EPR Flamanville : 2 ans de retard et nouveau surcoût

Lors de la publication aujourd’hui de ses derniers résultats semestriels, le groupe Electricité de France (EDF) a annoncé non seulement un résultat net de 1,7 milliards d’euros en baisse de 46,9% , mais a également confirmé un retard conséquent pour l’EPR de Flamanville.

Selon EDF, "des progrès significatifs ont été réalisés sur le chantier de l’EPR de Flamanville, et un certain nombre d’étapes critiques ont été franchies, parmi lesquelles l’achèvement de la galerie de rejet, la résolution des difficultés liées au ferraillage et au liner, le démarrage des montages électro-mécaniques sur l’îlot nucléaire, et le bon avancement de la salle des machines."

Malgré cela, "la prévision de première production commercialisable est désormais fixé à 2014, avec des coûts de construction ‘ré-estimés’ autour de 5 milliards d’euros".

En décembre 2009, EDF avait confirmé que la construction de ce réacteur de 3e génération coûterait 20% de plus que prévu, soit 4 milliards d’euros, contre 3,3 milliards prévus initialement.

Depuis plusieurs mois déjà, les syndicats relayaient l’information d’un retard présumé de l’EPR de Flamanville.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

40 Commentaires sur "EPR Flamanville : 2 ans de retard et nouveau surcoût"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Freddo
Invité

cela représente 20 ans du subventionnement exigés pour 9.5 % des 5400 MW prévus au Grenelle, soit 515 MWc tout simplement hallucinant et tout se passe dans l’indifférence générale … à une certaine époque, les responsables auraient été pendus haut et court …

jeff_1982
Invité

Les Echos avaient estimé à 92$ le MWh produit par EPR en juin 2009 () depuis le projet a pris 25% en 1 an…. on peut donc estimé à 115$ le cout du MWh en 2010 de cette meme installation…. ça sent le SuperPhenix tout ça !!! On se rassurera en se disant que ça fait 2 ans de travail en plus pour les gars qui le réalise…. C’est apparement la seule certitude qu’on peut avoir.

bachar
Invité

Tout à fait l’image montrant comment travaille les trop nombreux fonctionnaires et élus en France: triomphe de l’irresponsabilité, des syndicats, des 35h…=>perte de compétitivité, perte de gros marchés, déficit public… tout ça est la conséquence de la politique socialiste des années 80. Il n’y a qu’à se rendre compte comment fonctionne les hôpitaux, les transports, l’enseignement, les administrations…

1000 mille
Invité

attention quand la tempèrature devient très élevée tu prends le risque de dépasser ton point de fusion. merci pour ton argumentaire, au moins il a le mérite d’être clair.

Samivel51
Invité
Il est normal que prototype d’une telle complexité connaisse des retards et des surcoûts. Si ce réacteur produit de manière sûre et efficace ses 1.6 GW pendant 60 ans, et si il nous permet d’exporter de nombreux EPR pendant plusieurs decennies, cet effort aura valu la peine. La seule chose que je trouve scandaleuse, c’est que ce deuxième EPR soit toujours un prototype. Autrement dit, qu’Areva n’ai pas transmis à EDF l’expérience acquise dans la douleur en Finlande. Si deux entreprises publiques ne communiquent pas entre elles sur des sujets aussi importants et coûteux, là le contribuable francais à vraiment… Lire plus »
renewable
Invité

Ben oui tout ça c’est de la faut à Mitterand! Même si cela fait 20 ans (une génération) que la droite gouverne ou est à l’élysée.. Un petit oubli de taille quand même, la France est le pays le plus productif au monde… Mais même avec ça on n’y arrive pas et on s’entête dans un secteur ou nous sommes dépassés depuis un bon moment, secteur qui continue à mobiliser (immobiliser) l’écrasante majorité des crédits et des moyens.

marcob12
Invité
Pour l’exportation l’espoir fait vivre. A 5 G€ pièce (coût minoré car installation sur un site entièrement préparé)  les américains échaudés par l’expérience passée des dépassements de délais et de coûts et un crédit difficile pour longtemps, vont regarder ailleurs probablement. Les chinois et les indiens veulent faire en interne (après transfert des technologies qui les intéressent), l’EPR est trop massif et coûteux pour beaucoup de pays et l’europe traine les pieds (par ex on peut se demander si les finlandais qui viennent de décider la construction de deux nouveaux réacteurs repiqueront à l’EPR, j’ai un doute). Si l’avenir de… Lire plus »
1000 mille
Invité

qu’on parle de prototype ! avec toutes nos grosses têtes ça parait bizarre… vous avez dit bizarre ? en français moyen on peut dire FIASCO , cela me semblerait plus approprié. allons z’enfants

ccsiaix
Invité

La loi des USA oblige maintenant tout nouveau réacteurs électro-nucléaires sur leurs territoires à être muni d’une coque avion. seul l’EPR en dispose 😉 On ne parle pratiquement jamais des deux EPRS en construction en chine et pourtant les nouvelles sont bonnes : “d’ores et déjà un retour d’expérience positif sur le chantier de Taishan en Chine, qui nous permet notamment de raccourcir les délais”. Le groupe estime à “environ 14 mois” ce qui peut être gagné sur ce chantier chinois où il construit deux EPR” source : Voilà pour clouer le bec aux anti-EPRs primaires qui pourraient apparaitre …..

1000 mille
Invité

tu peux reposter en français parce le chinois je comprends pas, merci mon grand

ccsiaix
Invité

J’ai corrigé. Des caractéres bizarres apparaissent avec Mozilla ……

1000 mille
Invité

et premier béton du 1er fin 2009 et avril 2010 pour le second, t’es optimiste ou chinois de naissance ?

marcob12
Invité

“La loi des USA oblige maintenant tout nouveau réacteurs électro-nucléaires sur leurs territoires à être muni d’une coque avion.” Une source serait la bienvenue car aucun réacteur “US” (AP 1000, ABWR et ESBWR pour ne citer que les gros) n’a effectivement de protections contre un impact d’avion de ligne. Changer les règles du jeu au dernier moment pour laisser le champ libre à l’EPR équivaudrait à un coup de poignard dans  le dos des concurrents locaux et est très improbable. Sans confirmation je considère que ce n’est pas la réalité (hautement improbable).

ccsiaix
Invité

Bonjour, Si l’on en croit cette source l’EPR chinois démarrerait AVANT celui de flamanville en décembre 2013 Quelqu’un peut-il confirmer ? Pourquoi ne parle-ton JAMAIS de ces EPRs chinois ?? source :

W
Invité

ccsiaix : Les 4 AP1000 de Westinghouse et les 2 ABWR de Toshiba en cours de contruction aux USA (contrairement a l’EPR) sont coformes aux demandes de la NRC. Quelques photos : Le processus de qualification étant itératif entre la NRC et les fabricants, le design évolue légérement par rapport au design de base avec l’avancée du projet.

1000 mille
Invité

pour le 2eme EPR chinois = mise en service probable entre 2017/ 2020.

Sicetaitsimple
Invité

C’est un peu lointain pour prendre rendez-vous, mais je sui prêt à parier que le premier EPR Chinois ne démarrera que quelques mois après Flamanville… Decembre 2013 est la date oficielle, mais là-bas, on coupe effectivement les têtes ( pas forcément au sens figuré)quand les choses ne vont pas comme prévu.

Sicetaitsimple
Invité

“Pourquoi ne parle-ton JAMAIS de ces EPRs chinois ??” Ce n’est pas parce que vous venez d’arriver que rien n’a été dit avant! Ca vaut le coup d’être relu à la lumière de la brêve ci-dessus et de l’annonce ce meme jour par EDF d’une provision d’un milliard d’Euros sur ses opérations nucléaires aux US…

marcob12
Invité
Effectivement ça a été dit par la NRC mais comme personne ne peut aller vérifier… J’ai un doute étant donné que la résistance au crash dépend de l’enceinte qui est figée en principe dans les plans initiaux. Or l’AP 1000 et le l’ESBWR sont décrits comme ayant une “faible” quantité de béton et d’acier dans leur conception (page 11) , seuls les réacteurs à venir peuvent être amendés me semble-t’il. Sinon Taishan 1 va très bien et devrait délivrer début 2014 ses premiers kwh. On a des photos chez getty mais difficile de voir si Flamanville à un museau d’avance… Lire plus »
Sicetaitsimple
Invité

