Les ondes des mobiles “fatales” pour nos abeilles

La pollution électromagnétique serait l’une des causes de l’effondrement de la population d’abeilles dans le monde, c’est ce que vient de confirmer une nouvelle étude réalisée par le biologiste Daniel Favre, en Lausanne (Suisse).

On le sait depuis longtemps, le maintien des colonies d’abeilles domestiques a des implications importantes sur notre écosystème. Dans son étude, le scientifique a analysé les effets des ondes électromagnétiques provenant des téléphones mobiles sur le comportement des abeilles.

Les téléphones mobiles ont été placés à proximité immédiate des abeilles et les sons produits par les abeilles ont été enregistrés et analysés. Les recherches ont montré que le signal des téléphones cellulaires trouble le comportement des abeilles. Plus de 83 expériences près des ruches ont donné les mêmes effets !

Les résultats obtenus, sous la forme d’audiogrammes et des spectrogrammes de ces différents sons, ont révélé que les radiations des téléphones mobiles ont un impact considérable sur le comportement des abeilles, notamment en induisant des signaux d’alarme émis par les abeilles ouvrières. Ces sons de l’abeille ouvrière annoncent soit la préparation à l’essaimage, soit sont le reflet de grandes perturbations d’une colonie d’abeilles.

Les ondes de nos téléphones "fatales" pour nos abeilles

En fait, le bruit produit par les abeilles augmente plus de 10 fois, à chaque fois qu’un téléphone émet ou reçoit un appel. A l’inverse, le bruit diminue et revient à un niveau normal dès lors que le téléphone est éteint ou demeure en veille.

"Lorsque le téléphone sonne, le bruit des abeilles augmente considérablement et cela donne le signal du départ de la ruche" a expliqué le Dr. Favre. "Souvent, elles sont si confuses qu’elles volent vers ”leur mort” … la technologie de la téléphonie mobile pourrait s’avérer fatale pour les abeilles … l’étude le prouve…".

Il est écrit dans le document de référence (1) : "Récemment, une étude a suggéré que les téléphones cellulaires et les tours de téléphonie mobile implantées à proximité des ruches d’abeilles interféraient dans leur orientation. Il a été constaté dans une expérience, que lorsque que le téléphone mobile était maintenu à proximité d’une ruche, cela avait entraîné l’effondrement de la colonie dans les 5 à 10 jours, avec des ouvrières incapables de rentrer chez elles, laissant seules les ruches avec des reines, des oeufs et des abeilles encore immatures (Sahib Pattazhy 2009 )."

Aussi, pour minimiser les dommages causés aux abeilles, il a été décidé dans la présente expérience de limiter leur exposition aux communications de téléphone mobile à un maximum de 20 heures.

Les ondes de nos téléphones "fatales" pour nos abeilles

Cette étude peut grandement contribuer à élucider les causes des mystérieuses disparitions des colonies d’abeilles dans le monde. En effet, mis à part les varroas (acariens), les virus, les bactéries (qui sont des causes biologiques), ou encore les pesticides (reflétant les causes anthropiques), il reste que plus de la moitié des causes de disparition d’abeilles dans l’hémisphère nord ne sont pas élucidées à ce jour. En effet, il a été observé que dans plus de 60% des cas, les abeilles quittent la ruche durant l’hiver, à un moment où elles n’ont aucune chance de survivre dans la nature.

[MAJ – 12/05/2011 – 20h20 ]

(1) Le détail de l’expérience est disponible >>>> ici (en anglais)

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

20 Commentaires sur "Les ondes des mobiles “fatales” pour nos abeilles"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Confluence
Invité

Ce qui est troublant, c’est la quantité extraordinaire de téléphones à proximité des ruches… Pourtant, il peut bien y avoir un lien de causalité, reste à déterminer les tenants et aboutissants d’un tel phénomène, surtout quand on saint que l’on tente l’installation de ruches en villes, là où se trouvent ces fameux téléphones “assassins”. Plus “léger”, on n’a pas trouvé si cela peut faire fuir les moustiques, araignées et autre bébètes détestées de beaucoup de personnes?

Tieche
Invité

Combien de téléphones portables à proximité des ruches dans les campagnes ? Combien de téléphones portables à proximité des ruches dans les villes ? Et pourquoi alors les abeilles se portent-elles mieux dans les villes ? N’est-ce pas du même niveau qu’une fois qu’on a coupé les ailes d’une mouche elle devient sourde parce qu’elle ne s’envole plus lorsqu’on lui demande ?

