Enerzine

Eolien terrestre : les lauréats de l’appel d’offres sont …

Partagez l'article

Dans le cadre du Grenelle de l’environnement, le gouvernement a annoncé vendredi dernier avoir sélectionné 95 MW de projets éoliens terrestres dans les départements d’outre-mer et en Corse.

L’objectif de la France en matière d’énergies renouvelables est d’atteindre un taux de 23% dans le mix énergétique en métropole et de 50% dans les départements d’outre-mer à l’horizon 2020.

« Nos objectifs ne pourront être atteints sans un fort déploiement de l’éolien terrestre. Il représente plus d’un quart de notre objectif et est l’une des énergies les plus compétitives. C’est pourquoi le Gouvernement est mobilisé pour soutenir son développement », a rappelé Nathalie kosciusko-morizet, Ministre de l’écologie et future porte parole du candidat Sarkozy.

« La sélection de ces projets était importante, pour le développement des énergies renouvelables comme pour le développement de projets innovants, couplant éolien et stockage de l’électricité », a ajouté Eric Besson, Ministre de l’Industrie et de l’Energie.

Pour accompagner ce développement, le Gouvernement a lancé en 2010 un appel d’offres portant sur la construction d’ici 2013, d’installations éoliennes terrestres de production d’électricité pour une puissance totale de 95 mégawatts (MW) répartie sur les régions de Corse, Guadeloupe, Guyane, Martinique, La Réunion et les collectivités de Saint-Barthélemy et Saint-Martin.

Les installations devront être équipées de dispositifs de stockage d’énergie électrique et de prévision de production. Grâce à cette exigence novatrice, l’appel d’offres vise à faire émerger des projets qui ouvriront la voie à l’intégration accrue des énergies renouvelables dans les zones dite « non interconnectées », sans remettre en cause la stabilité de ces réseaux.

Suite à l’instruction des dossiers reçus par la Commission de régulation de l’énergie (CRE), le Gouvernement retient neuf projets lauréats, listés ci-dessous. La réalisation effective de ces projets reste subordonnée au respect des réglementations en vigueur.

Eolien terrestre : les lauréats de l'appel d'offres sont ...

** Compte tenu des particularités des départements d’outre-mer et de la Corse, dont la majorité du territoire est constitué de communes littorales, une mission a été confiée le 9 février au Conseil général de l’Environnement et du Développement durable et au Conseil général de l’Industrie, de l’Energie et des Technologies pour préciser les contraintes d’implantation des éoliennes dans ces territoires et étudier la nécessité de modifications du cadre législatif et réglementaire.


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    9 Commentaires sur "Eolien terrestre : les lauréats de l’appel d’offres sont …"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    Lionel_fr
    Invité
    Amis (et ennemis) de l’éolien, le rapport mensuel de RTE de janvier dont l’encre est à peine sèche, est disponible ici : Au menu ce mois ci : 32% de taux de charge sur le mois et une production moyenne de 2 124 MW et une couverture de la demande égale à 3.2% ! Le record de production a été battu le 5 janvier à 5 629 MW correspondant à un taux de charge de 85%. Le même jour, la production éolienne sur 24h a été de 124 GWh. Soyez heureux mes frères et mes soeurs, puissent les anges cardinaux… Lire plus »
    Aphi
    Invité

    Le chiffre « record » de 5629 MW me semble erroné, le chiffre officiel me semble plutot etre 4636MW atteint effectivementd ans la journée du 5 janvier.

    Samivel51
    Invité

    Porquoi la Corse n’est-elle pas traitee comme la France « continentale »? N’est-elle pas reliee a l’Italie et a la Sardeigne par un cable electrique sous-marin? Pourquoi alors stocker l’electricite produite?

    Lurker
    Invité

    Qu’en est il des technologies de stockage choisies et de leur puissance/capacités? J’ai des doutes sur la qualité du taux de charge du parc Guyanais, la ressource étant particulièrement limitée. Le stockage prend tout son sens dans ce genre de projets qui injecte sur un réseau très petit et donc extrèmement sensible aux intermitences. Bonne question de Samivel, est ce lié à la nature DC des deux connexions entre la Corse et la Sardaigne/Italie? On peut toujours se féliciter de la naissance de projets EnR incluant un volet de stockage, surtout sur les petits réseaux.

    Nature
    Invité

    « étudier la nécessité de modificationsdu cadre législatif et réglementaire  » On avait la naïveté de croire que la loi était la même pour tous.Il faut donc admettre qu’il y a deux poids et deux mesures : la loi littorale et la loi éolienne.

    Orphette
    Invité

    « La loi littorale interdit toute construction et installation nouvelle à moins de 100 mètres du rivage en dehors des zones urbanisées. » Il n’est nul part écrit que ces éoliennes seront dans les 100m des rivages et il me semble que ces îles sont assez grandes pour que cette loi soit respecter.

    Tasmat
    Invité

    Il semble surtout que l’AO 100% préparé par Vergnet, soit favorable aux….. Vergnet. Seul Alizeo a pu imposer un projet… C’est dommage de se dire qu’on a privilégié un constructeur plutôt que des projets. Surtout quand on voit à la fois les limites technologiques de ce dernier (machine de 1 MW max) et surtout l’entretien fait sur ces parcs actuels dans les Antilles (cf. Parc du Petit Canal). Bref, dommage….

    Nature
    Invité

    Le document dit bien : « étudier la nécessité de la modification du cadre législatif et réglementaire » Si les mots ont un sens il s’agit bien d’échapper à la régle commune .

    Orphette
    Invité

    Effectivement je n’avais pas lu les petites lignes

    wpDiscuz