducs et gazoducs. Outre l’avantage de stopper la baisse inexorable du niveau de la mer morte, ce projet présentant un dénivellé de 400 mètres permettrait une production hydroélectrique.

Guydegif(91)

Je rebondis sur ce commentaire car c’est un super sujet que j’avais également suivi qd évoqué il y a qq années. Je partage l’avis de Lion !  Rétablir le niveau de la Mer Morte d’une part réhabiliterait toute cette région sacrifiée pour des intérêts égoïstes de détournement du Jourdain pour d’autres usages…et d’autre part, en exploitant les 400 m de dénivelé pour un pipeline d’amené de l’eau de la Mer Rouge vers la Mer Morte, on pourrait faire tourner 1 Centrale hydroélectrique…. Certes qq milliards en jeu, mais si tous les partenaires limitrophes s’y mettent…avec qq solutions avec les Solutions BTP de nos grands du secteur, entre Vinci, Eiffage, Bouygues,…même si collossal ce n’est pas insurmontable… Et puis un peu de Cocorico dans cette région du monde…Ferdinand de Lesseps, l’homme clé du Canal de Suez…lien stratégique naval entre Nord et Sud…  Je ne dis pas qu’on ne peut pas AUSSI envisager 1000 MW Nuc pour la Jordanie et ses voisins: Bouquet de Solutions le plus EnR et DD ! C’est GdF-Suez qui est en piste ! Nom qq peu prédestiné…Lesseps…(canal) de Suez…. Yes, they can !! A+ Salutations Guydegif(91)

Etienne solar

La Jordanie n’a ni soleil ni surface disponible ? … et bien entendu, c’est une région du monde qui ne pose aucun problème sismique !!! Voire l’article : Donc, pour ceux qui gambadent sur la tête c’est la région idéale pour installer des centrales nuk !!! Yes ! Quelques milliers d’hectares pour une centrale solaire à concentration est un projet trop fou ou trop Allemand … L’idée d’un projet hydro mer rouge – mer morte est sympa avec une augmentation de la biodiversité en prime …

Guydegif(91)

Je rebondis sur le post de Etienne solar et son renvoi à Irinnews où on peut lire: ”…les gens ont acheté des matériaux de mauvaise qualité, et ont donc construit des maisons peu résistantes », explique M. Evans. « La région du sud a manqué une occasion d’améliorer la qualité de ses constructions afin de résister aux tremblements de terre à venir ». Certes, il y a donc des risques sismiques….mais on dit ci-dessus qu’il y a eu du laxisme, et….. il y en a bien ailleurs aussi (Japon par ex), et ça n’empêche pas de construire, y compris des Centrales Nuc, le tout étant de construire en considération des risques, avec les bonnes techniques et méthodes: matériaux ad hoc, techniques ad hoc, compétences, soins,…pas de laxisme et d’argent voire matériaux détournés façon Mafia…. Ceci est vrai pour les maisons, les immeubles, les usines, les bâtiments publics, etc…ainsi que pour d’éventuelles Centrales Nuc.                            Faut donc peut-être prévoir un radier(?) ou autre techno ou solution pour assurer l’intégrité des bâtiments ”Réacteur et associés” par exemple. Il y a des gens qui savent faire. Faut faire appel aux bons ! On parle de 2013 pour MeS 1er Réacteur, ce qui, au vu des discours classiques autour de Centrales Nuc parait à brève échéance…puisque nous sommes quasi fin 2009 ! Construction a-t-elle commencé ? GdF-Suez plus performant que EDF? Comme de l’uranium présent dans le pays, ce plan jordanien parait légitime. De plus, le souverain jordanien et son épouse semblent être des gens charmants, intègres et compétents ! Je reviens sur mon poste ci-dessus suite à celui de Lion pour réitérer ce qui me parait être une triple bonne idée: la liaison Mer Rouge –> Mer Morte ! 1) On remet en eau la Mer Morte aujourd’hui plus morte que jamais avec un retrait par rapport aux anciennes berges et des spectacles de désolation autour de ce qui était jadis les bords de la Mer Morte…tout ça parce que certains voisins égoïstes détournent l’eau du Jourdain pour d’autres usages dont de l’irrigation pour des cultures dont certaines mal choisies (!!), etc… 2) On fait ça, au moyen d’1 pipeline limitrophe plutôt qu’un canal ouvert où une partie s’évapore, en bordure des pays à traverser, pour éviter des jaloux ou des lésés, entre la Mer Rouge et la Mer Morte. 3) Le long du pipe qui a un dénivelé de 400 m entre Mer Rouge et Mer Morte (Mer Morte à – 400 m sous MSL), à un endroit judicieux (au vu du relief et de la remarque ci-dessus concernant les risques sismiques), on construit une Centrale Hydroélectrique. Moyennant l’installation d’1 réseau électrique ad hoc en partant de là, on peut mettre à disposition des pays limitrophes des Megawatts ainsi produits. On peut aussi envisager le long du pipeline des prélèvements avec station de déssalement de l’eau de mer à des fins d’alimenter les populations en eau potable, d’irriguer, etc… Voilà, je renvois également à mon commentaire plus haut…. J’espère que ces Projets verront le jour, peut-être sous la houlette d’un……Ferdinand de Lesseps du 21ème siècle, en synergie et partenariat avec les pays limitrophes qu’il faut impliquer à tous prix ! A+ Salutations Guydegif(91)