Pastilleverte
Invité
Le réchauffement Climatique (Anthropique) ah , non pardon, le Rayonnement Cellulique (Anthropique), Mais puisqu’on vous dit que cette étude “prouve définitivement que”… Bon OK, toutes les ruches n’ont pas encore un taux d’équipement en mobiles suffisant pour expliquer “réellement” la cause principale (dans l’h’émisphère Nord) de la disparition des abeilles, mais pourquoi le rayonnement ne serait pas nocif pour les abeilles, si “de nombreuses études” montrent que les antennes relais le sont pour les humains, au moins les plus fragiles ? ou alors, les antennes relais ne sont pas plus nuisibles que les postes de télévision, les micro ondes etc…… Lire plus »
falmer
Invité

Et un blindage electromagnetique des ruches, un!

Cognac
Invité
Bonjour! En fait il n’est pas expliqué si le trouble est occasionné par la perturbation sonore ou la perturbation électromagnétique du GSM. Il faut savoir que la plupart des GSM emettent des bruits acoustiques non audibles par les humains car à la limite supérieure du spectre audio. Je voudrais les mêmes expériences avec le GSM amputé de son haut parleur. Il est toutefois possible que les ondes électromagnétiques particulièrement agressives des GSM soient nuisibles, mais de vraies études SVP. Le gaucho et quelques autres pesticides ont, eux, prouvés leur nocivité sur les abeilles. Le DDT l’a même prouvé sur l’homme… Lire plus »
Jean-charles
Invité

Je suis apiculteur, fils, petit-fils, arrière petit-fil, neveu, etc. d’apiculteurs. Je suis le premier à posserder un mobile dans cette succession de généraration, mes abeilles vont bien mais je ne prends pas mon mobile avec moi quand je travaile au rucher, pour quoi faire ? Drôle d’enquête, peut-être les reines ont-elles des mobiles pour appeler leurs amants ?

gaga42
Invité

Le seul enseignement de cette publication (je l’ai lue) est que les abeilles sont perturbées lorsqu’elle sont à quelques centimètres d’un GSM, Ouah, quel scoop! En effet, dès lors qu’on est à plus de quelques dizaines de m d’un GSM ou quelques centaines d’un emetteur (et je vois large!), leurs ondes EM sont completement noyées dans le bruit de toutes les autres ondes qui nous inondent depuis de nombreuses années. Donc pour la disparition des abeilles (qui se produit aussi dans des zones relativement désertes), faudra trouver autre chose. Ceci étant dit, j’évite de garder un GSM dans ma poche…

Champvi
Invité

je suis très spectique sur cette étude sachant que le renouveau des abeilles se fait actuellement dans les villes pourtant très soumises aux ondes. ondes ou pesticides? le coupable est vite trouvé selon moi….

Gregcb cb
Invité

L’étude est curieusement menée en effet, si elle consiste à placer un mobile près de la ruche. Cependant, arguer que les abeilles se portent très bien en ville est plus falacieux encore ! Un autre paramètre pourrait favoriser le développement des ruches citadines au-delà de la nuisance des micro-ondes GSM !

Daniel favre
Invité
Daniel Favre n’a jamais écrit que “Souvent, elles sont si confuses qu’elles volent vers leur mort … la technologie de la téléphonie mobile est fatale pour les abeilles … l’étude le prouve définitivement”. Voici son article originellement publié dans le journal Suisse Le Matin : dont la teneur en est la suivante : 07.05.2011 09:55 Les abeilles ont horreur des téléphones portables Image © Michel Perret Un biologiste vaudois vient de publier une étude qui devrait faire grand bruit dans le monde apicole. Sa conclusion? Les téléphones mobiles perturbent les colonies. Depuis plusieurs mois, la facture téléphonique de Daniel Favre… Lire plus »
Daniel favre
Invité
Daniel Favre n’a jamais écrit que “Souvent, elles sont si confuses qu’elles volent vers leur mort … la technologie de la téléphonie mobile est fatale pour les abeilles … l’étude le prouve définitivement”. Voici son article originellement publié dans le journal Suisse Le Matin : dont la teneur en est la suivante : 07.05.2011 09:55 Les abeilles ont horreur des téléphones portables Image © Michel Perret Un biologiste vaudois vient de publier une étude qui devrait faire grand bruit dans le monde apicole. Sa conclusion? Les téléphones mobiles perturbent les colonies. Depuis plusieurs mois, la facture téléphonique de Daniel Favre… Lire plus »
Df
Invité
Daniel Favre n’a jamais écrit que “Souvent, elles sont si confuses qu’elles volent vers leur mort … la technologie de la téléphonie mobile est fatale pour les abeilles … l’étude le prouve définitivement”. Voici son article originellement publié dans le journal Suisse Le Matin : dont la teneur en est la suivante : 07.05.2011 09:55 Les abeilles ont horreur des téléphones portables Un biologiste vaudois vient de publier une étude qui devrait faire grand bruit dans le monde apicole. Sa conclusion? Les téléphones mobiles perturbent les colonies. Depuis plusieurs mois, la facture téléphonique de Daniel Favre n’est plus très salée.… Lire plus »
P'tite abeille
Invité
Daniel Favre n’a jamais écrit que “Souvent, elles sont si confuses qu’elles volent vers leur mort … la technologie de la téléphonie mobile est fatale pour les abeilles … l’étude le prouve définitivement”. Voici son article originellement publié dans le journal Suisse Le Matin : dont la teneur en est la suivante : 07.05.2011 09:55 Les abeilles ont horreur des téléphones portables Un biologiste vaudois vient de publier une étude qui devrait faire grand bruit dans le monde apicole. Sa conclusion? Les téléphones mobiles perturbent les colonies. … Jusque-là, quand on interrogeait les apiculteurs sur la pertinence de l’hypothèse selon… Lire plus »
P'tite abeille
Invité