Il y a bien plus qu’un museau aujourd’hui (du moins à ma connaissance), mais on est à mon avis dans une autre version du lièvre et de la tortue….Là , le lièvre est parti un peu en retard, mais il court très vite et ne compte pas s’arréter.

marcob12
Invité

Ils vont passer selon toutes probabilités de 10 à 86 Gw en 10 ans. Pas mal. Par contre on leur donne 580 Twh de production électronucléaire en 2020, donc tout ne sera pas productif à cette date. Boulimiques ils sont.

Ju
Invité
L’Europe à bloquer les projets d’epr Européen il y a quelques moi car l’instance de contrôle n’était pas séparé du procéssus de production. En gros tous les oeufs dans le même panier si la production merde tout merde. Trop dangereux! La dessus areva à répondu que le faire autrement c’était impossible, trop long, trop cher, patati et patata. Depuis : silance radio sur le sujet! Quand est-il? On-t-ils pris le temps de mettre à jour le produit Europèen? On-t-ils fait pression et eu gain de cause? Les chinois sevent-ils de cobayes sur l’anciènne version? Ce qui expliquerai le retard européen… Lire plus »
Ju
Invité

A bon, excusez moi! C’est un autre sujet, rien à voir.

edc10
Invité

… est la durée de vie de la bête … donc qu’ils prennent leur temps et subissent des retards de quelques mois, pas besoin de faire tout un pataquès !! l’A380 a bien fini par voler …

1000 mille
Invité

il faudrait peut-être attendre qu’elle arrive jusqu’au stade de la naissance (kwh mis sur un réseau). même les bestioles de la génération d’avant l’EPR ne s’ont validées que pour 40ans actuellement…

1000 mille
Invité

je vous propose la visite chez google (tri sélectif à faire)

marcob12
Invité

A ma connaissance la moitié des réacteurs US sont partis pour tourner 60 ans et le débat est plutôt de savoir s’il faudrait, si on pourrait, bref les conserver 80 ans. A ce tarif c’est effectivement 36 fois la mise. Il est vrai que leur économie relevant du casino tenter sa chance est tentant…

Charpette
Invité

Si on arrive à un cout de 11,5c$ du kWh, autant mettre du photovoltaique! Pour un projet de la même puissance, le cout ne sera pas plus élevé. …Il ne reste qu’à trouver le terrain pour poser tout ça. Alors, ça fait environ…2500 hectares.

Ivos
Invité

Signe supplémentaire que l’Obelix nucléaire français et l’économie industrielle associée vont se prendre une raclée par l’armée d’Astérix du village planétaire qui carburent aux énergies renouvelables, à l’imagination et à l’innovation. Et cette défaite, contrairement à la coupe du monde de foot de 2010,sera pleinement imputable aux politiques qui ont poussé tout le monde dans la marmitte nucléaire quand ils étaient petits.

marcob12
Invité

Nous verrons effectivement si ces futurs quadras  auront la retraite à 60 ans ou plus tard ou bien plus tôt. Je ne fais pas de paris. J’observe.

dede29
Invité

Tant que le prix de l’uranium restera correct ,pour des réacteurs économiquement amortis ,leur durée de vie peut etre longue ;on sait tout réparer et remplacer dans ces installations sauf la cuve dont il faut surveiller l’irradiation ,et l’enceinte dont il faut surveiller la tenue de l’étanchéité .Posons nous la question tous les 10 ans comme on le fait actuellement . Deux ans de retard c’est peu au regard d’un nouveau matériel un peu différent des précédent et avec de nouvelles équipes de constructeurs .Dans le passé on a déja connu des aléas de cet ordre .

ccsiaix
Invité

pour Charpette: Le photovoltaïque ne produit pas la nuit, un EPR Oui pour dédé29 : Malheuresement, le prix de l’uranium n’intervient que pour 10% du prix du Kwh. Un retard sur le chantier pése énormément sur la rentabilité du projet par les couts directs et indirects induits.

