Une centrale électrique à Montoir de Bretagne (435 MW)

Une nouvelle centrale électrique à cycle combiné située à Montoir de Bretagne en Loire Atlantique, d’une puissance de 435 mégawatts (MW), a été inaugurée officiellement, le vendredi 8 avril.

La centrale appartenant à GDF Suez permettra de fournir davantage d’électricité au sud de la Bretagne, à environ 450 000 foyers, particulièrement pendant les périodes de pointe, tels que les mois d’hiver.

Les nouvelles installations à cycle combiné disposent d’un système de cycle combiné 109FB qui inclut une turbine à gaz GE Frame 9FB, d’une turbine à vapeur et de générateurs associés mettant en œuvre la technologie de pointe à haute efficacité (High Efficiency Advanced Technology, HEAT™).

La 9FB constitue le plus grand modèle de la famille des machines de technologie F de GE et fait partie des turbines de 50 hertz à gaz, refroidies à l’air.

La turbine a été fabriquée au siège européen de GE pour les turbines à gaz, à Belfort en France, et transportée à Montoir de Bretagne au début de l’année 2009. En fonctionnement en cycle combiné, la 9FB assure un rendement énergétique supérieur à 58%.Elle est équipée du système de combustion GE, Dry Low NOx, qui limite les émissions de NOx à 25 parties par million ou moins.

Articles connexes

S’abonner
Notification pour
guest
11 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
gp

Une inauguration sans tambour ni trompette pour ce CCG de 435 MW à Montoir qui devrait produire la bagatelle de 2 TWh d’électricité/an … en relachant quelques 800 000 tonnes de CO2 dans l’atmosphère. Bizarrement, GDF-Suez préfère parler en nombre de foyers alimentés… Comme on dit, on ne fait pas d’omelette sans casser des oeufs. Une nouvelle centrale qui tournera plein pot l’hiver prochain pour permettre aux 30% de foyers bretons chauffés à l’électricité d’être bien au chaud chez eux, y compris lorsque les éoliennes seront partiellement à l’arrêt… Les chiffres ont cet avantage d’être têtu : cette centrale au gaz naturel, à très haut rendement certes, produira dès cette année, plus d’électricité que les 600 MW d’éoliens installés à ce jour en Bretagne. La fuite en avant continue jusqu’à ce que le prix du gaz devienne insupportable… Quant au CO2, les dirigeants de GDF – Suez arriveront à vous prouver que cette fabuleuse centrale “contribue” même à les réduire!!! Ahhh la théorie de la relativité, ils l’ont tous appris par coeur!

Reivilo

Quelle autre solution pour la Bretagne à court ou moyen terme, la région est une “péninsule énergétique” qui risque la coupure à chaque hiver un peu rigoureux. Bien sûr il y a des initiatives très valables en Bretagne pour la réduction des consommations mais hélas les effets sont assez limités. Mais bien sûr il aurait été préférable d’avoir la même chose avec par exemple des centrales biogaz issu du lisier qui est une “matière première” abondante dans le secteur… Je crois qu’il y avait eu un gros projet dans ce sens il y a quelques années, quelqu’un sait ce que c’est devenu ?

gp

une autre solution pour la Bretagne? Augmenter le prix de l’électricité! Et pas que pour la Bretagne d’ailleurs… Car les beaux discours (pacte électrique breton) et les bonnes intentions (Ecowatt, plan énergie Bretagne, etc…) n’y changent rien : la consommation d’électricité du secteru résidentiel-tertiaire continue de s’envoler d’année en année! En cause : un prix lamentalement bas et ultra compétitif en coût global sur 15 ans pour faire du chauffage et/ou de l’ECS une fois mariée à des appareils à haut rendement comme on en trouve de plus en plus un peu partout (PAC air-eau, ballon d’ECS thermodynamique, etc…) Résultat : les bretons comme bcp d’autres se ruent sur l’électricité que ce soit pour les constructions neuves (80% des logts neufs livrés ces 3 dernières années sont chauffés à l’électricité!!!) ou en substitution du fioul ou du propane dans l’ancien. La course à l’énergie la moins chère plutôt qu’à celle qu’on peut éviter de consommer, tout simplement! Il n’y a qu’à voir l’incroyable gabegie énergétique dans la plupart des commerces et des grandes surfaces commerciales pour s’en convaincre. La solution passe par une augmentation significative du prix de l’énergie, qu’on le veuille ou non! A commencer par l’électricité, surtout lorsqu’en plus elle est d’origine nucléaire…

Papi12

@ gp Même si je partage votre opinion sur le chauffage électrique, je ne pense pas que la solution soit sur le prix de l’électricité. Travaillant dans l’habitat social, je peux témoigner que les appartements avec chauffage électrique sont moins faciles à louer (c’est plutôt une bonne nouvelle)mais aussi que pour certains de nos locataires l’énergie est déjà trop chère. Le résultat des chauffages arrêtés (qu’on soit avec des convecteurs ou des chaudières) et remplacés par de magnifiques poelles à pétrole. Bien sûr on ne ventile pas… eet au bout de quelques années le logement est pourri ! Pour moi les solutions passent par : renforcer l’isolation, réguler les équipements existants, les remplacer par des modèles efficaces (clim, réseau urbain…)

Qqn

“la consommation d’électricité du secteur résidentiel-tertiaire continue de s’envoler d’année en année” La principale raison est la croissance démographique est là, plus personne n’ose dire quelquechose car faut financer nos retraites…… Quand est-ce que l’on va commencer à comprendre que l’on est trop nombreux sur Terre et que la décroissance démographique ira forcément de pair avec la diminution des impacts négatifs sur l’environnement ?

