Enerkem : projet R&D sur les carburants renouvelables de substitution

La compagnie Enerkem a annoncé le lancement d’un nouveau projet de recherche en collaboration avec le gouvernement du Canada qui vise à mettre au point de nouveaux processus de catalyse pour la conversion des matières résiduelles en carburants de substitution ne nécessitant aucune adaptation (« drop-in fuels »).

Selon la société québecoise, les carburants de ce type sont parfaitement interchangeables avec les hydrocarbures, comme l’essence conventionnelle, le carburant diesel et le carburant pour moteur à réaction.

"La principale activité d’Enerkem est la production commerciale d’éthanol cellulosique et nous avons maintenant l’intention de tirer parti de la souplesse de notre plateforme technologique pour élargir graduellement notre gamme de biocarburants et de produits chimiques", a indiqué Vincent Chornet, PDG d’Enerkem. "Ce projet de recherche s’inscrit dans notre stratégie de croissance et témoigne de notre engagement envers l’innovation et une économie plus verte."

Le gouvernement du Canada va ainsi verser 1,1 million de dollars dans ce projet : "Par l’Initiative écoEnergie Innovation, notre gouvernement investit dans les technologies innovantes de l’énergie propre qui créent des emplois, génèrent de nouvelles possibilités économiques et protègent l’environnement", a déclaré Joe Oliver, le ministre canadien des Ressources naturelles.

La technologie d’Enerkem produit un gaz de synthèse de grade chimique qui sert de produit intermédiaire pour la fabrication de biocarburants et produits chimiques renouvelables. Ce projet de R-D sera mené à l’installation pilote d’Enerkem à Sherbrooke, au Québec, en collaboration avec l’Université de Sherbrooke.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz