Shell eco-marathon Europe : “le tour du monde avec 12,5 litres d’essence”

Après des mois de préparation, 198 équipes de 27 pays se sont démenées durant les trois jours de la compétition sur le circuit urbain de Rotterdam dans le cadre du Shell eco-marathon europe 2014.

Les équipes d’étudiants de l’Europe et au-delà ont concouru sur le circuit urbain de Rotterdam avec des véhicules qu’elles ont conçus et construits. Les prix ont été décernés aux équipes qui ont parcouru la plus grande distance avec l’équivalent d’1 kWh ou d’1 litre d’essence.

Une fois de plus les équipes françaises se sont illustrées en remportant 6 des 10 prix.

Dans la catégorie Prototype, l’équipe française de La Joliverie, déjà plusieurs fois vainqueur avec son véhicule Microjoule, a battu son précédent record avec un résultat de 3 314,9 km/l, soit une amélioration de 11 %. Par équivalence, le tour du monde au niveau de l’équateur pourrait ainsi être fait avec 12,5 litres d’essence. "Ce fut une semaine exceptionnelle avec un temps exceptionnel. L’équipe et le véhicule étaient au mieux de leurs performances" dit le chef d’équipe Mickaël Fardeau.

Dans la catégorie Prototype à carburant alternatif, l’INSA de Toulouse a enregistré un résultat de 2 757,2 km/l. Dans la catégorie UrbanConcept à essence, l’équipe française du lycée Louis Delage a établi un nouveau record avec 468,8 km, soit une amélioration de 73,1 km par rapport à l’année passée.

Dans la catégorie UrbanConcept avec pile à combustible à hydrogène, l’équipe de La Joliverie – Polytech Nantes a amélioré son résultat avec 150,5 km. Dans la catégorie Prototype à diesel, c’est l’équipe de l’IUT de Valenciennes qui s’est illustrée grâce à son véhicule Autonomie3 avec un résultat de 1300,1 km/l. Quant à l’équipe Electricar Solution, elle a remporté le prix de la catégorie UrbanConcept à batterie électrique avec un résultat de 312.1 km/kWh.

Shell eco-marathon Europe : "le tour du monde avec 12,5 litres d'essence"

En tout, ce sont quatre records qui ont été établis dans les cinq catégories d’énergie : Prototype à essence, UrbanConcept à essence, UrbanConcept au diesel, UrbanConcept avec pile à combustible à hydrogène.

Shell eco-marathon Europe : "le tour du monde avec 12,5 litres d'essence"

"C’était une des meilleures éditions," a déclaré Norman Koch, le Directeur Technique du Shell Eco-marathon. "Les conditions météorologiques étaient proches de la perfection, les équipes étaient plus expérimentées et préparées, d’où des résultats incroyables. Nous espérons que ces innovations feront petit à petit leur chemin dans nos voitures du quotidien."

L’équipe portugaise d’AERO@UBI a mis en place une innovation étonnante. En effet leur véhicule n’avait pas de volant mais il était dirigé par le mouvement du corps du pilote.

Shell eco-marathon Europe : "le tour du monde avec 12,5 litres d'essence"

Shell eco-marathon Europe : "le tour du monde avec 12,5 litres d'essence"

Shell eco-marathon Europe : "le tour du monde avec 12,5 litres d'essence"

Sur les quatre jours de compétition, plus de 40.000 visiteurs ont été les témoins des prouesses extraordinaires des étudiants avec leur véhicule tout en se lançant sur les traces de l’avenir de l’énergie et des transports dans le Shell Energy Lab.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

7 Commentaires sur "Shell eco-marathon Europe : “le tour du monde avec 12,5 litres d’essence”"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
trimtab
Invité

Tiens tiens ! Elles ont presque toutes que 3 roues….the shape of things to come..? Bucky avait il raison ? Certes ce n’est pas la ‘voiture de Mr tout le monde’ de demain, mais: trimtab

energiestr
Invité

Une chose m’étonne : le diesel consomme nettement plus que l’essence, surtout dans la catégorie prototype (deux fois plus !). Quelqu’un a-t-il l’explication ? Je pense que pour des “amateurs”, il est plus facile de bricoler un moteur à essence qu’un diesel : les moteurs diesel modernes sont d’une complexité inouïe avec leur injection à 2000 bar, leur turbo, leur échangeur…

Pastilleverte
Invité
après l’équivalent conso des ménages (hors chauffage) pour n’importe quel projet enr, voici l’équivalent consommation tour du monde extrapolée à partir de prototypes très spéciaux, faits pour une personne, et encore pas trop grande ni trop lourde, sur un circuit à vitesse quasi constante. C’est le “Solar Impulse” de l’automobile, en un peu moins couteux, de quelques milliers d’ordre de grandeur. Cela dit, bravo aux établissements français en général et au lycée de Nantes en particulier (Il sauraient dû travailler avec Heuliez…). Un regret : que les “Urban Concept” ne soient pas plus mis en avant, étant, si j’ai bien… Lire plus »
Paulo
Invité

Justement, je pense que toute cette machinerie complexe permettant au diesel de fonctionner correctement prélève une puissance mécanique non négligeable devant celle nécessaire pour propulser ce type de véhicule très léger. Donc même si pour une même puissance développée, le diesel s’avère plus performant en terme de consommation, ce n’est plus vrai en terme de distance parcourue. Je ne pense pas que cela soit une question d’amateurisme des ingénieurs qui travaillent sur le projet. Pour concevoir un machin qui fait plus de 3300 km avec 1 litre d’essence, j’imagine qu’il faut être un peu plus qu’un bricoleur du dimanche 🙂

trimtab
Invité
“…j’imagine qu’il faut être un peu plus qu’un bricoleur du dimanche….” En effet, ces ‘concepts cars’ sont d’une grande complexité, et ressemblent plus en à un ‘hybride’ entre un ‘velomobile’ , dont certains sont déjà du ‘high tech’ et avec assistance éléctrique- ex: le Go-one, et un formule 1..!: Et pour Pastillevert : “….faits pour une personne, et encore pas trop grande ni trop lourde…” vu que sur les 30 et quelques millions de ‘voitures particulières’ en France beaucoup font souvent que peu de distance avec qu’une seul personne dedans…alors le ‘vélo-brico’ trois roues, revu et corrigé avec la technologie… Lire plus »
Tech
Invité

vous dites: “au lycée de Nantes en particulier (Il sauraient dû travailler avec Heuliez” c’est peut-être l’inverse, le lycée de Nantes est peut-être bon parce qu’ heuliez était dans la région et les parents et enfants étaient une communauté intéressée par le design auto! c’est plus la faute de mauvais “managers et marketeurs” que de mauvais techniciens si Heuliez et ses produits ou le VE Mia n’ont pas eu le succès qu’ils méritaient. et des politiques qui ont préféré les travaux publics de rond point que les investissements dans les technologies innovantes!

trimtab
Invité

Juste pour ceux qui ne connaisse pas encore………is it a ‘high tech’ bicycle or a ‘low tech’ car….that is the question…? : Ca coûte un bras…et il faut un peu de jambes……en cas de panne de batterie…mais… …..the shape of things to come ? trimtab

wpDiscuz