Une petite éolienne au service de l’Etat

Afin d’augmenter la part d’énergies renouvelables dans ses propres bâtiments, le ministère du Développement durable vient de mettre en service une éolienne permettant de satisfaire les besoins énergétiques du centre d’entretien et d’intervention routier de Bouttencourt (80).

L’aérogénérateur, d’une puissance de 6 kilowatts produira en moyenne chaque année 33% de l’électricité requise pour le fonctionnement du centre d’entretien et d’intervention routier (CEI), d’une superficie totale de 2400 m2 de bâtiments utilisés. En cas de faible consommation, le surplus d’énergie sera réinjecté sur le réseau EDF.

Cette éolienne, installée sur un mât de 12 mètres de haut, est peu bruyante en plein régime et éloignée des zones d’habitation. L’installation est réalisée par une entreprise de la Haute-Garonne et 80% des éléments de l’éolienne sont produits en France.

Le CEI de Saint Lô (Manche) mis en service très prochainement sera également équipé d’une éolienne. Au vu des résultats obtenus sur ces deux sites à l’issue d’une année d’exploitation, le ministère du développement durable pourrait lancer un programme plus large d’équipement des CEI en éoliennes.

Une première éolienne au service de l’Etat

* Les 250 centres d’entretien et d’intervention routiers accueillent 6000 agents du ministère chargés de l’entretien des routes nationales et abritent les moyens techniques et matériels permettant de gérer, d’exploiter et d’entretenir le réseau routier national non concédé.

Articles connexes

S’abonner
Notification pour
guest
6 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Guydegif(91)

6 KW ! 33% de couverture des besoins ! ça fait un peu riquiqui !!!! Les CEi pourraient être un peu plus ambitieux avec des éoliennes de taille un peu plus correctes, 20 à 30 KW histoire de couvrir leurs besoins en nominal….Sachant que de telles petites éoliennes existent chez Elena, ActEner ou d’autres… Laissons les petites de 6KW pour les propriétaires privés à budget plus limité… De plus les 2400 m2 de bâtiments pourraient peut-être permettre qq centaines de m2 de PV,….pour les toits à orientation Sud ou plats… Le tout x 250 au niveau France donnerait une contribution EnR intéressante! A+ Salutations Guydegif(91)

Fabnavette

Je suis d’accord avec Guy, les toitures pourraient etre utilise pour mettre des panneaux solaire, thermique et PV. Et pendant que l’on y est change la chaudiere, qui doit etre au fuel, par une au bois. Cela reduit d’autant la facture et en plus cela permet des emplois sur des filieres locales

Dodjob

6KW est la puissance instantanée mesurée a une vitesse de vent 11m/s. Vous confondez sans doute cette valeur avec les KW/h/an qui eux sont une multiplication de la puissance de la machine a une vitesse de vent moyenne donnée pour le site (situee entre 3.5 et 6m/s en general) par le nombre d’heure en un an. Cela represente la production annuelle de la machine en 1 an. Concernant maintenant les “eoliennes” que vous citez comme etant plus puissantes. Elles developpent, a plus ou moins 10% la meme puissance nominale. Bien sur seulement si ces valeurs sont exactes et donc verifiées par un organisme independant comme le SEPEN par exemple. Je vous rappelle au passage qu’une eolienne verticale a un rendement extremement plus faible qu’une eolienne horizontale et qu’une eolienne “ducted” donc carennée a un prix de fabrication/montage plus elevé qu’un rotor standard pour un gain d’efficacité de moins de 10% au mieux. En conclusion les deux eoliennes que vous avez citées n’ont pratiquement aucune chances de rivaliser avec la sirrocco en terme de Kw/h/euros et c’est bien ce que l’on demande a une eolienne ;-). Je vous invite a faire un tours sur la newsgroup yahoo du petit eolien ce genre d’informations y sont regulierement traitées et eclaircissent le nuage commercial qui pollue le monde du petit eolien depuis quelques années 🙂 Je trouve cette nouvelle tres interessante et j’espere que cela ne va etre juste de la poudre jetee aux yeux du contribuable.  Salutations venteuses, Dodjob

Guydegif(91)

Quand je dis ”riquiqui” je pèse mes mots….et à titre de réf. prière consulter le N=° 11 Hors série spécial du magazine ”Energie & DD” du printemps 2010 pour voir un inventaire pas mal complet du monde du petit éolien! !             Vous y verrez que 6.6 KW n’est pas un seuil limite, c’est déjà ça, mais ça reste un peu riquiqui ! Qd on est CEI au service de l’ETAT on peut être un peu plus ambitieux et viser un peu plus gros… Un oublié dans ce N=° 11 du “Energie & DD” est Pierre Dieudonné inventeur impressionnant d’une belle machine Eolprocess qui semble promis à un bel avenir….voir http://www.eolprocess.com qui vaut le détour…. A+ Salutations Guydegif(91)

Hugo

6KWh c’est un peu limite pour ce type de besoins, ils auraient pu voir les choses en un peu plus grand. Cela dit, pour les particuliers, je crois que c’est ici que se trouve l’avenir. C’est un investissement pas si énorme que ça pour ceux qui ont un jardin, et les bénéfices sur le long terme sont exceptionnels. Je pense très bientôt investir afin de contribuer à mon niveau au respect de l’environnement. Les travaux nécessaires pour installer une petite éolienne ne sont plus si compliqués que ça.

Francois carre

En effet, il faut rappeler que si la puissance installée, ou nominale, constitue une indication de puissance pour des vents forts à très forts, peu présents la plupart du temps, mais ne préfigure en aucune façon de ce que peut être la production annuelle, celle-ci étant dépendante des caractéristiques de l’éolienne et de la moyenne annuelle de vitesse de vent du site considéré. Ainsi, il y a peu d’espoir d’obtenir beaucoup d’énergie avec une bipale telle que mise en cliché, qui ne peut avoir de bon rendement par vents modérés par suite de manque de couple moteur dû à la faible surface de pales soumise à la pression du vent. Ne pas oublier que la puissance d’une machine éolienne est déterminée par le produit : COUPLE MOTEUR x VITESSE DE ROTATION . . . Peu de surface de pales = peu de pression (en particulier par vents modérés, les plus courants) = peu de couple moteur = peu de puissance = peu de production, ce qui est mathématique, comme diraient certains . . .

6
0
Laissez un commentairex