Daniel Favre n’a jamais écrit que “Souvent, elles sont si confuses qu’elles volent vers leur mort … la technologie de la téléphonie mobile est fatale pour les abeilles … l’étude le prouve définitivement”. Voici son article originellement publié dans le journal Suisse Le Matin : dont la teneur en est la suivante : 07.05.2011 09:55 Les abeilles ont horreur des téléphones portables Un biologiste vaudois vient de publier une étude qui devrait faire grand bruit dans le monde apicole. Sa conclusion? Les téléphones mobiles perturbent les colonies.

Questionorigine
Invité

OK pourquoi pas, mais qui a payer cette étude? Les rois des pesticides??? Cela me parait étonnant que les abeilles qui se trouvent dans des lieux peu couvert soit vraiment soumis à ce problème.

P'tite abeille
Invité

Daniel Favre n’a jamais écrit que “Souvent, elles sont si confuses qu’elles volent vers leur mort … la technologie de la téléphonie mobile est fatale pour les abeilles … l’étude le prouve définitivement”. Voici son article originellement publié dans le journal Suisse Le Matin : dont le titre est le suivant : 07.05.2011 09:55 Les abeilles ont horreur des téléphones portables Un biologiste vaudois vient de publier une étude qui devrait faire grand bruit dans le monde apicole. Sa conclusion? Les téléphones mobiles perturbent les colonies.

P'tite abeille
Invité

Daniel Favre n’a jamais écrit que “Souvent, elles sont si confuses qu’elles volent vers leur mort … la technologie de la téléphonie mobile est fatale pour les abeilles … l’étude le prouve définitivement”. Voici son article originellement publié dans le journal Suisse Le Matin : dont la teneur en est la suivante : 07.05.2011 09:55 Les abeilles ont horreur des téléphones portables Un biologiste vaudois vient de publier une étude qui devrait faire grand bruit dans le monde apicole. Sa conclusion? Les téléphones mobiles perturbent les colonies.

Boisneau
Invité
Ce qui me gêne n’est pas cette étude en soi, plus on en sait sur un sujet mieux c’est. Non ! ce qui me gêne est la manière dont on la présente en lui faisant apparemment dire ce que le chercheur ne dit pas ! (la pollution électromagnétique serait etc…) la validation scientifique exige que cette étude soit publiée dans une revue scientifique puis répliquée et que ce soit les scientifiques eux-mêmes qui en tirent les conclusions et pas les médias ! Le chercheur dit lui-même qu’il faut continuer la recherche “à différents éloignements”.  A part ça, que l’on constate… Lire plus »
Cyril
Invité

Les équipes technique de Bouygues Telecom sont regroupé à Meudon dans un batiment qui a moins de 2 ans. 3500 personnes qu’on peut logiqiement toutes imaginer équipées de mobiles, une densité de converture extrèmement forte et… 6 ruches qui se portent à merveille avec 3 à 4 hausses à mi-mai. C’est Nicomiel qui les conduit, demandez-lui comment elles se portent. A savoir aussi que des essaims viennent parfois s’installer très prêt des BTS, si cela les génait ils iraient ailleurs non ?

Voltparmetre
Invité
c’est marrant de lire des contributions et le discours de gens qui utilisent le mot science a tort et a travers en encourageant la pollution électromagnetique ce qui est un position complétement obscurantiste et révélatrice de leur méconnaissance totale de la science dont ils se reclament en criant son nom.. Non seulement cette pollution peut tuer en provoquant des dysfonctionnement d’appareils electroniques medicaux ou non, mais La pollution electromagnétique est en plus une menace pour le progrès technologique car celui ci est basé a 99% sur le fonctionnement de systemes électroniques susceptibles d’etres perturbés par celle ci . Il est… Lire plus »
wpDiscuz