Jm44260

L’idée d’un raccordement de la mer morte et de la mer rouge par un pipeline est séduisante. c’est incontestablement une solution qui doit être explorée. et c’est juste de dire qu’il y a en plus la possibilité de créer une centrale hydraulique entre ces deux points, et ce avec un investissement financier loin d’être négligeable mais certainement parfaitement crédible. concernant le nucléaire, installer un réacteur de type Atmea dans la région d’Aqaba posera d’importants problèmes d’ordre technique (témpératures élevées l’été, refroidissement du coeur…). Mais la Jordanie a besoin de disposer d’une autonomie énergétique. Le nucléaire paraît être la solution la plus crédible. Par contre, rien ne pourra se faire avant les trois ou quatre années sachant que la construction d’un réacteur est longue et incertaine (surtout que l’Atméa n’a pour l’instant été construit nulle part). La mise à disposition d’un réacteur dans cette partie de la Jordanie permettrait par exemple de produire de l’eau déssalée et pourrait permettre de transformer une partie du Wadi (très proche) en superbes exploitations maraichères. La Jordanie est un pays stable, très accueillant. Il n’y a pas de craintes à avoir. J’y ai passé pas mal de temps entre 2000 et 2001 et y retournerait avec plaisir dès que ce projet de réacteur sera dans les tuyaux. A suivre.

Guydegif(91)

2 pistes ASAP: Nucléaire comme sujet de l’article + hydroélectricité et ses corolaires, dont je parlais précédemment. Merci à JM44260 d’abonder dans mon sens. La jonction Mer Rouge –> Mer Morte, Une opportunité idéale de faire briller la France et nos savoir faire avec une réalisation à la Suez – Ferdinand deLesseps et consorts qui apporterait des Solutions à de multiples pbs dans cette région du monde: énergie, eau douce, remise à niveau Mer Morte avec revitalisation des anciennes berges et localités en bordure, etc… Pour ce qui est du Nucléaire, la Jordanie serait le partenaire idéal, stable, avec ressource Uranium et la volonté de joint-venture… Reste le pb du choix du réacteur, car si GDF-Suez seul en lice et pas Areva/Alstom/EDF ce ne serait pas l’EPR et l’Atmea a encore plus de ”chemin de novicité” à parcourir….avant d’être sec et crédible…. Va falloir que nos dirigeants affûtent les crayons et se donnent des moyens ASAP, avant qu’on se fasse à nouveau coiffer sur la ligne d’arrivée par un GE Hitachi, Sud-Coréen ou autre…. A+ Salutations Guydegif(91)

Sahab

Alors, où ça en est ce réacteur ? Ce premier réacteur pourrait être mis en service en 2013. Il offrirait une puissance de 1 000 MW. On est en 2013. Soeur Anne, ne vois tu rien venir ? Ben si, je vois plein de panneaux solaires mais pas de réacteur.

7
0
Laissez un commentairex