Dan1

A gp. Vous dites : “La solution passe par une augmentation significative du prix de l’énergie, qu’on le veuille ou non! A commencer par l’électricité, surtout lorsqu’en plus elle est d’origine nucléaire…” Ben non, ce n’est pas simple, pour deux raisons : – l’électricité est déjà une énergie chère pour le consommateur – pour gagner la bataille de la maîtrise de l’énergie, il ne faut pas regarder que l’électricité. Avant d’augmenter le kWh électrique, il faut regarder le kWh gaz qui est en moyenne 3 fois moins cher dans la durée.

Sicetaitsimple

2TWh, ce n’est pas énorme par rapport à la consommation locale (enfin , locale, tout dépend du débat sur Bretagne et Pays de Loire…). Il faudra que vous nous nous expliquiez un jour pourquoi la Bretagne ne produit que 8% de l’electricité qu’elle consomme.. Votre solution , c’est augmenter le prix de l’électricité? Je ne doute pas que ce soit une solution efficace, mais je ne vois pas pourquoi l’ensemble des francais devrait en subir les conséquences. Ca fait 30 ans que ça dure, le problème ne va pas se résoudre demain. Mais il est surprenant qu’une région plutôt fière de son identité se laisse autant aller sur ce point. Vive l’autonomie de la Bretagne, ça va faire drôle sur les tarifs futurs d’importation.Et là, c’est interconnecté, pas de CSPE!

gp

@ reveilo l’augmentation du prix passe naturellement par une révision complète des grilles tarifaires. Le but n’est pas d’augmenter la facture des malheureux qui vivent déjà à crédit passé le 15 du mois et à 14°C l’hiver pour économiser l’argent qu’ils n’ont pas. J’ai travaillé ces 10 dernières aux cotés de collectivités et des acteurs du commerce, lorsque j’évoque l’énorme gaspillage qui continue d’exister, je n’invente rien. L’électricité étant devenu un bien de 1ère nécessité comme l’eau ou la nourriture, l’idée défendue depuis longtemps par bcp d’autres avant moi est  inverse à celle en vigueur actuellement : plus on consomme plus on paye le kWh cher! assorti d’un tarif social comme il existe déjà pour les 3000 premiers kWh. Du bon sens, rien de plus… Comment justifier aujourd’hui que de riches collectivités (y en a encore quelques unes…) ou de grands groupes industriels et/ou commerciaux payent leur kWh électrique jusqu’à 3 fois mois cher qu’un smicar qui subit de plein fouet chaque nouvelle augmentation tarifaire? La France a besoin de réformes pour relever la tête et préparer l’avenir. Mais à une condition et une seule : que ces réformes soient socialement JUSTES! Sans cela, pas la peine d’imaginer qlq miracle que ce soit. La justice sociale, c’est un des pilié de la démocratie.L’actualité des ces derniers mois ous le rappelle chaque jour… Un constat qui vaut hélas en matière de mobilité : les ménages à faibles revenus subissent de plein fouet l’augmentation du prix des carburants pendant que nombre de cadres et de commerciaux roulent à l’oeil avec voiture de fonction et carburant offert par leur entreprise. Allez leur parler d’éco-conduite : la plupart s’en foute comme de l’an 3000. Ces avantages en nature sont un vrai scandale : ils déresponsabilisent ceux qui en bénéficient.

Fleurent

Les emissions de CO2 ne nous concernent pas ce sera pour nos descendants. On ne veut pas de nucléaire ; faisons faire  des centrales à combustible fossile ‘par l’industrie privée qui emettent du C02 et que nos descendants se debrouillent avec l’effet de serre dont nous leur faisons cadeau

Aurel

” Le résultat des chauffages arrêtés (qu’on soit avec des convecteurs ou des chaudières) et remplacés par de magnifiques poelles à pétrole. Bien sûr on ne ventile pas… eet au bout de quelques années le logement est pourri ! ” Il ne faut pas se tromper. Si le logement pourri, c’est essentiellement à cause de la condensation, due à l’innefficacité de l’isolation. Les paroies (mur, fenêtres, plafons) pas ou mal isolés sont froides (malgré tout le chauffage qu’on veut pour faire monter la température de l’air à 24°C localement) et la condensation de l’air se produit à son contacte. Et ce n’est pas une VMC simple flux avec des trous pour faire rentrer de l’air frais qui va y changer quelque chose. Tant que l’électricité sera bradé, les comportements ne changeront pas: on continuera à chauffer et climatiser à l’électricité, sans se soucier de l’isolation.

Sicetaitsimple

Vous commencez par “une autre solution pour la Bretagne? Augmenter le prix de l’électricité! Et pas que pour la Bretagne d’ailleurs…” Jusque là, il est certain qu’augmenter le prix fait normalement baisser la consommation, (presque) tout le monde peut être d’accord.. Mais ensuite, attention,nous nous sommes mal compris, je vous cite: “l’augmentation du prix passe naturellement par une révision complète des grilles tarifaires.” Donc il y a ceux pour qui ça doit augmenter, et pas les autres.Vous citez les grandes entreprises et les collectivités, jusque là vous pouvez vous présenter à des élections… Vous n’avez pas l’impression d’être un peu démago? Jusqu’à preuve du contraire, l’augmentation de la consommation electrique en Bretagne est essentiellemnet le fait de particuliers et de PME, dont tous ne sont pas les gens en détresse que vous nous présentez… Les solutions simples sont souvent simplistes, sinon ce serait si simple, et d’ailleurs je ne serais pas sur ce forum.

11
0
Laissez un commentairex