Enerzine

Emploi : l’envol de l’efficacité énergétique

Partagez l'article

En coopération avec la CGPME et le journal l’Express, le cabinet de recrutement Orientation Durable a dévoilé la 3ème édition de son Baromètre des Emplois de la Croissance Verte et du Développement Durable.

Ce dernier délivre une photographie du marché de l’emploi dans les secteurs de la croissance verte et du développement durable à une date donnée (15 octobre 2012) et propose une lecture experte de ces chiffres au regard du contexte économique, de l’actualité, avec notamment le récent plan Batho pour soutenir l’énergie solaire ou encore l’évolution des normes avec l’ISO 26000.

Emploi du Développement Durable en 2012 : l’envol de l’efficacité énergétique !

"Nous nous demandions, dans les précédentes éditions du Baromètre, qui, de l’efficacité énergétique ou des énergies renouvelables, l’emporterait dans le défi climatique d’aujourd’hui. Il semble aujourd’hui que la réponse s’impose de plus en plus nettement, du moins en termes de potentiel, en faveur du premier d’entre eux" souligne Jean Philippe Teboul, fondateur d’Orientation Durable.

Si ce secteur reste sur la période étudiée un marché d’emplois moins important que celui des énergies renouvelables (575 offres contre 1293), il démontre un potentiel plus élevé sur plusieurs points.

Emploi Développement Durable : l'envol de l'efficacité énergétique

[ Cliquez sur l’image pour zoomer ]


Les chiffres clés :

► Le secteur se porte bien, avec 2 219 offres d’emploi de la croissance verte et du développement durable, soit une progression de + 75% par rapport à l’édition de mars 2012

► 26% offres d’emplois concernent l’efficacité énergétique, avec une progression de 128% par rapport à l’édition de mars 2012, ce qui en fait le secteur ayant le plus fort potentiel d’emploi de la croissance verte.

► 58% des offres d’emploi concernent les EnR, avec une progression de 51% par rapport à l’édition de mars 2012, soit 6 offres sur 10.

► 5% des offres d’emploi concernent les métiers du développement durable (RSE, achats durable, marketing durable, éco-conception…) qui s’ils connaissent une faible croissance restent un marché de niche en termes d’emplois.

► 5% des offres d’emploi concernent les ONG et Collectivités, deux secteurs qui n’ont pas connu d’évolution de leur modèle économiques susceptibles d’amener une croissance des recrutements.

► 6 % des offres d’emploi concernent l’Audit et le Management Environnemental, signe d’un engagement pérenne pour les entreprises pionnières.

 

Emploi Développement Durable : l'envol de l'efficacité énergétique

[ Cliquez sur l’image pour zoomer ]

 

L’efficacité énergétique dans les PME : analyse de la CGPME

La France compte 3,5 millions d’entreprises, les TPE-PME (<250 salariés) représentent plus de 99% du total. En termes d’emploi, le cumul des PME et des ETI représente 68% des emplois en France.

Quelles sont les conséquences de la politique environnementale de la France sur les TPE-PME ?

Lors de la Conférence environnementale des 14 et 15 septembre dernier, la CGPME a rappelé dans la table ronde « efficacité énergétique » que les TPE-PME sont au cœur des changements. Elles sont présentes dans la construction, dans la fourniture de matériaux innovants ou dans la production de matériels intelligents. L’enjeu en termes de formation et de gisement d’emplois est gigantesque, à condition que les chefs d’entreprise des PME-PMI soient accompagnés par des financements adaptés et pérennes.

Quels sont les enjeux pour les TPE-PME
?

Deux enjeux majeurs ont été identifiés, d’une part la conservation de l’emploi au sein des TPE-PME et d’autre part le financement de la rénovation des logements. Le chantier de la rénovation énergétique est colossal et les TPE-PME sont prêtes à y répondre. Une inquiétude cependant, la CGPME sera extrêmement vigilante à ce que l’épisode malheureux du photovoltaïque ne se reproduise pas pour la rénovation énergétique.

Quels sont les projets de la CGPME
?

La CGPME va s’engager pleinement dans le débat national sur la transition énergétique en y participant. Nous souhaitons que le débat en région soit aussi un lieu d’échange pour les entreprises et nous allons mobiliser les fédérations professionnelles et les unions territoriales de la CGPME pour qu’elles s’engagent dans ce débat pour l’avenir.

>> Toutes les offres d’emplois sont sur emploi-enerzine.com


** Confédération générale du patronat des petites et moyennes entreprises


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    4 Commentaires sur "Emploi : l’envol de l’efficacité énergétique"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    Bob1
    Invité

    La moitié des demandes sont pour des commerciaux, les requins partent à l’attaque ! On est donc pas prêt d’en avoir fini avec les escros qui proposent des devis PV a 20k€ pour 3kW et autres éoliennes de pignon

    Marcdupuis
    Invité

    A lire aussi :

    Martin
    Invité

    « Commerciaux = requins et escrocs », faudrait peut-être nuancer non ? On peut différencier la vente d’un système ou un service d’efficacité énergétique qui suppose en général une pré-étude plus ou moins longue, des échanges techniques préalables dans une relation de confiance ou avec une obligation de suivi ou de résultat, d’une démarche « one shot » pour un toit solaire via « un bureau d’études agréé EDF Bleu ciel » du type de ceux qui nous harcèlent quasi-quotidiennement au téléphone.

    Thierry3102
    Invité

    Va-t-on vers une nouvelle bulle de recrutement à l’instar des vendeurs et instalateurs de solaire il y a 3/4 ans ? Qui forme ces nouveaux acteurs à ces nouveaux métiers ? Quels outils utilisent-ils pour travailler ?

    wpDiscuz