Dan1
Invité

Pour Chélya : Le cap des 40 ans semble moins insurmontable pour les réacteurs nucléaires que pour les humains. Sur les 439 réacteurs actuellement opérationnels dans le monde, 14 ont déjà 40 ans et plus : Rien qu’aux Etats-unis, 4 sont au-delà de 40 ans et ils seront 6 en novembre 2010 (dont Oyster Creek). Ce nombre devrait fortement s’accroître dans les années à venir puisque plus de 60 réacteurs ont entre 35 et 39 ans et qu’il est peu probable qu’on les arrête tous à 40 ans.

ccsiaix
Invité
pour chelya: Vous avez imaginez le postultat de l’arrêt de l’importation d’uranium en France et en concluez sur l’arrêt de toutes les centrales. C’est FAUX. 10% de l’électricité nucléaire française est fabriqué à partir du MOX, mélange de déchets nucléaires  D’autre part, les réacteurs de génération IV tourneront avec de l’Uranium 238 qui est aussi un sous produit du cycle actuel. Cet Uranium se trouve déjà en France et nous permettra de nous alimenter pendant des centaines d’années. (tapez Astrid et forum génération 4 avec google) Je supposse que vous supposiez que cet arrêt serait une conséquence de l’arrêt du… Lire plus »
Sicetaitsimple
Invité

Le MOX, mélange de déchets, vous y allez un peu vite, mais bon… Quant à l’avènement de la Generation 4, votre optimisme est louable, mais en admettant que le premier réacteur soit au point, avez vous la moindre idée du rythme de déploiement possible? Autrement dit, à partir de quand (compte-tenu des cycles de retraitement, etc)le premier réacteur génère suffisamment de Pu à partir de l’U238 pour s’autoalimenter, puis pour permettre la charge du premier coeur du second réacteur, etc, etc, jusqu’au 50eme…. PS: je n’ai pas la réponse, mais je pense que ce n’est pas trivial…

ccsiaix
Invité
a Sicetaitsimple : J’ai effectivement fait un résumé rapide et ultra simplificateur. Comme on peut le constater, ce forum est en partie animé par des militants antinucléaires qui écrivent des centaines de messages en mélant vérité, beaux discours et contre vérité militante. On peut d’ailleurs s’interroger sur l’activité professionnelle et les motivations de personnes qui postent des centaines de message ici. Il convient aux personnes qui possédent un peu de connaissances dans le domaine de la production d’électricité de contre-argumenter, d’expliquer et de rétablir la vérité Sinon, ce forum sera à l’image de la télévision française : une allégorie aux… Lire plus »
Sicetaitsimple
Invité

Je suis d’accord avec vous sur le fait de contre-argumenter et d’expliquer, mais faites quand même attention à ne pas devenir le pendant pour le nucléaire de ceux qui veulent sauver le monde avec des éoliennes. Pou la Gen 4, je suis preneur, après le résumé, de la version longue, celle qui répondra notamment à ma question sur le rythme techniquement possible de déploiement.

Dan1
Invité

Pour ccsiaix : Si vous voulez vous documenter sur le combustible nucléaire : Un document très technique : Une vision du cycle du combustible dans l’avenir : Dans ce document (maintes fois cité sur Enerzine), figure une partie de la réponse pour Sicetaitsimple : comment passer du parc actuel au RNR, il y a les scénarios envisageables avec les bilans combustibles détaillés. Enfin un dossier de presse assez simple à comprendre pour la génération 4 (télécharger le PDF “quatrième génération vers un nucléaire durable” du 31 mars 2010) :

Sicetaitsimple
Invité

A Dan 1: merci pour le lien sur ce que pourrait etre une évolution du cycle du combustible (même si vous avez trouvé le document par Google…) A ccsaix: je confirme, le scénario “dynamique” de l’étude, c’est 80 ans, les autres peuvent être “séculaires”. Je ne suis pas anti-nucléaire, de meme que je ne suis pas anti-renouvelables. Simplement, si vous regardez les changements en 5 à 10 ans coté renouvelables, il va falloir que la Gen 4 se secoue si elle souhaite conserver une place.

Youpi65
Invité

C’est à se demander comment ont été construites les précédentes centrales ! C’était donc de la camelote ?

wpDiscuz