Enerzine

L’Europe de l’énergie se nationalise

Partagez l'article

Le projet de fusion entre GDF et Suez inquiète vivement le ministre de l’énergie wallon, sur le fait qu’il y a un risque réel de "patriotisme tarifaire" pour la France. Il explique qu’auparavant, la Belgique avait deux grands producteurs d’énergie. Le groupe Electrabel (repris par SUEZ) et SPE (repris par GDF). Avec cette fusion, c’est 95 % de la production Belge qui sera contrôlée par la nouvelle entitée Suez-GDF. En Allemagne, E.ON a absorbé Ruhrgas sur décision de la chancellerie, contre l’avis de l’autorité de la concurrence. En Espagne, Gas Natural a lancé une OPA sur Endesa par protection d’une offensive d’E.ON. L’Europe qui voulait voir se développer une concurrence non faussée au sein de l’Union sur le marché de l’énergie risque de revoir ses ambitions à la baisse.

Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    Soyez le premier à commenter !

    Me notifier des
    avatar
    wpDiscuz